Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_________________

Le 26 janvier

 

«Propagande russe» : l'UE décide de mettre les bouchées doubles

 

A l’approche des élections en France et en Allemagne, l’UE entend élargir un groupe de travail luttant contre la «propagande» de la Russie, selon Deutsche Welle. Malgré l’absence de preuve de ladite «ingérence russe», des fonds seront débloqués.

Une agence de l’Union européenne, East Stratcom, créée en 2015 dans le cadre du Service européen pour l'action extérieure (SEAE) pour lutter contre ce que l’UE qualifie de «propagande russe», bénéficiera de financements supplémentaires, selon Deutsche Welle (DW) qui cite un porte-parole des Affaires étrangères et de la politique de sécurité de l’Union.

Lire la suite

 

 

Algérie-Russie : la nouvelle alliance qui pourrait changer la donne en Libye ?

 

La crise libyenne pourrait prendre une nouvelle tournure : la Russie envisagerait de soutenir le général Haftar, rival du gouvernement pro-occidental. Pour le chercheur Ahmed Rouadjia, afin d'assurer sa sécurité, l'Algérie pourrait y être favorable.

Lire la suite

 

Lire aussi :  Libye : l'Algérie s'alliera-t-elle à la Russie pour mettre fin à la guerre ?

 

 

Navire russe accompagné par l’armée britannique : «On n’a pas besoin de services d’escorte»

 

Après que des avions et un navire britanniques ont escorté le porte-avions russe revenant de Syrie, le ministère russe de la Défense a commenté l’incident sur le ton de plaisanterie et a conseillé à Londres de prêter plus d’attention à sa flotte.

Lire la suite

 

L'administration Trump va réexaminer l'aide versée aux Palestiniens par Barack Obama

 

Donald Trump pourrait revenir sur la décision de l'administration sortante de donner près de 205 millions d'euros d'aide aux Palestiniens. Ce versement surprise avait été décidé le jour même de l'investiture du nouveau président américain.

«[Le département d'Etat] réexamine cette dépense de dernière minute approuvée par l'administration précédente et fera les ajustements nécessaires pour s'assurer qu'elle correspond aux priorités de l'administration Trump-Pence», a déclaré le 25 janvier Mark Toner, le porte-parole du département d'Etat sous la présidence de Barack Obama. Mark Toner assure l'intérim durant la transition entre l'administration sortante et celle de Donald Trump. 

Lire la suite

 

 

Somalie : les Shebab revendiquent l'attaque contre un hôtel de Mogadiscio

 

 

 

 

Immigration : du mur aux musulmans, le point sur l’offensive de Donald Trump
 

(..)

  • Les musulmans visés

Donald Trump a également défendu la mise en place annoncée du gel de l’entrée de ressortissants de certains pays musulmans en affirmant qu’il fallait agir dans un monde devenu « un foutoir complet ». « Ce n’est pas une interdiction contre les musulmans mais cela concerne des pays qui ont beaucoup de terrorisme », a affirmé le nouveau président des Etats-Unis dans un entretien diffusé sur ABC. « Je ne veux pas de terrorisme dans ce pays », a-t-il ajouté, refusant de donner la liste des pays qui seraient visés par ces mesures, mais réaffirmant sa conviction que l’Europe avait fait « une énorme erreur et autorisant des millions de personnes à aller en Allemagne et dans d’autres pays ».

Selon un décret intitulé « Protéger la nation d’attaques terroristes par des étrangers » et dont une copie a été publiée par le Washington Post, l’administration s’apprête à suspendre pour un mois l’arrivée sur le sol américain de ressortissants de sept pays musulmans (Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen). L’administration prévoit également de ne plus accepter un seul réfugié pendant quatre mois et d’arrêter définitivement l’accueil de réfugiés syriens.
En savoir plus sur Le Monde

 

Notes ; tous ces pays sont en effet des nids à djihadiste, on y compte aussi de nombreux camps d'entrainement

 

Trump: « Une nation sans frontières n’est pas une nation »

La Maison Blanche publiera une liste hebdomadaire des crimes commis par des immigrés

 

En outre, le président a déclaré que le Secrétaire à la Sécurité intérieure publiera une liste hebdomadaire des crimes commis par des immigrants et des villes qui refusent de les livrer pour qu’ils soient expulsés. L’ordre ne précise pas si la liste concernera uniquement les sans papiers, ou tous les immigrants.

