Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale

_________________

Le 24 décembre

 

 

Attentat à Berlin: La Tunisie annonce l'arrestation de trois personnes liées à l'auteur présumé

 

L’enquête concernant l’attentat perpétré sur un marché de Noël à Berlin continue, en Allemagne, en Italie, mais aussi en Tunisie, pays d’origine du terroriste présumé, Anis Amri. Le ministre de l’Intérieur tunisien, a annoncé ce samedi que trois personnes liées à l’auteur présumé, dont son neveu, avaient été arrêtées.

Ces trois personnes, des djihadistes présumés, ont été arrêtées vendredi. Selon un communiqué, ces trois suspects sont membres d’une « cellule terroriste (…) liée au terroriste Anis Amri qui a commis l’attaque de Berlin » et qui a été abattu vendredi près de Milan par la police italienne.

Echanges par Telegram

Selon l’agence tunisienne TAP, citant le communiqué du ministère de l’Intérieur, ces trois djihadistes présumés sont âgés de 18 à 27 ans, et la « cellule terroriste » à laquelle ils appartiennent est active entre Fouchana, au sud de Tunis, et Oues

Lire la suite

 

 

La résolution de l'ONU sur les colonies israéliennes adoptée

 

Une résolution réclamant l'arrêt de la colonisation israélienne dans les Territoires palestiniens a été adoptée vendredi par le Conseil de sécurité de l'ONU. Les États-Unis ont décidé de ne pas utiliser leur droit de veto. Israël a d'ores et déjà annoncé qu'il ne se conformera pas à la résolution, a indiqué vendredi le bureau du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu

Dans un renversement de leur position habituelle sur ce dossier, les États-Unis se sont abstenus. Les 14 autres membres du Conseil de sécurité ont eux voté en faveur du texte. Il s'agit d'« un grand camouflet » pour Israël, a immédiatement réagi Nabil Abou Roudeina, porte-parole de la présidence palestinienne. « Il s'agit d'une condamnation internationale unanime de la colonisation et d'un fort soutien à une solution à deux États », a-t-il ajouté. Le vote, qui a été accueilli par des applaudissements, avait été réclamé par la Nouvelle-Zélande, la Malaisie, le Sénégal et le Venezuela.

Israël lâché par Obama...

Lire la suite

 

Note : Obama n'a pas mâché Israel , puisqu'il  ne les a jamais soutenue

 

 

"Israël ne respectera pas la décision honteuse de l'ONU" (bureau du PM)

 

Le bureau du Premier ministre israélien a fait savoir que l'Etat hébreu ne comptait pas respecter les termes de la résolution adoptée au Conseil de sécurité contre les implantations israéliennes en Cisjordanie.

"Israël rejette cette résolution honteuse anti-israélienne à l'ONU et ne respectera pas ses termes. À une époque où le Conseil de sécurité ne fait rien pour arrêter le massacre d'un demi-million de personnes en Syrie, il s'en prend honteusement à la seule véritable démocratie au Moyen-Orient, Israël, et appelle le mur occidental "territoire occupé", a indiqué le bureau du PM dans un communiqué.

Lire la suite

 

 

 

Trump:l’Amérique doit renforcer considérablement sa capacité nucléaire

Pourquoi la Russie est protégée de partout, selon Poutine

 

Moscou passe à l’étape finale de la mise à niveau de son programme de conception d’un bouclier de missiles hypersoniques avec une série de nouvelles armes de pointe.

La Russie est aujourd'hui plus forte que tout agresseur éventuel, a affirmé le président russe Vladimir Poutine lors d'une réunion élargie du ministère russe de la Défense. « Je voudrais attirer votre attention sur le fait que si on se permet un relâchement même d'une minute, de faire une seule erreur en matière de modernisation de l'armée et de la flotte, de la formation militaire, cela renversera la situation très rapidement », a prévenu le chef d'État russe

En savoir plus

 

 

Coup de fil Erdogan-Poutine: Alep libérée permet la cessation des combats en Syrie
 

 
La libération d'Alep ouvre la voie à la cessation des combats sur l'intégralité de la Syrie, se sont accordés les dirigeants russe et turc lors d'une conversation téléphonique.
Le président russe Vladimir Poutine a téléphoné à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, a indiqué vendredi le service de presse du Kremlin. À l'issue de l'entretien, les dirigeants se sont dits heureux de la libération d'Alep qui ouvre la voie au lancement du processus de paix et à la cessation des combats sur l'intégralité du territoire syrien.
 

