Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_______________

Le 9 octobre

 

Nouveau blocage diplomatique sur la Syrie - Alep continue de sombrer

 

Nouveau blocage à l'ONU hier sur le dossier syrien. Ce samedi, la Russie a d'abord opposé son véto à un texte français qui exigeait la cessation des bombardements sur la ville d'Alep. Un texte défendu par Jean-Marc Ayrault devant le conseil de Sécurité et qui a recueilli l'adhésion de onze de ses quinze membres. Le Vénézuela, comme la Russie, ont voté contre. Face à nouveau veto russe sur #Syrie nous sommes + que jamais convaincus de la nécessité de limiter droit de veto lors d'atroc…

 

Moscou constate des «changements fondamentaux» dans ses rapports avec Washington

 

Moscou a longtemps fait preuve de « patience stratégique » face aux démarches de Washington, mais les relations russo-américaines ont connu des « changements fondamentaux », estime le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Selon lui, la détérioration des rapports entre Moscou et Washington a commencé « bien avant » le début de la crise ukrainienne et « sur l'initiative des Américains ».

(..)

A titre d'exemple, il a cité « le rapprochement des infrastructures militaires de l'Otan des frontières russes », le déploiement du bouclier antimissile américain en Europe et en Asie, ainsi que l'imposition des sanctions à l'encontre de Moscou.

En savoir plus

 

 

 

Archevêque Jeanbart : Voici ce qui nous arrive à Alep

 

Le blogue Riposte Catholique a publié le 7 octobre une lettre de Mgr Jean-Clément Jeanbart, archevêque melkite d’Alep, datée du 28 septembre dernier, lettre que la journaliste et amie Charlotte d’Ornellas a pu rapporter de Syrie. C’est un document qui mérite d’être lu. Nous l’avons très légèrement remanié, notamment pour en corriger les fautes typographiques.,

Lire l'article

 

 

 

 

Jérusalem : un terroriste ouvre le feu et tue 2 personnes, le Hamas salue l’attaque

 

Deux des personnes blessées par des tirs d'un Palestinien dimanche à Jérusalem-Est sont décédées, a indiqué le porte-parole de l'hôpital Hadassah, où elles avaient été transportées dans un état critique.

Auparavant, la police avait fait état de quatre blessés, dont une femme et un policier touchés par balle, à la suite de tirs d'un Palestinien qui a ouvert le feu sur une station de tramway puis sur des policiers lancés à sa poursuite avant d'être abattu.

Lire la suite

 

 

Carnage au Yémen : les Etats-Unis vont réexaminer leur soutien à la coalition saoudienne

 

Un carnage à Sanaa, la capitale du Yémen. Une centaine de personnes au moins sont mortes sous le feu d'un raid aérien alors qu'elles participaient à un enterrement. La foule en deuil, soit un millier de personnes, était rassemblée dans une grande salle pour présenter ses condoléances à la famille après la mort du ministre yéménite de l'Intérieur.

Un ministre qui est resté en place après la prise de la capitale et d'une partie du pays par les rebelles chiites Houthis il y a deux ans.

 

Yémen: Une manifestation anti-saoudienne a eu lieu après le carnage de Sanaa

 

 

Des milliers de Yéménites ont manifesté ce dimanche à Sanaa pour dénoncer l’Arabie saoudite à la suite du « massacre » perpétré la veille dans la capitale qui a été la cible de l’aviation de la coalition arabe menée par Ryad.

« Mort aux Al-Saoud », la famille régnante en Arabie, « Par notre âme, par notre sang, nous nous sacrifions pour le Yémen », a répété la foule rassemblée sur une place publique jouxtant les bureaux de l’ONU à Sanaa.

« Déterminés à affronter les agresseurs »

Baptisé « Volcan de la colère », le rassemblement a été organisé à l’initiative des rebelles chiites Houthis qui contrôlent la capitale yéménite, au lendemain de raids aériens de la coalition contre une cérémonie funéraire ayant fait, selon l’ONU, plus de 140 morts et 525 blessés.

« Après ce massacre, nous sommes plus déterminés à affronter les agresseurs », a martelé un haut responsable des rebelles, Mohamed Ali al-Houthi, en haranguant la foule. « Ouvrez les fronts (de guerre) avec l’ennemi saoudien ! », « Ouvrez les centres de formation (militaire) ! », a-t-il lancé.

Les Etats-Unis mis en cause

D’autres orateurs se sont relayés pour dénoncer non seulement l’Arabie saoudite, mais aussi les Etats-Unis, alliés de Ryad, alors que la foule scandait : « Allahou Akbar (Dieu est le plus Grand). L’Amérique est le grand satan ».

