Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_________________

Le 24 mars 2017

 

 

Canada : la motion contre l’islamophobie a été adoptée

 

La Chambre des communes a adopté la motion d’une députée libérale condamnant l’islamophobie, jeudi.

La motion M-103, présentée par la députée de Mississauga–Erin Mills, en Ontario, Iqra Khalid, a été adoptée par plus des deux tiers des élus présents lors du vote.

Cette motion a fait l’objet de débats acrimonieux, ses opposants accusant ses partisans de vouloir limiter la liberté d’expression et même de vouloir approuver la charia au Canada.

Les libéraux et les conservateurs se sont mutuellement accusés de profiter de la montée des préjudices et des crimes haineux à l’endroit des musulmans pour jouer à la «petite politique».

Mme Khalid a été fortement applaudie par ses collègues libéraux lorsqu’elle s’est levée pour appuyer la motion. […] La résolution, appuyée par le député de Pierrefonds–Dollard, Frank Baylis, demandait à la Chambre des communes de condamner l’islamophobie et «toutes les formes de racisme et de discrimination religieuse systémiques». Elle demandait aussi qu’un comité entreprenne une étude sur la façon dont le gouvernement pourrait éliminer ce problème et recueillir des données sur les crimes haineux.

Les opposants conservateurs soutenaient que le mot «islamophobie» était trop vague et pouvait inclure toute forme de critique contre l’islam. D’autres considéraient que la motion ne ciblait qu’une seule religion. Faisant fi des opposants et des commentaires racistes sur les réseaux sociaux, Mme Khalid a vigoureusement défendu sa motion tout au long du processus parlementaire. […]

Source

Présentée par Iqra Khalid, députée de Mississauga, ville de 700.000 habitants de la grande banlieue de Toronto abritant une forte population d'origine immigrée, la motion a été majoritairement rejetée par les députés conservateurs.  Justin Trudeau ne siégeait pas au moment du vote. Dans un sondage de l'institut Angus Reid publié jeudi, 42% des personnes interrogées auraient voté contre cette motion, 29% l'auraient approuvé et autant se seraient abstenues.

Source Le Figaro

 

 

Notes : Voilà pour ceux qu'ils veulent  comprendre 

Voir "Les lois anti-blasphème, un outil de répression qui menace l’ensemble de la planète"
En savoir plus sur

Voir- "La Ligue arabe appelle à reconnaître le blasphème du crime de droit commun"
Lire la suite:

Voir "Bientôt une loi anti-blasphème inspirée de la Charia"

Extrait
Voilà plus de dix ans que l’Organisation de la Coopération islamique (OCI), regroupant 57 pays musulmans, présente chaque année des résolutions devant la Commission des Droits de l’homme de l’ONU pour faire reconnaître le concept de « diffamation des religions », dans le but exprès de criminaliser le blasphème et de l’inscrire dans le droit international.
Source

 

 

 

Un nouvel essai nucléaire nord-coréen semble imminent

 

La Corée du Nord semble avoir achevé les préparatifs en vue d'un nouvel essai nucléaire, selon une source anonyme cité par l'agence sud-coréenne Yonhap.

Corée du Nord

Auparavant, la chaîne de télévision Fox News, se référant à des sources au sein de l'armée américaine, a annoncé que Pyongyang pourrait procéder à un sixième test nucléaire vers la fin mars. Selon la chaîne, la Corée du Nord a fini de creuser les tunnels autour de son site nucléaire de Punggye-ri.

Dans le même temps, aucune augmentation de mouvement de véhicules aux alentours du site n'a été détectée.

« Selon nos estimations, la Corée du Nord est capable d'effectuer un essai nucléaire dans un délai de quelques heures suivant l'ordre de Kim Jong-un », indique pour sa part l'agence Yonhap.

Lire la suite

 

 

 

Le Français enlevé au Tchad se trouve au Soudan

 

INTERNATIONAL - Un Français, employé d'une compagnie minière, a été enlevé ce jeudi 23 mars près d'Abéché, dans l'est du Tchad, a annoncé une source militaire française à des journalistes. L'otage français enlevé jeudi dans l'est du Tchad se trouve au Soudan voisin, a déclaré vendredi 24 mars à l'AFP le ministre tchadien de la Sécurité Ahmat Mahamat Bachir.

