Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_________________

Le 7 décembre

 

Le Congrès US approuve la livraison de missiles surface-air à l’«opposition syrienne»

https://1.bp.blogspot.com/--xhoGBxZRxM/WEdkAhmxWjI/AAAAAAAAE9k/7iFW1KokaFcdVQfovgZSDhzAn9V13TAZwCLcB/s1600/missile%2Bsurface-air.jpg

La force au lieu du dialogue, le Pentagone décide de recourir à ce principe pour régler la question syrienne après avoir annulé les accords avec la partie russe. La chambre basse du Congrès des États-Unis a finalement approuvé les modalités de livraison de missiles surface-air à l’«opposition syrienne».

Le Sénat devrait soutenir le projet de loi sur la livraison de missiles surface-air à l'« opposition syrienne » cette semaine, relate le Washington Post. Pourtant, le Pentagone devra préciser ceux qui recevront les armements, puisqu'il y a « une préoccupation sérieuse portant sur savoir dans les mains de qui ces armements peuvent être transmis ».

Et pour une bonne raison : les États-Unis ont eux-mêmes affirmé plusieurs fois que tous les armements destinés à l'« opposition syrienne » se retrouvaient entre les mains des terroristes. Par exemple, un entrepôt d'armes fabriquées en Occident a été retrouvé en Irak, non loin de Mossoul.

La Maison Blanche n'a pas encore exprimé son attitude sur ce document portant sur la livraison d'armes à l'opposition « modérée ». Si le ministère qualifie cette action de nécessaire, le chef du Pentagone devra présenter aux comités du Congrès un rapport spécial qui contiendra les noms des groupes-destinataires, des informations détaillées sur ces groupes, y compris des données du renseignement, leur emplacement géographique et leur historique dans le conflit syrien. En outre, le ministère américain de la Défense devra donner le nombre des missiles et expliquer par quel biais ils seront transportés dans ce pays arabe.

Il est à noter que cette décision imminente du Pentagone va à l'encontre de ce qui a été négocié avec le ministère russe de la Défense de la semaine dernière. Sergueï Lavrov et le secrétaire d'État américain John Kerry s'étaient mis d'accord pour une rencontre à Genève sur la Syrie.

Selon le ministre russe des Affaires étrangères, John Kerry lui avait demandé de soutenir un document qui correspondait à la vision de la Russie. Néanmoins, les États-Unis ont brusquement changé d'avis à ce sujet mardi matin. Sergueï Lavrov a déclaré qu'il avait compris qu'il était impossible de discuter sérieusement avec les Américains sur la question syrienne.

 
 
 

Notes : dans une information que j'avais donnée il a de cela quelque semaine Obama ne voulait pas prendre le risque de donné de telle arme aux rebelles. Car en cas de destruction d'un avion Russe il risquait l'escalade et la guerre avec la Russie . Apparemment le gouvernement d'Obama et de Clinton aurait changé d'avis et aurait décidé de nous préparer la Troisième guerre mondiale avant leur départ (ou après d’où dément le temps que mettrons ses armes a être utilisé)

 

 

 

L'armée syrienne prend le contrôle de la totalité de la Vieille ville d'Alep

L'armée syrienne vient à bout des terroristes dans le centre historique d’Alep.

Les forces gouvernementales syriennes, appuyées par les milices, ont réussi mercredi à déloger les terroristes du centre historique d’Alep. Actuellement, les extrémistes fuient vers le sud, a annoncé à RIA Novosti une source militaire proche du dossier.

« Les restes des groupes armés ont été complètement délogés des vieux quartiers d'Alep. L'ennemi est vaincu et fuit vers les quartiers du sud, où il y a encore des avant-postes terroristes », d’après la source.

 

REDDITION. Russie – Syrie: de nombreux terroristes arrêtent la lutte armée à travers le pays

 

Infos du 6 décembre – La Russie pèse de tout son poids pour régler le conflit syrien. C’est ainsi que hier, quatre nouvelles colonies syriennes ont rejoint le processus de réconciliation nationale.

Le site officiel du ministère russe de la Défense a déclaré lundi, que, des accords de réconciliation nationale ont été signés tout au long de la journée en Syrie. Le Centre russe de réconciliation a signé quatre autres groupes: trois dans la province de Lattaquié, sur la côte, et un dans la province de Damas, la capitale syrienne.

« Le nombre de groupes qui ont rejoint le processus de réconciliation nationale a atteint 1.026 », a déclaré le Centre. « Les pourparlers sur l’adhésion au régime de cessation des hostilités se sont poursuivis avec des commandants de groupes armés illégaux sur le terrain, notamment dans la colonie de Muaddamiyet al-Shih, dans la province de Damas, et des commandants des groupes d’opposition armés dans les provinces de Homs, Hama, Alep et Quneitra.

« Au cours de la journée, 241 civils, dont 104 enfants, huit étant des nouveau-nés, et sept combattants ont quitté les quartiers bloqués d’Alep-Est, avec l’aide d’officiers du Centre de réconciliation russe », a poursuivi le bulletin.

Source

 

 

La situation à Alep, ville anéantie

 

"Mesdames, messieurs, mes chers amis, quelle honte !" : pour décrire la situation à Alep, Angela Merkel ne mâche pas ses mots Cette ville, bastion des rebelles, est en train d'être anéantie par les forces du régime syrien, qui la bombardent sans cesse. Une situation dramatique que la Chine et la Russie n'entendent pas calmer.

