Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_________________

Le 31 décembre

 

Quatre blessés après qu'une voiture fonce dans la foule en Finlande, le chauffeur arrêté

 

Une personne a été arrêtée dans la capitale finlandaise après avoir foncé dans la foule près d'une station de métro d'Helsinki, blessant grièvement trois personnes et une plus légèrement. L'homme a été arrêté et est interrogé par la police.

La police a indiqué au média finlandais Yle uuttiset que quatre piétons, deux hommes et deux femmes, avaient été blessés après qu'une voiture a foncé dans la foule, près d'une station de métro d'Helsinki, le 31 décembre en début d'après-midi. Les secours ont précisé que trois des victimes étaient grièvement blessées et une plus légèrement.

L'inspecteur Henri Helminen, du département de police de Helsinki, a déclaré au site Helsingin Sanomat que le conducteur avait été arrêté et placé en garde à vue.

Lire la suite

 

 

Irak: Ce que Saddam Hussein a dit lors de son interrogatoire

 

Saddam Hussein, à son procès en 2006

Il y a dix ans, le 30 décembre 2006, était pendu le dirigeant irakien Saddam Hussein. Dix ans plus tard, c'est cette date qu'a choisie John Nixon, le premier analyste de la CIA à l’avoir interrogé après sa capture en décembre 2003, pour publier un livre témoignage L’interrogatoire de Saddam Hussein. Un livre-choc dans lequel il affirme que la CIA et l’administration américaine sont restées prisonnières d’une vision fausse du dictateur irakien.

Les Etats-Unis avaient « beaucoup de choses à apprendre »

Il dévoile dans son ouvrage un épisode de la chute du dirigeant restée jusqu’ici inconnu, rapporte Atlantico. Le 13 décembre 2003, après la capture de Saddam Hussein, les Etats-Unis se questionnent. Comment a-t-il ou quitter la capitale ? Avec quel soutien ? Mais alors qu’il est interrogé par John Nixon, le dirigeant irakien fait une proposition inattendue. « Pourquoi ne me questionnez-vous pas sur la politique ? », demande-t-il, affirmant qu’il y a « beaucoup de choses à apprendre ».

Quand il est par la suite interrogé sur la présence d’armes de destruction massive, il répond en ironisant. « Vous avez trouvé un traître qui vous a mené à moi. Il n’y a donc pas un traître pour vous dire où sont ces armes ? » Il affirme que son pays « n’est pas une nation terroriste », qu'il n’avait « aucun contact avec Ben Laden ». Il niera d’ailleurs toute implication dans le 11-Septembre, indiquant que les personnes impliquées étaient originaires d’ Arabie saoudite et le meneur d’Egypte.

Lire la suite

 

 

 

Trump et d'autres saluent la décision «mûre» de Poutine de ne pas répondre aux sanctions américaines

 

Après la décision de Vladimir Poutine de ne pas expulser de diplomates américains de Russie en réponse à la mesure prise par Washington, les réactions ont afflué sur les réseaux sociaux, même si les politiques français manquaient à l’appel.

Habitué du clavier, le président élu américain Donald Trump a salué sur Twitter la décision de Vladimir Poutine de ne pas mettre en place de sanctions symétriques contre les Etats-Unis, qui ont eux décidé de faire expulser 35 diplomates russes du sol américain le 29 décembre.

«Bien joué (de la part de V. Poutine) sur le report – J'ai toujours su qu'il était très intelligent !», a tweeté celui qui prendra ses fonctions le 20 janvier aux Etats-Unis.

Lire la suite

 

 

 

Double attentat meurtrier à Bagdad revendiqué par l'EI

 

Un double attentat sur un marché bondé de Bagdad a fait près de 30 victimes samedi. C'est la pire attaque depuis plus de deux mois dans la capitale irakienne.

La trêve tient en Syrie

 

Les fronts en Syrie connaissaient samedi une deuxième journée de calme malgré quelques violations, alors que la Russie espère obtenir le soutien du Conseil de sécurité à son initiative de trêve censée ouvrir la voie à des négociations pour un règlement du conflit. Le cessez-le-feu, dont sont exclus les groupes djihadistes État islamique (EI) et Fateh al-Cham, doit en effet être un prélude à des négociations de paix prévues fin janvier au Kazakhstan sous l'égide de Moscou et de Téhéran, parrains du régime, et la Turquie, soutien des rebelles.

Pour le deuxième jour consécutif, « le calme régnait dans la plupart des régions syriennes », en application d'une trêve, la première depuis septembre, entrée en vigueur jeudi à minuit (21 heures à Paris), a indiqué le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Seuls « quelques affrontements et des bombardements à l'artillerie du régime ont eu lieu dans la région de Wadi Barada, près de Damas, et dans la ville de Deraa (sud) », a précisé à l'AFP Rami Abdel Rahmane. Wadi Barada est l'une des principales sources d'approvisionnement en eau potable pour les 4 millions d'habitants de la capitale et ses environs. Le régime a accusé les rebelles d'avoir « contaminé au diesel » un réseau d'eau, mais ces derniers ont pointé du doigt l'incurie du pouvoir.

