Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

____________________

Le 22 mai 2017

 

 

La Chine a demandé aux USA 100 jours pour faire pression sur la Corée du Nord

 

Lors de sa rencontre tenue début avril avec Donald Trump, le Président chinois Xi Jinping a demandé à Washington de ne pas entreprendre de mesures unilatérales sévères contre la Corée du Nord dans les 100 jours à venir. Pendant cette période, Pékin a promis d'obtenir par ses propres moyens des changements dans la politique nord-coréenne, a annoncé lundi le journal japonais Asahi, citant des sources japonaises et américaines

Pékin

 

« La Chine représente 90% des échanges commerciaux nord-coréens, la Chine a un levier économique sur Pyongyang qui est unique et son rôle est particulièrement important », a déclaré en avril Rex Tillerson en présence de son homologue chinois Wang Yi.

Lire la suite

 

Lire aussi : Missiles nord-coréens: Moscou appelle Washington à la retenue

 

 

Kim Jong-un ordonne le déploiement du nouveau missile Pukguksong-2

 

Un missile nord-coréen

«100 sur 100»: le dirigeant nord-coréen s’est dit particulièrement satisfait du test du nouveau missile Pukguksong-2, réalisé dimanche, et a affirmé que les engins étaient prêts à être déployés.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a jugé « parfait à 100% » le tir du missile à moyenne portée Pukguksong-2 effectué dimanche, et a donné son feu vert au déploiement du nouvel engin, relate la chaîne japonaise NHK citant l'agence nord-coréenne KCNA.

«Ce type de missile doit être rapidement produit en série» et mis au service de l'armée, a affirmé Kim Jong-un.

Lire la suite

 

 

La ville syrienne de Homs complètement libérée des terroristes

 

Les derniers djihadistes ont quitté la ville syrienne de Homs qui se retrouve actuellement sous le contrôle de l’armée syrienne, a relaté le correspondant de Sputnik présent sur les lieux.

Le retrait des djihadistes du quartier d'Al-Waer, à Homs, est complètement terminé, la dernière colonne de combattants se dirigeant actuellement vers la ville de Jarablus.

« La dernière colonne d'évacuation est partie du quartier d'Al-Waer. Seuls les civils y sont restés et ceux qui n'ont pas voulu quitter leurs maisons. Quand les démineurs entreront dans le quartier, on décidera si l'on permet aux représentants des médias de voir personnellement le quartier libéré », a déclaré un officier de police syrien à Sputnik.

Lors de la 11e étape de l'évacuation des combattants de la ville, plus de 2 500 personnes, y compris 700 combattants, l'ont quittée. La dernière étape a duré 24 heures, au cours de laquelle aucun incident au point de sortie des groupes armés n'a été signalé. La majorité des combattants ont quitté Homs avec des armes légères et de petit calibre, selon les accords préliminaires.

Lire la suite


 

 

Le Conseil de sécurité de l’Onu tiendra des consultations sur le tir nord-coréen

 

Des consultations extraordinaires du Conseil de sécurité de l'Onu auront lieu le 23 mai suite à un nouveau tir de missile effectué dimanche par la Corée du Nord, a appris Sputnik d'une source au siège des Nations unies.

La réunion se tiendra sur l'initiative des États-Unis, du Japon et de la Corée du Sud, d'après l'interlocuteur de Sputnik.

Lire la suite

 

 

Erdogan est reparti bredouille de Washington

 

Après la visite de Recep Tayyip Erdogan aux États-Unis et sa rencontre avec Donald Trump, on a bien compris que Washington n’entendait pas accéder aux revendications d’Ankara, a estimé dans un entretien avec Sputnik le politologue turc Ilham Uzgel, commentant l’état actuel des relations américano-turques.

