Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_________________

Le 16 avril 2017

 

La majorité des votes dépouillés en Turquie: 51,78% pour le "oui" au renforcement des pouvoirs d'Erdogan

 

Les Turcs ont voté ce dimanche sur un renforcement des pouvoirs du président Recep Tayyip Erdogan, neuf mois après un coup d'Etat qui a failli renverser l'homme qui domine la Turquie depuis 15 ans. S'il l'emporte, M. Erdogan disposerait d'un pouvoir considérablement renforcé et pourrait en théorie rester président jusqu'en 2029. Après décompte de 90% des urnes, le oui remporterait 52,7% selon des médias turcs.

Les bureaux du vote, où quelque 55,3 millions de Turcs étaient appelés à dire oui ou non à une révision constitutionnelle renforçant les pouvoirs présidentiels, ont fermé à 17H00 locales (16h00 en Belgique) et le dépouillement des bulletins de vote a commencé.

Au niveau national, le oui était en tête avec plus 51,78 % des voix, après le dépouillement des bulletins de vote provenant de 94,53 % des urnes, selon les résultats partiels publiés par Anadolu.

Les grandes villes disent non

Le "non" à la réforme de la Constitution turque est passé en tête dimanche soir à Istanbul. Après le dépouillement de 88,7% des voix dans la métropole, 50,3% des votants rejettent le texte présenté par le président Recep Tayyip Erdogan, selon la télévision CNN Turk. Le "oui" était jusque là donné gagnant. Le "non" est également en tête à Izmir (ouest), avec 68% des suffrages. Du côté de la capitale, Ankara, le non l'emporte d'une très courte majorité, à 50,1%. Enfin, à Diyarbakir, le non remporte 67,5% des suffrages.

Lire la suite

 

Notes :Et bien les Turques sont encore plus stupides que je le croyais ! ils viennent de voter pour l'homme qui pourrait devenir  leur propre bourreau (remarque les Français votent aussi pour les mm personnes qui les mettent dans la merde depuis bien 40 ans)

 

 

Nice: une église évacuée après des menaces, un homme interpellé

 

Un important dispositif policier a été déployé autour de l’Eglise Saint-Pierre d’Arène dans le centre-ville de Nice.

Selon nos informations, un homme vêtu d’un treillis et de gants de ski a pénétré dans l’église vers 11h30 en proférant des menaces. « Il a dit qu’on allait tous y passer. Il transpirait beaucoup et avait l’air excité », raconte un témoin.

Rapidement sur place, les forces de l’ordre ont installé un périmètre de sécurité dans le quartier. L’homme a été rapidement maîtrisé et interpellé dans le calme.

(…) Nice Matin

 

 

 

Corée du Nord: échec d'un nouveau tir de missile

 

Pyongyang a effectué une tentative de lancement d'un missile dimanche, mais l'expérience s'est soldée par un échec, annonce l’agence de presse Yonhap, se référant à l’armée sud-coréenne.

La Corée du Nord a tenté de tirer ce dimanche un missile depuis un polygone situé près de Sinpo (Sud Hamgyong, sur la Mer du Japon), mais il semble que la tentative se soit soldée par un échec.

« La Corée du Nord a tenté de lancer ce matin un missile non identifié, depuis la zone de Sinpo (…), mais nous estimons qu'elle a échoué », cite l'agence la déclaration du Comité des chefs d'états-majors interarmées.

Il s'agit du deuxième tir effectué depuis Sinpo ces derniers temps. Rappelons que le 5 avril, la Corée du Nord avait tiré un missile balistique de moyenne portée de type KN-15.

Lire la suite

 

 

Attention danger: les USA en route vers une guerre sur deux fronts

 

Tant qu’il n’est pas trop tard les dirigeants américains doivent se raviser : en effet, ils conduisent leur pays vers une guerre sur deux fronts, en Syrie et en Corée du Nord. Si ces conflits dégénèrent en confrontation entre les États-Unis et les forces armées de Chine et de Russie, Washington ne pourra pas en sortir gagnant.

Une opération militaire contre la Corée du Nord pourrait provoquer un conflit entre Washington et Pékin, tandis que les frappes contre la Syrie risquent de dégénérer en face-à-face avec Moscou, met en garde l'observateur du Huffington Post Jason Belcher.

Le scénario nord-coréen a un précédent historique : pendant la guerre de Corée (1950-1953), les États-Unis et la Chine se sont combattus de façon directe.