Lire la suite

 

 

Un général de l’Etat Islamique serait entré en Europe avec des hommes déguisés en réfugiés (MàJ)

 

  • Le Kosovar Lavdrim Muhaxheri est « de retour en Europe avec 400 de ses soldats de confiance »
  • Il est parti pour la Syrie fin 2012 et est apparu dans plusieurs vidéos de propagande
  • Une source de renseignement dit que les hommes se déguisent en réfugiés pour rejoindre l’Europe

Un général de l’Etat Islamique, photographié une fois en train de décapiter un prisonnier, est de retour en Europe avec jusqu’à 400 de ses soldats les plus fiables après avoir fui la zone de guerre en Syrie.

Lavdrim Muhaxheri, ex-soldat de l’OTAN, et ses hommes, sont parmi les milliers de personnes qui ont fui après que l’Etat Islamique a subi des pertes dévastatrices dans la Syrie déchirée par la guerre, selon des sources dans les services de renseignement italiens. Ceux-ci craignent que beaucoup de combattants se soient déguisés en réfugiés dans le but de franchir les frontières et entrer en Europe sans être identifiés, selon des informations divulguées par l’agence d’espionnage.

Le quotidien italien ‘L’Espresso’, citant les services de renseignement, a déclaré qu’entre 300 et 400 membres du «califat» islamique étaient venus au Kosovo avec lui.

Son arrivée a coïncidé avec la planification d’une attaque contre l’équipe nationale de football d’Israël et d’autres cibles (…)

Les procureurs disent que Muhaxheri et son compagnon de combat de l’État Islamique, Ridvan Haqifi, ont projeté des attaques contre des institutions internationales et étatiques, avec l’intention en fin de compte d’établir un État islamique.

Ils disent qu’il a prévu d’attaquer l’équipe de football israélienne lors d’un match en Albanie et que les institutions gouvernementales du Kosovo, ainsi que les sites de l’église orthodoxe serbe, étaient également des cibles potentielles.

(…)

Citant une source de sécurité anonyme, le journal a déclaré:

« De nombreux djihadistes reviennent en Europe et dans les Balkans, afin de frapper le vieux continent au cœur. Certains d’entre eux sont identifiés par les services de sécurité, mais beaucoup d’autres parviennent à franchir les frontières sans être identifiés. »

Les rapports de renseignement italiens ont pourtant été rejetés jusqu’à présent par la police kosovare (…)

Espresso / Dailymail / Dailystar

Traduction Fdesouche

 

 

Madrid : découverte d’une vidéo montrant des djihadistes à côté de la Puerta del Sol

 

Deux hommes de nationalité espagnole ont été arrêtés après la découverte par la police de vidéos montrant des individus aux couleurs de Daech exhibant des armes et une vue de la place de la Puerta del Sol. La Puerta del Sol est la place où les Madrilènes célèbrent chaque année en masse le Nouvel An.

Cette découverte fait suite à l’arrestation mercredi à Madrid de deux hommes de nationalité espagnole, poursuivis pour « apologie du terrorisme » sur internet. Les perquisitions qui ont suivi ont permis de découvrir des chargeurs de fusil d’assaut de type AK-47 et des munitions, cachés au fond d’un terrain vague dans le sud de Madrid. Les enquêteurs ont également découvert ces vidéos, où les suspects brandissent un fusil et un couteau, a révélé le quotidien La Razon.

(…) Le Parisien

 

Notes :En espèrent que toute la bande est était arrêté, sinon ce jour de l'an pourrait être tragique

 

Nouvel an : un réveillon sous haute sécurité

 

Paris se prépare à fêter le passage à la nouvelle année sous très haute surveillance. Plus de 10.000 policiers, gendarmes et militaires sont mobilisés dans toute l'Ile-de-France. Les Champs Elysées sont une zone particulièrement sensible, où près de 500.000 personnes sont attendues.

 

 

Voecklamarkt (Autriche) : une chrétienne poignardée dans un centre pour migrants parce qu’elle lisait la bible

 

Une femme chrétienne a été poignardée par un demandeur d’asile après qu’il l’a entendue lire la Bible. 

Attaquée au couteau dans le centre d’hébergement de Timelkam à Voecklamarkt en Haute-Autriche, la femme de 50 ans n’a été sauvée que par son manteau d’hiver.

Son présumé agresseur est un homme de 22 ans originaire d’Afghanistan qui avait été offensé que la femme ait été invitée par les résidents chrétiens de la propriété pour discuter de la bible.

(…)

Il a été placé en détention provisoire et emmené à la prison de Wels en Haute-Autriche.