 

Notes : C’est faux , l'ONU en a rien a foutre des civils d'Alep (preuve on ne donne aucuns chiffres sur les civils mort de Mossoul ni aucun nombre de bombardement US ) mais l'ONU s’inquiète de ses petits chiens de guerre modéré islamique qui se font malmené par la Russie et l'armé d'Assad

 

Des soldats turcs attaqués en Syrie par un drone iranien

 

Un drone de fabrication iranienne a été utilisé le 24 novembre lors d’une frappe aérienne contre un camp militaire turc du nord de la Syrie, qui a emporté la vie de trois militaires turcs.

La Turquie affirme que le drone qui a tué trois militaires turcs près de la ville syrienne d'Al-Baba le 24 novembre serait de production iranienne, relate le journal turc Hurriyet se référant à une source militaire proche du dossier. Le 24 novembre, l'état-major des Forces armées turques a annoncé que trois militaires turcs avaient trouvé la mort aux alentours de la ville syrienne d'Al-Bab lors d'une frappe aérienne. Ankara a alors déclaré que le bombardement avait été réalisé par la partie syrienne. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a pourtant assuré que ni la Russie, ni la Syrie n'étaient liées à cet accident.

La Turquie a établi que le drone incriminé proviendrait d'Iran, mais ignore toutefois si l'appareil appartenait au Hezbollah, mouvement politique et militaire chiite libanais, ou à un autre groupe chiite déployé actuellement en Syrie

En savoir plus

 

 

Rohani : "L'Amérique est notre ennemi"

 

Infos du 6 décembre

VIDÉO. Le président iranien Hassan Rohani a très vivement réagi à la prolongation pour 10 ans de sanctions américaines non liées à l'accord sur le nucléaire.

Le président iranien Hassan Rohani a eu des mots très durs envers Washington après le renouvellement ces dernières semaines de sanctions américaines pour dix ans. Les États-Unis devront « faire face à notre réaction très dure » à cette « violation », a prévenu Rohani dans un discours à l'université de Téhéran. « L'Amérique (...) est notre ennemi, nous n'avons aucun doute à ce sujet », a-t-il affirmé. « N'en doutez pas, les Américains veulent nous mettre autant de pression que possible : nous devons résister et trouver une solution et nous y parviendrons », a-t-il ajouté.

Il y a « un consensus » en Iran à ce sujet, « il n'y a aucune différence d'opinion entre le gouvernement, le Majlis (Parlement) et le guide » suprême, Ali Khamenei, selon le président Rohani.

(..)

Contre l'esprit de l'accord, selon Téhéran

Le Sénat américain vient de voter par 99 voix contre 0 la prolongation pour 10 ans de sanctions qui ne sont pas liées à l'accord sur le nucléaire iranien conclu en 2015 entre l'Iran et six grandes puissances, dont les États-Unis. La Chambre des représentants avait déjà voté en novembre une telle prolongation et le texte doit à présent être signé par Barack Obama. Le régime actuel de sanctions, renouvelé tous les 10 ans depuis 1996, devait s'achever à la fin de cette année.

Les États-Unis ont suspendu les sanctions anti-iraniennes liées au nucléaire, mais en imposent d'autres liées selon Washington au non-respect des droits de l'homme par Téhéran, à son soutien au « terrorisme » et à son programme de missiles balistiques...

Lire la suite et voir la vidéo

 

Notes : il faut bien reconnaitre que l'Arabie Saoudite est bien pire que l'Iran, aussi bien dans son soutien au terrorisme que dans les non-respects des droits de l'homme . Mais elle est tellement proche avec les pays occidentaux que malgré ses méfaits elle peut siéger même à l'ONU !

 

 

Obama: la lutte contre le terrorisme prendra une génération

 

Le président américain Barack Obama a précisé les délais de lutte contre le terrorisme et a défini les «causes principales du terrorisme».

Le président américain Barack Obama estime que la lutte contre l'extrémisme et le terrorisme s'inscrit dans la longue durée. « Dire que nous avons fait des progrès ne signifie pas que la mission est accomplie. La menace persiste. Et cette menace de mort va nous hanter pour les années à venir. Dans de trop nombreux pays, surtout au Proche-Orient, c'est l'anarchie, et cela couvait depuis des décennies. Et cela a libéré des forces que nous allons mettre une génération à anéantir », a déclaré le président américain dans son discours antiterroriste prononcé en Floride.

En savoir plus

 

Notes : faux elle n'a pas de fin tant que l'Islam existe

 

 

Facebook, Twitter, Microsoft et Google unis contre les contenus terroristes

 

Pour contrer « la diffusion de contenus terroristes en ligne », Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube (détenu par Google) annoncent dans un communiqué commun leur alliance. « Lorsque nous sommes alertés, nous agissons rapidement contre ce genre de contenu, en accord avec nos règles respectives », affirment les entreprises.