Ils reprenaient un slogan souvent répété dans les manifestations antiaméricaines en Iran, un pays chiite accusé de soutenir les rebelles Houthis depuis le début, en 2014, de leur coup de force contre le pouvoir yéménite du président Abd Rabbo Mansour Hadi, soutenu par la coalition arabo-sunnite emmenée par Ryad.

Source

 

 

Mali : la mort d'un chef militaire touareg menace une paix fragile

 

Au Mali, l'un des chefs militaires de l'ex-rébellion touareg a été tué samedi par un engin explosif. Cheikh Ag Aoussa est mort sur le coup dans sa voiture.
Le véhicule de l'ex-jihadiste du groupe Ansar Dine aurait sauté sur une mine alors qu'il quittait une réunion avec l'ONU.
Mais un témoin affirme que l'engin explosif se trouvait à bord de la voiture.

 

Essonne : un des policiers blessés par des cocktails Molotov «entre la vie et la mort»

 

Quatre policiers ont été blessés samedi, dont deux «sérieusement», par une dizaine de personnes qui ont lancé sur leurs véhicules des cocktails Molotov à Viry-Châtillon (Essonne). Les violences se sont produites dans la cité difficile de la Grande Borne, selon une source policière. Dimanche matin, l'un des deux policiers gravement blessés était «entre la vie et la mort», selon Claude Carillo, secrétaire départemental du syndicat de police Alliance 91 interrogé sur RTL. «Notre adjoint de sécurité a été placé dans un coma artificiel dans un état jugé très très sérieux», a expliqué le responsable syndical. Le deuxième - une policière mère de trois enfants - «est très choqué et devrait normalement s'en sortir beaucoup plus facilement», a-t-il ajouté, condamnant «une tentative de meurtre envers» ses quatre collègues.

Lire la suite

 

Le fichier des 15.000 radicalisés (FSPRT) comprend 18% de mineurs. Le plus jeune a 11 ans.

 

Dans la guerre contre le terrorisme, les services de police et de renseignement français ciblent environ 15.000 individus susceptibles de constituer une menace. Alors que l’opinion et la plupart des responsables politiques se focalisent sur les fameuses fiches S, ces personnes sont recensées dans une base de données plus récente et infiniment moins connue : le Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT). Créé en mars?2015 par un décret confidentiel, il énumère les islamistes radicaux français ou résidents sur notre territoire qui sont signalés et suivis.

500 individus en cours d’évaluation
Parmi ceux-ci, 4.000 constituent « le haut du spectre », dixit un responsable policier, c’est-à-dire les plus susceptibles de passer à l’action, et que les agents de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) suivent de très près, en tant qu’ »objectifs opérationnels ». Un nombre de suspects à peu près équivalent jugés moins dangereux sont surveillés par le Service central du renseignement territorial (SCRT). Le reste des personnes figurant au fichier incombe à la PJ, aux gendarmes et au renseignement parisien.

On estime, par ailleurs, à environ 500 le nombre d’individus en cours d’évaluation et à 2.500 celui des signalés qui ne nécessitent qu’une simple veille. Enfin, un tiers des personnes désignées, considérées comme les moins dangereuses, relèvent de la compétence des préfets et font l’objet d’un traitement parasocial, qui mobilise aussi bien l’Éducation nationale et les associations que l’administration pénitentiaire et les services sociaux.

Voici quelques enseignements à tirer de ces fichiers :

- Le fichier des 15.000 radicalisés comprend 18% de mineurs
- Le plus jeune à 11 ans
- Plus de 2.000 sont impliqués dans les filières djihadistes
- 8 départements français comptent plus de 300 cas signalés.

Le JDD via Fde souche

 

 

 

 

 

 

 

_______________

Le 8 octobre

 

 

Essonne : deux policiers «sérieusement blessés» par des cocktails Molotov

 

Les policiers pris pour cibles par une dizaine de personnes était en mission de surveillance à Viry-Châtillon. Deux autres policiers appelés en renfort ont également été blessés, plus légèrement.

Quatre policiers ont été blessés samedi, dont deux «sérieusement», par une dizaine de personnes qui ont lancé sur leurs véhicules des cocktails Molotov à Viry-Châtillon (Essonne). Les violences se sont produites dans la cité difficile de la Grande Borne, selon une source policière.

Lire la suite

 

 

 

 

 

 

L’armée syrienne s’approche des quartiers est d’Alep

 

Les militaires syriens, qui cherchent à déloger les terroristes d’Alep, se sont approchés des quartiers est de la ville.

