Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_______________

Le 23 octobre

 

Mossoul : fumées toxiques pour ralentir la progression des forces irakiennes

 

En Irak, de grands rideaux de fumée dans la région d'al-Qarraya au sud de Mossoul. Des fumées toxiques émanant d'une usine de soufre incendiée il y a trois jours par des djihadistes du groupe Etat islamique. Ce samedi, les autorités irakiennes affirment avoir éteint l'incendie.

 

 

Syrie : expiration de la trêve à Alep, reprise des combats

 

En Syrie, la trêve dite "humanitaire" a pris fin ce samedi soir à Alep, une trêve de trois jours qui avait été décrétée par Moscou. Peu après l'expiration de cette trêve, de violents combats ont éclaté entre forces gouvernementales et groupes rebelles. Les Nations-Unies avaient réclamé une prolongation du cessez-le-feu jusqu'à lundi.

Notes : Les corridors sont resté dessert parce que les pourritures islamique soutenue pas la coalisions des Usa, a empêcher les civils de sortir d'Alep Des exécutions de civile ont mm eu lieux , mais c'est pas Euronews qui vous donnera ce genre d'information

 

 

Fin de la trêve à Alep: ni les civils, ni les combattants n’ont pu quitter la ville

 

La dernière journée de la trêve humanitaire a expiré sans que les civils ou les djihadistes n'empruntent les couloirs humanitaires mis à leur disposition.

Comme lors des deux journées précédentes, tous les services nécessaires à l'évacuation étaient déployés près des couloirs humanitaires. Tout au long de la journée, les véhicules de propagande ont appelé les civils et les djihadistes à revenir à la vie civile et à profiter de la pause humanitaire pour quitter la zone en proie à des combats, mais en vain.

Rappelons que la trêve a duré à Alep du 20 au 22 octobre. Neuf couloirs humanitaires avaient été mis en place, dont six réservés aux résidents civils et deux aux combattants bloqués dans la partie est de la ville.

Mardi 18 octobre, les forces aériennes russes et syriennes ont suspendu leurs frappes à Alep, en Syrie, soit avant la date prévue, pour assurer la préparation d'une pause humanitaire. Or, les terroristes du Front Al-Nosra ont tiré sur les habitants d'Alep rassemblés près de l'entrée d'un couloir humanitaire dans le quartier de Bustan al-Qasr. En outre, les extrémistes ont exécuté publiquement 14 représentants des autorités locales, ceci comme punition pour avoir appelé à quitter les quartiers contrôlés par les groupes armés.

Selon différentes estimations, jusqu'à 7 000 djihadistes de différents groupes armés sont retranchés dans l'est d'Alep.

Source

 

 

L’armée syrienne entend résister à l’agression turque

 

Le déploiement des contingents turcs en Syrie est une agression ouverte que l’armée syrienne combattra par tous les moyens disponibles, a déclaré le commandement de l'armée syrienne.

« La présence de l'armée turque en Syrie est inacceptable et constitue une agression. Nous allons les affronter comme des envahisseurs par tous les moyens à notre disposition », déclare le communiqué de l'armée syrienne. Plus tôt, les représentants des militants kurdes en Syrie ont accusé l'armée turque d'aider les extrémistes et de prendre pour cible les positions kurdes, y compris, récemment, le déploiement de 20 chars destinés à couvrir l'offensive des extrémistes sur la ville de Tall Rifaat, à 40 km au nord d'Alep.

En savoir plus

 

 

Une coopération entre Moscou, Ankara et Damas pour sortir de l'impasse syrienne?


L’ancien brigadier général de l'armée turque Haldun Solmaztürk a déclaré à Sputnik que la coopération entre Moscou, Ankara et Damas pouvait aider à résoudre la crise syrienne.

L'ancien chef du bureau des affaires internationales de sécurité de l'état-major général des forces armées turques, Haldun Solmaztürk, estime que « la solution qui fera sortir la crise syrienne de l'impasse peut être la coopération tripartite entre Ankara, Damas et Moscou ». Selon lui, la Turquie tente actuellement de faire quelque chose en Syrie et en Irak par elle-même.