(…) Qz.com

 

Face aux décrets Trump, Madeleine Albright se dit prête à devenir musulmane

 

L’ancien secrétaire d’Etat américain a vivement dénoncé les nouveaux décrets sur l’immigration signés par Donald Trump. Prenant la défense des réfugiés, elle a déclaré être disposée à changer de confession en signe de solidarité avec eux.

«J’ai été élevée catholique, je suis devenue épiscopalienne, puis j’ai découvert que ma famille était juive. Je suis prête à m’enregistrer en tant que musulmane par solidarité». C’est par ce tweet que l’impétueuse ex-secrétaire d’Etat américain Madeleine Albright a fait part de son indignation face aux deux décrets de Donald Trump pour limiter l’immigration aux Etats-Unis.

(….) Alors qu’il faisait campagne, Madeleine Albright avait déjà critiqué Donald Trump, affirmant que ce dernier nuisait à la sécurité nationale américaine par sa seule participation à l’élection présidentielle. Née à Prague en 1937, Madeleine Albright avait atteint les sommets de la politique américaine sous la présidence de Bill Clinton en devenant la première femme à occuper le poste de secrétaire d’Etat (1997-2001). Elle n’avait, à l’époque, pas manifesté une telle solidarité avec les peuples du Moyen-Orient, allant jusqu’à justifier un embargo sur l’Irak qui avait fait des centaines de milliers de morts chez les enfants.

Source

 

Un Afro-Américain remet en place les anti-Trump

 

Un Afro-Américain juché sur son vélo et qui se fait appeler «Big Joe» s’est retrouvé au milieu d’une manifestation contre le 45e président des Etats-Unis, Donald Trump,

 

 

Trump légitime la torture : « Quand ils décapitent des Chrétiens, aurais-je des scrupules ? »

 

Lors de sa première interview télévisée en tant que Président, Donald Trump a légitimé la torture pour les terroristes.
- LCI, 25 janvier 2017, 10h38

Trump : « Ce que je vais faire, c’est préserver la sécurité du pays. Quand ils exécutent, quand ils coupent des têtes de nos citoyens et d’autres, quand ils décapitent des gens parce qu’ils sont Chrétiens au Moyen-Orient, quand l’Etat Islamique fait des choses que PERSONNE n’a vu depuis le Moyen-Âge, aurais-je des scrupules à utiliser la simulation de noyade ? Je pense que nous devons combattre le feu par le feu. Maintenant, cela étant dit, je ais voir avec le général Mattis, avec Pompeo qui va faire un travail phénoménal, je vais décider en fonction de ce qu’ils me disent. Il y a pas moins de 14 heures, j’ai parlé avec des gens haut placés dans le renseignement, je leur ai posé la question : Est-ce que ça marche ? Est-ce que la torture fonctionne ? Et la réponse était : oui, absolument. »

Question : « Vous êtes maintenant Président. Allez-vous utiliser la simulation de noyade ? »

Trump : « Je ne veux pas voir des gens avec la tête décapitée au Moyen-Orient parce qu’ils sont Chrétiens, Musulmans, ou quoi que ce soit. Regardez, maintenant ils coupent des têtes, et ils filment ça pour le diffuser partout dans le monde. Donc, vous êtes face à cela, et vous n’êtes autorisé à rien. Nous ne sommes pas sur un pied d’égalité. Je vais vous dire, j’ai confiance en Pompeo et Mattis, et en mon équipe. S’ils ne veulent pas, OK. S’ils veulent remettre ça en place, je travaillerai en ce sens. Je veux tout faire dans le cadre de la légalité. »

 

 

Rotherham (Angleterre) : 5 hommes reconnus coupables d’abus sexuels et de viols sur deux adolescentes

 

Cinq hommes ont été reconnus coupables d’avoir abusé sexuellement de deux filles à Rotherham.

