Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_________________

Le 3 février 2017

 

L'ambassade de Russie à Damas pilonnée, Moscou exige une réaction internationale

 

L'ambassade de Russie à Damas a été prise pour cible lors des pilonnages des terroristes les 2 et 3 février, a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères. Moscou a exigé que la communauté internationale réagisse de manière appropriée.

Le bâtiment de l'ambassade de Russie en Syrie a subi deux attaques aux mortiers, les 2 et 3 février, a signalé vendredi le ministère russe des Affaires étrangères.

« Des tirs ciblés depuis le quartier de Jobar contrôlé par les terroristes. L'une des roquettes a explosé sur le territoire du complexe de l'ambassade entre les bureaux et les bâtiments résidentiels, l'autre — à 20 mètres de l'entrée principale de l'ambassade », a précisé le ministère dans un communiqué.

Les attaques n'ont pourtant pas fait de victimes, mais des dégâts matériels ont été infligés.

Le ministère a condamné catégoriquement ces nouvelles attaques terroristes contre l'ambassade de Russie à Damas en les qualifiant de lâches.

Détails à suivre

 

 

 

 

Les Etats-Unis imposent de nouvelles sanctions à l’Iran en raison de son programme balistique
 

 

L’administration Trump a imposé de nouvelles sanctions à l’Iran en raison de son programme balistique, vendredi 3 février, quelques jours après un test de missile, qui a provoqué la colère de Washington.

Ces nouvelles mesures visent vingt-cinq personnes et entités soupçonnées notamment d’avoir apporté un soutien logistique ou matériel au programme de missiles de Téhéran, a détaillé le département du Trésor, ajoutant que ces sanctions ne violent pas l’accord sur le nucléaire iranien conclu en 2015.

Aux termes des sanctions du Trésor, qui visent notamment un réseau de soutien installé en Chine, les personnes et entités ciblées voient leurs éventuels avoirs aux Etats-Unis gelés et ne peuvent plus faire de transaction avec des structures américaines.

En savoir plus

 

 

 

Paris : un homme, armé d'une machette, attaque des militaires

 

 
EN DIRECT. Attaque au Louvre: l'assaillant transféré à l'hôpital dans un état critique

 

 

Le chef du Pentagone lance un avertissement à la Corée du Nord

 

 

 

«Toute menace contre l'Iran est inutile», répond Téhéran après la mise en garde de Washington

 

Le conseiller en politique étrangère du chef suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a déclaré que Téhéran ne se plierait pas aux menaces américaines, en réponse aux déclarations de la Maison Blanche après un test de missile balistique de l'Iran.

«Ce n'est pas la première fois qu'une personne inexpérimentée menace l'Iran», a déclaré Ali Akbar Velayati, le conseiller de la politique étrangère de l'ayatollah Ali Khamenei à l'agence Fars News, sans nommer explicitement le président américain Donald Trump. 

«Le gouvernement américain comprendra que menacer l'Iran est inutile [...] l'Iran n'a pas besoin de la permission de quelque pays que ce soit pour se défendre», a-t-il ajouté. 

Source

 

 

 

Trump rejette le plan d’offensive d’Obama en Syrie

 

L’administration du président américain Donald Trump a rejeté le plan de l’offensive contre les positions du groupe terroriste État islamique (EI ou Daech) à Raqqa élaboré par l’équipe de Barack Obama, lit-on dans le Washington Post.

Raqqa est considérée comme une capitale non officielle de Daech en Syrie et comme le deuxième plus important fief des terroristes au Proche-Orient après Mossoul en Irak. Cette ville comptant environ 300  000 personnes a été occupée par les islamistes en 2013.

