Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_________________

Le 26 mars 2017

 

Fusillade dans une boîte de nuit de l’Ohio: un mort et 14 blessés, les tireurs en fuite

 

Au moins une personne a été tuée et 14 autres blessées par balles tôt ce dimanche lors d’une fusillade dans une boîte de nuit de Cincinnati, dans l’Ohio. On recense « 15 victimes par balles dont une personne tuée », a déclaré la police locale lors d’un bilan provisoire.

Des centaines de personnes se trouvaient dans cette boîte de nuit, le Cameo, lorsque la fusillade a éclaté, vers 1 h du matin (soit 7 h en France), a indiqué un responsable de la police, Paul Neudigate, cité par une télévision locale, WLWT5. Il a affirmé qu’il y avait « un grand nombre de victimes » dans le club.

Pas encore d’arrestation 

La capitaine Kimberly Williams de la police de Cincinnati a pour sa part affirmé à la chaîneCNN qu’il y avait au moins deux tireurs. « Nous sommes certains qu’il y avait plus d’un [tireur], mais nous ne sommes pas sûrs qu’il y en avait plus de deux », a-t-elle dit. « Lorsque les tirs se sont produits, les gens ont couru dehors, par conséquent il n’y avait plus beaucoup de monde dans la boîte de nuit », a-t-elle ajouté, faisant état de scènes de « chaos » lors de la fusillade. Les motivations des tireurs restent pour l’heure inconnues.

Le 12 juin 2016, un Américain d’origine afghane,Omar Mateen, s’était introduit dans un club gay très fréquenté d’Orlando (Floride, sud-est), où il avait fait feu et pris des otages pendant plusieurs heures avant d’être abattu par les forces spéciales. L’attaque, revendiquée par le groupe Etat islamique, avait fait 49 morts.

Source

 

 

L'armée algérienne abat deux terroristes islamistes, dont «l'émir local de Daesh»

 

Dans un communiqué, les autorités algériennes se sont félicitées de l'élimination de deux terroristes à Constantine, dans le nord-est du pays. L'un d'eux est présenté par la presse algérienne comme le chef de la branche locale de l'Etat islamique.

«Dans le cadre de lutte antiterroriste, grâce à l'exploitation efficiente de renseignements et suite à une embuscade tendue dans la zone de Djebel El-Ouahche à Constantine [...], un détachement de l'armée nationale populaire a éliminé, hier soir 25 mars 2017, deux terroristes», a indiqué dans un communiqué daté du 26 mars le ministère algérien de la Défense nationale.

Il s'agit, poursuit le communiqué, de Laouira Noureddine, alias Abou Al Hammam, «qui avait rallié les groupes terroristes en 2008», et de F. Bilal. Le premier était décrit par la presse algérienne comme le chef de la branche nationale du groupe terroriste Daesh (le site algerieactu.com parle d'«émir de Daesh»).

Lire la suite

 

 

L'Iran sanctionne 15 sociétés US pour soutien à Israël et au «terrorisme»

 

L'Iran a imposé des sanctions contre 15 entreprises américaines pour soutien à Israël et au «terrorisme».

L'Iran a décidé de sanctionner 15 sociétés américaines pour leur soutien à Israël et «aux actions terroristes de ce régime», a rapporté dimanche l'agence de presse officielle iranienne Irna.

« En réponse aux sanctions unilatérales imposées par les États-Unis, le ministère iranien des Affaires étrangères a publié une déclaration sur des mesures réciproques et l'introduction de sanctions contre les entreprises américaines qui avaient pris part à des crimes à caractère sioniste, avaient soutenu le terrorisme et pris part à l'oppression des peuples de la région », annonce l'agence.

Cette décision, qui est largement symbolique puisque ces sociétés ne font pas d'affaires avec l'Iran, intervient deux jours après que les États-Unis ont pris des sanctions contre 30 sociétés et individus de dix pays étrangers accusés d'avoir collaboré avec le programme d'armements de l'Iran.