 

"Tous les moyens sont mobilisés pour obtenir sa libération", a ajouté cette source. L'information a été confirmée par le ministère français des Affaires étrangères.

 

Le ministre tchadien de la Sécurité publique a confirmé à l'AFP l'enlèvement et apporté quelques précisions. "Il a été enlevé dans une localité située à 50 km de Goz Beida", à 200 km au sud d'Abéché, a indiqué Ahmat Bachir, précisant qu'il s'agit "d'un employé d'une entreprise privée".

 

"Le gouvernement condamne avec fermeté cet acte odieux et informe que des recherches ont été déclenchées dans toute la région afin de trouver la victime et ses ravisseurs", a déclaré dans un communiqué Madeleine Alingue, ministre de la communication et porte parole du gouvernement.

Lire la suite

 

 

 

 

 

Attentat de Londres: deux nouvelles arrestations "importantes"

 

Londres - La police britannique a procédé vendredi à deux nouvelles arrestations "importantes" liées à l'attentat qui a fait quatre morts mercredi à Londres et continuait d'établir le parcours de l'auteur de l'attaque revendiquée par le groupe Etat islamique.

L'auteur de l'attaque la plus meurtrière au Royaume-Uni depuis douze ans, un Britannique de 52 ans identifié comme Khalid Masood, est né Adrian Russell Ajao, a précisé le commandant de l'antiterrorisme, Mark Rowley. 

M. Rowley a annoncé que la police avait procédé à "deux nouvelles arrestations dans la nuit" et que neuf personnes était toujours en garde à vue dans le cadre de l'enquête. 

 
 

La police avait déjà arrêté jeudi huit personnes âgées de 21 à 58 ans - cinq hommes et trois femmes - en six endroits différents, sept à Birmingham (centre) et une à Londres. Une femme a été libérée sous caution, a précisé M. Rowley. 

L'enquête mobilise des centaines d'officiers et se concentre sur les motivations du tueur et sa préparation, et le fait de savoir s'il a agi seul inspiré par la propagande islamiste ou s'il a été aidé et commandité, a-t-il ajouté. 

L'auteur de l'attaque est né le jour de Noël en 1964 dans le Kent, dans le sud-est de l'Angleterre, a indiqué M. Rowley. 

Selon les médias britanniques, il s'est converti à l'islam et aurait séjourné en Arabie Saoudite au milieu des années 2000, période au cours de laquelle il se serait radicalisé. 

Il vivait depuis peu dans les West Midlands et "ne faisait l'objet d'aucune enquête". "les services de renseignement ne possédaient pas d'éléments sur son intention de mener une attaque terroriste", selon Scotland Yard. 

Elevé par sa mère, il a grandi à Rye, dans le Kent. Il habitait jusqu'en juin dernier à Birmingham avec sa femme et leurs enfants, selon des témoins qui ont dépeint un homme "très religieux". 

- Quatre morts - 

Masood avait été condamné à plusieurs reprises dans le passé pour agressions, possession d'armes et trouble à l'ordre public, des faits commis entre 1983 et 2003, a indiqué Scotland Yard. Sa dernière condamnation remonte à décembre 2003 après son arrestation en possession d'un couteau. 

"Il y a quelques années, il a fait l'objet d'une enquête du MI5", le service britannique de renseignement intérieur, en lien avec "l'extrémisme violent", a déclaré la Première ministre Theresa May jeudi devant le Parlement, ajoutant qu'il était alors "un personnage secondaire" dans l'enquête. 

Quelques heures avant de passer à l'action, il a séjourné dans un hôtel à Brighton, sur la côte sud de l'Angleterre, selon The Sun. L'hôtel a été perquisitionné par la police après que celle-ci a découvert une facture de l'établissement dans la voiture utilisée pour faucher les piétons sur le pont de Westminster mercredi.

Lire la suite

 

 

 

Belgique : l'homme arrêté à Anvers inculpé pour des faits «à caractère terroriste»

 

En fin de matinée, le 23 mars, «Mohamed R.», 39 ans et de nationalité tunisienne avait foncé dans la foule sur une artère commerçante d'Anvers au volant d'un véhicule, sans faire de blessés.

Il a été inculpé le 24 mars par un juge d'instruction «du chef de tentative d'assassinat à caractère terroriste, tentative de coups et blessures à caractère terroriste et infraction à la législation sur les armes» et placé en détention provisoire, a précisé dans un communiqué le parquet fédéral.