En savoir plus

 

 

Un accord sur les réfugiés avec l’Australie énerve Donald Trump

 

Le premier ministre australien est diplomate. Lorsqu’il a été interrogé jeudi 2 février à propos de la réaction orageuse qu’il aurait essuyée, quatre jours plus tôt, en s’entretenant avec le président américain Donald Trump, Malcolm Turnbull s’est contenté de déclarer qu’« il va[lai]t mieux que ces choses, ces conversations, soient conduites en toute franchise, en privé ». Le premier ministre a ajouté que les liens entre son pays et les Etats-Unis restaient « très forts » et a refusé d’en dire plus. Une réaction qui n’avait rien d’un démenti.

Quelques heures plus tôt, le Washington Post avait évoqué un échange tournant court après que le président des Etats-Unis avait haussé le ton en semblant découvrir les tenants et aboutissants d’un accord conclu par l’administration précédente. Cette dernière s’était engagée à accueillir 1 250 réfugiés retenus dans les centres de détention australiens de Nauru et Manus. Des Rohingya de confession musulmane fuyant les persécutions en Birmanie figurent manifestement parmi ces réfugiés. En 2016, les Etats-Unis ont accueilli plus de 12 300 réfugiés originaires de ce pays, toutes ethnies confondues.

Lire la suite


 

 

 

Plus de 1 750 migrants secourus en Méditerranée au large de la Libye avant le sommet de Malte

 

Les 28 dirigeants européens se réunissent à La Valette pour s’atteler au défi migratoire de la Méditerranée centrale.
Plus de 1 750 migrants ont été secourus mercredi et jeudi au large de la Libye, ont annoncé les gardes-côtes italiens et des ONG, à la veille du sommet européen de Malte centré sur cette question, qui se tient vendredi 3 février à La Valette.

Les migrants secourus mercredi se trouvaient sur treize embarcations de fortune et étaient attendus jeudi dans les ports de Reggio de Calabre et de Trapani, en Sicile, a précisé un porte-parole des gardes-côtes italiens. Ce dernier n’a pas souhaité donner de détail sur les opérations de secours qui n’étaient pas terminées jeudi.

(..)   Les 28 dirigeants européens se réunissent vendredi dans la capitale maltaise pour s’atteler au défi migratoire de la Méditerranée centrale en clarifiant la coopération qu’ils recherchent avec les pays d’Afrique, notamment avec une Libye en proie au chaos.

Les Européens ont érigé en priorité de couper cette « route », redevenue le principal itinéraire clandestin vers l’Union européenne. Quitte à envisager des projets polémiques, comme le renvoi à l’avenir vers des « lieux sûrs » en Afrique des migrants secourus en mer.

Lire la suite

 
 

L’Italie et la Libye renforcent leur coopération contre le trafic de migrants

 

L’Italie et la Libye renforcent leur coopération pour lutter contre le trafic illégal de migrants en Méditerranée. C’est le sens d’un mémorandum signé à Rome entre Fayez al-Sarraj, le chef du gouvernement d’union nationale de Libye, et Paolo Gentiloni, le président du Conseil italien. Il intervient avant le sommet européen de Malte centré sur la crise migratoire.

 

Australie : une politique migratoire très sévère

 

L’Australie s’était félicité de la ligne dure du nouveau président américain en matière d’immigration, car elle-même mène une politique très stricte. Tous les ans, le gouvernement définit des quotas d’accueil précis.

En 2014, 180.000 immigrés ont ainsi été intégrés. Mais Canberra a une tolérance 0 envers les demandeurs d’asile arrivés par bateau. Et c’est au nom de la lutte contre les gangs de passeurs que les bateaux tentant de gagner illégalement ses côtes sont systématiquement repoussés.

 

Les Sœurs : les femmes cachées du jihad (Màj : vidéo complète)

 

Depuis 2012, près de 300 Françaises ont rejoint la Syrie. Dans le jargon djihadiste, on les appelle les « sœurs ». La France a découvert leur existence le 8 septembre 2016 avec l’affaire dite des bonbonnes de gaz, un commando de jeunes femmes arrêtées suite à la découverte d’une voiture piégée dans le quartier de la cathédrale Notre-Dame à Paris.