Lire la suite

 

 

Référendum : Erdogan annonce un « point de rupture » avec l’Europe

 

Le président turc Erdogan a déclaré samedi qu’un oui au référendum du 16 avril sur le renforcement de ses pouvoirs marquerait un « point de rupture » avec l’Europe.

« Qu’entend-on ? Que si le oui l’emporte (au référendum), l’Union européenne ne nous acceptera pas. Ah ! Si seulement ils pouvaient prendre une telle décision ! Cela nous simplifierait la tâche« , a déclaré Recep Tayyip Erdogan lors d’un discours à Antalya.

« De toute façon, le 16 avril est pour nous un point de rupture. C’est pour cela que le oui est si important. Nous allons mettre tout cela sur la table. Car la Turquie n’est le souffre-douleur de personne« , a-t-il poursuivi, sous les acclamations de son auditoire.

Ces déclarations surviennent alors que les relations entre la Turquie et l’UE se sont fortement tendues ces dernières semaines après l’interdiction de meetings pro-Erdogan dans plusieurs pays européens, notamment en Allemagne et aux Pays-Bas.

Le Figaro

 

 

Suisse : une manifestation anti-Erdogan provoque la colère d’Ankara

 

Les autorités turques ont convoqué le chargé d'affaires suisse à Ankara à la suite d'une manifestation à Berne. Des centaines de personnes se sont rassemblées devant le parlement dans la capitale suisse, à l'appel d'associations kurdes et de partis politiques suisses.

 

Les troupes de l’OTAN se dirigent vers la Pologne pour «dissuader des actions offensives russes»

 

Au moins 1 350 soldats américains, britanniques et roumains ont été envoyés en Pologne depuis une base allemande pour être prêts à faire face aux «actions agressives russes».

Des militaires américains, britanniques et roumains ont quitté la base américaine Rose Barracks, à Vilseck dans l’ouest de l’Allemagne, pour gagner la Pologne, où ils rejoindront la mission de l’OTAN. Selon le colonel américain Patrick Ellis, «les troupes sont complètement préparées à faire face aux actions offensives de la Russie».

«En réaction aux actions agressives de la Russie et compte tenu de la situation qui modifie l’environnement sécuritaire, les membres de l’OTAN ont décidé lors du sommet de Varsovie en juillet 2016 de renforcer notre dissuasion et notre position défensive», a précisé le général américain Timothy McGuire.

Lire la suite

 

Missiles Iskander à Kaliningrad: Moscou n'a pas de comptes à rendre à l'Otan

 

 

Lors de la prochaine réunion du Conseil Russie-Otan, Moscou n'a pas l'intention d'évoquer le déploiement de missiles Iskander sur le territoire russe.

Moscou n'entend pas rendre des comptes à l'Otan concernant le déploiement de systèmes de missiles Iskander à Kaliningrad et n'en fera nullement mention lors de la prochaine réunion du Conseil Russie-Otan, a déclaré à l'agence Sputnik le directeur du département de la coopération européenne du ministère russe des Affaires étrangères Andrei Keline.

Missile Iskander-M

« Il n'y aura aucun compte-rendu, il n'en est pas question », a indiqué le diplomate en commentant une information parue dans la revue Spiegel selon laquelle, lors de la prochaine réunion du Conseil Russie-Otan, Bruxelles exigerait que la Russie s'explique au sujet du déploiement de missiles Iskander dans la région de Kaliningrad.

Selon le diplomate, « il s'agira d'échanger des points de vue sur les problèmes les plus brûlants qui préoccupent les deux parties ».

