Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_________________

Le 29 avril 2017

 

Un missile tiré par la Corée du Nord explose après le décollage

 

La Corée du Nord a effectué un tir d'essai d'un missile balistique. Le missile a explosé quelques minutes après le décollage.

La Corée du Nord a mené samedi vers 05h30 heure locale (la veille, 22h30 heure de Paris) un nouvel essai d'un missile balistique dans la zone de Bukchang, au nord-est de Pyongyang, a annoncé l'agence de presse Yonhap, qui cite des sources militaires.

Selon l'armée sud-coréenne, le missile a explosé quelques secondes après le tir.

Les militaires américains ont confirmé l'information sur le tir d'essai, d'après la chaîne de télévision CNN qui se réfère au Pentagone.

Selon la télévision, le missile KN-17 a parcouru plusieurs centaines de milles avant de tomber près des côtes japonaises. Toutefois le commandement américain pour la région du Pacifique estime que le missile n'a pas quitté le territoire nord-coréen. 

Il s'agit du huitième lancement d'essai de missile nord-coréen depuis l'arrivée au pouvoir du Président américain Donald Trump.

Lire la suite

 

 

 

 

Les Etats-Unis n'excluent pas un dialogue direct avec la Corée du Nord

 

Info du 28 mars

Rex Tillerson, le secrétaire d'Etat à la défense américain, a annoncé ne pas exclure un dialogue direct avec le régime nord-coréen. Il a ajouté que le but des Etats-Unis n'était pas de déstabiliser le régime ni de le remplacer, mais simplement de "dénucléariser la péninsule coréenne".

 

Les chars US fournis aux Forces démocratiques syriennes participeront à l’assaut de Raqqa

 

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), qui participent à l’opération de libération de Raqqa, bastion du groupe terroriste Daech, ont reçu des chars américains qui seront engagés dans l’assaut de la ville, a indiqué à Sputnik un représentant du commandement des FDS.

Un combattant des Forces démocratiques syrienes près de Raqqa

Les États-Unis ont envoyé aux Forces démocratiques syriennes (FDS) un lot d'armes lourdes et de chars, a annoncé à Sputnik un représentant du commandement des FDS requérant l'anonymat, ajoutant que ces chars participeraient à l'assaut de Raqqa le mois prochain.

« Il y a deux jours, dans le cadre de la lutte contre Daech, les États-Unis nous ont expédié des chars et des armes lourdes. Le tout a été livré dans le Rojava [Kurdistan syrien, ndlr] par camions via le nord de l'Irak par le poste-frontière de Semelka et transporté ensuite au nord de Raqqa », a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

Et de prévenir qu'en cas de nouvelle attaque de l'armée turque, les détachements des FDS seraient contraints de se retirer de l'opération de libération de Raqqa.

« Si la Turquie poursuit ses attaques contre nous, nous devront suspendre l'opération de Raqqa pour défendre nos territoires. […] Nous en avons prévenu la coalition, et en cas de nouvelle frappe turque, nous allons retirer nos forces concentrées à Raqqa pour les envoyer à la frontière turco-syrienne. On nous a promis de négocier avec la partie turque et de nous informer des résultats de cette rencontre », a précisé la source.

Lire la suite

 

 

Les USA déploient des troupes et des blindés à la frontière turco-syrienne

 

Des militaires américains ont commencé à déployer des véhicules blindés à la frontière entre la Turquie et la Syrie afin d'empêcher des affrontements entre Kurdes et soldats turcs, a annoncé à Sputnik une source au sein des Unités de protection du peuple kurde (YPG).

Lire la suite

 

 

 

Pentagone: le chef de Daech en Afghanistan aurait été éliminé

 

Les forces spéciales américaines et les militaires afghans ont probablement éliminé jeudi le chef de la branche locale de Daech Abdul Hasib, selon le porte-parole du Pentagone Jeff Davis.

Le chef de la branche du groupe terroriste EI-Khorasan, le nom de la branche afghane d'État islamique (Daech), Abdul Hasib, aurait été tué jeudi 27 avril dans un raid mené par les forces spéciales américaines et les forces de sécurité afghanes dans la province de Nangarhâr, dans l'est du pays, a déclaré le porte-parole du Pentagone Jeff Davis.