Les détachements d'avant-garde de l'armée gouvernementale syrienne et des groupes de volontaires fidèles à Damas ont libéré le quartier d'al-Huweija et pris le contrôle d'un segment de la route circulaire de Jandool, a annoncé le représentant d'une unité de volontaires. 

« Nous nous sommes approchés des quartiers est d'Alep du côté nord. L'armée et nos détachement ont libéré samedi al-Huweija et la route de Jandool », a indiqué un combattant cité par les médias.

En savoir plus

 

 

 

 

Le Mi-8 russe qui achemine l’aide humanitaire attaqué par les islamistes en Syrie

 

L’hélicoptère russe qui acheminait de l'aide humanitaire à Hama en Syrie a été attaqué par des militants de Daech avec des véhicules de défense sol-air.

« Le 8 octobre, aux environs de 11h00 (heure locale), dans la province de Hama, l'hélicoptère de transport russe Mi-8 qui acheminait de l'aide humanitaire, accompagné par des agents du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit, a été bombardé par des militants de l'EI avec des véhicules de défense sol-air », rapporte une source au niveau du Centre.

Pourtant, grâce à son altitude de vol, sa détection précoce du lancement du missile et l'habileté de l'équipage, l'hélicoptère a réussi à éviter l'impact. Personne à bord de l'hélicoptère n'a été blessé.
Source

 

 

 

 

 

Washington accuse Damas et Russie de commettre à Alep des "crimes de guerre"

 

Jean-Marc Ayrault s'est rendu vendredi à New-York pour défendre le projet de résolution que la France compte présenter au Conseil de sécurité des Nations Unies en vue d'imposer un cessez-le-feu à Alep.

Le ministre français des Affaires étrangères s'est entretenu avec son homologue américain John Kerry.

Le chef de la diplomatie américaine a accusé la Syrie et la Russie de commettre à Alep des "crimes de guerre."

 

 

Notes : Drones américains : 5000 morts et un gros silence https://reflets.info/drones-americains-5000-morts-et-un-gros-silence/ Les américains en n'ont rien a foutre des civils d'Alep. Ceux qu'ils veulent c'est trouvé des excuses pour faire la guerre a Assad et le remplacé par un de leur pantin . Mais d’abord ils doivent discrédité la Russie et Assad devant le peuple , alors c'est désinformation et accusation exagéré

 

 

Syrie : l'ONU travaille sur deux propositions de trêve

 

Les combats faisaient rage samedi entre régime syrien et rebelles au coeur d'Alep, le jour où doivent être discutés à l'ONU deux textes rivaux appelant à un cessez-le-feu dans la métropole meurtrie. Une des résolutions sera défendue par la France qui appelle à la fin des raids dans la deuxième ville de Syrie. L'autre le sera par la Russie, qui réclame une cessation des hostilités sans évoquer ces bombardements.

(..)

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a prévenu que le vote de samedi serait « un moment de vérité pour tous les membres du Conseil de sécurité (...), en particulier pour nos partenaires russes », invoquant « une révolte de la conscience humaine ». Jeudi, l'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, s'était alarmé d'une destruction totale d'Alep-Est d'ici janvier et avait montré du doigt la Russie. Il avait aussi proposé que les combattants de l'organisation djihadiste Front Fateh al-Cham (ex Front al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda) quittent les quartiers de l'est d'Alep et que le régime syrien et son allié russe suspendent leurs bombardements après le départ des djihadistes. La Russie s'est dite « prête à soutenir » cette initiative si le Front Fateh al-Cham partait effectivement de la ville.

Source

 

 

L’opposition syrienne a commencé les répressions contre les habitants d’Alep

 

Selon la déclaration du ministre adjoint russe de la Défense Anatoli Antonov qui s'exprimait devant les journalistes, l'opposition syrienne a miné toutes les sorties pour les habitants de la ville d'Alep et a commencé les répressions contre ceux qui ne sont pas d'accord avec ces mesures.

« Deux fois les 15 et 16 septembre, les unités de l'armée syrienne ont entamé le retrait de leurs forces de la route du Castello. Cependant, les États-Unis n'ont pas réussi à organiser le retrait des détachements de l'opposition armée de la route du Castello et les unités des forces gouvernementales sont revenues », a expliqué aux journalistes Anatoli Antonov.

Selon lui, la sécurité des convois humanitaires de l'Organisation des Nations unies (Onu) n'était de ce fait pas assurée et l'envoi d'aide aux habitants d'Alep n'a pas eu lieu.