(…)

Express.co

 

 

Bristol : Un homme incarcéré pour dépôt de bacon devant une mosquée meurt en prison

 

Un homme qui a placé du bacon sur les portes d’une mosquée de Bristol est mort en prison pendant qu’il purgeait une peine de 12 mois.

Kevin Crehan

Kevin Crehan a été condamné à la Cour de Bristol en juillet pour « désordre public racialement-aggravé ».

Des tranches de bacon ont été placés sur les poignées de la mosquée Jamia à Totterdown, près de Bristol (Angleterre) en Janvier.

Un porte-parole du service pénitentiaire a confirmé mardi le décès du jeune homme de 35 ans au HMP Bristol et a déclaré qu’une enquête indépendante était en cours.

Aucun autre détail n’a été donné.

BBC

 

Notes :À croire que les juges ont appliqué la charia ! Un an de prison pour si peut ! (certains sites parlent de 6 mois, mais c'est encore bien trop) . Bien sur en le mettant en prison les juges l'ont condamné à mort puisque partout en Europe les prisons sont majoritairement peuplées de musulmans délinquants

 

Le prince Charles compare Jésus à Mahomet, «des réfugiés», et rappelle les «sombres heures des années 1930»

 

 

Faisant allusion aux migrants, le Prince Charles a comparé Mahomet à Jésus, tous les deux des « réfugiés » rapporte le site musulman oumma.

Le Prince Charles n’a jamais fait mystère de son vif intérêt pour l’islam, ni de son goût prononcé pour la richesse patrimoniale de la culture islamique, allant jusqu’à lever un coin du voile sur son jardin secret en 2013, auprès d’une presse britannique, avide d’informations croustillantes, qui s’est empressée d’en faire ses gorges chaudes : son apprentissage de la langue arabe pour mieux appréhender le Coran.

Lors de sa traditionnelle allocution de Noël diffusée sur les ondes radiophoniques de la BBC, le Prince de Galles, inquiet devant la résurgence de vieux démons au cœur de l’Europe, particulièrement devant l’hydre hideuse du nationalisme et du fascisme qui a ressurgi d’un sombre passé , et plus encore devant la montée inexorable du racisme anti-musulmans et anti-réfugiés, a rappelé le sort subi par la famille de Jésus fuyant la persécution, en le comparant à celui du Prophète Muhammad (saws) et son exil (Hégire) vers Médine, en quête de liberté religieuse pour lui et ses fidèles.

Jésus et Muhammad (saws), ces deux illustres réfugiés, comme l’a indiqué l’héritier du trône britannique en espérant provoquer un sursaut de conscience général, avant d’insister sur l’importance des deux événements majeurs que constituèrent la Nativité et l’Hégire, le premier marquant le début du calendrier grégorien, et le deuxième du calendrier islamique.

Dans son discours aux accents d’un vibrant plaidoyer pour une Europe humaniste et tolérante, refusant de céder aux sirènes stridentes du populisme et de se complaire dans une amnésie collective funeste , le Prince Charles a déclaré au sujet des réfugiés, ces nouveaux damnés de la terre contraints de fuir, sur les routes de l’exode, les horreurs d’une déstabilisation du monde arabe voulue par l’Occident :

«Leur souffrance ne s’arrête pas à leur arrivée dans le pays étranger où ils cherchent refuge. Nous constatons une montée des groupes populistes à travers le monde qui se montrent de plus en plus agressifs contre ceux qui adhèrent à une religion minoritaire. Tout cela est profondément choquant et fait écho aux sombres heures des années 1930 », a-t-il alerté avec gravité.

oumma

 

Notes :Je ne comprendrais jamais comment une personne censée être saine d'esprit peut apprécier le Coran ! les appelles aux meurtres à la décapitation, le paradis pour bourgeois en rutent ! !

 

 

 

Un parti de la coalition de Merkel propose de renvoyer tous les migrants illégaux en Afrique

 

Les députés de l’Union chrétienne-sociale ont préparé un document selon lequel il faut changer «le mécanisme d’acceptation des migrants» et «ne plus les laisser arriver en Europe».

«Nous devons détruire immédiatement le mécanisme actuel qui envoie en Europe tous les migrants sauvés en Méditerranée. […] Il faut instaurer une coopération avec des pays africains, comme l’Egypte et la Tunisie, pour faire revenir ces migrants en Afrique du Nord», lit-on dans un document préparé par les députés de l’Union chrétienne-sociale (CSU) qui fait partie de la coalition au pouvoir au Bundestag auquel le journal allemand Rheinische Post a eu accès.

En ce qui concerne ceux qui se trouvent déjà en Allemagne mais ne possèdent pas de documents valables, les députés proposent de les garder dans des zones de transition jusqu’à ce que leur identité soit établie.

