Roumanie, Băile Tușnad – Dans ce discours très attendu chaque année, Orbán a affirmé que les élections législatives qui auront lieu au printemps prochain en Hongrie auront aussi une importante dimension européenne, l’opposition réelle dont il lui faudra triompher étant les innombrables eurocrates de Bruxelles, les réseaux de George Soros et les médias complices de ces réseaux. Ce qui se produit en Hongrie aura d’importantes implications pour l’Europe tout entière, car aujourd’hui, une Hongrie forte joue un rôle essentiel dans la bataille visant à empêcher la « déchristianisation de l’Europe ».

Lors de la première édition de cette université d’été transylvaine, il y a 27 ans, a déclaré le premier ministre, « nous pensions que nous autres, combattants de la liberté de l’autre côté du Rideau de Fer, aurions un message précieux à transmettre à cette Europe qui vivait depuis 40 ans dans la prospérité. »

Il a aussi ajouté qu’un pays fort ne peut pas se permettre un déclin démographique. Les seuls pays pérennes sont ceux capables de se maintenir biologiquement à la surface. Pour que la Hongrie y parvienne, dit-il, le taux de fécondité devra atteindre 2.1 enfants par famille.

Lire la suite

 

 

 

Père Hamel : un an après, la France se souvient

 

http://www.famillechretienne.fr/var/fc/storage/images/media/images/articles/le-pere-jacques-hamel/31560937-1-fre-FR/le-pere-jacques-hamel.jpg

Il est là, paisible, assis à quelques mètres de l'autel où, le 26 juillet 2016, le père Jacques Hamel a été égorgé, en tant que prêtre catholique et au nom de l'islam. «Il», c'est Bernard Auvray. Il a 72 ans et donne désormais de son temps pour que cette église puisse accueillir ceux qui veulent s'y recueillir. La tomette claire, où le religieux de 85 ans a agonisé, a été lavée. Il ne reste plus de traces apparentes de l'assassinat, sinon des petits trous rapprochés sur l'autel. Ce sont les marques des coups de couteau acharnés des deux islamistes contre ce meuble sacré, avant qu'ils ne retournent l'arme contre deux innocents, le célébrant et un vieux monsieur, Guy Coponet. En se faisant passer pour mort, ce fidèle s'en sortira en contenant sa plaie de la main, sous les yeux de sa femme, Janine, alors persuadée qu'il est sans vie. Guy fêtait ce jour-là son 87e anniversaire.

Lire la suite

 

 

 

Migrants : comment éviter l’hécatombe en méditerrannée ?