Selon la déclaration, le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a organisé la livraison de produits et de médicaments aux habitants d'Alep. Sept points de passage pour la sortie des civils et un corridor pour le passage des combattants armés ont été ouverts. « Cependant, la soi-disant opposition a miné toutes les voies de sortie d'Alep et les habitants qui ont essayé de quitter la ville ont subi des répressions. De plus, les commandants des détachements de l'opposition ont refusé le passage à un convoi humanitaire de l'Onu se dirigeant vers la partie est d'Alep », a souligné le ministre adjoint.

En savoir plus

 

 

Moscou nomme la raison du déploiement des S-300 en Syrie

 

Moscou a décidé de déployer ses systèmes antiaériens S-300 suite aux fuites signalant l'intention des États-Unis de tirer des missiles de croisière contre les bases aériennes en Syrie, selon le ministère russe des Affaires étrangères.

« Les S-300 ont fait leur apparition en Syrie après des fuites provenant des experts proches du pouvoir américain, et ces fuites se sont succédées et avaient pour base l'idée que des tirs de missiles de croisière visant les bases aériennes russes pourraient être effectuées », a déclaré la porte-parole du ministère Maria Zakharova.

Source

 

 

Le possible déploiement de missiles Iskander à Kaliningrad préoccupe les USA

 

Se rendant compte que la Russie a pleinement le droit de déployer telle ou telle arme sur son territoire à des fins de défense ou afin de réaliser des exercices militaires, le Pentagone n’en demeure pas moins préoccupé par le possible déploiement de systèmes de missiles Iskander-M à Kaliningrad.
Les États-Unis estiment que la Russie déploie des missiles Iskander-M dans la région russe de Kaliningrad, rapporte l'agence de presse Reuters, citant une source au sein du renseignement américain.

En savoir plus

 

 

La Douma favorable à une base aérienne russe permanente en Syrie

 

La Russie consolide sa présence militaire en Syrie.Les députés de la Douma ont approuvé un accord qui prévoit le déploiement illimité de troupes russes sur la base aérienne de Khmeimim, dans la province de Lattaquié. L'accord, signé par Damas, a été approuvé à l'unanimité. L'aviation russe intervient depuis plus d'un an en Syrie en soutien de l'armée de Bachar al-Assad.

 

Washington accuse Moscou d’avoir piraté des systèmes électoraux aux Etats-Unis

 

 

Des experts avaient déjà accusé la Russie d’être derrière les piratages d’organisations comme le Parti démocrate. Mais l’administration américaine s’était jusqu’alors refusée à accuser officiellement Moscou.

Washington a accusé vendredi 7 octobre la Russie d’avoir piraté des organisations politiques et des systèmes électoraux aux Etats-Unis. « Ces vols et ces piratages ont pour but d’interférer dans le processus électoral américain » alors que les Etats-Unis sont en pleine campagne présidentielle, affirment le département de la sécurité intérieure (DHS) et la direction du renseignement américain (ODNI) dans un communiqué commun.

« Nous pensons, compte tenu de l’étendue et de la sensibilité de ces initiatives, que seuls des hauts responsables russes ont pu autoriser ces activités », ajoute le communiqué :

Lire la suite

 

 

La Russie soupçonnée d'avoir violé l'espace aérien finlandais

 

Des avions de chasse russes ont-ils violé l'espace aérien finlandais ? Helsinki a signalé deux possibles intrusions de son territoire par deux appareils de type Soukhoï Su-27, et ce la même journée.
Les faits rapportés auraient eu lieu ce jeudi au-dessus du Golfe de Finlande et son signalés aussi par l'Estonie. Moscou a rejeté de telles allégations.

 

 

Généraux US: une guerre avec la Russie serait rapide, meurtrière, et quasi inévitable

(Re-information - déja posté hier)

La paranoïa gagnerait-elle le haut commandement des forces armées US? C'est ce qui ressort des dernières déclarations de plusieurs officiers généraux américains, qui évoquent une probable guerre avec la Russie.

En savoir plus

 

 

La tension monte entre les États-Unis et la Russie

 

La période actuelle est « plus dangereuse » que la guerre froide, a déclaré samedi le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier au quotidien Bild, alors que les tensions ne cessent de grimper entre les États-Unis et la Russie. « C'est une illusion de croire qu'il s'agit de l'ancienne guerre froide. Les temps actuels sont différents, plus dangereux », a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères au quotidien le plus lu du pays. « Le danger d'une confrontation militaire est considérable », a abondé l'ex-diplomate allemand Wolfgang Ischinger, qui a été médiateur de l'OSCE pour l'Ukraine, cité dans le même article. « Ce danger n'a jamais été aussi important depuis des décennies et la confiance entre l'Ouest et l'Est jamais aussi faible. »

Lire la suite

 

 

 

Sept raisons de fermer les bases militaires US

 

«Nous ne devons pas recourir à une intervention militaire à travers le monde s’il n’y a pas de menace directe pour la sécurité des États-Unis», estime un expert américain. Voici les sept raisons qu’il avance pour le justifier.