Dès maintenant, elles s’engagent à créer une base de données commune de « hashes », des « empreintes digitales numériques » des images ou vidéos terroristes qu’elles enlèvent de leurs services : « En partageant ces informations, nous pouvons utiliser ces hashes pour faciliter l’identification de contenu terroriste potentiel sur nos plateformes. »

(…) Rue 89

Via F de souche

 

 

La crise économique en Egypte déclenche des appels de plus en plus nombreux à réduire le taux de natalité du pays – Partie I

 

egypte

 

Par C. Meital et H. Varulkar *

La population égyptienne compte actuellement environ 91 millions d’âmes, et son taux de croissance au cours des deux dernières décennies, qui s’élève à 48 % (2,4 % par an), est parmi les plus élevés au monde.[1] Cette question préoccupe les représentants du gouvernement égyptien depuis des décennies, et en 1975, ils ont créé le Conseil national de la Population, dont l’une des tâches essentielles est de parvenir à un taux de croissance équilibré de la population.[2]

Cette question s’est récemment trouvée au centre du débat public en Egypte, en raison de la sévère crise économique qui touche le pays.[3] Ainsi, Abou Bakr Al-Gendy, dirigeant de l’Agence centrale égyptienne pour la mobilisation du public et les statistiques (CAPMAS), affirme que « le problème du taux de croissance de la population égyptienne revêt une importance cruciale et est en tête de la liste des problèmes qu’affronte le pays ». Il a même déclaré que ce problème était plus grave que la menace du terrorisme et le ralentissement de l’économie,[4] ajoutant que « les taux de croissance élevés de la population égyptienne ont dépassé toutes les limites et surpassé ceux des pays qui connaissent des conditions économiques similaires ». Selon lui, « chaque année, 2,7 millions de [bébés] naissent en Egypte, contre un demi-million qui décèdent ».[5] Il a ajouté que le taux de croissance de la population égyptienne était cinq fois supérieur à celui de la Chine.[6]

Lire la suite

 

 

Les militaires chinois s’implantent en Afrique

 

Pékin construit une base dans la Corne de l’Afrique. Sera-t-elle un modeste centre de ravitaillement des navires, une base pour un contingent de paix chinois ou la première base militaire chinoise à l’étranger? Les experts interrogés par Sputnik sont partagés.

En savoir plus

 

 

Allemagne : le parti d’Angela Merkel veut revenir sur la double nationalité

 

L’Union chrétienne-démocrate (CDU) a décidé mercredi en congrès de revenir sur l’octroi automatique de la double nationalité aux enfants nés de parents étrangers en Allemagne.

Les délégués du parti de la chancelière Angela Merkel, réunis en congrès à Essen (ouest), sont allés à l’encontre de la recommandation de la direction de la CDU, en particulier du ministre de l’Intérieur, Thomas de Maizière.

Ce vote est de nature à fragiliser Angela Merkel au sein de son parti. Le principe de la double nationalité, qui concerne essentiellement les enfants d’origine turque, avait fait l’objet d’un compromis avec les sociaux-démocrates du SPD, partenaires minoritaires de la coalition gouvernementale.

Ces derniers ont d’ailleurs immédiatement dénoncé « une déclaration de défiance à l’égard de l’immense majorité des binationaux », selon le ministre SPD de la Justice Heiko Maas, pour qui une telle mesure représenterait « un grand pas en arrière pour l’intégration ».

« Une gifle aux jeunes d’origine étrangère »

Thomas de Maizière a insisté en vain sur le fait qu’il n’était pas bon de revenir sur un compromis. Il a également estimé qu’il s’agissait d’une gifle envoyée aux jeunes d’origine étrangère à l’heure où les questions d’intégration préoccupent grandement l’Allemagne.

(…) Ouest france

 

Notes : les élections approchent !

 

 

Suède : un jeune garçon violé sous la menace d’un couteau dans une forêt, 5 jeunes Afghans interpellés

 

Cinq jeunes Afghans ont été arrêtés après qu’un jeune garçon ait été violé sous la menace d’un couteau dans une forêt en Suède.

La victime, âgée de moins de 15 ans, a été filmée lors de l’agression, qui s’est produite dans la forêt d’Uppsala, dans le sud-est de la Suède. Il a été battu et traîné dans la forêt sous la menace d’un couteau avant d’être soumis à un calvaire de plus d’une heure, selon les procureurs. [...]

The Daily Mail (Traduction FDS)

 

 

Allemagne : Hussein Khavari, meurtrier présumé de Maria L.

 

L’assassinat brutal de Maria L. choque toute l’Allemagne. [...]

Le suspect principal s’appellerait Hussein K. [...] À propos de ce jeune homme de 17 ans, les enquêteurs ont fait savoir qu’il s’agissait d’un Afghan qui est arrivé en 2015 en Allemagne comme réfugié mineur non accompagné et qui était hébergé dans une famille d’accueil. Sur Facebook, le jeune homme se présentait avec beaucoup d’aplomb : casquette de baseball, cheveux gélifiés, pantalon de jogging et le visage sérieux. [...] Hussein K. a posté au mois de mars une image étrange : Elle montre un homme-loup qui se penche sur une jeune femme et lui tient la tête.

C’est sa coiffure particulière qui a mis les enquêteurs sur la piste du suspect : Les hommes de la police scientifique ont trouvé sur les lieux du crime un cheveu de 18,5 centimètres de long, noir mais teint en blond. La personne arrêtée a pu être identifiée sur les vidéos de surveillance d’un tramway grâce à sa coiffure voyante. L’ADN des cheveux du suspect correspond au matériel que les enquêteurs avaient trouvé auparavant près du corps de Maria L.

[...] une porte-parole de la police : « Le suspect continue de se taire sur le meurtre. Il a fait appel à un avocat et a dit qu’il ne s’exprimerait pas. »

Le suspect avait-il déjà attiré l’attention de la police ?
Oui, pour coups et blessures. La police nous a indiqué que ce jeune homme de 17 ans était impliqué dans une bagarre dans une cour d’école. Cela se passait dans une école de langue qu’aurait fréquentée le suspect dans le passé. La police n’a pas voulu donner davantage de détails sur cet incident.