 

 

Les leçons de Poutine à l'Occident

 

VIDÉO - Lors de sa conférence de presse annuelle, vendredi, le président russe s'est notamment félicité de son action à Alep et a reproché à Obama de relancer la course aux armements.

À contre-pied des critiques occidentales pleuvant sur la Russie, Vladimir Poutine s'est félicité vendredi d'avoir réussi «la plus importante action humanitaire internationale du monde contemporain» à Alep. S'exprimant devant plusieurs centaines de journalistes lors de sa conférence de presse annuelle à Moscou, le président russe a indiqué que «plus de 100.000 personnes ont été évacuées d'Alep. Des milliers ont été évacués d'autres villes en échange de l'évacuation d'Alep». Mettant l'accent sur l'absence des Occidentaux de ce processus, Vladimir Poutine a noté que l'évacuation «n'aurait pu être achevée sans la participation active du président turc et du président iranien (…) et de nos plus grands efforts». Bachar el Assad n'a pas été oublié, complimenté pour «sa bonne volonté et son travail».

Lire la suite

 

 

Jaafari : Des officiers arabes, occidentaux et israélien tentent de fuir d’Alep YouTube

Info su 22 décembre  - mises a jours

Comme nous (breizatao.com) l’indiquions à nos lecteurs dans un article récent (lire ici), des officiers des services de renseignement étrangers sont présents à Alep-Est aux côtés des djihadistes (proche) d’al-Qaeda.( allusion, a al-Nosra )

Le représentant de la Syrie à l’ONU a officiellement communiqué les noms et nationalités de certains d’entre eux. On retrouve des agents américains, israéliens, turcs, saoudiens, qataris, marocains, entre autres.

C’est ce qui explique la gigantesque campagne de propagande au sujet d’Alep la semaine dernière dans les médias d’état hexagonaux : il s’agit de faire pression pour laisser passer les rats appuyant al-Qaeda qui se retrouvent pris au piège. Leur capture expose, aux yeux du monde entier, l’alliance entre les « démocraties » occidentales et leurs alliés islamistes.

 

Notes : La Russie a découvert et fait fuir les rats collabos

 

Un bataillon de police militaire russe est arrivé à Alep

 

La Russie a déployé à Alep un bataillon de police militaire chargé de maintenir la paix et d'assurer l'ordre dans la ville récemment libérée des groupes terroristes.

 

À Alep, malgré les ruines, les chrétiens célèbrent Noël

 

Alors que la neige tombe à Alep, l'esprit de Noël n'est guère au rendez-vous. Alep a été libérée des rebelles, mais le décor est apocalyptique. Dans la cathédrale maronite de la ville, le toit s'est effondré sous une pluie d'obus. Nehmé Badaoui et son frère Bachir prennent dans les décombres des planches et de la tôle pour construire une crèche de Noël. « Nous utilisons n'importe quel débris pour symboliser le triomphe de la vie sur la mort », confie Nehmé, artiste peintre de 53 ans, alors qu'il rassemble des branches d'arbres pour décorer la crèche dans l'église Saint-Elie de la vieille ville, au cœur d'Alep.

Lire la suite

 

 

 

EXCLUSIF - Mossoul, une bataille des rues : au coeur d'un assaut des forces spéciales irakiennes

 

 

 

 

13 novembre: deux nouveaux mandats d'arrêt

 

Les juges d'instruction ont délivré deux nouveaux mandats d'arrêts dans l'enquête sur les attentats djihadistes du 13 novembre, à l'encontre d'Osama Krayem, détenu en Belgique, et d'un autre homme en fuite, a-t-on appris aujourd'hui de sources proches du dossier.

Avec ces deux hommes, douze protagonistes sont désormais poursuivis dans l'enquête française sur les attentats les plus meurtriers de l'histoire du pays (130 morts). Neuf djihadistes, venus ou rentrés de Syrie, avaient aussi trouvé la mort lors des attentats ou dans les jours qui ont suivi.

Né en Suède de parents réfugiés syriens, Osama Krayem, 28 ans, est un trait d'union entre les groupes qui ont frappé Paris et Bruxelles le 22 mars (32 morts). Arrêté le 8 avril dans cette ville, le même jour que Mohamed Abrini, lui aussi poursuivi côtés belge et français, il est soupçonné d'avoir acheté les sacs utilisés pour les attaques contre l'aéroport et le métro de la capitale belge. Il avait été filmé par la vidéosurveillance en compagnie du kamikaze de la station Maelbeek, Khalid El Bakraoui, quelques minutes avant l'attentat.