Les bases militaires américaines déployées à l'étranger ne justifient pas les dépenses qui y sont consacrées et vont à l'encontre des intérêts nationaux, a indiqué John Glaser dans un article pour le magazine Time.

Tout d'abord, elles sont incapables de protéger les États-Unis contre des attaques directes. « Le stationnement de 80 000 soldats dans 350 sites en Europe n'est pas directement lié à la sécurité physique des Américains », indique l'analyste. Mais le pays est déjà bien protégé par deux océans et par son arsenal nucléaire. Ensuite, l'effet voulu de « dissuasion » de ces bases est surestimé. Qui plus est, cet effet peut être inverse : ainsi, l'élargissement de l'Otan à l'est a préoccupé Moscou et a plutôt perturbé la stabilité dans la région.

En savoir plus

 

 

 

 

Législatives au Maroc : les islamistes remportent l'élection

 

Les islamistes du PJD, à la tête du gouvernement de coalition depuis cinq ans au Maroc, ont remporté les élections législatives, a annoncé samedi le ministère de l'Intérieur, au lendemain du vote. Le Parti justice et développement (PJD) du Premier ministre Abdelilah Benkirane a obtenu 125 députés, contre 102 à son principal rival, le Parti authenticité et modernité (PAM, libéraux), sur un total de 395 sièges, selon des résultats provisoires officiels, après le dépouillement complet des bulletins.

Lire la suite

 

 

 

Les États-Unis assouplissent les sanctions contre l’Iran

 

Le Département du Trésor des États-Unis a assoupli vendredi dernier les sanctions contre l’Iran en vue de permettre aux compagnies étrangères de faire des affaires dans le pays.

(..)

En dépit de l'accord sur le nucléaire iranien, les États-Unis maintiennent les sanctions à l'encontre de l'Iran, de certaines entreprises iraniennes et de ses citoyens. Le gouvernement iranien accuse de son côté la Maison Blanche de ne pas respecter ses engagements en la matière.

En savoir plus

 

 

 

Farouk Ben Abbes, tunisien assigné à résidence pour islamisme, touche le RSA.

 

 

« Interrompu au printemps par une période d’incarcération, le Conseil départemental de Haute-Garonne a repris le versement d’un Revenu de solidarité active à Farouk Ben Abbes au mois de septembre. Cet islamiste radical toulousain est surveillé par les autorités depuis plusieurs années, notamment pour sa proximité avec Fabien Clain de l’EI.

 

 

 

En bref - L'actualité de France

 

06/10: Le migrant dealer, faux-mineur isolé aurait coûté 280.000 € au département (source)
06/10: Medhi et Jawad, prison ferme pour les agresseurs de pompiers à Chaumont (source)
06/10: Aziz Eddrou jugé à huis clos pour viol au Gour de l’Arche à Périgueux (24) (source)
06/10: Attentat de Nice: Mohamed Lahouaiej.B, le terroriste aidait les migrants (source)
05/10: Cergy (95) des Roms jugés pour le viol d’une jeune Anglaise dans le RER A (source)
05/10: (95) Hicham se masturbe devant une mère et sa fille et menace un policier (source)

 

 

 

 

Migrants : « le début de la fin de l’UE si la répartition n’est pas respectée »

 

Les États membres qui ne respecteraient pas le plan de répartition européen des migrants, soulignant que ce serait « le début de la fin » pour l’Union européenne.

Le Figaro

 

 

Philippot met au défi Arnaud Richard de faire un référendum sur l’accueil des migrants

 

Florian Philippot (FN) débattait avec 2 pro-Migrants : Arnaud Richard (UDI) et Jean-Jacques THOMAS (PS). Etait également présent sur le plateau un représentant d’Amnesty International, lui aussi favorable à l’accueil des migrants.

Débat intégral (45 minutes) : http://www.lcp.fr/emissions/ca-vous-regarde/279232-ca-vous-regarde-07octo16

 

 

 

Éric Zemmour s’explique sur les propos qui lui sont reprochés

Notes :"Tant qu'on ne se mettra pas d'accord sur un bon diagnostic, il n'y aura pas de bonne solution " je suis admiratif devant tant de lucidité

Commenter cet article