Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_________________

Le 28 janvier

 

La langue devient un motif de discrimination

 

Elle est passée inaperçue. La loi de modernisation de la justice, actée en novembre 2016 parmi 115 articles, a opéré un changement sur l'article 225 du Code Pénal. Il est désormais interdit de discriminer un individu sur la base de critères linguistiques. Une première en France.

Le français est-il un discriminant social? Deuxième langue la plus apprise au monde, troisième idiome le plus représenté dans le secteur économique, le parler de Molière jouit d'une aura sans équivoque. Parler français, c'est non seulement partager et propager un héritage historique mais c'est aussi et surtout s'inscrire dans l'avenir. Ce, tels que nous le rappelle annuellement les chiffres de l'Organisation Internationale de la Francophonie.

Pourtant depuis le 18 novembre 2016, date du vote de la loi de modernisation de la justice, cette dernière ne fait plus office de forteresse imprenable dans le Code Pénal. Pour la première fois en France, il est en effet établi comme discriminatoire d'opérer «toute distinction entre les personnes morales sur le fondement [...] de la capacité à s'exprimer dans une langue autre que le français». Comprenez langue étrangère et/ou langue régionale.

Lire la suite

 

 

Les chars américains déployés en Pologne s’entraînent en procédant à des tirs réels

 

Le 26 janvier, des chars M1 Abrams ont participé à des entraînements militaires près de la ville polonaise de Zagan, dans le cadre des grandes manœuvres de l’OTAN qui se déroulent en Europe de l’est.

Les images, qui incluent celles qui ont été tournées par un drone, montrent les tirs réels auxquels procèdent les véhicules du premier bataillon du 68e régiment blindé.

Le 12 janvier, quelques 3 500 soldats, 87 chars Abrams et plus de 550 véhicules blindés de transport de troupes sont entrés sur le territoire polonais dans le cadre de l’opération de l’OTAN intitulée «Atlantic Resolve».

 

Guerre au Yémen : crise humanitaire et risque de famine selon l'ONU

Le Yémen, déchiré par un conflit, s'enfonce dans une grave crise humanitaire et fait face à un risque de famine dans les mois à venir si rien n'est fait, a alerté jeudi le patron des opérations humanitaires de l'ONU Stephen O'Brien.

Notes : Le Yémen n’intéresse pas trop les élues de l'Europe alors qu'Alep fessait il a encore quelque jour, la une  journalière de tous les journaux

 

L'armée irakienne découvre un important stock d'armes chimiques abandonné par Daesh (VIDEO)

 

Les forces irakiennes ont mis la main sur un arsenal impressionnant de l'Etat islamique, dont des réserves de gaz moutarde et des dizaines de roquettes près de la ville de Mossoul. Près de 750 000 civils sont toujours piégés dans ce secteur.

Des soldats de l'armée irakienne ont découvert une cache d'armes abandonnée par les militants de l'Etat islamique. Parmi ces armes se trouvaient notamment des dizaines de roquettes ainsi qu'une importante réserve de gaz moutarde. Selon les troupes irakiennes, cette dernière constituait une «énorme menace chimique».

Lire la suite

 

 

Trump durcit la politique d’immigration pour stopper d’éventuels « terroristes islamiques »
 

 

Le président américain a signé un décret prévoyant notamment d’interdire l’accueil de réfugiés syriens sur le territoire jusqu’à nouvel ordre.

Une semaine tout juste après s’être installé à la Maison Blanche, le président des Etats-Unis, Donald Trump, a annoncé vendredi 27 janvier un sérieux tour de vis en matière d’immigration et d’accueil de réfugiés, dans le but déclaré de stopper l’entrée éventuelle sur le territoire américain de « terroristes islamiques radicaux ». La présidence américaine a publié vendredi soir le décret pris, intitulé « Protéger la nation contre l’entrée de terroristes étrangers aux Etats-Unis ».