Lire la suite

 

 

Pays-Bas: ils emmènent leurs enfants à l’école, ils les retrouvent à la mosquée

 

Des parents en colère ont exigé une modification des programmes scolaires après qu’une vidéo montrant des élèves d’écoles primaires des Pays-Bas en train d’apprendre à prier dans une mosquée a émergé.

Une vidéo réalisée l'année dernière montrant des enfants néerlandais en train d’apprendre à prier dans une mosquée est réapparue sur le net, semant le malaise chez les parents d’élèves. La vidéo montre un imam expliquant aux enfants comment prier. Après avoir séparé les garçons des filles, selon la tradition musulmane, les enfants non-musulmans se voient demander de mettre leurs « coudes sur le sol » et leurs « mains près des oreilles. »

Le lieu de culte qui apparaît sur la vidéo est la mosquée Ghulzar e Madina, située dans la ville de Zwolle, qui a déjà été visitée par des prédicateurs radicaux du Pakistan, informent les médias locaux cités par l’hebdomadaire britannique Express.

 

 

Suède : le gang de violeurs afghans ne sera pas expulsé, car leur pays est « trop ​​dangereux »

 

    •  Le viol collectif a eu lieu dans les forêts d’Uppsala, au Sud-Est de la Suède
    • Le garçon a été battu et traîné dans une forêt à l’aide d’un couteau, a dit le procureur
    • La victime, âgée de moins de 15 ans, a été «soumise à une épreuve de plus d’une heure»,
    • Cinq personnes ont été condamnées mais aucune ne sera expulsée de Suède

 

Qinq adolescents afghans ont été condamnés pour avoir violé un garçon en Suède – mais aucun d’eux ne sera expulsé, parce que leur pays est «trop dangereux».

(..)

Après un procès,

les adolescents ont été reconnus coupables de viol aggravé -mais en dépit des demandes du procureur, ils ne seront pas expulsés de Suède en raison de leur âge et des dangers qu’ils rencontreraient dans leur pays.

 Le tribunal a déclaré que les adolescents auraient été «très durement touchés» par l’expulsion en raison de la situation sécuritaire en Afghanistan.

Quatre des accusés ont été condamnés à des peines de prison de 15 mois tandis que le cinquième a été condamné à 13 mois.

(…)

Tous sont arrivés en Suède en tant que mineurs non accompagnés demandant l’asile

(…)

Dailymail via F de souche

_________________

Le 30 décembre

 

 

Obama commente les sanctions contre la Russie

 

Le président Barack Obama a annoncé une série de mesures contre la Russie après son ingérence dans l'élection présidentielle américaine, déclarant notamment "persona non grata" 35 membres des services de renseignement russes.

Les sanctions ne s'arrêteront pas là, a précisé le président américain dans un communiqué, prévenant que les États-Unis prendront d'autres mesures "au moment que nous choisirons", "y compris des opérations qui ne seront pas révélées au public". Dans sa déclaration, Barack Obama invite les pays "amis et alliés" des États-Unis à "travailler ensemble pour contrer les efforts de la Russie visant à saper les bonnes pratiques internationales et à s'ingérer dans le processus démocratique".

Source

 

 

 

Poutine : la Russie n’expulsera personne en riposte aux sanctions américaines

 

«Nous nous gardons le droit de prendre des mesures de rétorsion mais nous n’allons pas nous abaisser à faire de la diplomatie de cuisine, de la diplomatie irresponsable. Nous nous efforcerons de restaurer les relations russo-américaines sous l’administration de Donald Trump», a-t-il poursuivi, en précisant qu’aucun diplomate américain ne serait expulsé. Il a au contraire invité leurs familles aux célébrations du Nouvel An du Kremlin à destination des enfants.

«Il est dommage que l’administration d’Obama finisse son mandat de cette façon, mais je souhaite néanmoins à Barack Obama et à sa famille une bonne année ! Je vous souhaite à tous bonheur et prospérité», a conclu le président russe.

Lire la suite

 

 

 

Les États-Unis expulsent 35 diplomates russes . MàJ : la Russie expulse autant de diplomates américains

 

Au lendemain de l’annonce de Barack Obama d’expulser des diplomates russes à Washington, la Russie réplique. Elle annonce à son tour l’expulsion de 35 diplomates américains à l’ambassade des Etats-Unis à Moscou et au Consulat général à Saint-Pétersbourg.

Prémices d’une nouvelle guerre froide ou simple désir de domination ? Les relations entre les Etats-Unis et la Russie s’enveniment. Au lendemain de l’annonce de Barack Obama d’expulser 35 diplomates russes présents sur le sol américain accusés d’ingérence, Moscou riposte. Selon plusieurs agences, 35 diplomates américains sont expulsés par la Russie.

« Le ministère des Affaires étrangères a proposé au président russe de déclarer persona non grata 31 diplomates de l’ambassade des Etats-Unis à Moscou et quatre diplomates du Consulat général américain à Saint-Pétersbourg », a indiqué M. Lavrov, lors d’une intervention télévisée.