Lire la suite

 

 

 

Nigéria : douze catholiques tués dans l’État de Kaduna

 

Au moins douze catholiques ont été tués lors d’un assaut mené par un groupe de miliciens peuls musulmans contre le village d’Asso vers 19 h, samedi 15 avril dernier. Les catholiques ont été tués alors qu’ils participaient à la vigile de Pâques. L’attaque, qui a duré une demie heure, a aussi fait de nombreux blessés. L’évêque catholique Joseph Danlami Bagobiri de Kafanchan (État de Kaduna) a accusé le gouverneur de l’État de complicité avec les attaquants et de préjugés contre les victimes.

Source : World Watch Monitor, 20 avril

 

 

 

Wikipédia bloqué en Turquie !

 

C'est l'organisme de surveillance en ligne Turkey Blocks qui a donné l'alerte. Il a constaté à 5 heures du matin ce samedi que l'accès à Wikipédia en Turquie avait été fermé, à la suite d'une mesure administrative des autorités. Les habitants d'Istanbul ne pouvaient samedi matin se connecter à l'encyclopédie en ligne, sauf en utilisant un accès VPN (réseau privé virtuel), a constaté l'AFP. « Le manque de disponibilité (d'Internet) dans le pays est constant en raison des filtres utilisés pour censurer le contenu », affirme Turkey Blocks. Selon eux, mais aussi d'autres médias, dont le quotidien Hurriyet, la mesure administrative fermant Wikipédia nécessite d'être confirmée dans les prochains jours par une décision de justice.

Lire la suite

 

 

 

Le pape François en Égypte: les 4 objectifs d'une visite sous haute tension

 

Le pape, qui débute ce vendredi une très courte visite dans une Égypte en plein état d'urgence, a une vaste tâche face à lui.

Il s'agit du premier voyage de François dans le pays, et seulement le deuxième d'un pape en Égypte contemporaine, après Jean-Paul II en 2000. Surtout, le déplacement fait suite à plusieurs attaques djihadistes contre la communauté chrétienne locale, qui ont fait 74 morts depuis décembre. C'est dire si le pape qui doit atterrir en début d'après-midi au Caire ce vendredi, est attendu au tournant. 

Hier, sur son compte Twitter officiel, le pape François lui-même a enjoint ses fidèles de "prier pour (son) voyage comme pèlerin de la paix en Égypte". Il doit atterrir au Caire ce vendredi en début d'après-midi, pour une visite éclair de 27 heures. 

Lire la suite

 

 

En Egypte, « le pape veut montrer qu’il n’y a pas de guerre de religion en cours »

 

Le pape se rend en Égypte pour la première fois de son pontificat. Quels sont les enjeux de cette visite ? Interview du frère Druel, installé au Caire.

Le pape François doit rencontrer le cheikh Ahmed el-Tayeb, imam de l’université al-Azhar, une rencontre qui revêt des enjeux bien différents pour les deux chefs spirituels.

Quels sont les ressorts de cette visite du pape en Égypte ?

D’abord, il ne faut pas exagérer les rencontres avec le président Al-Sissi et le patriarche copte orthodoxe, Tawadros II : ces entretiens ne dureront que vingt minutes, le premier jour. Le pape va passer une journée pleine, la seconde, avec les Coptes catholiques, et le premier jour, il s’entretiendra pendant une heure avec le cheikh Ahmed el-Tayeb, imam de l’université al-Azhar. C’est cela, le cœur de la visite. Avec des agendas différents pour les deux hommes.

Ils ne poursuivent pas les mêmes objectifs ?