[...]

Selon les indications du ministère public, le meurtrier présumé serait inculpé sur la base du droit pénal particulier des mineurs. En cas de condamnation, il encourt au maximum dix années de prison et [...] l’expulsion.

(Traduction Fdesouche)

Focus

 

 

 

Allemagne : Berlin met en garde contre la récupération du viol et du meurtre d’une étudiante par un migrant

 

Plus de 8,8 millions de Français sous le seuil de pauvreté

 

Plus de 8,8 millions de Français vivent sous le seuil de pauvreté avec moins de 1008 euros par mois. Alors que ce taux s’était pratiquement stabilisé depuis deux ans, il a légèrement augmenté, selon l’Insee, en 2015, en passant à 14,3% de la population contre 14,1% en 2014. Ces chiffres confirme une récente étude du Secours Catholique.

Cette hausse du taux de pauvreté en 2015 «proviendrait principalement de l’augmentation du nombre de chômeurs vivant au-dessous du seuil de pauvreté, elle-même liée à celle du nombre de chômeurs de longue ou très longue durée», précise l’Insee.

En outre, l’évolution des inégalités est essentiellement liée à celle des niveaux de vie avant redistribution. En effet, les mesures sociales et fiscales intervenues en 2015 ont tendance à atténuer les inégalités, notamment en raison des revalorisations exceptionnelles de certaines prestations perçues par les plus modestes, de baisses d’impôt sur le revenu bénéficiant aux ménages au niveau de vie médian et de la modulation des allocations familiales touchant les plus aisés. [...]

Le nombre de personnes en situation de pauvreté accueillies par le Secours Catholique-Caritas France a progressé l’an dernier pour s’établir à 1,463 million de personnes, soit une hausse de 2,7 % par rapport à 2014. Une population constituée à 54 % de femmes. Par ailleurs, 19,5 % des personnes accueillies dans les centres, soit près d’une personne sur cinq, n’avaient aucune ressource. C’est 4 points de plus qu’en 2010.

Le Parisien

 

 

Une mosquée marseillaise -illégale depuis 10 ans- de « tendance djihadiste » selon le CRCM

 

Une salle de prières s’est installée depuis plus de dix ans, en toute illégalité, dans des locaux vides d’un centre commercial à Marseille. La justice est saisie.

Soupçons de radicalisation. Au départ le bailleur social et la mairie ont plutôt fermé les yeux. Mais désormais, il y a urgence. Ses dirigeants sont soupçonnés de radicalisation. Dans ce lieu, dans le collimateur de la police, les prêches échappent aussi au conseil régional du culte musulman (CRCM) de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. « On a un grand problème. Il n’y a pas de dialogue. La cité est difficile, c’est un quartier chaud là-bas. C’est une mosquée soupçonnée de discours radical tendance salafiste djihadiste. Et de bien d’autres fléaux« , explique Abderrahman Ghoul, vice-président du CRCM-PACA. « C’est grave, on est arrivé au tribunal. Les choses traînent. Mais si elle ferme, où vont aller les 200 fidèles ? Ils vont prier dans la rue. Le problème n’est pas réglé », pointe-t-il.

Décision le 11 janvier. La décision d’expulsion est entre les mains de la justice. Jugement le 11 janvier. Si la Ville gagne, et obtient sa fermeture, une aire de jeux et un parking viendront remplacer la mosquée des Oliviers. »

Lire la suite

 

 

Commerçant agressé par des Maghrébins à Ajaccio : « Ici on est chez nous, on paye pas ! » (MàJ)

 

 

 

 

_________________

Le 6 décembre

 

 

Moscou: la communauté internationale doit condamner l'assassinat des médecins à Alep

 

La Russie exige que la communauté internationale et les organisations humanitaires condamnent l’assassinat délibéré des médecins militaires à Alep, selon le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

« Nous exigeons que la communauté internationale, ainsi que le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, Médecins sans frontières et d'autres organisations internationales condamnent fermement l'assassinat délibéré des médecins militaires russes qui assumaient leur devoir médical en portant assistance à des civils d'Alep. Tous les acteurs et les auteurs du bombardement de l'hôpital mobile russe à Alep doivent en porter la responsabilité proportionnée », a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense.

La femme médecin russe blessée lundi lors d'un bombardement de l'hôpital mobile dans la ville syrienne d'Alep a succombé à ses blessures, a annoncé le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenko

(..) « Le Conseil de la Fédération, le cas échéant, s'il n'y a pas de réaction de la part de la communauté internationale, se joindra à l'exigence de condamner cette atrocité. Lors de la session du Conseil de la Fédération, un appel aux parlements du monde entier peut être adopté », a également fait savoir le sénateur.

En savoir plus

 

 

 

 

 

Moscou: l'attaque contre l'hôpital d'Alep était planifiée

 

Deux médecins russes ont été tués et un autre blessé, ainsi que des civils syriens, dans le bombardement d'un hôpital militaire à Alep survenu lundi.

Moscou estime que l'attaque contre un hôpital militaire russe perpétrée lundi à Alep était planifiée, a affirmé aujourd'hui le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. « Cette action a été planifiée par ceux qui, sous la tutelle de leurs sponsors étrangers, cherchent à conserver leurs positions à Alep», a annoncé M. Lavrov à l'issue des négociations avec le secrétaire général du Conseil de l'Europe, Thorbjørn Jagland.