« Nous voulons être sûrs que nous ne laissons pas entrer dans notre pays les mêmes menaces que celles que nos soldats combattent à l’étranger (…). Nous n’oublierons jamais les leçons du 11-Septembre. »

En savoir plus

 

 

Crise migratoire : Donald Trump donne la priorité aux réfugiés chrétiens

 

Donald Trump continue à modifier la politique migratoire américaine. Après le décret sur l’interdiction temporaire d’accès aux réfugiés en provenance de pays musulmans, il a déclaré que les Etats-Unis donneraient la priorité aux réfugiés chrétiens.

«Ils ont été traités dans la manière horrible. Savez-vous qu’en Syrie si vous êtes chrétien, il est impossible ou au moins très difficile de se venir aux Etats-Unis ? Si vous êtes musulman, vous le pouvez mais si vous êtes chrétiens, c'est impossible. C’est injuste», a déclaré Donald Trump dans une interview à Christian Broadcasting Network, précisant que, en 2014, les Etats-Unis avaient accueilli 87% de musulmans et 10% de chrétiens. Les chiffres de 2016 sont quasiment similaires : 15 302 musulmans contre 93 chrétiens.

Lire la suite

 

Entretien téléphonique samedi entre Poutine et Trump

 

Moscou - Le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain vont s'entretenir samedi par téléphone pour la première fois depuis l'investiture de Donald Trump, a annoncé vendredi le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

En savoir plus

 

 

Présidentielle US: Hillary Clinton a reçu plus de 800.000 votes illégaux

 

La candidate démocrate aurait recueilli un nombre important de voix de non-citoyens américains lors de la bataille présidentielle de 2016.

En savoir plus

 

 

Syrie: après le djihad, le déluge

 

Selon le quotidien russe Izvestia, les djihadistes ont ouvert trois des 8 vannes du barrage de l'Euphrate, vidant ainsi l'immense lac artificiel al-Assad, situé à 40 km en amont, et espérant provoquer une inondation.

« De fait, les djihadistes n'ont pas besoin de faire sauter le barrage, il suffit d'ouvrir simultanément toutes les vannes pour provoquer une déferlante immense. Celle-ci submergera Raqqa, Deir ez-Zor, Abu Kamal, Al-Qaïm et, peut-être, Ramadi. Des centaines de milliers de personnes seront sinistrées, tant en Syrie qu'en Irak », a expliqué le général syrien Turki Hassan.

En savoir plus

 

 

Argent saoudien contre trahison de la Patrie: un parlementaire syrien témoigne

 

Ils proposaient tout: maisons, biens, chèques, contre une «bagatelle», la trahison de la Patrie… Dans une interview à Sputnik, un député syrien fait toute la lumière sur les tentatives de corruption émanant des Saoudiens.

En savoir plus

 

 

Autriche : environ la moitié des réfugiés considèrent que la religion est au-dessus de la loi

 

Une étude publiée le 27 janvier par l’Académie des sciences autrichienne nous informe que près de la moitié des réfugiés présents dans le pays pensent que les lois religieuses sont plus importantes que celles de la nation dans laquelle ils vivent.

Autriche : environ la moitié des réfugiés considèrent que la religion est au-dessus de la loi

Encore des chiffres qui risquent de faire polémique. L’Académie des sciences autrichienne a réalisé une étude auprès de 900 migrants résidant dans le pays. Et les réponses qu’elle a obtenues pourraient en surprendre plus d’un. 40% des individus interrogés considèrent que les lois séculaires qui régissent leur foi l'emportent sur celles du pays dans lequel ils vivent.

Lire la suite

 

 

 

_________________

Le 27 janvier

 

Autriche : arrestation de 11 jihadistes liés à l’État islamiste

 

Vaste coup de filet dans la matinée dans des milieux jihadistes en Autriche. L'opération était prévue de longue date. 11 personnes ont été arrêtées. Parmi elles, trois "Autrichiens d'origine étrangère", mais aussi deux Bosniens, un Syrien, un Bulgare et un Macédonien. Ils sont soupçonnées d'être liées à l'organisation Etat islamique.

