Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_________________

Le 30 avril 2017

 

 

Pyongyang défie les porte-avions et sous-marins américains

 

La situation dans la péninsule coréenne est entrée dans une « phase de danger extrême » par la faute de Washington et de Séoul qui devraient « prendre en considération les conséquences catastrophiques de leurs actions militaires irréfléchies », selon le journal nord-coréen Minju Choson.

Le quotidien du gouvernement nord-coréen Minju Choson (Corée démocratique en français) évoque notamment les manœuvres conjointes américano-sud-coréennes ayant pour objectif l'entraînement à la « tactique de frappe préventive et aux opérations spéciales sur le territoire de la Corée du Nord ». Il avertit à cet effet que « les États-Unis ne parviendront pas à intimider Pyongyang par leurs porte-avions et sous-marins à propulsion nucléaire ».

« Toutes les citadelles des agresseurs et provocateurs, y compris les bases américaines en Corée du Sud et au-delà de ses frontières, sont dans le viseur de notre  puissante armée populaire », souligne le journal.

Il appelle Séoul et Washington à « prendre en considération les conséquences catastrophiques éventuelles de leurs actions militaires irréfléchies ».

Lire la suite

 

 

Un avion espion approche de la Russie… suivi par des milliers d’internautes

 

Un avion-espion britannique a été détecté non loin des frontières russes à l’aide d’une application mobile toute simple.

Un avion de reconnaissance de l'armée de l'air britannique RC-135W Rivet Joint a été localisé près de la ville russe de Kaliningrad (ouest) via des applications de suivi des avions de passagers de type Flightradar24 ou Planefinder.

D'après le Daily Mail, le but du RC-135W était la collecte de données sur la base navale russe locale. Pourtant, sa mission a été mise à jour: des centaines de milliers de personnes suivaient l'avion-espion s'approchant des frontières russes à huit kilomètres d'altitude.

Lire la suite

 

 

 

La Russie a livré des S-300 à l’Iran. Et après?

 

En 2016, Moscou a intégralement rempli le contrat de livraison de systèmes de missiles sol-air S-300 en Iran qui font désormais partie intégrante de la DCA de la république islamique. Le politologue iranien Shoeib Bahman a exposé à Sputnik sa vision du développement ultérieur de la coopération technique militaire entre Moscou et Téhéran.

Après la réalisation du contrat de livraison de systèmes de missiles sol-air S-300 russes en Iran, toutes les conditions sont réunies pour la poursuite de la coopération technique militaire entre Moscou et Téhéran, a déclaré à Sputnik le spécialiste iranien en politique internationale, Shoeib Bahman.

Missiles sol-air S-300 russes

« La réalisation du contrat de livraison de S-300 russes en Iran s'est heurtée à des difficultés, mais tous les problèmes ont été résolus. Cela a créé une base propice à l'élargissement et au développement de nouveaux volets de la coopération technique militaire entre l'Iran et la Russie et ce, d'autant plus que nos deux pays ont des objectifs et des intérêts communs dans la politique régionale et internationale », a relevé l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que des tâches communes, notamment dans la garantie de la sécurité, attendaient la signature de nouveaux contrats de livraison d'armements et de coproduction dans le secteur de l'armement.

« Compte tenu de ce niveau de confiance que l'Iran manifeste envers la Russie, on peut supposer la réalisation de nouveaux projets irano-russes dans le domaine de la coopération technique militaire », a poursuivi le politologue.

Il a rappelé que ces six derniers mois, Téhéran menait activement des négociations pour acheter d'autres armements à la Russie, qu'il s'agisse de chasseurs multirôles Su-30 ou de chars T-90.

« L'Iran est très intéressé par la poursuite de la coopération technique militaire avec la Russie pour acquérir des armements de plus en plus performants », a conclu l'interlocuteur de Sputnik.

Le S-300 est un système antiaérien mobile multicanal de missiles sol-air. Il est destiné à protéger les sites stratégiques les plus importants d'un État et de ses forces armées contre des bombardements massifs, portés au moyen d'avions de combat, de missiles de croisière, de missiles balistiques tactiques d'une portée de moins de 1 100 kilomètres et d'autres armes aériennes.

Source

 

Notes : Et alors ! lorsque la guerre éclatera vraiment, la Syrie, l'Iran et  la Turquie, deviendront difficilement attaquable, ce qui les rendra plus conquérants (Israël à du souci à se faire) . Tout ce renforcement de S300 et S400, pourrait expliquer pourquoi les pays musulmans, finiront (d’après les prophéties de Nostradamus) par prendre le dessus sur Israel et puis ensuite  l’Europe (mais pour un temps seulement) La Russie livre ses antimissiles comme on livre des bonbons (c'est aussi la Russie à donner les moyens à la Corée du Nord d'avoir l'arme nucléaire)

 

Lire aussi : Des missiles S-300 et S-400 assurent la sécurité de la base navale russe en Syrie

 

 

Kayhan attaque le camp Rohani : « C’est la guerre contre la puissance iranienne dans la région… Qu’avez-vous fait pour assurer que ce conflit s’achève par notre victoire ? »

 

Dans son éditorial du 16 mars 2017, Kayhan, organe du courant idéologique iranien, attaque la politique du camp pragmatique – le gouvernement Rohani et notamment le ministère des Affaires étrangères – qui a appelé à un dialogue avec les Etats-Unis et l’administration Trump au motif qu’il éviterait une guerre américaine contre l’Iran. On peut lire dans Kayhan qu’une guerre américaine fait rage depuis plusieurs années sur les frontières occidentale, orientale et méridionale de l’Iran, et que l’Iran participe à la gestion de cette guerre sur les fronts irakien, syrien, libanais et yéménite. Ces fronts constituent une « continuation naturelle de la Révolution islamique ». En outre, « nos forces sont engagées dans d’intenses combats en Syrie et en Irak, imposés par l’Amérique et ses agents ». 