Les 6 hommes :

  • Amjad Ali, 36 ans, avait plaidé coupable lors d’une audience en Février dernier, il connaîtra sa sentence en même temps que les autres
  • Basharat Dad, 32 ans, six chefs d’accusation de viol d’un enfant, cinq chefs d’attentat à la pudeur et un chef d’emprisonnement illégal (conjointement avec son frère Nasser Dad)
  •  Nasser Dad, 36 ans, un chef d’emprisonnement (conjointement avec Basharat Dad), un chef de viol et un chef d’incitation à l’indécence avec un enfant.
  •  Mohammed Sadiq, 41 ans, un chef d’accusation de rapports sexuels avec une fille de moins de 13 ans
  •  Tayab Dad, 34 ans, un chef d’accusation de viol d’un enfant
  •  Matloob Hussain, 42 ans, un chef d’accusation de relations sexuelles avec une fille de moins de 13 ans

(…)

BBC

 

 

_________________

Le 25 janvier

 

Somalie: au moins 28 morts dans une double explosion près d'un hôtel de Mogadiscio

 

Mogadiscio (AFP) - Au moins 28 personnes ont été tuées et 43 blessées mercredi dans un double attentat à la voiture piégée contre un hôtel du centre de Mogadiscio, suivi d'une attaque par des combattants armés shebab.

L'attaque a commencé en début de matinée. Une voiture piégée a été lancée contre l'une des entrées du périmètre de sécurité de l'hôtel Dayah, fréquenté par des hommes politiques et situé près du Parlement et de la présidence.

Plusieurs hommes armés ont ensuite pénétré dans l'enceinte de l'hôtel et commencé à échanger des coups de feu avec les gardes de sécurité, a indiqué un responsable de la police, Ibrahim Mohammed.

"Le nombre de victimes que nous avons recensées aujourd'hui est de 28 morts et 43 blessés.

Lire la suite

 

 

Israël sous l'effet Trump annonce 2.500 logements de colonisation

 

Jérusalem (AFP) - Israël a annoncé mardi la construction de 2.500 logements de colonisation en Cisjordanie occupée, la plus importante annonce du genre depuis des années, exploitant de nouvelles réalités à Washington a priori plus favorables au gouvernement de Benjamin Netanyahu.

Cette annonce reflète la volonté clairement affichée par le gouvernement israélien de profiter de la nouvelle donne créée selon lui par l'élection de M. Trump, après les huit années passées à la Maison Blanche par Barack Obama, opposé à la colonisation.

Source

 

 

Pour faire bisquer Trump ? Obama verse au dernier moment 221 millions de dollars à la Palestine

 

L’administration du président américain sortant aurait profité de l'attention entourant l’investiture de Donald Trump pour débloquer des dizaines de millions de dollars sur des comptes à l'étranger, dont la plupart vers l’Autorité palestinienne.

Dans les dernières heures du mandat de Barack Obama, son administration a transmis «discrètement» 221 millions de dollars à l’Autorité palestinienne, d'après un rapport de l’agence de presse AP. Le Congrès avait par le passé approuvé cette mesure, mais les républicains bloquaient jusque-là sa mise en œuvre. L’administration du président sortant aurait ainsi contourné l'obstacle républicain en informant les députés par une lettre envoyée quelques heures avant le discours d'investiture de Donald Trump le 20 janvier, selon un responsable du département d’Etat et plusieurs aides au Congrès cités par AP qui ont préféré garder l'anonymat.