 

 

Enquête Exclusive sur l’islamisation de Saint-Denis : vidéo intégrale

 

Visionner en cliquant ici

 

 

Trump préparerait un décret sur la levée des sanctions antirusses

 

Le président américain Donald Trump pourrait lever les sanctions contre la Russie dans un proche avenir. Ces informations ont été confirmées par plusieurs sources, mais la Maison Blanche n'a encore émis aucun commentaire à ce sujet.

En savoir plus

 

 

 

Syrie : la Russie annonce le report des négociations de paix prévues à Genève

 
 

L’ONU, de son côté, « ne confirme pas » le report des pourparlers prévus à Genève sous son égide.

Censées commencer le 8 février, les négociations de paix sur la Syrie qui devaient se tenir sous l’égide des Nations unies à Genève pourraient être repoussées à la fin du mois. Le ministre des affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, l’a annoncé vendredi 27 janvier lors d’une réunion avec des opposants syriens, mais l’ONU n’a pas confirmé l’infomation. L’émissaire des Nations unies pour la Syrie, Staffan de Mistura, se rendra à New York la semaine prochaine pour en discuter, a fait valoir l’organisation.
En savoir plus

 

 

Lavrov: ne pas confondre la Constitution syrienne et celle «imposée à l'Irak» par les USA

 

Il ne faut pas mettre dans le même panier le projet de Constitution syrienne proposé par la Russie aux parties syriennes et «la constitution imposée à l'Irak» par les Etats-Unis, martèle le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

En savoir plus

 

 

 

L'Allemagne a consacré plus de 21 milliards d'euros pour absorber les migrants en 2016

 

Le ministère des Finances allemand a publié un rapport mensuel sur lequel le «Spiegel» s'est penché. Selon le magazine, Berlin aurait ainsi consacré des dizaines de milliards d'euros depuis 2015, soit plus de 96 milliards d'ici à 2020 au total.

Selon un rapport du ministère des Finances allemand publié ce 27 janvier 2017, le gouvernement d'Angela Merkel a dépensé quelque 21,7 milliards d'euros pour faire face à la crise migratoire. Et pour 2017, 21,3 milliards sont d'ores et déjà provisionnés.

Cela comprend les frais d'accueil, d'enregistrement des migrants mais aussi de logement, soit plus de 3 milliards d'euros, auxquels il faut ajouter 9,3 milliards versés directement aux régions allemandes, les Länders, pour faire face plus localement et directement à la même tâche.

Lire la suite

 

 

Allemagne : 25 migrants afghans, accompagnés par 79 policiers, expulsés par avion (MàJ – Coût : 350 000 €)

 

La dépense est considérable. Selon nos informations, pour ce seul vol le coût se monte à 350 000 euros. Ce qui donne un billet d’avion à 14 000 euros pour chaque débouté d’asile.

Stephan Mayer, 43 ans, expert de la CSU pour les Affaires intérieures : « Les expulsions sont très chères. Mais c’est de l’argent bien investi. »

(Traduction Fdesouche)

Source

 

 

 

L’Union européenne incapable de réformer sa politique d’asile

 

La réforme du droit d’asile de l’Union européenne est toujours dans l’impasse. Les États membres ne parviennent pas à trouver de compromis. Actuellement c’est le « système de Dublin » qui établit les règles. Il prévoit ainsi que le premier pays d’entrée des réfugiés dans l’Union devient responsable d’une demande d’asile.

 

La Palestine confirme avoir reçu la tranche de 221 M de dollars d'Obama

 

Peu après les informations sur le gel du transfert de plusieurs millions de dollars par la nouvelle administration américaine, le conseiller du président palestinien, Husam Zomlot, annonce avoir reçu la somme transférée lors des dernières heures de la présidence de Barack Obama.

 
dollars

Le conseiller pour les questions stratégiques du chef d'État palestinien Mahmoud Abbas a affirmé que son pays avait bien reçu l'aide financière américaine dont le montant est estimé à 221 millions de dollars (206,7 M EUR).