Lire la suite

 

 

 

Système THAAD en Corée du Sud: Washington paiera

 

Washington et Séoul ont mis un point final à la dispute sur les frais de déploiement du système antimissile THAAD en Corée du Sud, évalués par Donald Trump à un milliard de dollars.

Le conseiller américain à la sécurité nationale H.R. McMaster a assuré par téléphone à son homologue sud-coréen Kim Kwan-jin que Washington assumerait les frais de déploiement du système THAAD en Corée du Sud, communique l'agence Yonhap se référant à l'administration de la présidence sud-coréenne.

Washington et Séoul ont mis un point final à la dispute sur les frais de déploiement du système antimissile THAAD en Corée du Sud, évalués par Donald Trump à un milliard de dollars.

Le conseiller américain à la sécurité nationale H.R. McMaster a assuré par téléphone à son homologue sud-coréen Kim Kwan-jin que Washington assumerait les frais de déploiement du système THAAD en Corée du Sud, communique l'agence Yonhap se référant à l'administration de la présidence sud-coréenne.

Lire la suite

 

 

 

Un porte-hélicoptères français arrive au Japon pour des exercices militaires

 

info du 29 avril

Dans un contexte régional tendu après un tir de missile balistique nord-coréen, le navire de guerre Mistral est arrivé dans une base navale au Japon afin de mener des exercices communs avec Washington, Tokyo et Londres.

Le porte-hélicoptère français Mistral a accosté dans la base navale américaine de Sasebo, au Japon, le 29 avril, avec deux hélicoptères britanniques à sonbord, ont annoncé les autorités françaises.

Le navire de guerre doit mener les premiers exercices militaires communs de la France avec le Japon, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne début mai, dans le Pacifique. Quelques 700 soldats doivent y prendre part.

L’arrivée du porte-hélicoptère français coïncide avec un essai de missile balistique réalisé par la Corée du Nord, et qui s’est soldé par un échec.

Lire la suite

 

 

 

 

La moitié du territoire syrien proclamée zone interdite aux drones

 

L’entreprise DJI, spécialisée dans la fabrication de drones de loisir, a renouvelé sa carte des zones interdites aux drones, y ajoutant d’importants espaces en Irak et en Syrie.

Après la mise-à-jour des cartes de l'entreprise chinoise DJI qui fabrique des drones de loisir, la liste des zones interdites aux drones, qui incluent d'habitude les aéroports, les installations stratégiques et les lieux de forte densité de population, s'est énormément élargie. Ainsi, est apparu un grand nombre de nouvelles zones interdites qui couvrent une superficie importante de pays, dont certaines ne sont ni rattachées à un objet, ni à une quelconque localité.

Lire la suite

 

 

 

Trump écarte un nouvel entretien téléphonique avec la dirigeante de Taïwan

 

Ne voulant pas froisser son homologue chinois, Xi Jinping, alors que Pékin se montre coopératif sur le dossier nord-coréen, le Président américain Donald Trump a rejeté l’invitation de son homologue taïwanaise Tsai Ing-wen à un nouvel entretien téléphonique.

Lire la suite

 

 

 

 

Le QG de Macron explique son refus d'accréditer Sputnik et RT

 

La liberté de la presse s’épanouit au sein de la campagne de Macron. Privés d’accréditation, RT et Sputnik se voient reprocher de diffuser «des informations mensongères» contre l'ancien ministre de l'Économie, a révélé le porte-parole du quartier général du candidat.

Lire l'article

 

 

Lourde charge de Robert Ménard contre les médias

 

 

 

 

Au nom de « l’Etat de droit », 1.000 avocats s’engagent contre le Front National

 

Une pétition lancée par des avocats parisiens rassemble plusieurs grands noms du barreau. Leur but expliquer : les danger réels du « parti d’extrême droite » pour la justice.

L’arrivée du Front National « conduirait à la fin de l’Etat de droit » : ce cri d’alarme fondamental motive la pétition lancée vendredi soir 28 avil par le biais des réseaux sociaux auprès des avocats de toute la France.

Le texte, loin des anathèmes, détaille la situation : « Notre République repose sur un socle de valeurs fondamentales que sont la Justice, l’égalité, la sécurité, la fraternité, le pluralisme des opinions et le respect des croyances. Marine Le Pen veut sans ambiguïté renverser ces valeurs au profit de l’autoritarisme, de la xénophobie, du repli sur soi, du corporatisme et de la haine de l’autre. »

L’avocate Sabrina Goldman, à l’origine de cette initiative avec Frédérique Cassereau et Eric Spitz explique à « l’Obs » que « la démarche est de lancer un message clair, sans ambiguïté afin de souligner qu’il n’y aucune place pour un ‘ni ni’ qui rompt non seulement le front républicain, mais qui affaiblit la République toute entière. » La pétition appelle explicitement à voter Emmanuel Macron. […]

On trouve parmi les premiers signataires des avocats de tous horizons comme Antonin Lévy et Pierre Cornut-Gentille, avocats de François Fillon ; Delphine Boesel, présidente de l’OIP ; Georges Kiejman ; Richard Malka ; Hervé Témime ou encore des figures connues des pénalistes parisiens… Dimanche en fin de matinée, la pétition avait atteint 1.000 signataires.

Le Nouvel Obs

Commenter cet article