La justice belge avait d'abord indiqué qu'il était de nationalité française, mais le parquet a rectifié ce point vendredi matin, confirmant des informations de la police française selon lesquelles il est en réalité de nationalité tunisienne.

Lire la suite

 

 

Outré d'être qualifié de «dictateur», Erdogan persiste et signe sur les «pratiques nazies» de l'UE

 

Le président turc a affirmé le 23 mars qu'il continuerait d'employer les termes «fasciste» et «nazi» au sujet des dirigeants européens qui le qualifieront de «dictateur». Il prévoit également de réévaluer ses relations avec l'UE.

Outré d'être qualifié de «dictateur», Erdogan persiste et signe sur les «pratiques nazies» de l'UE

«Alors quoi, vous avez le droit de qualifier Erdogan de "dictateur", mais Erdogan n'a pas le droit de vous qualifier de "fasciste" ou "nazi"?» Tels ont été les mots du président turc Recep Tayyip Erdogan à l'endroit de certains dirigeants de pays de l'Union européenne le soir du 23 mars, lors d'un entretien avec les chaînes CNN-Türk et Kanal D. 

«Qu'ils m'excusent, tant qu'ils qualifieront Erdogan de "dictateur", alors, moi, je continuerai de m'adresser à eux en ces termes», a poursuivi le chef d'Etat.

Lire la suite

 

 

 

200 personnes, pour la plupart des civils, tuées dans des frappes aériennes sur Mossoul

 

Quelque 200 personnes, pour la plupart des civils, ont trouvé la mort dans des frappes aériennes sur la ville irakienne de Mossoul, a fait savoir jeudi un média kurde.

Au moins 200 personnes ont été tuées dans un raid aérien sur le quartier d’al-Jadida, à Mossoul. La plupart des victimes sont des civils, apprend-t-on sur le site du groupe de médias kurde Rudaw.

Le correspondant de Rudaw à Mossoul, Hevidar Ahmed, a fait savoir que 130 personnes avaient trouvé la mort dans la frappe sur une maison. Une centaine d’autres ont été tuées à l’intérieur d’un autre bâtiment.

La source ne précise pas qui est derrière les frappes, mais n’exclue pas que des terroristes de Daech puissent compter parmi les victimes du raid.

Lire la suite

 

 

 

 

David Friedman, favorable à la colonisation israélienne, sera ambassadeur des Etats-Unis en Israël

 

Le Sénat américain a confirmé la nomination de David Friedman au poste d'ambassadeur des Etats-Unis en Israël. Cet avocat, juif américain proche de Donald Trump, est réputé favorable à la colonisation des territoires palestiniens.

David Friedman, favorable à la colonisation israélienne, sera ambassadeur des Etats-Unis en Israël

Par 52 voix contre 46, les Sénat américain en séance plénière a confirmé la nomination de David Friedman au poste d'ambassadeur des Etats-Unis en Israël. Seuls deux sénateurs démocrates se sont prononcés pour.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a aussitôt tweeté que «David Friedman [serait] chaleureusement accueilli en tant que représentant du président Trump et ami proche d'Israël».

En revanche, la sénatrice démocrate Dianne Feinstein a voté contre cette nomination, jugeant le futur ambassadeur «bien trop clivant pour servir à l'un des postes diplomatiques les plus sensibles».

«Ses opinions dangereuses et sa rhétorique haineuse vont déstabiliser un peu plus cette région déjà volatile», a protesté l'élue.

Lire la suite

 

 

 

L’Arabie saoudite «s’énerve» face à la législation américaine sur le 11 septembre

 

Poursuivi en justice par les familles des victimes des attaques du 11 septembre 2001, le gouvernement saoudien va user de toutes ses ressources pour geler ce procès, estime Abayomi Azikiwe, rédacteur en chef de Pan-African News Wire.

Lire l'article

 

 

 

Poutine: le potentiel de l’armée russe multiplié par quatre d’ici 2021

 

Le Président russe Vladimir Poutine a annoncé que l’arsenal des armes de haute précision des forces armées russes augmenterait de quatre fois d’ici 2021. Les capacités de combat de l’aviation militaire russe seront elles multipliées par 1,5.