Sergueï Lavrov a également proposé d’interdire aux diplomates américains d’utiliser une maison de campagne dans la banlieue de Moscou et un bâtiment leur servant de dépôt dans la capitale. « La réciprocité est la règle de la diplomatie dans les relations internationales », a-t-il affirmé.

Lire la suite

Notes : ho les menteurs !!

 

 

Diplomates russes sanctionnés par Washington : Donald Trump rencontrera le renseignement américain

 

Le président élu américain a critiqué la décision de l’administration d’Obama de décréter 35 diplomates russes «personæ non gratæ» aux Etats-Unis et promis de rencontrer les responsables du renseignement américain.

«Dans l'intérêt de notre pays et de notre grand peuple, je rencontrerai la semaine prochaine les responsables de notre renseignement pour être informé des détails de cette affaire», a déclaré Donald Trump dans un bref communiqué publié juste après l'annonce de l'imposition d'une nouvelle série des sanctions antirusses.

«Il est temps de passer à d'autres choses plus importantes», a-t-il poursuivi. Alors que des sources du gouvernement américain avaient laissé entendre que l'administration Obama réfléchissait à de nouvelles sanctions contre la Russie, Donald Trump avait déjà proposé aux Américains de «vivre leur propre vie». 

Lire la suite

 

 

Paris et Londres veulent de nouvelles sanctions contre la Syrie, Moscou proteste
 

 

Préparé par la France et le Royaume-Uni, le projet de résolution sur la Syrie est inacceptable, selon la Russie, car il interdit la vente d'hélicoptères à ce pays et impose de nouvelles sanctions à son encontre, liées cette fois aux armes chimiques.

Ce projet de résolution qui prévoit des gels d'avoirs et des interdictions d'entrée contre onze responsables syriens et dix établissements et entreprises de ce pays qui seraient liés à l'usage d'armes chimiques et interdit la vente d'hélicoptères à Damas, a indiqué le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.
En savoir plus

Le président américain élu Donald Trump pourrait réviser les décisions adoptées par son prédécesseur Barack Obama et annuler les nouvelles sanctions antirusses, a déclaré un fonctionnaire de haut rang à l'administration US cité par Reuters.

Cependant, une telle démarche serait toutefois selon lui « inopportune ».

En savoir plus

 

 

 

Mossoul : l'armée irakienne lance la deuxième phase de l'offensive contre l'EI

 

Les forces irakiennes ont lancé jeudi 29 décembre la deuxième phase de leur offensive pour reprendre totalement la partie orientale de Mossoul au groupe jihadiste Etat islamique (EI) qui contrôle la deuxième ville du pays depuis plus de deux ans.

 

Des munitions de fabrication occidentale découvertes à Alep

 
 

Lors du déminage de la ville syrienne d’Alep libérée des terroristes, les sapeurs russes ont trouvé un tas de munitions de fabrication étrangère, notamment américaine, allemande et bulgare.
En savoir plus

 

 

Ankara ne contrôle pas l’arme nucléaire US stockée sur sa base d'Incirlik

 
 

En cas de conflit entre les États-Unis et la Russie, la Turquie risque sans doute plus que beaucoup d’autres pays, 50 à 90 bombes atomiques B-61 sur les 200 engins déployés par l’Otan en Europe étant stockées sur la base turque d'Incirlik, préviennent des experts.

Les récentes déclarations du président américain élu Donald Trump sur la nécessité de renforcer le potentiel nucléaire des États-Unis et celles du président russe Vladimir Poutine au sujet du remplacement des armes nucléaires tactiques américaines en Turquie, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas ont relancé les débats sur l'arsenal nucléaire de l'Otan stocké sur la base turque d'Incirlik.

 

« On assiste à présent à la modernisation de l'arme nucléaire au lieu de son retrait de la base militaire turque d'Incirlik », a déclaré à Sputnik le directeur du Centre d'études économiques et de politique extérieure de Turquie, Sinan Ulgen, auteur de plusieurs articles sur les armements nucléaires.

 

Et d'ajouter que si même cette arme nucléaire devait être sortie du territoire turc, cela demanderait une année voire deux. L'expert a rappelé que l'arme nucléaire se trouvait en Turquie depuis la fin de la guerre froide conformément à la doctrine américaine de dissuasion.

 

« Le retrait de l'arme nucléaire du territoire turc ne sera possible qu'à la conclusion d'un large accord de désarmement nucléaire entre Washington et Moscou. Pourtant, après la récente déclaration de Donald Trump, une telle évolution des événements est très peu probable dans un avenir proche », a estimé l'interlocuteur de l'agence.

En savoir plus

 

 

 

Boko Haram «écrasé» par les forces nigérianes? Son chef dément dans une vidéo

 

Le groupe djihadiste de Boko Haram a-t-il été chassé de la forêt de Sambisa, un de ses derniers bastions du nord du Nigeria, comme l’affirme le gouvernement ? Selon l’insaisissable chef du groupe, Abubakar Shekau, il n’en est rien, a-t-il affirmé ce jeudi dans une nouvelle vidéo.