Disons qu’à court terme, le but de chacun varie. D’une part, le pape François cherche à montrer qu’il n’y a pas de guerre de religion en cours. Ce qui est à l’œuvre en Égypte, en Syrie et en Irak, c’est un choc entre la barbarie et l’humanisme. François, en Égypte, veut signifier que le christianisme et l’islam se tiennent du même côté contre la barbarie. Le cheikh Ahmed el-Tayeb, l’imam de l’université al-Azhar, lui, son problème immédiat, c’est sa légitimité. Il est démuni face aux mouvements islamistes, que ce soit aussi bien celui des Frères musulmans que de Daech. Il veut garder une voie moyenne qui consiste en la défense de l’islam modéré. […]

Le Point

 

 

 

Pas encore Président, Macron menace la Pologne de sanctions

 

Alors qu’il n’est que candidat à la présidentielle, Emmanuel Macron menace de prendre des mesures à l’encontre de la Pologne, qu’il accuse d’enfreindre « tous les principes » de l’Union européenne. Varsovie a fustigé de son côté les « tendances protectionnistes » de Macron.

Emmanuel Macron est favorable à des sanctions européennes contre Varsovie, a-t-il affirmé dans une interview au quotidien régional La Voix du Nord, dans le contexte de la délocalisation d'une usine Whirlpool d'Amiens (nord) à Lodz, qui doit conduire à la mise au chômage de quelque 290 ouvriers français.

Stop

« Dans les trois mois qui suivront mon élection, il y aura une décision prise sur la Pologne. Je mets ma responsabilité sur la table sur ce sujet (…). On ne peut pas avoir un pays qui joue des écarts fiscaux sociaux au sein de l'Union européenne et qui est en infraction de tous les principes de l'Union », a dit Emmanuel Macron à La Voix du Nord. Et d'ajouter: « Je veux que sur le non-respect des droits et des valeurs de l'Union européenne, des sanctions soient prises ».

Outre la Pologne, Macron vise également à poursuivre une politique plus sévère à l'encontre d'autres pays, qui, selon lui, violent les principes de l'UE, notamment la Hongrie.

« On ne peut pas avoir une Europe qui débatte de la décimale sur chacun des sujets budgétaires de chaque pays et qui, lorsque vous avez un pays membre de l'Union européenne qui se comporte comme la Pologne, ou la Hongrie, sur des sujets liés à l'université et au savoir, aux réfugiés, aux valeurs fondamentales, décide de ne rien faire. »

Lire la suite

 

Lire aussi :  «Les menaces de Macron à l’égard de la Pologne ne sont que propagande»

 

 

Stoppons Macron ! #39 - extrait de Cap sur l'Élysée

 

 

 

 

 

Mikael Sala : «Macron considère les gens comme des Kleenex»

 

Mikael Sala (Secrétaire Départemental du Front National du Val d’Oise) : «Macron considère les gens comme des Kleenex»
– BFM TV, 28 avril 2017, 22h09

«Les Français auront à choisir entre Marine Le Pen et un banquier d’affaires. Le métier des banquiers d’affaires – j’ai eu affaire à eux – c’est très simple, vous trouvez des boîtes, ce qui a valu à Macron de faire sa fortune comme il l’a fait avec Pfizer et Nestlé, vous les fusionnez, vous prenez un paquet de ronds au passage, et vous virez des centaines de personnes. C’est pour ça que Whirlpool ne l’émeut que très peu, parce que c’est son métier de trouver des optimisations à faire et de virer les gens. Il considère les gens comme des kleenex.

Les Insoumis, ceux qui ont porté leurs votes sur Jean-Luc Mélenchon, cette conception des êtres humains comme des variables d’ajustement ou comme des kleenex, je crois qu’ils en sont très éloignés, et, naturellement, une partie importante d’entre eux se rapprochera de nous.»

 

 

Macron : « Ne cédons pas aux sirènes de la nostalgie d’une France qui n’a jamais été »

 

Ne cédons pas aux sirènes de la nostalgie d'une France qui n'a jamais été.

Source

 

 

 

Attali qui chaperonne Macron veut une France à 187 millions d’habitants par l’immigration de masse.