_________________

Le 2 février 2017

 

Téhéran confirme un «test» de missile et revendique son droit à un «programme défensif»

 

Le ministre iranien de la Défense, le général Hossein Dehghan, a confirmé un «test» de missile, dénoncé par les Etats-Unis et Israël, tout en affirmant qu'il ne constituait pas une violation de l'accord nucléaire, a rapporté l'agence Isna.

«Cette action n'est pas en contradiction avec l'accord nucléaire ni avec la résolution 2231», a déclaré le général Hossein Dehghan, ajoutant que le lancement de missile du 26 janvier était «dans la continuation du programme défensif» de l'Iran.

En savoir plus

 

 

La Maison-Blanche «met officiellement en garde» Téhéran pour «déstabilisation»

 

Bien que Téhéran reconnaisse avoir réalisé des tests balistiques et souligne qu’il ne s’agit que d’un essai dissuasif, Washington y voit un signe de «déstabilisation» au Proche-Orient. Mercredi, la république islamique a même été «officiellement mis en garde».

La Maison-Blanche

L'administration américaine a officiellement mis en garde la république islamique pour son action dans la région, y compris pour les essais de missiles balistiques tenus dimanche dernier, a annoncé mercredi aux journalistes Michael Flynn, conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump.

« À partir d'aujourd'hui, nous mettons officiellement l'Iran en garde », a-t-il indiqué sans toutefois préciser en quoi consistait la mise en garde en question.

« Les récentes actions de l'Iran, y compris le tir provocateur d'un missile balistique et l'attaque contre un navire militaire saoudien menée par les rebelles houthis soutenus par l'Iran mettent en évidence que la communauté internationale doit réaliser, par son comportement, que l'Iran a déstabilisé la situation au Proche-Orient dans son ensemble », a-t-il indiqué.

Et de souligner que le récent tir du missile était contraire à la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l'Onu qui appelle la république islamique à s'abstenir de tirer des missiles balistiques.

Lire la suite

 

Notes : Pas trop de logique dans les accusations des USA, certes le test de missile est une provocation, mais par contre l'attaque des rebelles houthis du Yémen sur un navire Saoudien n'est pas une provocation, puisque les Saoudien font la guerre aux rebelles houthis sur leur terre au Yémen

 

 

 

Les militaires ukrainiens pilonnent Donetsk au lance-roquette multiple

 

Malgré les appels de Moscou à cesser immédiatement les provocations armées dans le Donbass et à observer l’accord de trêve, des soldats ukrainiens ont pilonné Donetsk au lance-roquettes multiple. Une démarche en complète violation des accords de Minsk.

En savoir plus

Le vice-ministre ukrainien de la Défense Igor Pavlosvsky a reconnu, lors d’un briefing, que les militaires ukrainiens menaient une offensive dans le Donbass.

En savoir plus

 

 

Un avion ukrainien entreprend 2 provocations aériennes au large de la mer Noire

 

Un avion ukrainien a entrepris ce mercredi une provocation en mer Noire en s’approchant à une distance dangereuse de deux plateformes pétrolières russes. Suite à cet incident, Moscou a remis une note à Kiev. Or, loin de chercher à justifier l’incident, la partie ukrainienne accuse la Russie d’avoir agressé son avion An-26 avec une arme à feu.

Un An-26 ukrainien a survolé à deux reprises à une altitude dangereusement basse des plateformes pétrolières russes en mer Noire. Face à ces provocations, un employé de sécurité d'une des plateforme a eu recours à un pistolet à fusée pour prévenir une possible catastrophe, a annoncé aux journalistes un porte-parole de l'état-major de la Flotte russe de la mer Noire.