En savoir plus

 

 

États-Unis: Trump enterre le traité transpacifique (màj video)

 

Le président américain Donald Trump a signé un décret officialisant le retrait des États-Unis du traité transpacifique (TPP), une position qu’il avait défendue lors de la campagne pour l’élection présidentielle.

Ce texte, promu par Washington et censé façonner les règles du commerce du XXIe siècle, a été signé en 2015 mais n’était pas encore entré en vigueur. Le traité a été signé par 12 pays (Australie, Brunei, Canada, Chili, Japon, Malaisie, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pérou, Singapour, Etats-Unis et Vietnam) qui représentent 40% de l’économie mondiale. Le Premier ministre japonais Shinzo Abe, grand défenseur de l’accord, a estimé que le TPP sans les Etats-Unis « n’aurait pas de sens ».
« (Ce décret est) une chose merveilleuse pour les travailleurs américains », a déclaré Donald Trump.
Donald Trump a aussi décrété le gel des embauches de fonctionnaires fédéraux et la fin des aides fédérales pour les ONG permettant de recourir à des avortements à l’étranger.

Le Figaro

 

 

Trump met fin au TPP, mais pas au libéralisme des multinationales

 

Le retrait des Etats-Unis du TPP peut laisser présager d'un abandon du TAFTA. Mais, pour la députée Isabelle Attard, Donald Trump, en plus de ne pas combattre la finance, fait preuve d'une logique productiviste dangereuse.

Extrait: " Cela ne veut pas dire que Donald Trump ne veut pas de traités de libre-échange, mais qu'il va les renégocier point par point, pays par pays de façon à respecter son motto «America first» "

En savoir plus

 

 

Le Congrès US propose de priver Trump de «bouton nucléaire»

 

Deux membres du Parti démocrate américain, le sénateur Ed Markey et le congressiste Ted Lieu, préoccupés par le droit donné au président des États-Unis de déclencher une guerre nucléaire à tout moment, ont soumis mardi au Congrès américain un projet de loi lui interdisant de recourir en premier aux armes nucléaires contre d'autres pays.

« Cette loi interdira au président de porter en premier une frappe nucléaire sans que le Congrès ait déclaré la guerre. Le problème de « la première frappe » est devenu critique étant donné que le président Donald Trump a le droit d'entamer une guerre nucléaire à tout moment », stipule une déclaration commune des élus.

Lire la suite

 

 

 

La volonté de Trump d'améliorer les relations avec Moscou conforme aux intérêts des USA

 

Lors d'un point de presse régulier, le porte-parole de la Maison-Blanche a déclaré que Donald Trump avait l'intention de remplir sa promesse électorale de restaurer de bonnes relations avec la Russie.

En savoir plus

 

 

 

La Chine installe des missiles intercontinentaux à la frontière russe

 

Selon un journal de Hong Kong, l'une des trois brigades chinoises de missiles intercontinentaux Dongfeng-41 (DF-41) aurait été déployée dans la province du Heilongjiang, dans le nord-est de la Chine, à la frontière russe.

 

Dongfeng 41 chinois

Se référant à des photos des DF-41 publiées sur le Web, le quotidien hongkongais Pingguo ribao (Apple Daily) affirme que l'armée chinoise va déployer trois brigades de missiles Dongfeng-41 d'une portée de 14 000 km, dont la première aurait été déjà installée dans la ville de Xinyang, dans la province centrale du Henan.

En savoir plus

 

 

Missiles DF-41 chinois: Pékin compte répondre au THAAD des USA?

 
 
Pékin
L’une des brigades chinoises de missiles intercontinentaux Dong Feng-41 (DF-41) aurait été déployée dans le nord-est du pays. Cette information suscite une grande attention médiatique. Est-ce une réponse chinoise aux menaces actuelles?

Selon un journal de Hong Kong, l'une des brigades chinoises de missiles intercontinentaux Dong Feng-41 (DF-41) aurait été déployée dans la province du Heilongjiang, dans le nord-est du pays.