 

Infos du 26 avril 2017 (mise a jours)

Oracle de « la France d’après », il fut dès l’élection de Nicolas Sarkozy convoqué au chevet de la république pour contribuer à réformer la France, le tout sans une once de légitimité démocratique. Il est aujourd’hui l’homme qui a adoubé Emmanuel Macron. Sa présence à La Coupole été remarquée. Nous remontons cette note d’octobre 2007 parallèlement à son retour en force dans les médias :

   « Alors que le rapport Attali vient d’être jugé « plutot raisonnable » par Nicolas Sarkozy, malgré sa proposition phare de « relance de l’immigration » (comme si elle avait été arrêtée) inspirée de son livre L’avenir du travail sorti en 2007 proposant l’arrivée de 2 millions d’immigrés annuellement pour mener la France à 187 millions d’habitants en 2040 (alors qu’il suffit de sauver le régime des retraites par la capitalisation privée), je publie de nouveau les citations de l’illuminé mondialiste, glanées ça et là, en rajoutant celle-ci : « La logique socialiste c’est la liberté, et la liberté fondamentale c’est le suicide[…]L’euthanasie deviendra un instrument essentiel de gouvernement. » L’homme nomade , Ed. Le Livre de Poche, 2005.

Deux vieilles interviews de Jacques Attali, une de mai 1992, l’autre de mars 1997, éclairent sur sa vision de la colonisation islamique de l’Europe contemporaine. 

    « La France doit-elle se contenter d’accepter sur son sol les travailleurs européens ou assumer sa dimension musulmane ? Là est sans doute la principale question masquée par ce débat (ndlr : sur l’immigration), le vrai choix géopolitique. Si la France et l’Europe décidaient de s’affirmer comme un club chrétien, elles devraient se préparer à l’affrontement avec un milliard d’hommes, à une véritable « guerre de civilisations ». Avec en prime, en France, une guerre civile » Jacques Attali, Le Monde du 19 mars 1997

    L’Algérie, le Maroc, la Tunisie ainsi que les pays de la péninsule arabique et du monde asiatique ont décidé- il y a 30 ans déjà -de s’affirmer en tant que club musulman exclusif par la création de l’OCI. Est-ce pour autant que  800 millions de chrétiens à travers le monde ont décidé de leur déclarer la guerre ? Absurde.

Lire la suite

 

 

 

Edgar Morin : « Il faudrait inscrire dans la Constitution ‘la France est une République une et multiculturelle’»

 

Dans un entretien au « Monde », le sociologue Edgar Morin estime qu’il faut dépasser l’opposition stérile entre mondialisme et nationalisme. Il analyse cette élection qui sera, quel que soit le résultat, un «saut dans l’inconnu».

[…]

Une droite qui n’appelle pas clairement à voter Macron, une gauche mélenchoniste qui tergiverse… Pourquoi le front républicain est-il si effrité ? Et les républicains de gauche et de droite devraient-ils être davantage mobilisés ?

Le front républicain a pu se composer quand le Front national (FN) apparaissait comme une menace fasciste. Pour une partie des « insoumis », Macron symbolise le capitalisme et le pro-américanisme.

Plus largement, le nouveau visage du FN, son intégration dans le jeu politique, ont cessé de l’identifier au fascisme. Les sentiments anti-européens, anti-américains, antimondialistes se sont accrus dans différents secteurs de gauche et de droite et ils hypothèquent le grand ralliement à Macron. Il est possible qu’un double refus renforce fortement l’abstentionnisme. Concluons : l’antilepenisme n’est plus assez fort pour constituer un front républicain. […]

La force de Marine Le Pen est d’allier l’extrême nationalisme de droite en progrès à un populisme social qui attire une partie déjà importante des classes travailleuses. […]

L’union des Français à laquelle aspire Macron nécessite la prise de conscience de la réalité multiculturelle de notre nation, composée d’abord de cultures provinciales issues de peuples hétérogènes au départ, ensuite de cultures d’origine immigrée se symbiotisant dans la grande culture nationale. Il faudrait inscrire dans la Constitution « la France est une République une et multiculturelle ». […]

Le Monde

 

 

 

Corse et Outre-Mer : ce que signifie la percée de Marine Le Pen

 

Paul-François Paoli, chroniqueur littéraire au Figaro et essayiste, analyse le succès du vote Marine Le Pen en Corse et en Outre-Mer. Pour lui, le clivage politique en Corse est celui de l’identité.