« Dans le ciel bondé d'avions de la Syrie, les États-Unis doivent agir sous la menace quotidienne de l'attaque de missiles russes : une seule erreur de calcul d'un des deux côtés pourrait conduire à la destruction d'un avion et provoquer un conflit d'une plus grande envergure », prévient le journaliste.

Lire la suite

 

 

 

Attentat contre un convoi syrien. Le bilan s'alourdit, au moins 110 morts

 

 

Plus de 110 Syriens évacués de villes prorégime assiégées ont été tués et des centaines blessés dans un attentat suicide à la camionnette piégée mené samedi contre leur convoi, l'une des attaques les plus meurtrières en six ans de guerre.

Le bilan de l'attentat qui a eu lieu ce samedi contre un convoi syrien qui quittait des villes pro régime de Bachar al-Assad s'est encore alourdi.

L'attaque n'a pas été revendiqué. Vu l'état grave de certains blessés, le bilan pourrait encore changé, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) qui s'appuie sur un vaste réseau de militants et de sources. 

L'attaque est survenue dans la localité de Rachidine (nord), où avaient été bloqués des dizaines de bus transportant des personnes évacuées de Foua et Kafraya, des localités loyalistes assiégées par les rebelles dans la province d'Idleb (nord-ouest).

Lire la suite

 

 

 

Turquie : un référendum entre appréhension et soulagement

 

C'est avec un sentiment mêlé d'appréhension et de soulagement que la Turquie aborde ce dimanche le référendum sur le changement constitutionnel porté par le président Recep Tayyip Erdogan. Le projet, qui divise le pays, prévoit l'adoption d'un système présidentiel qui élargirait sensiblement les prérogatives du chef de l'État : nommer les ministres, promulguer des décrets, dissoudre le Parlement, ou encore choisir certains membres du Conseil supérieur des juges et des procureurs.

Lire la suite

 

Notes : j'ai donné mon avis sur ce référemdum hier . A suivre donc

 

 

Afghanistan : finalement, quel bilan pour «la Mère de toutes les bombes» ?

 

Les autorités afghanes estiment que plus de 90 terroristes ont été tués pour aucune perte civile, mais reconnaissent ne pas se baser sur un décompte des corps. Un bilan contesté par Daesh et mis en doute par des analystes militaires.

(..) Le 15 avril, les autorités afghanes ont porté le bilan à plus de 90 djihadistes du groupe Etat islamique tués par la méga-bombe américaine, reconnaissant que ce chiffre n'était qu'une estimation et n'était pas fondé sur un décompte des corps.

(..)L'organisation terroriste a de son côté publié un communiqué via son agence Amaq News, dans lequel elle nie que la frappe américaine lui ait causé la moindre perte.

Lire la suite

 

 

Environ 700 000 musulmans vivent en Autriche, leur nombre a doublé en 16 ans

 

l n’y a certes pas de chiffres précis, mais l’estimation est considérée comme réaliste par le ministère de l’Intérieur : environ 700 000 musulmans vivent actuellement en Autriche – et leur nombre croît de façon très rapide. Dès à présent, huit pour cent de la population autrichienne est ainsi de confession musulmane. […]

[…] En ce qui concerne la religion musulmane, le ministère de l’Intérieur se basait jusqu’à présent sur une estimation allant jusqu’à 600 00. Mais les migrants, les naissances et les réfugiés venant de pays arabes pourraient déjà avoir augmenté ce nombre de plus de 100 000, indique-t-on au Fonds pour l’intégration. […] Le dernier recensement ayant pris également en compte l’appartenance à une religion avait eu lieu en 2001 ; il n’y avait encore à l’époque qu’environ 346 000 musulmans en Autriche.

[…]

(Traduction Fdesouche)

Krone

 

 

Les Tchèques ne veulent plus des réfugiés, malgré les menaces de sanctions de l’UE

 

La République tchèque s’oppose fermement à la politique de portes ouvertes de l’UE, bloquant l’accès au pays aux migrants malgré d’éventuelles sanctions de Bruxelles. Selon le ministre de l’Intérieur du pays, le contrôle des réfugiés indique qu’«il ne faut plus accueillir personne».

Lire l'article

 

 

Tunisie : un parti islamiste radical souhaite "enterrer" la démocratie

 

"La démocratie n'attire plus personne (...) et il est temps d'annoncer sa mort et de travailler à son enterrement." C'est ce qu'a affirmé Abderraouf Amri, le président du bureau politique du parti islamiste radical tunisien Hizb ut-Tahrir. Ce dernier prône la mise en place d'un califat et de la loi islamique, et a donc appelé samedi lors de son congrès annuel à enterrer la démocratie. Le parti est régulièrement accusé par les autorités de "troubles à l'ordre public".