« Nous avons déjà reçu la dernière somme fixée par l'administration d'Obama. Ces fonds ont déjà été transférés », a déclaré à Sputnik Husam Zomlot.

Lire la suite

 

 

Trump reconnait la responsabilité US dans la création de Daech

 

Le président américain Donald Trump a pointé la responsabilité des États-Unis dans la création de Daech au Proche-Orient. Il a également confirmé son intention de créer des «zones sécurisées» en Syrie afin de mettre un terme à la crise migratoire.

En savoir plus

 

 

Donald Trump «prendra des décisions quasiment déterminantes» pour le Maghreb

 

Donald Trump veut changer l’implication des Etats-Unis en Afrique et dans le Maghreb, ce qui poussera les antagonismes entre les pays de la région et modifiera l'équilibre des forces. Le politologue Mustapha Tossa esquisse les changements à venir

(..) Il n’y a pas eu beaucoup de déclarations qui peuvent révéler le sens de la nouvelle politique américaine. La seule indication c’est que Donald Trump a décidé et a déclaré que sa nouvelle politique serait de se débarrasser du fardeau financier imposé par l’implication américaine sur le continent africain et donc, le Maghreb. Bien sûr, les capitales du Maghreb sont dans l’attente. La question est de savoir, qui va profiter de ces changements effectués par la diplomatie américaine.

En savoir plus

 

 

 

Le président mexicain suit le conseil de Donald Trump et annule sa visite à Washington

 

Donald Trump a conseillé à son homologue mexicain Enrique Peña nieto, d'annuler sa visite prévue à Washington, s'il refuse de payer pour le mur à la frontière des deux pays. Ce que le dirigeant a décidé de faire. 

Le président des Etats-Unis Donald Trump a fait monter encore un peu plus la tension avec le Mexique jeudi en conseillant à son président Enrique Peña Nieto d'annuler sa visite à Washington s'il ne souhaite pas payer le mur à la frontière. "Les Etats-Unis ont un déficit des échanges commerciaux de 60 milliards avec le Mexique. Depuis le début de  l'Aléna, c'est un accord qui ne va que dans un sens, avec énormément de pertes d'emplois et d'entreprises", a lancé le président républicain sur Twitter. "Si le Mexique n'est pas prêt à payer le mur, qui est vraiment nécessaire, ce serait mieux d'annuler la rencontre à venir", a-t-il ajouté, évoquant la rencontre prévue dans cinq jours à la Maison Blanche.

Lire la suite

 

Trump veut financer le mur par une taxe de 20% sur les produits venus du Mexique

 

Le président des Etats-Unis Donald Trump envisage de financer la construction d'un mur à la frontière avec le Mexique en imposant une taxe de 20% sur tous les produits en provenance de ce pays, a déclaré son porte-parole.

Trump veut financer le mur par une taxe de 20% sur les produits venus du Mexique

Le financement de la construction de ce mur visant à endiguer l'immigration clandestine a suscité de vives tensions entre les deux pays: le président mexicain Enrique Pena Nieto a annoncé jeudi qu'il annulait sa visite à Washington, initialement prévue le 31 janvier.

«En faisant cela, nous pouvons récolter 10 milliards de dollars par an et facilement payer pour le mur grâce à ce seul mécanisme», a déclaré Sean Spicer aux journalistes à bord de l'avion présidentiel Air Force One de retour de Philadelphie.

Lire la suite

 

 

 

 

Un filtre contre les «fake news» sponsorisé par Soros, ça vous tente?

 

Cette année, Google a bloqué en permanence 200 éditeurs qui sont étiquetés par les géants des moteurs de recherche comme de faux sites de nouvelles. À son tour, Facebook Allemagne a chargé le centre de recherche Correctiv de vérifier les faits en filtrant de fausses informations dans son flux de nouvelles.