En savoir plus

 

Notes : Curieux toutes ses provocations de la part de Kiev, surtout juste après les prises de fonctions de Trump ! Des personnes du gouvernement d'Obama aurait-il prévu de foutre la pagaille dans la région, pour rendre plus difficile un rapprochement entre Trump et la Russie ! Je vois pas comment Kiev déciderait de son propre chef , de provoquer de plus en plus la Russie, sans un soutien des autorités américaines (pros Obama ou OTAN) derrière eux - surtout au moment où ont lieux des exercices militaires en mer Noire (exercice militaire incluant l’Ukraine alors que ce pays ne fait pas partie de l'OTAN - voir ci-dessous )

 

Exercices de l’Otan en mer Noire: Moscou met en garde

 

Les premiers exercices de l’année 2017 de l’Otan en mer Noire ont débuté mercredi 1er février. Le ministère russe de la défense prévient que tous les manœuvres seront suivis de près et espère que les exercices se passeront sans aucune provocation et dans le respect du droit international.

(..) La marine roumaine a déclaré que ces exercices communs durant 10 jours regrouperaient près de 2 800 militaires de la Romanie, de la Bulgarie, de la Grèce, de la Turquie, des États-Unis, du Canada, de l'Espagne et de l'Ukraine. La participation de 16 navires de guerre ainsi que 10 avions est également prévu.

Lire la suite

 

 

Porochenko à Berlin, escalade dans le Donbass: drôle de coïncidence?

 

Le président ukrainien arrive à Berlin et peu après, le conflit reprend de plus belle dans le Donbass, faisant des dizaines de morts des deux côtés. Simple coïncidence ou escalade planifiée? Un député allemand se pose des questions…

Merkel et Porochenko

Le député du Bundestag Andrej Hunko (Die Linke) cherche à comprendre de quoi ont parlé Piotr Porochenko et la chancelière allemande Angela Merkel lors de la récente visite du président ukrainien à Berlin.

« Au départ, l'enjeu de la rencontre entre Piotr Porochenko et la chancelière Angela Merkel me laissait perplexe. Mais en lisant les rapports sur la flambée de tension dans l'est de l'Ukraine, j'ai relevé une proximité dans le temps entre ces deux événements », a dit le député dans un entretien à Sputnik.

Lire la suite

 

 

 

Tensions en mer de Chine méridionale : Pékin envoie un second porte-avions

 

Une mesure qui risque d'aggraver les tensions : le futur porte-avions chinois Chandong sera basé en mer de Chine méridionale, région de confrontation entre Pékin, les Etats-Unis et ses voisins régionaux, selon des médias chinois.

Tensions en mer de Chine méridionale : Pékin envoie un second porte-avions

Pékin déploierait son premier porte-avions fabriqué en Chine dans les eaux disputées de la mer de Chine méridionale. Selon le journal South China Morning Post, c'est le souci d’augmenter les moyens militaires du pays et sa capacité à répondre à des «situations délicates» qui pourrait motiver cette décision. Le rapport «se base sur des informations disponibles existantes», même si le port d'attache du futur porte-avions Chandong n’a pas encore été révélé.

Lire la suite

 

 

«Nous irons à la guerre dans la mer de Chine» : les sombres prédictions du conseiller de Trump

 

Alors que les relations entre Pékin et Washington se trouvent tendues depuis l'élection de Donald Trump, une citation de Steve Bannon – l'éminence grise du président –, évoquant un conflit futur entre les deux nations, a refait surface.

«Nous irons à la guerre dans la mer de Chine méridionale d'ici cinq à dix ans. [...] Il n’y a aucun doute là-dessus», lançait en mars 2016 le chef du média conservateur américain Breitbart News, Steve Bannon, durant une émission radiophonique qu'il animait. Une déclaration choc qu'ont déterrée début février 2017 plusieurs médias anglophones, tels que The Independent. «[Les Chinois] prennent les bancs de sable et construisent des quasi-porte-avions fixes, sur lesquels ils placent des missiles [...]. Ils viennent […] juste en face des Etats-Unis», avait poursuivi Steve Bannon.

«Nous irons à la guerre dans la mer de Chine» : les sombres prédictions du conseiller de Trump

(..)