« Le rôle des armes de haute précision devient de plus en plus important pour dissuader un agresseur potentiel. La performance de ces armes a été confirmée au cours des combats contre les terroristes en République arabe syrienne. D'ici 2021, le potentiel de combat des armes de haute précision de notre armée et de notre flotte sera multiplié par quatre », a déclaré Vladimir Poutine lors de la cérémonie de présentation des officiers nommés à des postes de commandement supérieurs.

Le numéro un russe a ajouté que la marine russe serait renforcée avec de nouveaux navires et sous-marins équipés des armes les plus avancées, soulignant que l'armée de l'air du pays connaîtrait également une modernisation en se voyant notamment équiper d'appareils de nouvelle génération.

« Des avions de nouvelle génération seront mis en service ce qui permettra d'améliorer les capacités de combat de l'aviation d'une fois et demi et la marine recevra de nouveaux navires et sous-marins modernes équipés de missiles de croisière de haute précision », a annoncé le Président.

Lire la suite

 

 

Vladimir Poutine a reçu la présidente du Front national Marine Le Pen au Kremlin

 

Selon des propos retranscrits par les médias russes, Vladimir Poutine a assuré que « la Russie n’interférera pas dans l’élection française », avant de déclarer que son pays se réservait « le droit de rencontrer n’importe quel politicien français ».

La lutte contre le terrorisme au centre de sa visite

La candidate d’extrême droite à la présidentielle a plaidé pour un rapprochement avec la Russie dans la lutte contre le terrorisme : « J’ai plaidé dans toutes les instances pour une coopération entre nos nations pour la lutte contre le terrorisme », a-t-elle poursuivi, mettant en avant le rôle joué par la Russie en Syrie, où Moscou soutient le régime de Bachar al-Assad, et celui joué par la France au Sahel.

Marine Le Pen a d’abord été reçue par le président de la Douma (chambre basse du Parlement), Viatcheslav Volodine : « Je suis partisan de développer les relations avec la Russie dans le cadre de cette longue histoire qui lie nos deux pays », a martelé Marine Le Pen au début de l’entretien.

Lire la suite

 

>> A lire aussi : Un élu américain réclame une enquête sur les relations entre Poutine et Le Pen

Extraits

Après avoir été soupçonnée d’être intervenue dans la campagne présidentielle américaine pour faire élire Donald Trump, la Russie va-t-elle s’inviter dans la campagne présidentielle française ? C’est en tout ce que redoute un parlementaire américain qui a demandé aux agences de renseignement de son pays d’enquêter sur les relations entre Vladimir Poutine et Marine Le Pen, révèle Le Canard enchaîné.

Mike Turner, membre du Comité permanent sur le renseignement, a écrit un courrier au directeur national du renseignement des Etats-Unis, qui coordonne toutes les agences du pays, type NSA, CIA et FBI. Dans ce document daté du 28 novembre, il demande que son pays suive de près les relations entre le président russe et la présidente du Front national....

 

Notes : Nous somme de-nouveaux en pleine guerre froide ! c'est trop flagrant

 

_________________

Le 23 mars 2017

 

Attaque de Londres : l'assaillant identifié comme Khalid M.

 

L'assaillant connu des services de renseignement. L'assaillant a été identifié comme étant Khalid M., un Britannique âgé de 52 ans, a indiqué la police jeudi. Né dans le Kent, dans le sud-est du pays, l'homme vivait depuis peu dans les West Midlands, dans le centre de l'Angleterre. Il "ne faisait l'objet d'aucune enquête en cours" mais avait été inculpé à plusieurs reprises notamment pour "possession d'armes", a précisé la police métropolitaine dans un communiqué. La Première ministre Theresa May avait annoncé en fin de matinée que l'assaillant avait fait l'objet d'une enquête des services de renseignements intérieurs (MI5) il y a quelques années, en lien avec un réseau d'extrémisme violent. 

Lire la suite

 

Notes : Pas d'amalgame ! mais c'est encore un fruit  planté par Mahomet

 

Un Français arrêté après avoir tenté de foncer sur la foule à Anvers (direct)

 

Plusieurs armes, dont un fusil, ont été retrouvées dans le coffre de la voiture.

Un homme a été arrêté jeudi après avoir tenté de foncer dans la foule sur la principale artère commerçante d’Anvers avec un véhicule immatriculé en France, a annoncé la police, précisant que la ville était placée en « vigilance renforcée ». Des armes ont été retrouvées dans le coffre de la voiture.