En savoir plus

 

 

La Russie et la Chine bloquent à l’Onu un projet de résolution sur la situation à Alep

 

La Russie et la Chine ont bloqué un projet de résolution sur la situation humanitaire à Alep. Selon le représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu Vitali Tchourkine, Moscou avait prévenu d'avance qu'il voterait contre ce texte proposé en violation des règles du Conseil de sécurité de l'Onu.

En savoir plus

 

 

 

Moscou promet d’éliminer les terroristes refusant de quitter Alep

 

Moscou promet d’éliminer les terrorists qui refusent de quitter Alep, a déclré ce mardi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

« Celui qui refuse de sortir de bon gré sera éliminé, à ce que je sache. Il n'y a pas d'autre option », a rapporté le ministre russe des Affaires étrangères à l'issue des négociations avec le secrétaire général du Conseil de l'Europe, Thorbjørn Jagland. Sergueï Lavrov a ajouté que les accords russo-américains sur le retrait des terroristes d'Alep n'étaient pas encore conclus.  En une semaine, plus de 2 500 combattants ont été déjà amnistiés dans différentes régions syriennes.

En savoir plus

 

 

Le chef de Daech pour la France tué en Syrie ?

 

Tout porte à croire que Boubaker al-Hakim, le jihadiste français le plus gradé au sein de Daech, chargé de planifier des attentats en France, a été tué, le 26 novembre 2016, dans la ville syrienne de Rakka.

Le site « Rakka est massacrée en silence » est animé dans la clandestinité depuis Rakka par des opposants à Daech et à Assad. Ce site affirme que Boubaker al-Hakim, surnommé Abou Muqatel, a été tué dans un bombardement de drone, le 26 novembre, à proximité du stade de la ville, transformé par Daech en sa principale prison. Si cette mort est confirmée, c’est le plus haut gradé francophone de Daech qui disparaît, à la fois le mentor des frères Kouachi et l’inspirateur des plus sanglants attentats contre la France depuis 2015.

Boubaker al-Hakim, né en août 1983 à Paris, a la double nationalité française et tunisienne. Il se rend dès juillet 2002 à Damas, officiellement pour y étudier l’arabe. Il est en fait pris en charge par les services de renseignement de Bachar al-Assad, désignés en arabe sous le terme générique de moukhabarates. C’est avec leur concours que Hakim séjourne secrètement en Irak, avant de rentrer en France en janvier 2003. (…)

Boubaker al-Hakim est de retour en Irak en mars 2003 et il intègre la « Légion arabe » de volontaires mobilisés pour la défense du régime de Bagdad. Interviewé par les médias français, il invite ses « potes » des Buttes-Chaumont, le grand parc du nord-est parisien, à le rejoindre pour combattre l’envahisseur américain. La chute de Saddam Hussein l’amène à plonger dans la clandestinité, avec le soutien des moukhabarates de Syrie comme d’Irak. Cette expérience est d’autant plus importante que ces moukhabarates ont eux-mêmes été formés à l’école soviétique de la violence la plus débridée et de l’intoxication la plus insidieuse.

Hakim revient en France pour établir la « filière des Buttes-Chaumont », ainsi qu’elle sera désignée à son procès. Il recrute son frère Redouane ou des « potes » comme Peter Cherif et Mohammed al-Ayouni, avant de contribuer à leur transfert en Irak via Damas. (…)

Hakim, dont la France obtient enfin l’extradition par la Syrie, est condamné à sept ans de prison, Mohammed al-Ayouni et Chérif Kouachi reçoivent une sentence de trois ans, tandis que Saïd est laissé en liberté. (…) Libéré en janvier 2011, Boubaker al-Hakim gagne la Tunisie où un soulèvement populaire a balayé la dictature Ben Ali.

(…) Le Monde

 

 

Frédéric Pichon : «Notre focalisation sur Daech nous fait oublier les autres djihadistes en Syrie»

 

FIGAROVOX/ENTRETIEN - Alors que le régime de Bachar al-Assad semble gagner la bataille d'Alep et se renforcer politiquement, le spécialiste du Moyen-Orient met en garde contre la constitution en Syrie du «djihadistan» d'Idleb certes anarchique mais dominé par l'ex-Front al-Nosra.

Extrait:

" Les médias se sont bien gardés de mentionner que l'immense majorité des civils qui ont fui Alep l'ont fait vers les zones loyalistes de l'Ouest de la ville. "

Lire l'article

 

 

Le groupe Etat islamique chassé de son fief en Lybie

 

 

 

 

L’Etat islamique prévoit un assaut de grande envergure le 20 janvier 2017, jour où Donald trump sera intronisé président des Etats Unis.

 

L’Etat islamique prévoit un assaut de grande envergure le 20 janvier 2017, jour où Donald trump sera intronisé président des Etats Unis.

L’organisation islamique terroriste aurait recruté un certain nombre de nouveaux agents anglophone au cours des derniers mois afin de communiquer des messages avant l’événement.

Les forces spéciales américaines seront en état d’alerte maximale lorsque M. Trump deviendra le 45e Président des États-Unis le vendredi 20 Janvier, 2017, à Washington, DC.

Mais les analystes de sécurité ont suivi les communications entre les membres du groupe Etat islamique qui planifient des attaques à grande échelle ce jour-là.