Dans cette situation où la Chine affronte de plus en plus de pression militaire, le pays est obligé de renforcer ses forces de dissuasion nucléaire, estime l'expert chinois en stratégie nucléaire du Quantum Global Defense Research Center, Yang Chengjun, dans un commentaire pour Sputnik.

Selon l'expert, Washington est très sensible envers le développement du potentiel nucléaire chinois. Dans le même temps, le spécialiste précise que l'élargissement des intérêts politiques et économiques chinois à travers le monde implique la défense de ces intérêts, et la Chine doit s'appuyer sur son armée et ses forces nucléaires.

« Les informations sur les missiles Dong Feng-41 sont parues sur Internet et n'ont pas été publiées par des sources officielles. Compte tenu du fait que la Chine affronte des menaces croissantes, en premier lieu, le déploiement par les États-Unis en Corée du Sud le complexe antimissile THAAD, la Chine, à mon avis, une fois qu'elle s'est retrouvée dans une telle situation, a fait un geste précis », signale l'expert.

Source

 

 

 

Allemagne : des terroristes pourraient empoisonner l’eau potable en Europe

 

Selon un rapport préparé de l’Office fédéral de police criminelle allemand, des terroristes disposeraient de moyens pour déverser en grande quantité des produits chimiques dans l’eau potable à laquelle ont accès les citoyens de l'UE.

Allemagne : des terroristes pourraient empoisonner l’eau potable en Europe

Le journal allemand Bild révèle certaines conclusions du rapport de l'Office fédéral de police criminelle d'Allemagne, intitulé «Une analyse des risques pour la population civile». D’après ce document, les terroristes pourraient se préparer à frapper l’Allemagne en déversant des produits chimiques dans l’eau potable ou en contaminant des biens alimentaires.

Lire la suite

 

 

 

Une filière jihadiste cachait son magot au cimetière Montparnasse

 

Fin 2016, le Raid et la DGSI sont parvenus à déjouer des attentats sur le sol français, grâce à une vaste opération antiterroriste menée à Strasbourg. Les membres de ce commando avaient recours à des méthodes plutôt inattendues. 

 

 

«Islam de France» : la Mosquée de Paris claque la porte et se rapproche de l’UOIF

 

Les nouveaux chantiers de « l’islam de France » se feront sans la Grande Mosquée de Paris. L’une des principales fédérations de mosquées a annoncé lundi 23 janvier son refus de participer à la mise en place de deux nouveaux acteurs de l’islam en France – une Fondation à visée culturelle, et une autre à visée cultuelle. La Grande Mosquée de Paris dénonce « toute forme d’ingérence dans la gestion du culte musulman ».

La Fédération nationale de la Grande Mosquée de Paris « décide de ne pas participer aux travaux de mise en place de la Fondation de l’islam de France et de son conseil d’orientation ainsi qu’à ceux de la mise en place de l’association cultuelle», écrit-elle dans un communiqué.

De source proche du ministère de l’intérieur, on considère que « le pire danger est la division des acteurs » de l’islam. « Le gouvernement ne se satisfait pas de cette volonté de ne pas participer » aux chantiers en cours, commente-t-on.

Le recteur Boubakeur, qui n’a plus le leadership sur le Conseil français du culte musulman (CFCM), semble vouloir garder la main. Il s’est ainsi allié à Amar Lasfar, président de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF, proche des Frères musulmans) et à Mohammed Moussaoui, président d’honneur du CFCM, pour appeler à une concertation, mardi, sur la « charte de l’imam » en cours de finalisation et l’association cultuelle de financement.

Le Monde

 

Ile-de-France: les violences sexuelles explosent

 

Le préfet de police a dévoilé lundi 23 janvier les chiffres de la délinquance de l'agglomération parisienne (Paris et la petite couronne) en 2016. Une augmentation de 2,7% a été enregistrée. Ce sont les violences aux personnes qui progressent le plus nettement.