« Nous, on est préoccupés par les déploiements qui se déroulent dans l'ouest, dans les États baltes avant tout, du moment que des bataillons de rotation sont créés en Pologne, en Estonie, en Lettonie et en Lituanie. L'Otan, elle, est préoccupée par les exercices que nous menons, notamment les exercices Zapad, les exercices Kavkaz, les exercices qui se déroulent actuellement en Crimée. Tout cela sera évoqué, en toute transparence et afin d'échanger des points de vue et de calmer les préoccupations existantes », a expliqué le diplomate.

Selon lui, la réunion du Conseil Russie-Otan se déroulera au niveau des représentants permanents et des ambassadeurs.

Source

 

 

 

_________________

Le 25 mars 2017

 

 

Pyongyang montre les dents face aux exercices militaires US en péninsule coréenne

 

Pyongyang exhorte Washington à entendre «la voix de la raison» et mettre un terme aux exercices militaires dans la péninsule coréenne.

Missiles nord-coréens

Une tentative des États-Unis de porter une frappe préventive sur la Corée du Nord aurait des «  conséquences catastrophiques  » a déclaré un porte-parole du Comité national nord-coréen pour la paix cité par le journal Rodong Sinmun.

Selon le porte-parole, les États-Unis devraient immédiatement arrêter les manœuvres visant la Corée du Nord et retirer toutes les armes nucléaires déployées dans la péninsule coréenne et autour d'elle.

« Les États-Unis devraient entendre la voix de la raison et réfléchir aux conséquences catastrophiques d'une tentative de porter une frappe préventive sur la Corée du Nord », a souligné le porte-parole.

Il a ajouté qu'au moindre signe de pareilles frappes, « Pyongyang attaquerait le premier, par ses armes nucléaires, toutes les bases d'où proviennent l'agression et les provocations ».

Lire la suite

 

 

 

Armes chimiques: un projet de résolution russo-chinoise déposé à l’Onu

 

La Russie a déposé vendredi au Conseil de sécurité de l’Onu un projet de résolution visant à étendre à l'Irak le travail de la commission d'enquête internationale sur l'utilisation d'armes chimiques en Syrie et à empêcher l’accès des terroristes aux substances chimiques au Proche-Orient.

Lire l'article

 

 

La Russie bientôt équipée d’une nouvelle arme hypersonique et du système S-500

 

Le conseiller du Président russe pour la coopération militaro-technique estime que l’armée russe ne recevra que dans quelques années les premières pièces du matériel militaire dernier cri. Selon lui, il s’agit des armes basées sur de nouveaux principes physiques, des armes hypersoniques et du système antiaérien de nouvelle génération S-500

Les systèmes de défense anti-aérienne Antei-2500 et Bouk-M2E

« Nous travaillons activement pour fournir à l'armée russe des armes modernes. Des systèmes S-500, des armes basées sur de nouveaux principes physiques et des armes hypersoniques sont en cours d'élaboration. Ce n'est pas une discussion, c'est la réalité d'aujourd'hui », a déclaré le conseiller du Président russe pour la coopération militaro-technique Vladimir Kojine.

Dans le même temps, il a noté que pour le moment la Russie continuait de produire les systèmes de défense antiaériens S-400, qui sont « très demandés » dans le monde, tandis que le S-500, dont le développement vient de s'achever, sera mis en production dans les années à venir.

Lire la suite

 

 

Indonésie : attaque contre une église en construction repoussée par la police

 

 

A man throws a rock at police officers during a Muslim hardliner protest against the construction of a Catholic church in Bekasi, Indonesia, Friday, March 24, 2017. Indonesian police fired tear gas to disperse the protesters as they tried to force their way into the Santa Clara church, which has been under construction since November. (AP Photo/Achmad Ibrahim)

Hier, après la prière du vendredi, de nombreux musulmans appartenant à un groupe qualifié d’intransigeant, le Forum for Bekasi Muslim Friendship, ont tenté de pénétrer sur le site d’une église catholique en construction, depuis novembre dernier, et située à Kaliabang, banlieue de Bekasi (ville associée à Jakarta).