Un homme qui avait allégeance à Daesh a tué 50 personnes en Floride cet été

Europol a indiqué que – à la suite des attaques meurtrières en Belgique et en France – les extrémistes sont très susceptibles de frapper à nouveau dans un proche avenir.

Tous les Etats membres de l’UE participant à la coalition contre l’Etat Isalmique – y compris la Grande-Bretagne – sont considérés par le groupe comme des «cibles légitimes».

Source

 

 

Les opérations militaires US s'étendent à six nouveaux pays

 

Dans un rapport publié lundi, la Maison Blanche constate l'élargissement des opérations antiterroristes américaines à six nouveaux pays.

Le document d'une soixantaine de pages présente des détails sur le déploiement des forces américaines en Somalie, au Yémen, au Niger, au Cameroun, en Jordanie, en RCA ainsi qu'au Soudan du Sud. L'arsenal comprend notamment des troupes terrestres, des frappes aériennes régulières et des missions de reconnaissance réalisées au nom de la lutte antiterroriste.

En savoir plus

 

 

 

Arabie saoudite: 15 civils exécutés pour espionnage en faveur de l'Iran

 

La justice saoudienne a de nouveau montré toute sa rigueur en exécutant 15 personnes pour espionnage.

La justice saoudienne a exécuté 15 membres d'une cellule menant des activités d' espionnage pour le compte de l'Iran, annonce la chaîne télévisée Al-Arabiya. Selon la chaîne, ces 15 personnes font partie de 32 suspects arrêtés en 2013. Il s'agit de 30 Saoudiens chiites, d'un Iranien et d'un Afghan. On ignore dans l'immédiat le verdict rendu pour les 17 autres.

En savoir plus

 

 

 

 

Pékin promet de riposter aux «provocations» de Trump

 

Déclarations incendiaires sur Twitter, coup de fil à la présidente taïwanaise: Pékin n’a pas apprécié les récentes démarches du président élu Donald Trump et le fait savoir dans un éditorial à la tonalité plutôt virulente.

Le ton monte entre les autorités chinoises et le président à peine élu des États-Unis, Donald Trump. Un éditorial du quotidien officiel Global Times, affilié au Quotidien du peuple, dévoile la stratégie que pourrait suivre la Chine face au président élu Donald Trump, dont les récentes démarches ont provoqué un regain de tension palpable entre les deux pays. En effet, il convient de noter qu'en Chine, un éditorial dans la presse officielle est un moyen courant de faire passer des messages politiques d'une manière officieuse et libérée des contraintes du langage diplomatique.

En savoir plus

 

 

En bref - L'actualité de France

 

05/12: (91) Un nain Algérien et son complice Syrien arrêtés pour cambriolages (source)
05/12: (92) Mustapha, Rabah et Hassan en procès pour le meurtre de Mourad (source)
05/12: Pyrénées: des clandestins Soudanais découvrent la neige tous frais payés (source)
04/12: (78) Une mosquée appele à la haine à l’encontre des juifs et des chrétiens (source)
03/12: Meurtre d’Issa Camara à Compiègne: Amine, Walid et Hassan écroués (source)
03/12: Mohamed Saadi, le chauffard renverse un piéton bd Michelet à Marseille (source)
03/12: (13) Brahim Toubal insulte et frappe un enseignant de lycée à Marseille (source)
03/12: (84) Mohamed, un an de prison ferme pour 4 kilos de cannabis récoltés (source)
03/12: Un an ferme pour Farid, le serial voleur/cambrioleur de Châteaurenard (source)
02/12: (93) Bilal agresse et tabasse un homosexuel: épaule arrachée,crâne ouvert (source)
02/12: Jamale Zamine drogue son épouse avant de la frapper à coups de marteau (source)
02/12: (67) Une nounou Africaine tue un bébé en 2012: 18 ans de prison ferme (source)
02/12: (45) Kerim  agresse sexuellement une lycéenne dans le tramway à Orléans (source)
02/12: (94) 3 migrants et arnaqueurs Irakiens écroués pour vol sur une retraitée (source)
02/12: Sophian.B, en prison, ébouillante son codétenu: brûlé au troisième degré (source)
02/12: Serginot, Martiniquais, se promenait avec un coupe-coupe+une machette (source)
01/12: Margny/Compiègne: Abdelhak voulait crever l’oeil de son fils pour le punir (source)
01/12: Rennes: Il crie ‘Allahou akbar’ en pleine rue et menace de se faire exploser (source)
01/12: (84) Youssef.L, récidiviste, condamné pour trafic de stupéfiants à Avignon (source)
01/12: Karim, Un brigand français condamné à 7 ans de prison ferme à Genève (source)
01/12: (59) En garde à vue, Fethy vole les clés des policiers et vole ses codétenus (source)

 

 

Vannes (56) : il urine et crache sur une voiture de police, l’affaire est classée sans suite, colère des policiers

 

Interpellé pour avoir uriné et craché sur une voiture de police, un jeune ne sera pas poursuivi car le parquet a classé l’affaire sans suite. Les policiers vannetais ne l’acceptent pas.

Alertés pour du tapage, dans la nuit de jeudi à vendredi, au village des étudiants, les policiers interviennent et partent à la rencontre des jeunes fêtards. Lorsqu’ils reviennent à leur véhicule, ils découvrent un jeune, alcoolisé, en train d’uriner et de cracher sur leur véhicule écrit « Police ». Lorsque les policiers tentent de l’interpeller, le jeune se met à courir entre les bâtiments et en se cachant derrière les haies. Finalement, il a été interpellé puis placé en garde à vue au commissariat de Vannes. [...]