Selon la recherche du journaliste  Paul Schreyer, la campagne est née aux États-Unis dans une école de journalisme de Floride, l'Institut Pointer. Depuis plus d'un an, l'école gère un réseau international de vérification des faits composé de journalistes travaillant pour de grands médias comme AP ou ABC.

Facebook prend des mesures pour que ses utilisateurs évitent les pièges à clics

« Le réseau de l'Institut Pointer est sponsorisé indirectement par le gouvernement américain via un think-tank, mais aussi par la fondation Bill Gates, Google, George Soros et quelques autres. Vous voyez donc qu’à la base de la campagne contre les fausses nouvelles il y a un réseau d’élites très puissantes et solides sur le plan financier et du gouvernement. Sachez bien qu'il n'y a pas que les journalistes qui se soucient de leur réputation, mais aussi des financiers très influents en arrière-plan », a déclaré le journaliste à Sputnik.

Lire la suite

 

 

 

Le texte du projet de constitution syrienne proposé par la Russie révélé

 

Sputnik a obtenu le document du projet de constitution syrienne proposé par la délégation russe lors des négociations d'Astana.

En savoir plus

 

 

La Grèce refuse d’extrader huit officiers turcs

 

Les huit militaires turcs sont accusés d’avoir participé au putsch raté de juillet 2016. La Turquie a émis une deuxième demande d’extradition et a menacé d’annuler l’accord de réadmission des migrants.

A l’arrivée des huit officiers turcs au tribunal, à Athènes, le 26 janvier. Il est tout juste 15 heures, jeudi 26 janvier, et les huit officiers turcs, six pilotes et deux techniciens – réfugiés en Grèce depuis leur fuite de Turquie en hélicoptère au matin du coup d’Etat manqué contre le régime de Recep Tayyip Erdogan, le 16 juillet 2016 –, sont soulagés d’apprendre que la Cour suprême grecque refuse leur extradition vers la Turquie. « Vous voilà en sécurité sur le sol européen », commente l’un de leurs deux avocats, le professeur en droit pénal international Christos Milonopoulos. « Une victoire pour la dignité de notre justice », ajoute-t-il.

Un peu plus tard, le ministère des affaires étrangères turc a promis de procéder à une « évaluation exhaustive » de l’impact de cette décision de justice sur ses relations « bilatérales » avec Athènes, ainsi qu’en matière de « coopération dans la lutte contre le terrorisme ». Et la justice turque a émis un mandat d’arrêt visant les huit hommes.

Lire la suite

 

 

 

En bref - L'actualité de France

 

26/01: Mehdi Boulenouane, caution de 500.000€ en cash: émeutes à Grenoble (source)
26/01: Jawad Bendaoud, logeur de terroriste, en procès pour trafic de drogue (source)
25/01: Trappes (78) Face à l’Islamisme et au communautarisme, djihad etc… (source)
25/01: + 15 000 islamistes radicaux en France, aucun département épargné (source)
25/01: France: Salim.B, photographe de mode, accusé de viols: huit plaintes (source)
25/01: (79) Nassim tire sur des Tchétchènes, libéré pour cause de justice lente (source)
24/01: (86) Karim Benhaddad: agressions+harcèlements sexuels sur 9 femmes (source)
24/01: (Paris/RP) Un réseau de passeurs de migrants Sri-lankais démantelé (source)

 

 

Trappes (78) : face à l’islamisme et au communautarisme

 

(…) A Trappes, l’intégrisme religieux est une question aussi sensible que majeure. En dépit de l’impression que peut laisser une visite rapide de la ville, les marqueurs de radicalisation ont de quoi préoccuper. Ces dernières années, entre 60 et 80 Trappistes sont partis faire le djihad en Syrie. Soit beaucoup plus que dans d’autres villes de même taille et touchées par les mêmes difficultés sociales.

Un rapport confidentiel transmis courant 2016 par le procureur de la République de Versailles au ministre de la Justice ferait état d’une ville en proie à un «communautarisme rampant». Selon ce document, quelque 80 familles préféreraient l’enseignement à domicile à l’école de la République pour leurs enfants.