Le risque d'escalade en mer de Chine méridionale inquiète, alors que la Pékin et Washington se montrent résolus à défendre bec et ongles leurs positions. Lundi 23 janvier, le tout nouveau porte-parole de la présidence américaine, Sean Spicer, avait ainsi assuré que les Etats-Unis «protégeraient leurs intérêts» dans la région. Deux semaines plus tôt, le futur secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson s'était montré plus spécifique, menaçant de signifier à la Chine que les travaux de remblaiement qu'elle entreprendrait sur les îles qu'elle occupe, afin de les agrandir, devaient cesser. La presse publique chinoise avait aussitôt dénoncé une idée «insensée» capable provoquer un «affrontement militaire».

En réaction à ce haussement de ton américain, le 24 janvier, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères avait également fait savoir que son pays était résolu à sauvegarder «ses droits et ses intérêts» dans la région. «La souveraineté de la Chine sur les îles de mer de Chine méridionale et leurs eaux adjacentes est indiscutable», avait martelé le haut responsable chinois.

Au cours de ses deux mandats, l'ex-président des Etats-Unis Barack Obama avait fait du redéploiement des forces militaires américaines en Asie de l'est l'une des priorités de sa politique étrangère, dans l'optique de contre-balancer la puissance chinoise en expansion dans la région. Washington entendait en outre rassurer ses alliés, tels que la Corée du Sud et le Japon, qui revendiquent des îles contrôlées par Pékin en mer de Chine méridionale.

Le contrôle de la mer de Chine méridionale représente un enjeu commercial de taille pour les différentes puissances qui cherchent à y étendre leur influence : près d'un tiers du pétrole vendu mondialement, en effet, transite par cette voie commerciale majeure.

Source

 

 

 

L'Etat islamique maîtrise de mieux en mieux la technologie des drones

 

Le recours fréquent aux drones contre les troupes irakiennes de la part de l'Etat islamique avait déjà été constaté sur le terrain. Un document de l'organisation terroriste révèle les progrès importants qu'elle a accomplis en la matière.

En savoir plus

 

 

Daech remplit ses caisses grâce au trafic de migrants

 

Les services de renseignement italiens ont établi que des groupes terroristes, y compris Daech, utilisent le trafic de migrants comme source de revenu.

Dans une interview au journal La Stampa, le directeur du Département de la sécurité de l'information Alessandro Pansa a déclaré que les groupes terroristes se finançaient grâce au trafic de migrants.

« En Afrique, les réseaux de trafic de migrants sont une autre source de revenu de certains groupes terroristes. Dans ce domaine, il existe un partenariat entre les organisations terroristes et les groupes criminels », a déclaré M. Pansa.

Lire la suite

 

 

Pékin effectue des essais d’un missile intercontinental doté de 10 têtes de combat

 

La Chine a effectué avec succès des essais de son nouveau missile balistique intercontinental DF-5C. Cette arme dissuasive de l’arsenal stratégique chinois est capable de porter jusqu’à dix têtes.

Chine, armée

Les essais du nouveau missile balistique intercontinental (ICBM) chinois DF-5C (Dong Feng-5C) ont abouti. L'engin est capable de porter une ogive mirvée, qui comprend jusqu'à dix têtes à guidage indépendant, informe l'agence chinoise Sina.

Le mirvage est une technique qui permet d'équiper un missile de plusieurs têtes, soit nucléaires, soit conventionnelles, qui suivent chacune sa trajectoire après leur entrée dans l'atmosphère pour atteindre un vaste territoire.

(..) Selon le Washington Free Beacon, des Dongfeng-41 tirés depuis cette province pourraient atteindre le territoire des États-Unis en 30 minutes, ce qui représente une menace stratégique pour Washington.

En savoir plus

 

 

 

 

L’Irak renonce à interdire d’entrée les Américains

 

Soucieux de ne pas aggraver les relations de son pays avec les États-Unis, le chef du gouvernement irakien a refusé de ratifier le décret du parlement visant à riposter à la loi antiterroriste de Donald Trump. Il n’y aura donc pas d’interdiction d’entrée en Irak pour les Américains.