Vers 11h, un véhicule a foncé sur des piétons qui se promenaient dans la rue commerçante du Meir, a indiqué Serge Muyters, le chef de corps de la police anversoise. « Les gens ont dû sauter sur le côté » pour éviter le véhicule, a-t-il précisé. Les militaires ont tenté de l’arrêter mais le conducteur, qui portait une « tenue de camouflage », a pris la fuite vers les quais de l’Escaut. Il a ensuite brûlé un feu rouge au niveau du Meirbrug.

Des armes retrouvées dans le coffre

Les militaires ont réussi à arrêter le véhicule sur le parking du quai Saint-Michel. Son conducteur, Mohamed R., né en 1977, a été arrêté. Il s’agit d’un Français domicilié en France, a annoncé le parquet fédéral belge. Plusieurs armes ont été retrouvées dans le coffre : des armes blanches, un riot gun et un bidon « contenant un produit encore indéterminé ».

La police refuse de donner davantage de détails. Selon plusieurs médias flamands, le véhicule est une Citroën rouge. Un périmètre de sécurité a été dressé au quai Saint-Michel. Le service de déminage est sur place.

Lire la suite

 

Notes : un français ! plutôt une datte perdu de l'arbre planté de Mahomet

La vidéo seras changé ultérieurement

 

 

Etats-Unis: ordinateurs et tablettes interdits sur des vols de pays arabes

 

Un Airbus d'Emirates sur le tarmac de l'aéroport de Los Angeles, le 30 janvier 2017 - Daniel SLIM - AFP/ArchivesLes Etats-Unis ont annoncé mardi l'interdiction des ordinateurs portables et tablettes en cabine des avions de neuf compagnies aériennes en provenance de pays arabes et de Turquie, invoquant un risque d'attentats "terroristes" dans un contexte de durcissement de la politique migratoire.

Ankara a rapidement réagi, le ministre turc des Transports Ahmet Arslan demandant "de revenir en arrière ou d'alléger" cette mesure en invoquant notamment l'impact potentiel sur l'afflux de passagers.

Des compagnies telles que Emirates ou Turkish Airlines assurant des vols directs depuis Dubaï ou Istanbul vers les Etats-Unis ont 96 heures à compter de mardi 07H00 GMT pour interdire à leurs passagers d'embarquer avec des appareils électroniques plus gros qu'un téléphone portable. Tous ces appareils (ordinateurs portables, tablettes, consoles de jeux, liseuses, lecteurs de DVD, appareils photos…) devront être placés dans les bagages en soute des avions, ont indiqué des responsables américains.

"L'examen de renseignements indique que des groupes terroristes continuent de viser le transport aérien et cherchent de nouvelles méthodes pour perpétrer leurs attentats, comme dissimuler des explosifs dans des biens de consommation", a expliqué l'un d'eux. "Sur la base de ces informations", le secrétaire à la Sécurité intérieure John Kelly a "décidé qu'il était nécessaire de renforcer les procédures de sécurité pour les passagers au départ direct de certains aéroports et à destination des Etats-Unis", a ajouté un autre responsable, sans dire de quels renseignements précis Washington disposait.

D'après la télévision CNN, citant un cadre de l'administration de Donald Trump, cette décision serait liée à une menace émanant d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA), la branche du groupe jihadiste au Yémen.

Un ancien responsable de l'agence de sécurité dans les transports (TSA), Tom Blank, pense, lui, que c'est une "réponse à des données précises de renseignements portées à l'attention des autorités américaines", mais que ces mesures seront "très probablement provisoires".

A compter de samedi donc, une cinquantaine de vols quotidiens de neuf compagnies aériennes (Royal Jordanian, EgyptAir, Turkish Airlines, Saudi Airlines, Kuwait Airways, Royal Air Maroc, Qatar Airways, Emirates et Etihad Airways) seront affectés au départ de dix aéroports internationaux: Amman, Le Caire, Istanbul, Jeddah, Ryad, Koweït, Doha, Dubaï, Abou Dhabi et Casablanca.

Pays alliés des Etats-Unis

Huit pays sont concernés, tous alliés ou partenaires des Etats-Unis: la Jordanie, l'Egypte, la Turquie, l'Arabie saoudite, le Koweït, le Qatar, les Emirats arabes unis et le Maroc.