Dans leur mandat d'arrêt, délivré le 21 novembre, les juges français rappellent aussi que son ADN a été trouvé dans plusieurs caches ayant hébergé les membres des commandos de Paris. Notamment celle de la rue Bergé, dans la commune bruxelloise de Schaerbeek, qui a servi d'atelier pour confectionner des explosifs, puis de lieu de repli pour Salah Abdeslam durant sa cavale, jusqu'à son arrestation le 18 mars.

L'autre mandat d'arrêt concerne un homme dont l'identité reste incertaine. Il avait été enregistré parmi le flot des réfugiés sous le nom d'Ahmad Alkhald sur l'île de Leros en Grèce le 20 septembre, où il est passé le même jour que Krayem. Les investigations ont révélé que les deux hommes, qui disposaient de faux passeports syriens, ont ensuite été pris en charge à Ulm, en Allemagne, par Salah Abdeslam dans la nuit du 2 au 3 octobre, avec un troisième homme, Sofiane Ayari, arrêté le 18 mars avec Salah Abdeslam.

Lire la suite

 

 

Un ministre vert a bloqué plus de 12 heures l’avis de recherche d’Anis Amri par crainte de commentaires haineux (MàJ)

 

Till Steffen, 43 ans, ministre de la Justice de Hambourg [ville-État] et membre des Verts a empêché pendant plus de 12 heures que la police affiche sur sa page Facebook l’avis de recherche concernant Anis Amri, 24 ans, soupçonné d’être l’auteur de l’attentat terroriste de Berlin.

Ce n’est qu’après un appel téléphonique de notre journal qu’a été donnée une « autorisation unique et exceptionnelle ».

Explication : Hambourg est avec Brême le seul land qui n’ait pas adopté la nouveau règlement fédéral sur les avis de recherche. Un porte-parole de la police : « C’est pourquoi nous avons dû refuser dans un premier temps la demande du BKA [Office fédéral de la police criminelle] de publier un avis de recherche sur Facebook. »
[...]

Pour justifier ses réticences, Steffen assure que des contenus injurieux ou haineux pourraient être diffusés dans le champ des commentaires sur la page de la police.

(Traduction Fdesouche)

Source

Lire l'autre article sur F de souche

 

 

 

Paray-le-Monial (71) jumelée avec Bethléem : la justice ordonne le retrait d’une crèche fabriquée par des handicapés, à la demande de la LDH

 

La justice a ordonné aujourd’hui le retrait de la crèche installée dans le hall d’accueil de la mairie de Paray-le-Monial (Saône-et-Loire), a-t-on appris aujourd’hui auprès de l’avocate du demandeur.

« C’est une crèche qui a été fabriquée par des personnes handicapées de Béthléem, musulmanes est chrétiennes, en feutrine, et qui est destinée à faire connaître l’association qui accueille ces personnes handicapées. » (Jean-Marc Nesme, le maire)


Paray-le-Monial : la justice ordonne le retrait de la crèche installée à la mairie

« L’exécution de la décision du maire de Paray-le-Monial exposant une crèche de Noël à l’intérieur de l’hôtel de ville est suspendue », indique dans son jugement le tribunal administratif de Dijon, saisi en référé-suspension. « La justice administrative a estimé que cette crèche était contraire au principe de neutralité qui doit être observé dans les services publics« , a expliqué à l’AFP le conseil de la Ligue des droits de l’Homme (LDH), Me Sophie Mazas, à l’initiative du recours judiciaire.

Le tribunal a également condamné la commune à payer 1000 euros à la LDH. « On n’est pas opposé à l’installation de crèches mais pas dans un endroit où vous allez voter. La mairie n’est pas un lieu de culte« , a ajouté Me Mazas. Installée depuis le début du mois, la crèche bourguignonne a été confectionnée par des personnes handicapées à Bethléem (Territoires palestiniens), ville jumelée avec Paray-le-Monial et berceau du christianisme.

« Cette crèche a une valeur culturelle« , a souligné pour sa part le maire LR de Paray-le-Monial, Jean-Marc Nesme. « C’est inimaginable. Je ne fais que respecter une convention d’échanges culturels entre Paray-le-Monial et Bethléem, signée le 9 septembre 2003 sous couvert du Consulat général de France à Jérusalem et de Yasser Arafat« , a fait valoir l’édile assurant qu’il paiera « de (s)a poche » les 1000 euros demandés par la justice.