Police officers clash with Muslim hardliners during a protest against the construction of a Catholic church in Bekasi, Indonesia, Friday, March 24, 2017. Indonesian police fired tear gas to disperse the protesters as they tried to force their way into the Santa Clara church, which has been under construction since November. (AP Photo/Achmad Ibrahim)

Des pierres et des bouteilles vides ont été lancées contre le site jusqu’à ce que la police intervienne et repousse les manifestants à l’aide de gaz lacrymogène. Ismail Ibrahim, religieux musulman et organisateur de cette manifestation, exige que le permis de construire accordée à cette église soit révoqué, et annonce de nouvelles manifestations jusqu’à ce que son exigence soit satisfaite.

Source : Matters India, 24 mars - via christianophobie.fr

 

Notes : Combien de journalistes français en parlent !! aucun ! mais imaginez que se soit des chrétiens qui s'attaquent de cette manière a une Mosquée !

 

 

 

La police britannique publie une photo du terroriste de Westminster Khalid Masood

 

La police a publié le 24 mars un portrait de Khalid Masood, le terroriste de Westminster, appelant quiconque disposant d'informations sur lui à se manifester.

La police britannique publie une photo du terroriste de Westminster Khalid Masood

Selon les premières informations des enquêteurs, l'homme aurait utilisé un certain nombre de fausses identités. Il aurait aussi été connu sous les pseudonymes Adrian Elms et Adrian Russell Ajao.

Source

 

 

L'OTAN s'en prend à la Russie après les avancées militaires des Taliban en Afghanistan

 

lors que les Taliban ont repris un district clé dans le région du Helmand dans le sud du pays, l'OTAN accuse à demi-mot la Russie de les soutenir. Des «élucubrations» justifiant l'«effondrement politique et militaire» de l'Alliance répond Moscou.

L'OTAN s'en prend à la Russie après les avancées militaires des Taliban en Afghanistan

Les Taliban gagnent du terrain en Afghanistan. Les insurgés viennent de faire une importante percée dans la région du Helmand et se rapprochent de sa capitale Lashkar Gah, après avoir repris le district de Sangin aux troupes gouvernementales afghanes.

Le déroulé des événements est pour l'heure incertain. D'un côté, la télévision afghane cite des responsables gouvernementaux qui assurent que d'intenses combat ont éclaté dans la nuit du 22 au 23 mars, forçant l'armée afghane à se retrancher dans sa base militaire. Les militaires auraient alors récupéré les équipements avant de se replier dans une zone sécurisée, détruisant les installations pour éviter qu'elles ne tombent aux mains des Taliban.

Lire la suite

 

 

 

 

 

En bref - L'actualité de France

 

24/03: (21) Une femme voilée menace les passants avec un couteau de 20 cm (source)
24/03: (60) Djamaal Saad, multirécidiviste, se dit fier de l’attentat du Bataclan (source)
24/03: Un Djiboutien interpellé avec 12 kilos de drogue khat venant d’Afrique (source)
23/03: Clichy: 3 prières de rue pour protester contre la fermeture de la mosquée (source)
 

 

Clichy (92) : 2 mois avant d’être fermée, la grande mosquée recevait l’imam des frères Kouachi

 

 

 

 

En bref - L'actualité de France

 

23/03: Akram Nouiri fracasse le visage d’un homme pour lui voler son portable (source)
23/03: (59) Mohamed Macalou agresse un surveillant pénitentiaire à Maubeuge (source)
23/03: Air France: des tags ‘Allah akbar ont bien été découverts sur 40 avions  (source)
23/03: Samy Naceri condamné pour avoir brisé une vitre lors d’une rixe à Paris (source)
22/03: Amine El Khalloufi et Nacim Foudil, prison pour les meurtriers d’Hassen (source)

 

 

Une femme au visage dissimulé arrêtée après avoir menacé des passants avec un couteau à Dijon

 

Dans un climat particulièrement tendu, deux jours après l’attaque terroriste survenue à Londres, une femme menaçante armée d’un couteau a été interpellée à Dijon. La police cherche à déterminer ses motivations.