Après son audition, les conclusions du dossier ont été transmises au parquet mais qui, à la surprise générale, n’a pas souhaité le poursuivre. Il a été relâché et est rentré chez lui.

[...] La grogne des policiers continue. « Et avec ce qui s’est passé à Vannes, on a vraiment le sentiment de ne pas avoir été entendu », conclut le délégué syndical.

Source

 

 

Algérie : vague d’arrestations de migrants dans la capitale. MàJ : «La plus grande chasse à l’homme noir depuis l’indépendance»

 

En Algérie, une expulsion collective de 1400 migrants ouest-africains est en cours. Une première depuis 2012.

Arrêtées dans la capitale, des centaines de personnes sont enfermées dans un camp de Tamanrasset. D’autres sont toujours bloquées dans un camp à Alger. Toutes seront renvoyées du pays. Le Snapap, un syndicat autonome, a dénoncé dimanche 4 décembre «la plus grande chasse à l’homme noir depuis l’indépendance». Un collectif de militants, le RAJ, a demandé l’arrêt des expulsions. Dans la capitale, où ils sont plusieurs milliers, les migrants vivent désormais cachés.

Ce jeune Camerounais a tenté de joindre ses collègues de chantier toute la matinée. En rentrant du travail, jeudi soir, certains ont été arrêtés.

« C’est un ami qui m’a appelé. Il m’a dit qu’on avait raflé de son côté et qu’il était dans la voiture de la police, donc que si j’étais à la maison, je devais quitter la maison rapidement car ils sont en train de faire une rafle générale. Je lui ai demandé si ce n’était que chez nous, il m’a dit que non, que c’était partout, qu’ils avaient beaucoup de bus. Je suis allé me cacher derrière la mosquée comme c’était dans la nuit et on est resté là longtemps, longtemps, raconte-t-il. D’autres ils rentraient du travail, d’autres c’était au chantier, d’autres à la maison. Beaucoup de ceux qu’on a arrêtés sont encore là-bas dans le camp. Ils attendent seulement qu’on les expulse. On ne peut plus aller au travail, on a peur de sortir parce qu’on va nous arrêter. On ne peut plus aller au travail, on ne peut plus aller dans les magasins. » [...]

RFI

 

 

 

Google Maps prouvent la hausse de la criminalité migratoire en Allemagne

 
 

« Nous avons décidé de dresser cette carte sur fond de silence total des médias allemands, qui se limitent à sélectionner des faits, et ne présentent pas le désastre dans son entièreté », a déclaré le représentant de XY-Einzelfall dans une interview accordée à Sputnik.

Selon lui, la seule personne intéressée par leur initiative sans justifier sur place la situation détériorée est Rainer Wendt, chef du syndicat de la police allemande (DPolG), tandis que l'objectif premier des activistes consistait à informer les Allemands du danger, provoqué par la politique migratoire d'Angela Merkel.

« Prouver une théorie ou analyser les faits, ce n'est pas vraiment notre but. (…) Nous voulons démontrer, à quel point Mme Merkel a fait changer le pays, que les Allemandes sont menacées non seulement à Cologne, mais à travers tout le pays. Et c'est pareil pour les enfants et les personnes âgées », a souligné le militant, évoquant en particulier le récent viol et meurtre d'une fille dans la ville de Fribourg-en-Brisgau, commis par un migrant.

Cet incident criant est néanmoins passé presque inaperçu dans les médias allemands. Les repères sur Google Maps établissent que 476 crimes ont été commis aux alentours de centres d'accueil pour migrants illégaux. De son côté, un représentant officiel de la police allemande a répondu aux questions de Sputnik, se restreignant à noter que tous les cas présents sur Google Maps devaient être étudiés. D'après XY-Einzelfall, les forces de l'ordre devraient être évidemment au courant de ces crimes.

« Google Maps offre à chacun la possibilité de marquer les endroits exacts des crimes survenus. Les informations sur ces crimes sont recueillies d'après les publications dans les médias locaux. À première vue, on voit un certain lien entre les installations des migrants et les crimes figurant sur les cartes. Par contre, il reste à vérifier, si ces données pourraient être utilisées pour dresser des bilans de criminalité officiels », a-t-il indiqué.

Selon la police, il s'agit d'abord d'un projet privé, dont elle ignore la méthodologie et les instaurateurs, et qui fait circuler des informations collectées sur les réseaux sociaux....

En savoir plus et voir les cartes

 

 

Italie : arrivée d’un millier de migrants en 2 jours

 

Un millier de migrants qui se trouvaient à bord d’embarcations surchargées ont été sauvés en deux jours et 16 corps récupérés, ont annoncé aujourd’hui les garde-côtes italiens.

Ils précisent avoir récupéré 800 migrants dans neuf bateaux différents dimanche et avoir coordonné le sauvetage de 230 personnes aujourd’hui.

Au 1er décembre, plus de 173.000 personnes à bord d’embarcations diverses sont arrivées en Italie, ce qui dépasse le précédent record de 170.000 en 2014. Sur les trois dernières années, 500.000 personnes ont débarqué en Italie par la mer. [...]