Outre la crèche de Paray-le-Monial, la LDH avait également saisi ces dernières semaines les instances administratives contre celles des mairies de Béziers (Hérault), de Beaucaire (Gard) et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes à Lyon. Ses requêtes ont toutes été rejetées, selon Me Mazas. L’an dernier, l’installation dans des mairies de crèches, représentant la naissance de Jésus, avait déjà suscité des polémiques. La justice, saisie dans plusieurs villes, avait rendu des décisions diamétralement opposées. [...]

Le Figaro

 

Notes : le conseil de la Ligue des droits de l’Homme, les Indigènes de la République, la Licra, le CRAN, le MRAP, SOS Racisme,  etc . Toute ses associations qui veulent imposer leurs propres opinions  à toute la France sont de véritable plaie pour notre société. (elles sont en plus  financées avec l’argent du contribuable)

 

_________________

Le 23 décembre

 

 

Syrie : les habitants réunis dans les rues d'Alep pour fêter la libération de la ville

 

 

 

EN DIRECT. Attentat à Berlin: Anis Amri avait fait une vidéo pour prêter allégeance à Daesh

 

15h20: Une vidéo de Anis Amri prêtant allégeance à Daesh

Le terroriste abattu ce vendredi matin avait réalisé une vidéo le 20 décembre dans laquelle il prête allégeance à Daesh. Il était alors encore à Berlin.

La vidéo a été diffusée ce vendredi par Amaq, l'agence de propagande de Daesh.

 

 

 

Malte: Tous les passagers du vol libyen détourné ont été libérés, les pirates se sont rendus

 

Lire l'article 

 

 

 

Vol intérieur libyen détourné vers Malte: des négociations en cours

"Des pirates" ont détourné ce vendredi un avion de ligne de la compagnie libyenne Afriqiyah Airways, vers l'aéroport de La Valette à Malte, a indiqué à l'AFP une source du gouvernement d'union nationale (GNA) à Tripoli. Joseph Muscat indique qu'un premier groupe de passagers, constitué de femmes et du seul enfant présent à bord, a été relâché. 

Une source de la compagnie libyenne a indiqué que deux pirates de l'air avaient menacé les pilotes avec un engin explosif, probablement une grenade, pour les forcer à se diriger vers Malte au lieu d'atterrir à l'aéroport de Mitiga à Tripoli. On ignore jusqu'ici l'identité des pirates ou leur motivations, selon la même source.

"Des négociations sont en train d'être menées pour garantir la sécurité de tous les passagers", a ajouté la source libyenne, sans préciser entre qui et qui.

Source

L’exigence des pirates à bord de l'avion libyen détourné consistait à faire relâcher le fils de Kadhafi.

(..)De même, les hommes armés ont annoncé faire partie du groupe Al-Fatih al-Djadid, non connu jusque lors.

En savoir plus

 

 

 

L'assaillant du marché de Berlin a été abattu en Italie

 

Le suspect dans l'attaque du marché de Berlin, Anis Amri un tunisien de 24 ans, a été tué lors d'un échange de tirs avec la police près de Milan selon le ministre de l'Intérieur italien.

Le ministre de l'Intérieur italien, Marco Minniti, a déclaré lors d'une conférence de presse que l'homme abattu par les forces de police au nord de Milan était «sans aucun doute» Anis Amri, le tunisien de 24 ans, suspect principal dans l'attaque du marché de Berlin. Le ministre a donné peu de détails concernant l'opération, précisant simplement que l'enquête était «toujours en cours».

Lire la suite

 

 

Dans une épouvantable vidéo diffusée sur internet, Daesh brûle vif deux soldats turcs

 

 

Avec une nouvelle vidéo insoutenable, l'Etat islamique s'est encore tristement illustré. Cette fois, ce sont deux soldats turcs, enfermés dans une cage puis brûlés vifs qui font les frais de cette violence aveugle.

Les deux soldats turcs, peu de temps avant leur mise à mort

C'est pour punir Ankara de son implication dans «la guerre contre les musulmans » auraient affirmé les djihadistes de Daesh dans leur monstrueuse vidéo montrant deux soldats turcs brûlés vifs près d'Alep en Syrie.