En savoir plus

 

 

Israël approuve la construction de 3 000 nouveaux logements en Cisjordanie

 

Israël approuve la construction de 3 000 nouveaux logements en Cisjordanie

«La décision intervient dans le cadre de la reprise d’une vie normale dans la zone de Judée et Samarie [terme employé par les autorités israéliennes pour désigner la Cisjordanie] et pour donner une réponse réelle aux besoins de logement dans la région», a ainsi justifié le ministère israélien de la Défense la construction de 3 000 nouveaux logements en Cisjordanie, quelques jours après l’annonce de la construction de 2 500 logements supplémentaires sur les territoires palestiniens. La décision a été approuvée par le Premier ministre Benjamin Netanyahou et le ministre de la Défense Avigdor Lieberman.

En parallèle, Israël se prépare à démolir la colonie d’Amona, toujours en Cisjordanie, construite sur des territoires palestiniens, il y a vingt ans et que la Cour suprême a qualifiée d’illégale en 2006. Le 30 janvier, l'ordre a été donné aux résidents d’Amona d’évacuer la région en 48 heures.

Lire la suite

 

 

L'administration Trump boude les plateaux de CNN

 

Œil pour œil, dent pour dent! L'administration Trump refuse d'intervenir sur les ondes de la CNN. De son côté, la chaîne considère cette politique comme une revanche de la Maison Blanche.

En savoir plus

 

 

 

Le chef de l'ONU réclame le retrait du décret anti-immigration

 

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a demandé mercredi 1er février au président américain Donald Trump de retirer son décret migratoire qui ferme temporairement les frontières des Etats-Unis aux réfugiés et aux ressortissants de sept pays, estimant que ces mesures n'empêcheraient pas des terroristes de s'infiltrer

 

« On ne veut pas se retrouver dans la situation de la France avec une large population musulmane »

 

Dimanche soir, un haut responsable de l’administration Trump a briefé les journalistes en ces termes :

« La réalité est que nous ne voulons pas nous retrouver aux Etats-Unis dans la situation de la France, de l’Allemagne ou de la Belgique avec une large population musulmane. »

« On ne veut pas d’une situation où dans 20-30 ans il devient normal qu’il y ait régulièrement des attaques terroristes sur notre sol. Les Etats-Unis est un pays souverain qui n’a absolument pas l’obligation d’intégrer n’importe quel immigré.« 

Breitbart

 

 

En bref - L'actualité de France

 

31/01: (14) Elyes, clandestin Algérien, agresse sexuellement une jeune femme (source)
31/01: Nordine menace d’égorger sa femme et faire comme Mohamed Merah (source)
31/01: (69) Salif.K, Bylal.M, Y.Moussaoui.M, El Yamine: meurtre de Yacine.M (source)
31/01: (60) Miloud Boudali se rebelle et menace de mort les policiers à Creil (source)
31/01: (06) Rixe géante entre Cap-verdiens et Maghrébins: condamnations (source)
31/01: (84) Mehdy Kiroffo, braqueur fiché S pour radicalisation condamné (source)
31/01: (73) Madyba Touré convoyait onze clandestins Africains à Modane (source)
30/01: Attentats de Paris et Bruxelles: Mohamed Abrini transféré en France (source)
30/01: (93) Kodjo Ben Hodor, 22 ans de prison ferme pour un double meurtre (source)

 

 

 

Les actes anti-chrétiens augmentent de 20% par rapport à l’année dernière

 

Délinquance : Les atteintes aux lieux de culte chrétiens représentent 90% du total des atteintes aux lieux de cultes. Ils augmentent de 17,4% en 2016 par rapport à l’année précédente.

eglise-vue-banne

En 2016, les actes racistes, antisémites et antimusulmans ont nettement reculé, a annoncé le ministère de l’Intérieur, avec une diminution de 44,7%. Ce qui n’est pas le cas des actes anti-chrétiens.

Entre 2008 et 2016, les atteintes aux sites chrétiens, qui comprennent les lieux de culte et sépultures, ont augmenté de 245% ! En 2016, 949 actes ont été comptabilisés soit une augmentation de 17,4% par rapport à 2015.