En juillet 2013, la ville est par ailleurs le théâtre d’une contestation religieuse, après le contrôle policier d’une femme portant un voile intégral. «J’ai vu passer en direction du commissariat un groupe d’une soixantaine de personnes se déplacer aux cris de « Allah Akbar »», se souvient Stéphane Dumouchy, ex-militant PS de Trappes, devenu conseiller municipal LR en 2014. Ce soir-là, 400 personnes jettent des pierres contre les forces de l’ordre et incendient des poubelles et des Abribus. Un événement qu’un acteur associatif local attribue à un «ras-le-bol général sur la situation» sociale et aux rapports difficiles avec la police, plus qu’à une revendication intégriste. Une enquête est alors diligentée par l’IGPN, sans suite.

Dans ce contexte, Benoît Hamon affirme chercher à apaiser les tensions. Quand on tente d’évoquer le sujet avec lui, la réaction est épidermique. Sollicité par Marianne pour livrer sa conception du vivre-ensemble, de la laïcité, et son approche de la menace communautariste à Trappes, le député des Yvelines, exaspéré qu’on ose lui poser
des questions sur ce sujet, a sèchement décliné. Son entourage, en revanche, a apporté des précisions partielles.

(…) Mais Othman Nasrou, le patron de l’opposition LR à Trappes, l’accuse de faire preuve d’une mollesse calculée. «Benoît Hamon se préoccupe peu des questions relatives au radicalisme islamique, comme la situation des familles dont un enfant est parti faire le djihad. Je ne l’ai jamais entendu condamner l’intégrisme dans le département par des paroles claires et sans ambiguïté. Ce qui compte, c’est sa boutique», tonne l’élu auprès de Marianne.
(…)

Pour Othman Nasrou, la gauche trappiste s’emploie à faire de la religion une question politique pour gagner les élections : «Dans cette ville, le PS monte les gens les uns contre les autres, et plus précisément, parfois, les musulmans contre les autres. Benoît Hamon est dans une logique boutiquière. Il traite la communauté musulmane comme une clientèle électorale.» Même au sein de la gauche locale, le positionnement de l’ex-ministre de l’Éducation nationale ne fait pas l’unanimité.

Son suppléant à l’Assemblée nationale, Jean-Philippe Mallé, député de 2012 à 2014, a récemment claqué la porte du PS, en désaccord avec ce discours. Stéphane Dubouchy, militant PS à Trappes pendant près de vingt ans, est lui aussi parti après l’arrivée de Benoît Hamon. «Il ne dit jamais clairement qu’il y a un problème avec la place de la religion à Trappes. Il se complaît dans une certaine désinvolture, aux relents électoralistes», reproche ce postier, transfuge de la liste municipale de LR en 2014, sur laquelle il a été élu.(…)

Marianne

 

 

 

Australie: une affiche montrant deux filles voilées pour la fête nationale retirée après des menaces

 

En Australie, à quelques jours de la fête nationale du 26 janvier, une publicité montrant deux fillettes portant le hijab et arborant le drapeau australien a fait polémique. Cela a provoqué des réactions violentes de la part de groupes anti-islam.

Australie: une affiche montrant deux filles voilées pour la fête nationale retirée après des menaces

Alors que le «Australia Day», jour de la fête nationale australienne, a lieu le 26 janvier, une affiche faisant la promotion du multiculturalisme et qui fait partie d'une campagne du gouvernement de l’Etat de Victoria diffusée avant la fête nationale a créé un malaise.

Une grande affiche publicitaire montrant deux petites filles d'une dizaine d'années portant le hijab (voile islamique recouvrant l'intégralité de le tête, sauf le visage) et tenant le drapeau australien avait d'abord été installée à Melbourne. A Canberra, la capitale, le théâtre national a également tenu à mettre en avant cette affiche sur un grand écran placé sur la façade du bâtiment.

Lire la suite

 

 

 

Commenter cet article