(..)La hausse inquiétante des viols

Deux des trois principaux ensemble de données sont à la hausse, les atteintes volontaires à l'intégrité physique (2,7%) et les escroqueries et infractions économiques et financières (2,2%). Les atteintes aux biens restent stables, en très légère diminution (0,1%). La progression des violences aux personnes (99 690 faits signalés en 2016 soient 2 583 de plus qu'en 2015) conforte une tendance nationale enregistrée depuis plusieurs années.  

Un chiffre suscite toutefois une véritable inquiétude. En 2016, les violences sexuelles (viols, agressions) ont augmenté de 14,9%, après une hausse de 15,9% en 2015. Les services de police expliquent ces chiffres par l'augmentation des rencontres dans le cadre de soirées qui brassent alcool et drogue. Ils mettent également en cause l'usage d'internet. En 2016, 1349 viols ont été déclarés contre 1 204 l'année précédente. 

En savoir plus

 

 

Suède : une jeune femme violée en direct sur Facebook

 

Trois hommes soupçonnés d'avoir violé une jeune femme en direct sur Facebook ont été placés en garde à vue, a annoncé la police suédoise, qui a lancé un appel le 23 janvier pour récupérer les images.

Une affaire très sordide. Trois jeunes hommes âgés de 18, 20 et 24 ans ont été interpellés le 22 janvier dans un appartement d'Uppsala, à 70 km au nord de Stockholm. Leur victime était encore présente. Âgée de 30 ans, la jeune femme a été violée et le crime a été diffusé en direct sur le réseau social Facebook. Ce sont des membres du groupe composé de 60 000 membres sur lequel le viol était diffusé qui ont alerté la police.

Lire la suite

 

 

 

 

Istres (13) : un camion militaire volé mi-janvier reste introuvable

 

Un camion, son imposante remorque et le tractopelle qu’elle transporte ont été dérobés sur le site militaire du 25e RGA à Istres mi-janvier. Ils sont introuvables depuis neuf jours. (…)

Europe 1

 

 

 

 

Marine Le Pen se voit refuser l'entrée du camp de Grande-Synthe

 

En déplacement ce mardi dans les Hauts-de-France pour évoquer notamment la question migratoire, Marine Le Pen n'a pas pu pénétrer dans le camp de migrants de Grande-Synthe. Selon notre journaliste sur place, l'entrée lui a été refusée. "C'est la démocratie à la française. On n'accepte que les élus pro-immigration", a réagi la présidente du Front national. 

L'association responsable du camp a assuré de son côté ne pas avoir été tenue au courant de la visite de Marine Le Pen, raison pour laquelle l'entrée du camp lui aurait été refusée. 

Lire la suite

 

 

 

Allemagne : 25 migrants afghans, accompagnés par 79 policiers, expulsés par avion (MàJ : protestation des Églises)

 

L’Allemagne a expulsé vers leur pays 25 Afghans déboutés du doit d’asile. La ministère fédéral de l’Intérieur a fait savoir que parmi les hommes se trouvaient sept délinquants. [...]

Un porte-parole de la police des aéroports afghane a indiqué que 26 déboutés du droit d’asile étaient à bord de l’avion. L’un des Afghans n’allait pas bien, il a dû sans doute en raison du stress psychique « être ramené en Allemagne ».
Selon le ministère fédéral de l’Intérieur, les Afghans étaient accompagnés par 79 policiers fédéraux, un interprète ainsi que par des médecins. Étaient également dans l’avion trois représentants de la Commission contre la torture et un fonctionnaire de l’agence Frontex.

Environ 250 personnes s’étaient rassemblées lundi soir à l’aéroport de Francfort pour protester contre les expulsions. [...]

La Conférence des évêques allemands et l’Église protestante d’Allemagne ont également critiqué l’opération : « Aucune personne ne doit être renvoyée dans une région où sa vie est menacée par la guerre et la violence », pouvait-on lire dans un communiqué commun.

(Traduction Fdesouche)

Die Welt

 

 

Commenter cet article