D’après les révélations du ministre de l’Intérieur, les actes anti-chrétiens représentent 90% du total des atteintes aux lieux de culte confondus (chrétiens, juifs, musulmans). On y dénombre en majorité des actes de vandalisme et des vols d’objets cultuels. Mais il y a aussi des actes avec une motivation satanique ou à connotation anarchiste.

Valeurs Actuelles

 

Notes ; certain acte antichrétien sont légalisé

 

Publier (74) : une association obtient gain de cause pour déplacer la Vierge

 

On ne badine pas avec la laïcité. Finalement, les opposants à l’installation d’une statue mariale sur un domaine public -et notamment les membres de la Libre-pensée- ont eu gain de cause.

Hebergeur d'image

 

 

Tôt hier matin, une entreprise spécialisée a commencé l’opération de transfert. Une manœuvre délicate, d’autant que la Vierge est solidement enracinée et que son poids n’est pas plume. Les ouvriers ont d’abord creusé autour du socle et découpé à la scie circulaire les rebords en marbre. Sur place, pas question de connaître la destination finale de cette statue qui aura fait couler beaucoup d’encre. En clair, pas un mot du directeur des services techniques, Emmanuel Falco, qui est resté dans le secret des saints… (…)

Source

 

 

 

Notes :

 

Nostradamus C10. Q55

Les malheureuses nopces celebreront
En grande joye mais la fin malheureuse,
Mary & mere nore desdaigneront,
Le Phybe mort, & nore plus piteuse

 

Les gouvernements célèbreront des alliances malheureuses
Cela les mettra en grande joie mais à la fin ses alliances amèneront le malheur
La Vierge Marie et l’Église seront dédaignées
La monarchie morte & en plus piteuse état

 

 

 

 

 

 

Dubaï : le chef de la sécurité soutient Trump et son décret sur l’immigration musulmane

 

Le Chef de la sécurité de Dubaï, Dhahi Khalfan Tamim, soutient le décret de Donald Trump sur l’immigration provenant de pays musulmans. Article du site musulman oumma.

« Leur slogan est « mort à l’Amérique », et ils meurent d’envie d’aller en Amérique ! Vous avez bien agi, Trump ! ».

Dhahi Khalfan Tamim se fait l’un de ses fervents soutiens, et pire encore, l’un de ses promoteurs.

«Nous soutenons complètement Donald Trump dans son interdiction d’entrée à ceux qui peuvent causer une brèche dans la sécurité de l’Amérique. Trump, ce que vous faites est juste !», a récemment tweeté ce dernier, sans craindre de provoquer de forts tangages dans le monde arabe.

Arc-boutée sur son farouche parti pris pro-Trump, cette éminente personnalité de Dubaï a créé une grande vague de colère sur Twitter, nombreux étant les internautes qui ont été scandalisés par sa position inacceptable, interprétée comme étant la marque de l’assentiment officiel donné à la politique raciste américaine. [...]

Traités de «paresseux» et jugés «indignes» de fouler le sol de la bannière étoilée, c’est peu dire que les ressortissants, odieusement stigmatisés et ostracisés, d’Irak, d’Iran, de Libye, de Somalie, du Soudan, de Syrie et du Yémen ne trouvent pas grâce aux yeux du grand manitou de la sécurité de Dubaï. [...]

oumma

 

Décret anti-immigration de Trump : l'inquiétude du Vatican

 

Après l'Allemagne et la France, c'est au tour du Vatican de manifester son inquiétude. Mercredi, il a fait part de sa "préoccupation" suite aux décrets du président américain concernant le mur à la frontière mexicaine et l'interdiction d'entrée de certains ressortissants. "Naturellement il y a de la préoccupation. Nous sommes les messagers d'une autre culture, celle de l'ouverture", a déclaré à la chaîne catholique Tv2000 Mgr Angelo Becciu, numéro 3 du Vatican, interrogé sur cette mesure américaine.