Dans cette vidéo de 19 minutes dans laquelle l'agonie des soldats est montrée dans les moindres détails, le bourreau, qui s'exprime en turc, s'en prend au président Recep Tayyip Erdogan et appelle à «semer la destruction» en Turquie.

L'armée turque avait affirmé le mois dernier avoir perdu tout contact avec deux de ses soldats en Syrie. Amaq, l'agence de propagande du groupe avait revendiqué plus tôt l'enlèvement, mais les autorités turques n'ont jamais confirmé le rapt.

Après la diffusion de cette vidéo, la Turquie a bloqué l'accès à YouTube ainsi qu'à Twitter et Facebook. La publication de la vidéo survient au lendemain de la mort de 16 soldats turcs dans des combats autour d'Al Bab, un bastion de Daesh dans le nord de la Syrie, que les rebelles syriens, appuyés par les militaires turcs s'efforcent d'enlever depuis plusieurs semaines.

Source

 

 

Syrie : au moins 88 civils tués en 24 heures

 

Au moins 88 civils ont été tués en 24 heures par des bombardements aériens turcs sur un fief du groupe terroriste Daech dans le nord de la Syrie, a rapporté vendredi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). La ville d'Al-Bab a été jeudi la cible de plusieurs raids aériens turcs qui ont tué 72 civils, dont 21 enfants, alors que de nouvelles frappes vendredi sur la même ville ont coûté la vie à 16 autres civils, dont trois enfants, d'après l'OSDH. "Quatre-vingt-huit civils ont été tués en 24 heures", a affirmé à l'Agence France-Presse le directeur de l'Observatoire Rami Abdel Rahmane.

En savoir plus

 

 

 

Manifestation du Hizb ut-Tahrir devant l’ambassade de Syrie à Londres : Appels à établir un Califat ; Etats-Unis, vous paierez !

 

Au cours d’une manifestation devant l’ambassade de Syrie au centre de Londres, les participants ont appelé à l’établissement d’un califat, menacé les États-Unis en raison de la situation en Syrie, et admonesté les dirigeants musulmans. Lors de la manifestation, organisée par la branche britannique du Hizb ut-Tahrir, les slogans scandés incluaient : « Etats-Unis, vous paierez ! » et « Les chefs musulmans sont des Oncles Tom ! » Des images de la manifestation ont été mises en ligne le 17 décembre 2016. Extraits :

Lire la suite

 

 

ONU : l'Égypte accepte le report du vote sur les colonies israéliennes

 

L'Égypte a indiqué vendredi avoir accepté que le vote d'un projet de résolution à l'ONU, qui réclame l'arrêt de la colonisation israélienne, soit reporté après une intervention du président américain élu Donald Trump auprès d'Abdel Fattah al-Sissi.

Le Caire a demandé jeudi de repousser le vote sur ce projet qu'elle avait présenté la veille au Conseil de sécurité et qui exhorte Israël à « cesser immédiatement et complètement toute activité de colonisation en territoire palestinien occupé, dont Jérusalem-Est ». « Quand ils ont eu connaissance du fait que [l'administration américaine actuelle] ne mettrait pas son veto à cette résolution, des responsables israéliens ont pris contact avec des membres de l'équipe de transition de Donald Trump pour demander l'aide du président élu », a affirmé vendredi à l'Agence France-Presse un responsable israélien sous le couvert de l'anonymat.

Trump appelle à un veto américain

Donald Trump, dont l'une des promesses de campagne est de reconnaître Jérusalem comme « capitale indivisible » de l'État hébreu, avait appelé à un veto américain, dans une prise de position rare pour un président élu qui n'a pas encore pris ses fonctions.

Lire la suite

 

 

 

Trump veut étendre l’arsenal nucléaire US

 

Le prochain président américain appelle les États-Unis à renforcer leur capacité nucléaire.

Le président américain élu Donald Trump a déclaré que les États-Unis se devaient de « renforcer » et d'« étendre » leur arsenal nucléaire. « Les États-Unis doivent renforcer et étendre considérablement leur capacité nucléaire jusqu'à ce que le monde revienne au bon sens concernant les bombes atomiques», a écrit M. Trump sur son compte Twitter.

Les médias constatent que cette déclaration arrive quelques heures après que le président russe Vladimir Poutine ait fait une déclaration similaire.

Selon une association apolitique américaine de contrôle des armes, les États-Unis comptent actuellement 7 100 armes nucléaires, contre 7 300 pour la Russie.