Lire la suite

 

 

 

Présidentielle : l’Intérieur n’exclut pas des « débordements venant d’extrémistes de tous bords »

 

Plus de 50.000 policiers et gendarmes, appuyés par les militaires de l’opération Sentinelle, seront mobilisés pour assurer la sécurité de l’élection présidentielle, a annoncé le ministre de l’Intérieur Matthias Fekl dans une interview au Journal du Dimanche.

Outre le risque terroriste, les forces de l’ordre veilleront également aux éventuels « débordements venant d’extrémistes de tous bords » entre les deux tours de scrutin, qui se tiendront les 23 avril et 7 mai. La menace terroriste est « permanente et de haut niveau, comme en atteste la multiplication des actes à Londres, Stockholm et ailleurs« , rappelle-t-il, en affirmant que « 19 interpellations antiterroristes » ont eu lieu en mars en France. […]

Face aux risques de mobilisation que pourraient susciter les résultats, comme la présence de Marine Le Pen pour le second tour, Matthias Fekl affirme que, « quel que soit le scénario, la République ne saurait tolérer des troubles à l’ordre public« . Pour éviter tout piratage informatique, « nous avons renforcé la sécurisation de la transmission des résultats« , ajoute par ailleurs le ministre.

Le Figaro

la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) a mis en garde les principaux candidats à l’élection, assure le JDD, faisant état d’une «menace précise sur leur sécurité ou sur celle de leur QG de campagne». Des notes d’informations détaillées auraient notamment été envoyées aux services de police chargés de leurs protections.

Le Monde

 
 
 
 

Marine Le Pen : « Avec Macron, ce sera l’islamisme en marche ! Le communautarisme en marche ! » (Meeting de Perpignan)

 

Marine Le Pen au meeting de Perpignan : « Avec Macron, ce sera l’islamisme en marche ! Le communautarisme en marche ! Voilà au moins un point clair dans le brouillard de son projet. M. Macron est un homme sans foi ni loi qui cache les pires renoncements à nos principes républicains derrière le visage d’un gentil garçon. »
– LCI, 15 avril 2017, 16h11

 

 

Immunité : le Parlement européen pourrait convoquer Marine Le Pen avant le 07 mai

 

Une commission du Parlement européen pourrait convoquer Marine Le Pen avant le second tour de la présidentielle pour débattre d’une éventuelle levée de son immunité dans le dossier des assistants parlementaires européens du Front national, a déclaré samedi une eurodéputée.

Les juges français chargés de cette enquête ont demandé la levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen, ainsi que d’une autre représentante du FN au Parlement européen, Marie-Christine Boutonnet, qui sont soupçonnées d’avoir fait salarier par le Parlement européen des assistants qui travaillaient en réalité pour le FN.

« La commission des affaires juridiques du Parlement européen a convenu que (Marine) Le Pen soit convoquée pour une audition à la première date possible en mai« , a déclaré à Reuters Laura Ferrara, vice-présidente de cette commission.

Elle a précisé que cette audition pourrait se tenir dès la première semaine de mai, soit avant le second tour prévu le dimanche 7 mai.

Laura Ferrara, membre du Mouvement 5 étoiles (M5S), parti eurosceptique italien, a précisé que Marine Le Pen pourrait refuser d’être entendue par cette commission. […]

Le Figaro

 

 

Voile à l’université : Seuls Marine Le Pen et Dupont Aignan y sont opposés

 

Marine Le Pen et Nicolas Dupont Aignan sont les 2 seuls candidats qui interdiront le port du voile à l’université s’ils sont élus.
– BFM TV, 14 avril 2017, 15h46

Contre le Port du Voile à l’université : Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan
Pour le Port du Voile à la fac à condition qu’il soit discret : Jacques Cheminade
Favorables au Port du Voile à l’université : Macron, Mélenchon, Hamon, Lassalle, Poutou
Pour une décision des conseils des universités : François Fillon
Personnellement opposée au port du Voile mais contre son interdiction : Nathalie Arthaud
Ne se prononce pas : François Asselineau

Marine Le Pen est en revanche la seule candidate hostile au port du Voile dans l’espace public.

 

 

 

Une femme violemment agressée sur un vol Paris-Alger car elle lisait un magazine de mode

 

Commenter cet article