Lire la suite

 

Lire aussi : Interdiction des ordinateurs en cabines dans les avions : les trois questions qui se posent

 

 

Le groupe Etat islamique revendique l’attaque de Londres

 

Le groupe djihadiste Etat islamique a revendiqué ce jeudi, par le biais de son agence de propagande Amaq, l’attentat de Londres qui a coûté la vie à trois personnes.

Injured people are assisted after an incident on Westminster Bridge in London

« L’auteur de l’attaque en face du Parlement britannique à Londres est un soldat de l’EI et l’opération a été menée en réponse à l’appel à frapper les pays de la coalition » internationale antijihadistes, a indiqué Amaq, citant « une source de sécurité ».

C’est la première fois que Daech revendique une attaque en Grande-Bretagne, pays membre de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis.

L’Obs

 

 

 

 

 

Attaque à Londres : selon Theresa May, l’assaillant était connu des services de sécurité

 

Au lendemain de l’attaque de Londres, alors que l’enquête se poursuit pour déterminer l’identité de l’auteur de l’attaque à la voiture bélier et au couteau, la première ministre britannique, Theresa May, s’est rendue devant le Parlement qui a repris sa session, jeudi 23 mars.

« Nous n’avons pas peur et notre détermination ne faillira pas »

« Nous n’avons pas peur », a déclaré la première ministre britannique, Theresa May, devant les députés, au lendemain de l’attentat qui a coûté la vie à trois personnes à Londres. « Nous n’avons pas peur et notre détermination ne faillira pas face au terrorisme », a dit Mme May qualifiant l’attentat d’« attaque contre la liberté ».

L’auteur de l’attentat « est né au Royaume-Uni » et « il y a quelques années il a fait l’objet d’une enquête du MI5 » en lien avec « l’extrémisme violent », a révélé Mme May, ajoutant qu’il était « un personnage périphérique » de cette enquête.

(..)  Mark Rowley a laissé entendre que l’assaillant, qui a été abattu par des policiers, avait agi seul. « Nous continuons de penser (…) que l’assaillant a agi seul et s’inspirait du terrorisme international. A ce stade, rien ne permet de parler d’autres menaces spécifiques pour la population », a-t-il dit. La police croit connaître l’identité du tueur mais ne l’a pas communiquée à la presse pour le moment

En savoir plus

 

 

Huit arrestations au Royaume-Uni après l'attentat de Londres

 

La police britannique a perquisitionné plusieurs domiciles dans la nuit du 22 au 23 mars, notamment à Birmingham, après l'attentat islamiste à Londres qui a fait quatre morts. Huit individus ont été arrêtés pour le moment.

La police britannique a annoncé avoir effectué huit arrestations après avoir mené un raid dans six domiciles à travers le pays, notamment à Birmingham. L'opération est liée à l'enquête sur l'auteur de l'attaque de Londres

Lire la suite

 

 

 

L'attaque de Londres, «un cauchemar absolu pour la police et le renseignement»

 

L'attaque qui a eu lieu dans la capitale britannique le 22 mars, au «cœur du gouvernement» montre que le Royaume-Uni ne peut pas garantir de sécurité absolue, considère David Lowe de l'Université John Moores de Liverpool.

RT : Comment se fait-il que cet incident ait eu lieu dans une zone aussi bien protégée ? Aurait-on pu anticiper cette attaque ?

David Lowe (D. L.) : C'est un cauchemar absolu pour la police et le renseignement. Le palais de Westminster est lui-même très bien sécurisé, si on regarde le nombre de policiers armés (n'oubliez pas qu'au Royame-Uni 93% des policiers ne sont pas armés). Mais Londres est la cible numéro un pour tout attentat. Cela ne veut pas dire que les autres villes ne sont pas des cibles, mais, Londres est la première. Et puis il faut prendre en considération l'endroit où cela a eu lieu – car c'est en vérité le cœur de notre gouvernement. La méthode avec laquelle cette attaque a été menée montre que l'Etat ne peut pas garantir la sécurité absolue. C'est la préoccupation qu'avait exprimée, il y a quelques semaines, le chef de la police en charge de la lutte contre le terrorisme, Mark Rowley. Il y avait un fort risque d'attentat. Si on étudie ce type d'attaque, c'est un attentat à portée réduite contre des cibles faciles. Le véhicule déroute, passe la bordure et fonce dans la foule. C'est ce que nous avons vu à Nice et Berlin. Et c'est ce que nous voyons à Londres maintenant.