En savoir plus

 

 

 

Moscou réagit à la pression de l’Otan sur ses frontières

 

Afin d'empêcher la violation de son espace aérien, la Russie a été contrainte d'augmenter le nombre de sorties de ses avions de chasse dans les zones frontalières, a fait savoir le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

« Les activités de renseignement des pays membres de l'Alliance atlantique à proximité des frontières russes se sont intensifiées. Au cours des dix dernières années, le nombre total de leurs vols de reconnaissance près de nos frontières a triplé, tandis que dans le sud-est de la Russie, il a été multiplié par huit», a annoncé M. Choïgou. « Cela nous a poussés à augmenter de 61 % le nombre de sorties de nos avions de chasse en vue de prévenir les violations de notre espace aérien dans la Baltique, en mer Noire et dans l'Arctique », a expliqué le ministre russe.
Source

 

 

 

Molenbeek (Belgique) : Yassin condamné à 8 ans de prison pour avoir poignardé 2 policiers

 

Un fou furieux avait frappé au couteau deux policiers venus le contrôler dans un parc.

Trois mois plus tard, les deux policiers agressés n’ont toujours pas repris les patrouilles en rue. Ils restent marqués par cette attaque au couteau, qui aurait pu coûter la vie à l’un d’eux s’il ne portait pas son gilet pare-balles sous son polo. « Il a chamboulé notre vie », résume la policière.

Leur agresseur, un sans-papiers algérien qui serait âgé de 25 ans, a écopé mercredi d’une lourde peine devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. Il a été condamné à une peine de huit ans de prison ainsi qu’à dix ans de mise à disposition du tribunal de l’application des peines après celle-ci.

Cet homme, qui s’appellerait Yassin Mabrouk, a toujours refusé de s’expliquer sur son geste. Il n’a jamais accepté d’être examiné par un psychiatre.

Il n’y a chez lui aucun amendement; « ni remords, ni regrets », il reste dans une posture de défi, a relevé, dans son jugement, le président de la 54e chambre correctionnelle.

Les faits datent du 7 septembre dernier. (…)

La policière veut aborder l’homme qui, raconteront des témoins, l’agresse immédiatement au couteau. Il se heurte au gilet pare-balles. Il vise alors le cou et le visage. La policière le repousse. Son collègue masculin sort son pepper spray et vise le forcené qui ne s’arrêtera pas et le frappera de son couteau. L’homme, qui fuyait, sera appréhendé dans les environs.

Interrogé au poste, il dit d’abord qu’il est juif bien qu’il détienne un livre de prières musulmanes et qu’il psalmodiait des louanges à Allah avant d’agresser les policiers.

Il invoque des pertes de mémoire. A la juge qui l’a placé sous mandat d’arrêt, il a dit préférer la prison à la liberté. Il a toujours refusé d’être examiné par un psychiatre.

Son parcours a pu être quelque peu retracé. Il est passé par l’Italie, où il a purgé un an de prison pour vols et huit mois pour séjour illégal.

Il a transité par la Suisse et l’Allemagne où, d’après les données Interpol, il était connu pour séjour illégal, stupéfiants et séjour illégal.

En Belgique, il avait été contrôlé une première fois à Liège en septembre 2014. Sur les seules deux années qui ont suivi, il a été contrôlé sous dix-neuf alias. Quatre dossiers pour vols, pour recel et outrages ainsi que 14 dossiers pour séjour illégal ont été ouverts.

Le dernier datait du 28 août : porteur d’une fausse identité, il avait été contrôlé car il avait insulté une femme près d’une mosquée de Bruxelles. Il lui en voulait car elle ne portait pas de voile. Il avait à nouveau reçu un ordre de quitter le territoire.

(…)

La Libre.be  via F de souche

 

 

 

Allemagne : arrestation de deux Kosovars soupçonnés de préparer un attentat

 

Trois jours après l’attentat visant un marché de Noël de Berlin, deux frères originaires du Kosovo, âgés de 28 et 31 ans, et soupçonnés de préparer une attaque dans un centre commercial d’Oberhausen, dans l’ouest de l’Allemagne, ont été arrêtés dans la nuit de jeudi à vendredi par les forces spéciales à Duisbourg, en Rhénanie du Nord-Westphalie.