« Nous sommes en sécurité, nous n’avons été chassés de nulle part. Et les tactiques et les stratégies ne peuvent pas révéler notre position, sauf si Allah le veut », affirme Shekau, entouré de combattants encagoulés et armés, dans une vidéo de 25 minutes.

(..)« Ô peuple du Nigeria, vous n’avez pas encore de répit »

« Vous ne devriez pas mentir aux gens. Si vous nous avez écrasés, comment pouvez-vous me voir ainsi ? Combien de fois nous avez-vous tués ? », fanfaronne le chef rebelle.

Le leader de Boko Haram ne précise pas où il se trouve, mais affirme que la vidéo a été tournée le 25 décembre, jour de Noël.

Lire la suite

 

 

Drôme, Vaucluse : 4 morts et plusieurs blessés graves, Fissenou Sacko placé en hôpital psychiatrique (Màj : la femme blessée lors de l’attaque à Grand frais est décédée)

 

Cela faisait plusieurs jours qu’elle était entre la vie et la mort. Renée Chevalier, la dame de 65 ans, blessée lundi matin lors de l’agression au magasin Grand frais dans la zone commerciale d’Orange sud, est décédée des suites de ses blessures, en début d’après-midi, à l’hôpital nord de Marseille.

Elle avait été attaquée par Fissenou Sacko, à l’issue d’une folle cavale meurtrière démarrée, le jour de Noël, dans la Drôme, et après le meurtre d’une femme de 80 ans à son domicile de Chabeuil, puis celui d’un couple de retraités à Montvendre. Renée Chevalier avait été frappée à la tête avec une pierre alors qu’elle venait chercher des légumes à l’arrière du magasin pour nourrir ses animaux.

(…)

Le Dauphiné

 

 

Afghanistan : décapitée pour avoir voulu faire du shopping sans son mari

 

Une femme de 30 ans a été prise à partie par une bande armée après être entrée dans une ville pour faire du shopping sans son mari.

Une Afghane a été décapitée par une bande d'hommes en arme, dans le nord du pays. Motif de son exécution : elle était entrée à Latti, une ville de la province de Sar-e-Pul, sous contrôle taliban. Le porte-parole du territoire a confié au quotidien The Nation, qu'en l'absence de son époux, qui se serait alors trouvé en Iran, la jeune femme a été directement prise pour cible. L'histoire, reprise par Lefigaro.fr, illustre cette loi talibane qui veut qu'une femme ne peut se promener seule, sans son mari.

Lire la suite

 

 

Missiles américains pour la Pologne: les craintes d'un expert polonais

 
 

Après l'annonce de l'achat de missiles américains par la Pologne, les relations russo-polonaises ne peuvent qu'empirer, estime l'expert Marek Toczek.

Les relations entre la Pologne et la Russie étant actuellement au plus bas, l'achat par les autorités polonaises de missiles de croisière JASM-ER air-sol américains ne fera qu'augmenter le niveau de méfiance entre les deux pays, a déclaré le vice-amiral polonais en retraite Marek Toczek dans une interview accordée à l'agence Sputnik Polska.
En savoir plus

 

 

Le terroriste Anis Amri « prêchait la haine » dans les mosquées de la Ruhr

 

À Düsseldorf, CDU, FDP et Pirates exigent des explications : Est-ce qu’Anis Amri, le suspect de l’attentat de Berlin, a pu, dans le plus grand land allemand, prêcher la haine dans des mosquées sans être inquiété ?

L’opposition au parlement régional de Düsseldorf exige des explications sur les activités en Rhénanie-du-Nord-Westphalie d’Anis Amri, le suspect de l’attentat au marché de Noël de Berlin. Les groupes de la CDU, du FDP et des Pirates veulent demander jeudi une session extraordinaire de la Commission des affaires intérieures du parlement dès le début de la nouvelle année. [...]

La Rhénanie-du-Nord-Westphalie a été l’un des principaux lieux de séjour d’Amri, c’est dans ce land que se trouve également le service des étrangers qui s’occupait de lui. Amri était classé « personne dangereuse », susceptible de commettre un attentat, mais il a disparu des écrans radar des autorités.

« Si les dernières révélations sont exactes, à savoir qu’une personne dangereuse, dans l’obligation de quitter le territoire, capable de terrorisme et connue des autorités a pu se déplacer en toute liberté et prêcher la haine en toute quiétude dans les mosquées radicales de la Ruhr, alors nous avons là le point culminant de six années de gouvernement régional rouge-vert [alliance du SPD et des Verts] en matière de politique intérieure et il faut que cela soit maintenant élucidé sans ménagement »,a déclaré Armin Laschet, patron de la CDU en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. [...]