Recep Tayyip Erdogan

La Turquie a exigé des États-Unis qu'ils renoncent à armer les milices kurdes syriennes YPG, considérées par elle comme « terroristes », extradent le prédicateur religieux Fethullah Gülen et libèrent l'homme d'affaires turco-iranien Reza Zarrab, a rappelé à Sputnik Ilham Uzgel, spécialiste des relations internationales.

« La satisfaction de ces trois revendications est impossible à présent, la Turquie n'ayant rien à proposer aux États-Unis en échange. Quant à l'opération de Raqqa, les Américains entendent la mener conjointement avec les Kurdes, montrant ainsi qu'ils n'ont pas besoin du concours turc », a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

Lire la suite

 

 

L'Iran suggère que Trump veut "pomper" l'argent de l'Arabie

 

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a dénoncé dimanche soir dans un tweet les "attaques" formulées contre son pays par le président américain Donald Trump à Ryad, suggérant que Washington voulait "pomper" l'argent de l'Arabie saoudite.

Il s'agit de la première réaction officielle iranienne après un discours prononcé dimanche à Ryad par M. Trump qui a accusé l'Iran de "soutenir le terrorisme".

"L'Iran, qui vient de tenir de vraies élections, est attaqué par le président des Etats-Unis dans ce bastion de la démocratie et de la modération", a dit M. Zarif, en ironisant sur l'Arabie saoudite.

"S'agit-il de politique étrangère ou de pomper 480 milliards de dollars" au roi de l'Arabie saoudite ?, a-t-il poursuivi.

Lire la suite

 

 

 

À Riyad, Donald Trump se laisse entraîner dans la danse au sabre

 

Info du 21.05.2017

Le premier voyage de Donald Trump à l'étranger a débuté samedi par un accueil royal en Arabie saoudite.

Donald Trump prend part à la danse au sabre en Arabie saoudite

Riyad était pavoisée de drapeaux saoudiens et américains à l'occasion de la visite du Président. Les rues, quasi désertes, étaient ornées de photos montrant le roi et Donald Trump avec ce slogan: « Ensemble, nous triomphons ».

« C'est parfait d'être à Riyad, en Arabie Saoudite. On attend avec impatience l'après-midi et le soir », a publié le Président américain sur son compte Twitter.

Lire la suite

 

Notes : de Hollande a Sarkozy en passant par Bush  et mm Poutine, ils ont tous tenu le sabre des saoudiens

http://www.minurne.org/wp-content/uploads/2016/01/sabre-islam.png

Ce sabre saoudien qui décapite les femmes en pleine rue !

http://laregledujeu.org/files/2015/07/decapitation-d-une-femme-en-Arabie-saoudite.png

 

 

Israël adopte des mesures en faveur des Palestiniens avant l'arrivée de Trump

 

(Belga) Le gouvernement israélien a adopté dimanche soir une série de mesures destinées à faciliter la vie des Palestiniens et favoriser leur économie, à la demande du président américain Donald Trump attendu lundi en Israël, a indiqué un responsable israélien.

L'administration Trump, qui cherche les moyens de relancer l'effort de paix moribond entre Israéliens et Palestiniens, réclame de part et d'autre des mesures qui aideraient à restaurer un climat de confiance favorable à une reprise de négociations. Les décisions ont été "prises à la demande du président américain Donald Trump, qui arrive en Israël demain, en guise de mesures visant à instaurer la confiance", a dit le responsable israélien.

Lire la suite

 

 

 

"Donald Trump a le fantasme de l'accord ultime entre Israéliens et Palestiniens"

 

En visite en Israël lundi, Donald Trump espère réellement aboutir à un accord entre Israéliens et Palestiniens.

Non, ce ne sont pas des paroles en l'air. Arrivé lundi en Israël, Donald Trump a évoqué "une rare opportunité" pour la paix. "Comme il l'a dit à plusieurs reprises pendant la campagne, Donald Trump a un peu le fantasme de l'accord ultime entre Israéliens et Palestiniens. Il aimerait vraiment voir se réaliser une sorte d'aboutissement positif sur ce front-là. Donc ce ne sont pas que des mots. Il y a une vraie intention de la part de l'administration Trump de bouger sur le dossier", précise Célia Belin, spécialiste des Etats-Unis et des relations transatlantiques, sur Europe 1.