Alertée par les services de renseignement, la police avait déployé dans vers 18 heures, jeudi des forces de l’ordre aux alentours de l’établissement commercial. Sur Twitter, la police prévient que ce dispositif est mis en place par mesure de sécurité, notamment au regard de ce qui s’est passé à Berlin quelques jours plus tôt.

Le centre commercial visé, le Centro, est l’un des plus grands d’Allemagne et d’Europe et compte 250 boutiques réparties sur deux niveaux. Il est particulièrement visité pendant la période de Noël. Sa clientèle vient de toute la région.

Le Figaro

 

 

La LICRA poursuit Robert Ménard en justice

 

Le maire de Béziers Robert Ménard, proche du FN, sera jugé devant le tribunal correctionnel de Paris pour provocation à la haine, pour avoir déclaré qu’il y avait trop d’enfants musulmans dans les écoles de sa ville. L’élu a fait l’objet d’un renvoi en procès le 24 novembre par le parquet de Paris, qui avait été saisi par les associations antiracistes Licra et Mrap.

(…)

20 Minutes

 


 

Fillon et l’islam : rumeurs et vérités (rencontres islamistes avérées)

 

Documentaire de l’Observatoire de l’islamisation sur la politique volontariste de François Fillon concernant la construction de mosquées (discours d’Argenteuil), ses rencontres avec d’une part les islamistes pro-niqab et pro-charia de l’UAM93 (preuve vidéo) et le recteur de la mosquée de Stains fermée début novembre 2016 par la préfecture du 93 pour cause de prêches radicaux et de présence de nombreux djihadistes.

Le voyage de François Fillon à Alger en 2008 est aussi rappelé, lorsqu’il promis d’augmenter les visas pour les algériens (une dépêche AFP l’atteste). Pour finir, un extrait d’une interview de son porte-parole de campagne, Benoist Apparu qui plaide pour le financement public des mosquées. 

Source

 

En bref - L'actualité de France

 

22/12: (69) Virés de discothèque, Mohammed et Yanis agressent deux passants (source)
22/12: (93) Paly.S commanditaire du meurtre de Fossary.S, rivalités entre cités (source)
21/12: Ramzi, Mohamed et Abderrahamene se battent au couteau pour une place (source)
21/12: Redouane,Marocain en lien avec les attentats du 13/11 arrêté en Allemagne (source)
21/12: (93) La mosquée islamiste de Stains restera fermée avec l’etat d’urgence (source)
20/12: (13) Mounir Bensaada blesse un vigile, des policiers, puis des surveillants (source)
20/12: Un théâtre harcelé par des Islamistes à Roubaix, menaces, intimidations.. (source)

 

Surveillance accrue, renforts : les églises sous haute sécurité pour Noël

 

Alors que Berlin a été frappé par un attentat, la sécurité a été renforcée en France à l’approche des fêtes de Noël. A Paris, 240 offices religieux qui auront lieu les 24 et 25 décembre seront sécurisés. L’objectif est de rassurer les fidèles qui veulent avant tout préserver l’esprit de Noël.

 

 

 

L’Allemagne et le casse-tête des migrants nord-africains

 

Depuis près d’un an, l’Allemagne tente sans succès de régler un casse-tête : comment expulser les demandeurs d’asile tunisiens, marocains et algériens, lorsque leur pays d’origine refuse de les reprendre, et comment en dissuader de nouveaux de venir ?

Le principal suspect de l’attentat du marché de Noël de Berlin, le Tunisien Anis Amri, avait vu sa demande d’asile rejetée et aurait été expulsé si son pays n’avait pas bloqué la procédure. Ce qui exaspère les responsables allemands.

Berlin a en effet mis la pression sur le Maroc, la Tunisie et l’Algérie début 2016, peu après que la police eut établi que l’essentiel des auteurs identifiés des centaines d’agressions sexuelles commises la nuit du Nouvel An à Cologne étaient des ressortissants de pays du Maghreb en situation irrégulière.

- Comment bloquer les expulsions ?

Lorsque l’Allemagne veut renvoyer un demandeur d’asile débouté en Algérie, au Maroc ou en Tunisie, malgré l’existence d’accords de réadmission, ces trois pays réclament que l’intéressé soit en possession d’un document d’identité national valide, faute de quoi l?État concerné refuse de reprendre son ressortissant.

Tout Tunisien, Marocain ou Algérien, s’il veut éviter une expulsion, n’a alors qu’à détruire ses papiers d’identité pour échapper au moins temporairement à l’expulsion.[...]

Suite sur Le Parisien

Commenter cet article