Une femme d’une vingtaine d’année, dont le visage était entièrement caché par un bonnet et une écharpe, a été interpellée le 24 mars dans le centre de Dijon, rapporte la radio régionale France Bleu Bourgogne.

Menaçant des passants avec un couteau, elle serait entrée dans une cathédrale et dans des boutiques, ont raconté des témoins.

La femme, dont les motivations sont pour l’instant inconnues, a été placée en garde à vue.

L'affaire est prise au sérieux, alors qu'une attaque terroriste a fait cinq morts à Londres le 22 mars.

Source 

 

 

 

La Suisse ouvre une enquête sur l'espionnage de Turcs sur son territoire, annonce la justice

 

Le ministère public de la Confédération suisse a rapporté à l'AFP qu'une procédure judiciaire avait été lancée le 16 mars.

La justice a précisé qu'elle disposait de «réels soupçons» d'espionnage de «la communauté turque en Suisse» par un «service de renseignements politique», sans toutefois fournir de détails sur les personnes et organisations visées.

A la mi-mars, Josef Dittli, un représentant de la chambre haute du Parlement suisse, avait porté plainte pour demander l'ouverture d'une enquête sur des activités d'espionnage d'organisations turques sur des Turcs ou des doubles nationaux vivant en Suisse.

Source

 

 

 

 

Autriche : « Erdogan, ramène tes Turcs à la maison ! »

 

Le groupe d’extrême droite « Mouvement identitaire » a accroché mercredi [22 mars] sur l’ambassade de Turquie à Vienne une grande affiche portant l’inscription « Erdogan, ramène tes Tursc à la maison ! ».

Selon des souces diplomatiques, deux suspects sont parvenus à l’ambassade en sautant d’un bâtiment voisin.

Outre cette affiche, des tracts avec des « billets d’avion » sur lesquels était écrit « Bon voyage de retour » ont été jetés de l’immeuble voisin.

La police a ouvert une enquête contre ces militants.

[…]

(Traduction Fdesouche)

Source

 

 

 

 

 

 

 

Farage utilise l’attaque à Londres pour justifier le décret migratoire de Trump

 

L’ancien dirigeant du parti indépendantiste britannique Ukip a utilisé l’exemple de l’attaque perpétrée mercredi à Londres pour justifier le décret anti-immigration défendu par Donald Trump.

Un véritable plaidoyer contre le multiculturalisme. Intervenant ce jeudi matin sur la chaîne américaine Fox News, Nigel Farage, l’ancien dirigeant du parti indépendantiste britannique Ukip, qui avait mené campagne en faveur du Brexit en 2016, a estimé que l’attaque terroriste perpétrée mercredi à Londres justifie des mesures contre l’immigration, telles que le décret anti-immigration défendu par Donald Trump pour bloquer l’accès aux Etats-Unis à des ressortissants de pays musulmans.

« Nous avons fait des erreurs terribles dans ce pays »

Comme le rapporte le Guardian, Nigel Farage s’en est pris aux hommes politiques prônant le multiculturalisme et l’immigration non contrôlée en provenance des pays du Moyen-Orient, les accusant « d’inviter au terrorisme ».

« Nous avons fait des erreurs terribles dans ce pays, et cela a vraiment commencé avec l’élection de Tony Blair, en 1997, qui a dit qu’il voulait bâtir une Grande-Bretagne multiculturelle », a estimé Nigel Farage.