 
Le Vatican s'est dit préoccupé par les décrets de Donald Trump.

"Nous sommes des constructeurs de ponts, nettement moins de murs et tous les chrétiens devraient réaffirmer avec force ce message", a affirmé Mgr Becciu. Le haut prélat a rappelé que le pape François insistait aussi "sur la nécessité d'intégrer ceux qui arrivent, qui viennent dans notre société, dans notre culture".

Lire la suite

 

 

 

Un nouveau sondage confirme que le décret anti-immigration de Trump compte plus de partisans que d’opposants

 

Un sondage Reuters/IPSOS effectué les 30 et 31 janvier, c’est-à-dire en pleines manifestations contre le décret anti-immigration de Donald Trump, révèle que 49% des Américains y sont favorables contre 42% hostiles. 51% de Républicains affirment même être « fortement favorables » à la mesure (53% de Démocrates s’y déclarent « fortement défavorables »).

Source : Washington Post

Un autre sondage Rasmussen révélait que 57% des Américains étaient favorables au décret anti-immigration de Donald Trump.

 

 

 

 

Düsseldorf (All.) : 4500 € par mois pour chaque réfugié mineur isolé

 

Le budget de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie prévoit 632 millions d’euros pour l’encadrement, la subsistance et le logement des réfugiés mineurs non accompagnés. Environ 13 600 jeunes mineurs isolés vivent actuellement en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, entre 300 et 400 viennent s’y ajouter chaque mois [...]

 

 

Chacun coûte donc en moyenne 4500 euros par mois aux autorités [...] Ces mineurs viennent de 62 pays, la plupart d’entre eux d’Afghanistan (37 pour cent), de Syrie (36 pour cent) et d’Irak (11 pour cent). 92 pour cent de ces jeunes réfugiés sont de sexe masculin.
(Traduction Fdesouche)

Source

 

 

Allemagne : arrestation d’un jihadiste tunisien, recruteur pour l’État islamique

 

Un Tunisien, recherché dans son pays pour son implication présumée dans des attaques meurtrières, a été arrêté mercredi en Allemagne pour avoir fondé une cellule du groupe jihadiste État islamique dans le but de commettre un attentat.

 

Milan : un quartier occupé par les communautés musulmanes fait figure de petit Molenbeek

 

Connu pour son stade emblématique, le quartier de San Siro à Milan vit un regain de tensions ces derniers mois. La communauté musulmane y est majoritaire et certains n’hésitent pas à parler de petit Molenbeek abritant des terroristes.

Hebergeur d'image

San Siro est un quartier historique du nord-ouest de Milan. Il est en partie constitué de 6700 petites HLM construites sous l’ère mussolinienne. Les migrants du sud de l’Italie y avaient établi domicile dès les années 1950. Mais il n’y subsiste aujourd’hui qu’une minorité d’Italiens qui rêvent d’aller habiter ailleurs, a constaté la journaliste de la RTS qui s’est rendue sur place.

Le quartier est aujourd’hui largement occupé par les communautés musulmanes, l’arabe résonne dans les rues et les enseignes des boutiques sont rédigées dans cette langue. De nombreuses femmes sont voilées, certaines portent le niqab.  (…)

Pour certains, ce quartier est devenu une cachette idéale pour échapper aux polices européennes.

Et les autorités n’osent plus s’y aventurer, de peur de se faire agresser, comme cela s’est produit à plusieurs reprises ces dernières semaines. (…)

Alessandro De Chirico (conseiller communal de Forza Italia à Milan) demande néanmoins une intervention urgente des autorités: « C’est moche de parler de ratissage, en ces jours du souvenir de la Shoah. Mais je ne peux pas tolérer que dans un Etat de droit, de telles poches de délinquance persistent au coeur de la ville. Dans les années 1990, des hélicoptères survolaient la zone pendant que le périmètre était bouclé, et ainsi, on pouvait nettoyer le quartier. » (…)

Source

Commenter cet article