(Traduction Fdesouche)

FAZ

 

 

En bref - L'actualité de France

 

28/12: (13) Amine, interne en médecine, apologie du terrorisme et djihadisme (source)
28/12: (30) Ahmed Haddady frappe sa compagne à coups de pied dans la tête (source)
28/12: (45) Brahim, 13 fois condamné, fonce sur la police, encore au tribunal (source)
28/12: (84) Youssef, récidiviste, un an de prison pour une exhibition sexuelle (source)
28/12: (30) Hassan, braqueur 17 fois condamné, rebraque à nouveau 2 tabacs (source)
28/12: (26) Nadir Gourini sort de prison, fausse identité+bagarre avec la police (source)
28/12: France: 45 clandestins Africains venant d’Italie interceptés à la frontière (source)
27/12: (31) Deux personnes en lien avec l’Islam radical interpellées à Toulouse (source)
27/12: (59) Hamza Ibndjaballah, Algérien, réclame une place à coups de baffes (source)
27/12: (69) Mohamed dégrade et insulte des policiers puis est remis en liberté (source)
27/12: (13) Vendettas entre Blacks et Gitans en 2016, l’année la plus meurtrière (source)
27/12: (33) Amar Tihal et Mustapha Toumi: razzia et vols sur l’autoroute A63 (source)
26/12: (95) Rachid, 24 fois condamné, le cambrioleur chassé à coups de balai (source)
26/12: (59) Kaled.S et Abderrahmane.B, violence+drague lourde à Lille-centre (source)
25/12: Fadel Mbarki égorgé par son frère après une dispute à Brest/Kerbernard (source)

 

 

Tours (37) : le Sanitas toujours sous tension, les CRS ciblés par des tirs de mortier et des bouteilles d’acide

 

Réputé pour être un quartier chaud de Tours, le Sanitas, où deux personnes ont été blessées par balles en trois jours, a été le théâtre d’affrontements avec la police, qui a essuyé des jets d’acide et un tir de mortier d’artifice le 28 décembre.

A Tours, dans le quartier du Sanitas, une brigade de CRS a été ciblée par des bouteilles remplies d’acide chlorhydrique ainsi que par un tir de «mortier d’artifice» (des feux d’artifice détournés de leur fonction pour être utilisés comme arme) dans la soirée du 28 décembre, rapporte le journal régional La Nouvelle République. Les forces de l’ordre ont ensuite répliqué en envoyant du gaz lacrymogène sur les auteurs de violences.

Alors que deux fusillades ont éclaté ces derniers jours dans le cadre de règlements de compte entre bandes organisées, le directeur départemental de la sécurité publique, Stéphane D’Hayer, avait réclamé un renforcement de la présence policière afin d’assurer la sécurité des riverains durant la période des fêtes de fin d’année.

Le 26 décembre, une personne avait été blessée au biceps par des tirs en rafale dans le Sanitas. Une autre avait été grièvement blessée, elle aussi par balle, deux jours auparavant.

RT

 

 

 

Sartrouville (78) : jets de pierres, tirs de mortiers, les policiers agressés par 50 trublions lors d’une intervention

 

Des policiers ont été agressés lundi soir à Sartrouville alors qu’ils intervenaient dans un appartement où une personne venait d’être retrouvée décédée.

Aux alentours de 17 h 45, avenue de l’Europe, pendant que les enquêteurs étaient dans le logement, les voitures et les hommes restés dans la rue ont essuyé des pierres et des tirs de mortiers provenant de petits groupes dispersés. Forts au total d’une cinquantaine de trublions, ils se sont dispersés dans la cité des Indes. Deux coups de flash-ball ont été tirés pour éloigner un groupe hostile mais aucun blessé n’est à déplorer. Le corps a finalement évacué à 19 h 40 dans un funérarium afin que le médecin puisse procéder à ses constatations.

Le Parisien

 

 

 

Changement de population à Nørrebro (Danemark) passé de gauchiste à musulman

 

L’écrivain danois Kåre Bluitgen qui avait publié des caricatures du prophète Mahomet en 2006 évoque le changement de population de son quartier de Nørrebro (Danemark) qui était passé de gauchiste à musulman.
- I-TELE, 29 décembre 2016, 17h40

 

 

Alcool, prière…La Bosnie « ressemble de plus en plus à un Etat islamique»

 

La direction de l’université de Sarajevo entend interrompre les cours pendant la prière musulmane du vendredi, une décision qui a suscité de vives critiques jeudi. Cette université, la plus grande Bosnie, est publique et compte parmi ses étudiants des Serbes et des Croates.

Environ la moitié des 3,5 millions de Bosniens sont musulmans, selon les chiffres du recensement de 2013, dont les résultats ont été publiés en 2016.