Lire la suite

 

 

 

 

 

Quand Erdogan appelle les Européens à respecter la démocratie

(info déja donné hier)

Chaque jour apporte son lot de commentaires du président turc Recep Tayyip Erdogan. A quelques semaines du référendum qui devrait renforcer ses pouvoirs, "il multiplie les attaques contre l'Europe

(..)  La mise en garde du président allemand

Au même moment, à Berlin, le nouveau président allemand, Frank-Walter Steinmeier, a condamné l’attitude des autorités turques à l’égard des médias et a demandé la remise en liberté du correspondant germano-turc du quotidien Die Welt dans le pays, Deniz Yücel, incarcéré pour propagande « terroriste ».

« Respectez l’Etat de droit ainsi que la liberté des médias et des journalistes ! et remettez en liberté Deniz Yücel ! », a lancé M. Steinmeier dans un discours le jour de sa prestation de serment au Parlement allemand.

« Notre regard sur la Turquie est empreint d’inquiétude, à l’idée de voir que ce qui a été réalisé au fil des années et des décennies est en train de s’écrouler. »

« Président Erdogan, ne mettez pas en danger ce que vous avez construit avec d’autres ! Arrêtez avec ces comparaisons effroyables avec le nazisme, ne coupez pas le lien avec ceux qui veulent un partenariat avec la Turquie. »

En savoir plus

 

Notes :Parce que Erdogan croit que la démocratie c'est de venir librement en Europe pour sa propre propagande (islamique) politique !

On peut remarquez que malgré que Erdogan est menacé les européens " Si vous continuez de vous comporter de cette manière, demain, aucun Européen, aucun occidental ne pourra plus faire un pas en sécurité, avec sérénité dans la rue, nulle part dans le monde" (voir 0:22) les journalistes d'Euronews ne retiendront que son reproche sur le sois disant non respect de la démocratie !!!

 

 

 

Grèce : augmentation subite de réfugiés, la Turquie est-elle en cause ?

 

Les autorités grecques s’inquiètent d’une hausse subite d’arrivée de demandeurs d’asile. Entre vendredi et lundi matin, 443 personnes ont rejoint les îles grecques. Durant les premières semaines de mars, 35 réfugiés arrivaient chaque jour en moyenne des côtes turques. Athènes explique cette hausse par le temps clément, mais n’exclut pas que la Turquie, en conflit avec l’Union européenne, desserre le contrôle de ses frontières. […]

Les Échos

 

 

Amnesty accuse Washington et Londres d'alimenter la crise humanitaire au Yémen

 

Amnesty International (AI) a accusé jeudi Washington et Londres d'alimenter la crise humanitaire au Yémen par leurs livraisons d'armes à l'Arabie saoudite, engagée militairement dans ce pays.

 

Dans un communiqué, l'organisation précise que les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont livré pour plus de 5 milliards de dollars d'armes à l'Arabie saoudite depuis que ce pays est intervenu il y a deux ans au Yémen à la tête d'une coalition militaire arabe. Ce montant est 10 fois supérieur à l'aide que ces deux pays ont apporté au Yémen en deux ans, selon elle.

Lire la suite

 

 

 

La Corée du Nord rate le test d’un missile
 

 
 

Info du 22 mars

L’inquiétude monte sur la scène internationale après une série de tirs de missiles par Pyongyang, qui a aussi mené en 2016 deux essais nucléaires.

La Corée du Nord a raté, mercredi 22 mars, un nouvel essai de tir de missile, deux semaines après le lancement de quatre engins présenté par Pyongyang comme un exercice en vue d’une attaque contre les bases américaines au Japon, selon Séoul et Washington.

La Corée du Nord procède à ces tests divers au moment où Washington et Séoul mènent leurs exercices militaires annuels conjoints.Le tir du missile a eu lieu à partir d’une base aérienne dans le port oriental de Wonsan, mais il « a vraisemblablement échoué », a affirmé le ministère de la défense sud-coréen dans un communiqué. « Nous sommes en train d’analyser le type de missile utilisé », a-t-il écrit. L’armée américaine a confirmé le ratage, déclarant que l’engin avait explosé peu après son lancement.