« Le problème avec le multiculturalisme c’est qu’il mène à la division entre les communautés. (…) Les Américains qui observent ce terrible événement survenu à Westminster devraient certainement commencer à se dire que quand Donald Trump essaye de mettre en place des mesures de contrôle, il le fait pour protéger notre pays », a poursuivi celui qui a plusieurs fois apporté son soutien au nouveau président américain pendant la campagne.
« Si vous ouvrez votre porte, vous invitez au terrorisme »

« Franchement, tous ces gens qui manifestent sur la 5e Avenue à New York et ailleurs devraient longuement réfléchir à ce qu’ils sont en train de faire. Si vous ouvrez votre porte à l’immigration incontrôlée en provenance du Moyen-Orient, vous invitez au terrorisme », a encore ajouté Nigel Farage, faisant référence aux larges mouvements de protestation qui avaient suivi la signature du décret anti-immigration par Donald Trump, aux Etats-Unis.

De son côté, la Première ministre polonaise Beata Szydlo a établi un lien, ce jeudi, entre l’attaque à Londres et la politique migratoire européenne, estimant que cet événement conforte la décision de Varsovie de refuser d’accueillir des migrants.

BFM

 

 

Juncker met en garde Trump: « Si l’Union européenne s’écroule, vous aurez une nouvelle guerre dans les Balkans »

 

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a indiqué avoir prévenu l’administration américaine qu’elle ne devait pas encourager les pays de l’UE à quitter l’union face au risque d’une « guerre des Balkans ».

Dans un entretien publié vendredi par le Financial Times, M. Juncker a expliqué avoir tenu ces propos au vice-président américain Mike Pence lors de sa visite à Bruxelles le mois dernier, pendant laquelle il s’était étonné du soutien de Donald Trump au Brexit.

« J’ai dit au vice-président: +ne dites pas ça, n’invitez pas les autres à partir, parce que si l’Union européenne s’écroule, vous aurez une nouvelle guerre dans les Balkans de l’Ouest+ », a-t-il raconté au FT.

Des sept pays issus de l’ex-Yougoslavie ravagée par la guerre au début des années 1990, seuls deux ont adhéré depuis à l’UE, la Slovénie et la Croatie.

Mais M. Juncker juge dangereux de supprimer toute perspective d’adhésion aux autres pays de la région. « Si nous les laissons seuls – la Bosnie-Herzégovine, la Republika Srpska, la Macédoine, l’Albanie, tous ces pays – vous aurez la guerre à nouveau », a-t-il assuré.

La Republika Srpska est l’entité des Serbes de Bosnie-Herzégovine. Cette dernière faisait partie de l’ex-Yougoslavie avec la Macédoine, la Serbie, le Monténégro, le Kosovo, la Slovénie et la Croatie, tandis que l’Albanie a toujours été un pays distinct.

Les conflits sanglants qui ont suivi l’éclatement de l’ex-Yougoslavie ont fait 130.000 morts et des millions de réfugiés.

RTL

 

 

 

États-Unis : Le viol d’une collégienne par 2 clandestins relance le débat sur l’immigration

 

Une sordide affaire de viol de mineure près de Washington a bénéficié cette semaine d’un coup de projecteur inhabituel et controversé, les auteurs présumés étant des adolescents hispaniques entrés illégalement aux Etats-Unis.

Jose Montano, 17 ans et Henry Sanchez-Milian, 18 ans, sont accusés d’avoir brutalement agressé sexuellement une collégienne de 14 ans dans les toilettes de leur établissement scolaire, à l’heure des classes. Ils ont été inculpés de viol et écroués, en attendant d’être jugés.

De façon inattendue, le viol à Rockville a relancé un débat national sur l’immigration, incluant une bonne part de commentaires xénophobes sur les réseaux sociaux.

Fox News, la chaîne préférée des conservateurs, a consacré une large couverture à l’événement, décrivant le viol dans tous ses détails et établissant des liens avec les villes dites « sanctuaires », qui veulent protéger leurs habitants sans papiers.

L’affaire a réellement pris une dimension nationale mardi, quand le porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer, s’est étendu sur ce crime qu’il a qualifié de « choquant, inquiétant, horrible ».

TV5Monde

 

 

 

Commenter cet article