Lire la suite

 

 

 

Salafistes français, ils vivent à Birmingham dans un quartier à 95% musulman surnommé « Peshawar »

 

De plus en plus de Français qui pratiquent un islam rigoriste viennent s’installer dans cette ville du centre de l’Angleterre, là où les restaurants halal, les salles de prières et les niqabs sont légion.

Voilà un an que Karim a quitté Gennevilliers avec Dounia, sa jeune femme, qui porte désormais le niqab – ce voile intégral couvrant le visage à l’exception des yeux –, et ses quatre enfants. On les avait croisés en mars dernier, au lendemain des attentats de Londres dans un salon de thé de Small Heath, ce quartier de Birmingham à 95% musulman, où se côtoient, sans forcément se mélanger, les 73 nuances de l’islam.

Née en France, Dounia est d’origine marocaine. Ses parents sont peu religieux. Ceux de Karim sont chrétiens. A 20 ans, le jeune homme s’appelait Julien et faisait les quatre cents coups dans la cité de Gennevilliers avec ses amis. Puis il s’est laissé pousser la barbe, a raccourci ses pantalons, retroussés haut sur les chevilles, comme le veut la tradition, et décidé que l’islam était sa priorité. Mais il n’a plus trouvé de boulot malgré sa formation d’ascensoriste :

Ici, dans ce quartier de Small Heath, qu’ils surnomment « Peshawar », personne ne leur prête attention. Leurs épouses, entièrement voilées, portent le niqab, interdit en France depuis 2010. C’est aussi pour cela, disent-ils, qu’ils se sont installés ici. Comme dit Dounia, « pour se fondre dans la masse ».

Même mouvement à Luton, dans la banlieue de Londres ou encore à Leicester, autres « spots » prisés au sein du monde salafiste. Birmingham est le plus connu. La vie y est peu chère, le taux de chômage faible, les mosquées et les madrasas, particulièrement nombreuses.(…)

Certes, tout n’est pas rose : il y a ces groupuscules d’extrême droite, comme English Defense, qui manifestent régulièrement en ville. « Mais c’est une minorité », selon Selma. Même l’école publique, selon elle, encourage la pratique d’un islam rigoriste :

« C’est l’institutrice qui rappelle à l’ordre les petites filles qui oublient de mettre leur foulard. »

(…)

L’Obs

 

 

En bref - L'actualité de France

 

21/05: (63) Mohammed.E dissimulait 230 kilos de cannabis à Clermont-F (source)
20/05: (09) Yacine harcèle sa victime après l’avoir agressée sexuellement (source)
20/05: (87) Syed.S, 2 ans ferme pour agression sexuelle d’une lycéenne (source)
20/05: (31) Vaste filière Comorienne d’immigration clandestine démantelée (source)
19/05: (03) Un mineur Mahorais complice d’un double homicide de retaités (source)
19/05: (27) Vol massif de matériel industriel revendu au Maroc: 1.5 M d’€ (source)
19/05: (59) Ahmedllah Jallun attaque au couteau dans une mosquée: procès (source)
19/05: (49) Un Africain procurait de vrais papiers aux mamans ivoiriennes (source)

 

 

 

Sylvain Tesson sur l’Islam, le tissage, le multiculturalisme

 

 

Des Algériens témoignent : « La ville de Grigny (91) , elle ne fait pas partie de la France »

 

La Grande Borne à Grigny (Essone), une cité de 13 mille personnes où la police ne rentre que pour faire des rafles et interpeller des jeunes. Dans cette cité, les Algériens sont pratiquement la première communauté et nous sommes partis à leur rencontre, « Nos enfants sont harcelés, tabassés et provoqués en permanence par les policiers français. »

Commenter cet article