 

 

La Corée du Nord a tiré récemment une salve de quatre missiles balistiques dont trois ont fini leur course dangereusement près du Japon, Pyongyang expliquant qu’il s’agissait d’un exercice en vue d’une attaque contre les bases américaines dans l’archipel.

En savoir plus

 

 

Le FBI aurait des informations sur une possible coordination entre des proches de Trump et la Russie

 

La Maison Blanche ne brûle pas encore, mais il commence à y avoir beaucoup de fumée. Selon CNN, le FBI « dispose d’informations indiquant que des associés de Donald Trump ont communiqué avec des agents russes présumés et auraient possiblement coordonné la divulgation d’informations préjudiciables à la campagne d’Hillary Clinton. »

>> A lire aussi : Le feuilleton Trump-Russie est très, très loin d'être terminé

La chaîne américaine prend d’extrêmes précautions car à ce stade, les informations ne sont pas concluantes à 100 % et l’enquête se poursuit, indique CNN. Mais il s’agit de la première fois qu’une fuite parle directement d’une possible coordination, qui semble se concentrer sur la publication des emails piratés du directeur de campagne d’Hillary Clinton, John Podesta. Mardi, le directeur du FBI, James Comey, a officialisé qu’une enquête était en cours pour déterminer si une « coordination » avec eu lieu. Pressé par des élus démocrates, il a cependant refusé d’en dire davantage.

Lire la suite

 

Notez que c'est comme par hasard CNN (ennemie juré de Trump) qui ont ces informations ! A se rythme là, Clinton finira t-elle par reprendre le pouvoir !

 

 

 

Israël annonce les plus grands exercices militaires de l’histoire du pays

 

Israël annonce les plus grands exercices militaires de son histoire, relate le site DefenseNews. Les représentants de sept pays étrangers (États-Unis, Grèce, Pologne, France, Allemagne, Inde et Italie) vont aussi prendre part aux exercices Blue Flag, avec au total une centaine d'avions militaires. Les exercices vont être surveillés par des représentants et des attachés militaires de plus de 40 pays.

D'après le lieutenant-colonel Richard Hecht, chef de la direction de la coopération internationale de Tsahal, ces exercices seront les plus grands dans l'histoire du pays.

Lire la suite

 

 

 

L’OTAN déploie des armes lourdes britanniques et françaises en Estonie

 

Un bataillon de l’Alliance composé de contingents et d’armes lourdes britanniques et français est en train d'être déployé en Estonie. Plusieurs chars et véhicules ainsi que 1 100 militaires vont ainsi investir le pays balte.

Lire la suite

 

 

En bref - L'actualité de France

 

22/03: (75) 2 Egyptiens dans l’affaire de meurtre sauvage d’une journaliste à Paris (source)
22/03: (92) La mosquée de Clichy évacuée: confrontation très tendue avec la police (source)
22/03: (75) Passeurs pour clandestins: ces commerces parisiens qui inquiètent (source)
21/03: (94) Un ‘déséquilibré’ crie Allahu akbar’, Coran en mail et récite une prière (source)

 

 

Pour 61% des Français, l’islam « n’est pas compatible avec la société française »

 

 

 

 

Twitter a suspendu près de 377 000 comptes pro-terrorisme sur les 6 derniers mois

 

Twitter a suspendu près de 377 000 comptes pro-terrorisme sur les 6 derniers mois (+60%).

 

 

 

Les statistiques de la police allemande démontrent que les réfugiés ont 13 fois plus de risques de commettre une agression sexuelle que les natifs de souche

 

Source

 

 

 

420 migrants secourus au large des côtes libyennes

 

 

Plus de 400 migrants ont été secourus par la marine libyenne entre dimanche et lundi, alors qu’ils tentaient d’atteindre l’Europe, a indiqué lundi un porte-parole de la marine.

 

Lavrov: Le Pen et Trump ne sont ni «marginaux» ni «populistes», mais «réalistes»

 

«Je ne décrirais ni Donald Trump ni Marine Le Pen comme des marginaux, ne serait-ce que parce qu’ils sont complétement intégrés dans les principes de base du fonctionnement des États américains et français», a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, ajoutant qu’ils sont plutôt «réalistes ou antimondialistes».

Lire la suite

 

 

 

Commenter cet article