 

Cette île qui n’a rien de gaulois, culturellement, va-t-elle devenir le dernier village gaulois d’un pays dont les élites politiques ne sont plus capables de dire qui il est, ni d’où il vient, ni où il va ?

En Corse, Emmanuel Macron a connu un échec surprenant au vu de la sympathie que lui ont témoigné les médias locaux, notamment le quotidien pro nationaliste Nice-Corse Matin. Il a atteint à peine un peu plus de 18% quand Marine Le Pen en a fait 10 de plus. De son côté François Fillon, malgré son peu d’intérêt pour la question corse, dépasse son niveau national: plus de 25% ! […]

Quel enseignement tirer de ce premier tour? Le principal est à notre sens celui-ci: la Corse, pays où le chômage et l’assistanat sont importants, n’a pas suivi le discours protestataire de Mélenchon, elle a préféré le discours identitaire de Marine Le Pen et Fillon. Les Corses ne veulent pas de la société multiculturelle que leur proposent Macron, Hamon et Mélenchon, ils ne veulent pas d’une postmodernité qui institutionnalise le mariage homosexuel et le suicide assisté. Les Corses, pour beaucoup, sont attachés aux derniers vestiges des valeurs dites traditionnelles, notamment la famille et le rituel catholique. Ils ne se retrouvent pas dans le discours «progressiste» de Macron ou universaliste bolivarien de Mélenchon. […]

Le clivage politique principal en Corse est celui de l’identité et ce clivage est d’ordre anthropologique. La Corse est une petite Croatie dans une France qui ressemble à la Yougoslavie à la veille de sa désintégration. Les Corses déplorent que Paris et Marseille soient devenues des villes d’immigration qu’ils ressentent comme étrangère. Si nous nous permettons de dire «les Corses», c’est que nous entendons ce discours en Corse depuis des décennies, un discours prédominant chez les jeunes et que censurent les médias corses, à l’instar de Nice Corse Matin qui occulte ces réalités. […]

Le Figaro

 

 

 

 

Deux élus FN accusés de propos haineux

 

Une enquête a été ouverte après les propos haineux tenus à l'encontre de Stéphane Gatignon, maire de Sevran en Seine-Saint-Denis, sur les comptes Facebook des élus Front national David Rachline et Steeve Briois, tout juste nommé président par intérim du FN.

    L'information judiciaire visant onze personnes, dont les deux élus, a été ouverte le 7 mars pour "provocation à la commission d'une atteinte à la vie ou à l'intégrité physique par moyen de communication au public par voie électronique", a détaillé le parquet de Bobigny.

    L'ouverture de cette information judiciaire fait suite à une plainte déposée début octobre par le maire (ex-EELV) de Sevran, visé par des menaces de mort après la diffusion sur M6 d'un reportage de l'émission "Dossier Tabou". Intitulée "L'islam en France : la République en échec", l'émission avait en partie été tournée dans cette ville de banlieue parisienne.

    Selon la plainte de M. Gatignon, Steeve Briois, député européen et maire d'Hénin-Beaumont, avait, après la diffusion de l'émission, publié sur Facebook: "Le maire EELV de Sevran se comporte en véritable collabo de l'islamisme, au mépris de toutes les lois".

    "Démission du maire qui a vendu son âme aux mécréants salafistes. (...) Une bastos pour le maire" ou "Il faux le tué" (sic), avaient réagi des internautes sous cette publication.

    Lire la suite

     

    Lire aussi :Les liaisons dangereuses de Marine Le Pen
     

    Notes, les journaux gauchistes ne savent plus quoi trouvé, pour tenter de discréditer MLP !

     

     

     

    Barack Obama critiqué pour avoir accepté une conférence rémunérée par Wall Street

     

    Barack Obama critiqué pour avoir accepté une conférence rémunérée par Wall Street

     

    L'ancien président américain Barack Obama a été taclé pour avoir accepté, moyennant 400 000 dollars, de prononcer un discours en septembre prochain lors d'une conférence organisée par une grande banque d'investissement de Wall Street.

    Lire la suite

     

     

    Commenter cet article