«Ca ne me surprend pas», a réagi Milorad Dodik, président de la Republika Srpska, cité sur le site de la télévision publique de l’entité (RTRS). Les autorités de Sarajevo «ont récemment interdit l’alcool pour la soirée de réveillon à Sarajevo», «cela ressemble de plus en plus à un Etat islamique».

Les dirigeants de l’université ont adopté cette semaine une «recommandation» aux doyens de ses facultés, leur demandant de «ne pas prévoir d’activités académiques» pendant environ une heure et demie tous les vendredi pendant la prière du midi, la principale pour les musulmans.

Cette décision a été prise avec l’objectif de respecter «les droits de l’homme et les libertés confessionnelles», a-t-on expliqué. Le sénat de l’université demande aussi aux doyens de ne pas organiser d’activités le week-end, pendant les heures de culte des confessions catholique et orthodoxe.

Trois formations politiques de gauche et de libéraux, dont le Parti social-démocrate (SDP), ont dénoncé cette recommandation. Selon elle, avec cette décision, l’université veut «introduire des coutumes religieuses et en faire des règles de comportement à l’université de Sarajevo».

L’islam de Bosnie est traditionnellement peu rigoriste. Mais depuis la guerre intercommunautaire des années 1990, sont apparus des signes de radicalisation de sa pratique par une minorité de ses pratiquants. L’influence d’un islam venu du Golfe se fait notamment sentir.

Les dirigeants de la Republika Srpska, l’entité des Serbes de Bosnie, qui s’inquiètent régulièrement de cette évolution et en rendent responsables les chefs politiques bosniaques musulmans, ont vivement critiqué la décision de l’université.

Les autorités de Sarajevo ont en fait interdit la vente d’alcool pendant un concert dans le centre de Sarajevo, donné par une vedette locale, Dino Merlin, seul événement festif notable pour le Réveillon dans la capitale. La vente d’alcool est également prohibée par le règlement intérieur de deux centres commerciaux récemment construits à Sarajevo par des investisseurs du Golfe. Les responsables musulmans bosniaques n’ont pas réagi à la recommandation de l’université de Sarajevo.

20min.ch

 

 

 

Grande-Bretagne : Anna, gardée comme esclave sexuelle pendant 13 ans par Malik et ses frères

 

En 1987, Anna Ruston a été enlevée par un homme qui, pendant 13 ans, lui a fait vivre les pires sévices et l’a même obligée à avoir des relations sexuelles avec d’autres hommes. Aujourd’hui âgée de 44 ans, cette Britannique raconte son histoire sidérante dans un livre au témoignage glacial.


Pendant 13 ans, Anna est pratiquement restée tout le temps dans une chambre. Ses seuls contacts avec l’extérieur se déroulaient lors de ses visites à l’hôpital lorsqu’elle est tombée enceinte. Elle vivait avec Malik, chauffeur de taxi, sa mère, ses frères et leurs enfants. Personne n’a jamais appelé à l’aide.

« Je me souviens encore très bien de la chambre et ce petit coin où on me faisait du mal », raconte-t-elle. « Mais au bout d’un moment, je ne ressentais plus cette douleur, mon corps s’était complètement refermé de lui-même. Et je peux encore me souvenir du seau que j’utilisais comme toilette, l’odeur de la fumée quand il fumait, … Je suis arrivée à un point où je ne savais plus ce qu’était la vie. »
Très faible psychologiquement lors de sa rencontre avec Malik, Anna Ruston a tout de suite fait confiance à cet homme. « Ma grand-mère est décédée quand j’avais 10 ans et mes parents ne voulaient pas de moi. Quand quelqu’un me donnait de l’affection, je la prenais des deux mains. Malik me demandait comment je me sentais, c’était agréable d’être en face de quelqu’un qui s’intéressait à vous. Quand il m’a demandé de venir chez lui pour prendre le thé, il savait très bien que je n’allais manquer à personne et qu’on n’allait pas se mettre à ma recherche. »

Rien ne semblait anormal quand Anna est arrivée chez Malik, qui vivait avec ses frères, leurs femmes, leurs enfants et sa mère. « Ils m’ont servi du thé. Malik a dit que je pouvais loger chez lui. Je ne pensais qu’il n’y avait rien d’anormal. »
C’est pourtant à partir de cet instant que tout a basculé. Malik est rentré dans sa chambre, l’a copieusement insultée avant de lui dire qu’il allait faire d’elle son esclave. Il l’a frappée et violée avant de quitter la pièce en fermant la porte. Une scène qui allait se reproduire pendant 13 ans.

« Malik m’a donné des habits traditionnels, a teint mes cheveux en noir, m’a fourni un voile. » Anna pense que c’est pour cette raison que les autorités n’ont rien dit, de peur d’être accusées de discrimination.

Au bout d’un moment, l’un des frères de Malik a commencé lui aussi à abuser d’elle. Malik y a vu l’opportunité de gagner de l’argent et a donc décidé de la prostituer.

(…)

Source

 

 

 

 

Commenter cet article