Source via F de souche

 

 

 

La preuve que les ONG sont complices des passeurs de migrants

 

Pendant deux mois, l’association Gefira a observé les mouvements de bateaux au large de la Libye (vidéo en anglais)

 

Grande-Bretagne : un rapport officiel montre l’échec du vivre-ensemble

 

Atlantico : Selon un sondage mené auprès de 3 000 Britanniques d’obédience musulmane pour Policy Exchange, 96% ne croiraient pas dans la version officielle des attaques du 11 septembre 2001. Pour 31%, c’est le gouvernement américain qui en est à l’origine et non Oussama Ben Laden, 7% que les attaques sont le résultat d’un complot juif, et 58% ne se prononcent pas. Comment expliquez-vous ces résultats ? De quoi sont-ils le symptôme selon vous ?

Guylain Chevrier : Dans le prolongement des enquêtes précédentes, on voit clairement se dessiner une fracture entre l’Angleterre et une partie des musulmans qui y vivent, et cela n’a rien du fantasme. On voit se révéler, une fois de plus, tout le décalage entre une sphère politico-médiatique qui ne voit rien venir, obnubilée par le politiquement correct (Brexit, élection de Trump, terrorisme religieux menée par des nationaux d’origine étrangère…) avec à l’opposé, une réalité bien différente qui s’impose de façon de plus en plus nette.

Le fait que, dans cette enquête, un musulman britannique sur quatre ne croit pas qu’un extrémisme des musulmans puisse être responsable des attaques terroristes en lien avec l’Etat islamique, en dit long sur le déni de la responsabilité du religieux ici. Un argument qui est en général celui de ceux qui font passer leur croyance avant les règles de la société dans laquelle ils vivent, car remettre en cause leur religion remettrait en cause un mode de vie communautaire entièrement centré sur le religieux. Ce qui met à jour un impensé dangereux, qui reflète l’absence de débat sur les enjeux qui traversent la place de l’islam comme religion dans la société, qui selon sa forme, selon ce qu’elle fait passer avant ou après, loi civile ou religion, est favorable à l’intégration dans la communauté nationale ou à son rejet, avec toutes sortes de conséquences.

Parallèlement, le fait qu’un musulman britannique sur quatre ne distingue pas l’extrémisme musulman comme cause des attentats, ne serait-il pas le reflet de cet état d’enfermement dans un communautarisme où le salafisme est prépondérant, qui fabrique une plus grande proximité des mentalités avec ces extrémistes qu’avec la société dans laquelle ils vivent, sans même qu’ils n’en aient conscience ? D’autant qu’ils sont fréquemment, par antennes paraboliques interposées, plus branchés sur les informations venant de pays musulmans, que sur celles du pays où ils sont établis. En avril 2016, une enquête menée au Royaume-Uni publiée dans le Times, posait la question de savoir si les musulmans britanniques ne constituaient pas une « nation dans la nation » ? 52% des musulmans interrogés estimaient que l’homosexualité devrait être illégale et 23% favorables à introduire la charia au Royaume-Uni. Elle révélait aussi que seulement 34% des musulmans seraient prêts à dénoncer une personne qui a des liens avec le terrorisme en Syrie.

Dame Louise Casey, membre du gouvernement britannique en charge des questions d’intégration, a publié une étude révélant que 75% des musulmans vivant totalement coupés du reste de la société pensent que le Royaume-Uni est un pays islamiste. Comment est-il possible de laisser des communautés ainsi vivre en totale rupture avec la société dans laquelle elles vivent ? Faisons-nous face, en France, à une telle rupture de certains pans de la communauté musulmane qui, comme en Grande-Bretagne, vivent sans jamais quitter leur quartier, disposant de leurs propres écoles, de leurs propres chaînes de télévision, etc. ? Quelles conséquences cela a-t-il sur la perception du pays dans lequel ces communautés sont installées ?

Lire la suite sur F de souche

Source Atlantico

 

 

 

Autriche : ils ont martelé qu’Hofer c’était Hitler, et cela a marché

 

Extrait:

La démocratie à sens unique. On caresse le peuple dans le sens du poil quand “il vote bien” et on l’insulte s’il vote mal (On se souvient que Sarkozy nous avait confisqué notre “non” au référendum sur la Constitution Européenne).

 

vanderbellen

Hofer a accepté la défaite et félicité son adversaire. La campagne de 11 mois est enfin terminée, dans le sens voulu par l’UE. Ouf. Après le Brexit et Trump, on respire dans les chancelleries.

Comme en France, la diabolisation et l’exploitation des peurs ont joué à fond.

On se souvient des régionales, quand Valls avait annoncé la guerre civile si Marine ou Marion enlevaient la région Nord ou PACA. Imparable entre les deux tours.

Les plus frileux, sans se poser la moindre question, ont changé leur bulletin.

Idem en Autriche. Pour saborder son rival, Alexander Van der Bellen a posté sur sa page Facebook une vidéo aux effets dévastateurs...

Lire l'article

 

 

Référendum italien : nouvelle défaite pour Bruxelles ?

 

Extrait:

« Malheureusement, c'est toujours le refrain qu'on entend quand le système est désavoué et quand le peuple décide de ne pas aller dans le sens du système, tout de suite on nous dit que ça va être l'apocalypse, la catastrophe, qu'on va avoir des tempêtes de sauterelles […] Il faut être sérieux, on nous faisait exactement le même diagnostic concernant une sortie du Royaume-Uni de l'UE, en réalité il n'en est rien. »

En savoir plus

 

 

E. Zemmour (RTL) : "Industrie, le destin tragique de la France et de l'Italie" 6/12

 

 

 

 

Le lapin taquin : « Le gauchisme est une maladie mentale »

Commenter cet article