Toutefois, ces tentatives unilatérales ne font que compliquer la situation déjà difficile en Syrie. En outre, le général turc souligne que la coopération avec la coalition internationale dirigée par les États-Unis n'est pas favorable aux intérêts d'Ankara. « La coopération turco-américaine en Syrie est presque inexistante. Au contraire, il y a toutes les conditions pour un conflit », déplore M. Solmaztürk.
En savoir plus

 

Notes : Nostradamus prédit bien qu'ils finiront par s'attendre mm avec l'Arabie Saoudite

C'est l'Iran qui en attaquant Israël soulèveras ses pays contre les occidentaux (les croisés)

 

 

La coalition US doute du lien entre ses frappes et des «victimes présumées» en Irak

 

La coalition internationale anti-Daech, menée par les États-Unis, a mis en doute le lien entre ses frappes et la mort de plusieurs dizaines de civils à Daquq, en Irak, où une procession funéraire a été la cible d’un raid aérien ce samedi

La coalition US dit ne pas être impliquée dans la prétendue disparition de dizaines de civils dans la ville de Daquq dans le nord de l'Irak. « Nous ne pouvons pas lier ces victimes présumées parmi les civiles à de quelconques frappes de la coalition dans cette région », a déclaré un représentant de la coalition.

En savoir plus

 

 

Vingt-six otages libérés par des pirates somaliens après cinq ans de captivité


Des pirates somaliens ont libéré 26 otages asiatiques, détenus depuis près de cinq ans après une attaque de leur bateau de pêche, le Naham 3, ont annoncé samedi 22 octobre des négociateurs. Ils ont passé la plupart de leur captivité sur terre en Somalie. L’équipage du Naham 3 était composé de marins venant du Cambodge, Chine, Indonésie, Philippines, Taïwan et Vietnam.

« Ils sont actuellement en sécurité entre les mains des autorités de Galmudug (centre de la Somalie) et seront rapatriés sous peu à bord d’un vol humanitaire de l’ONU et envoyés ensuite dans leurs pays respectifs », a déclaré dans un communiqué (rendu public par l’organisation Oceans Beyond Piracy) John Steed, coordonnateur des Partenaires de soutien des otages (HPS), qui a négocié leur libération.

Un retour difficile

L’ancien colonel de l’armée britannique précise cependant qu’il reste un obstacle au retour au pays des otages : les faire sortir de la ville de Galkayo, où des combats sont en cours entre les forces rivales des régions autoproclamées semi-autonomes du Puntland et du Galmudug.

Après l’attaque du Naham 3 par des pirates somaliens en mars 2012 au large des Seychelles, 29 personnes avaient été prises en otages, mais une personne était morte pendant l’attaque et « deux ont succombé en raison de maladies » pendant leur captivité, selon le communiqué du HPS. « Ils ont passé plus de quatre ans et demi dans des conditions déplorables loin de leurs familles », a ajouté John Steed, qui a précisé que les négociations avaient duré dix-huit mois.

Samedi 15 octobre, 31 pays africains ont adopté une charte sur la sécurité maritime, la première du genre dans le monde, afin d’endiguer, entre autres, la piraterie maritime. Les premiers bateaux de commerce victimes de pirates somaliens avaient été attaqués en 2005. Ces attaques étaient devenues un danger pour la navigation internationale.

Au plus fort de la crise en janvier 2011, les pirates détenaient 736 otages et 32 bateaux. Il reste aujourd’hui dix otages iraniens et trois Kényans (dont une femme très malade) entre les mains des pirates somaliens, selon John Steed.

Source

 

 

 

Magyd Cherfi : « Il se trouve qu’on est là, immigrés, Maghrébins, musulmans, enfants d’immigrés. Et de plus en plus nombreux »

 

Alors qu’il publie “Ma part de Gaulois”, le chanteur de Zebda raconte son éducation dans une cité de Toulouse. Entretien.

Il se trouve qu’on est là, immigrés, Maghrébins, musulmans, enfants d’immigrés. Et de plus en plus nombreux. C’est vrai. L’islam va devenir la première religion de France. A terme. Il faut accepter cette évidence. Moi, je dis : faites avec. Il faut plus de mosquées. Seront-elles à la solde de je ne sais quel Daech ? Non. Elles seront dirigées par des citoyens dignes de ce nom, musulmans et patriotes. C’est mon pari.

Dans son quartier, on le traitait de «pédé» chaque fois qu’il employait un mot compliqué. Un jour, comme on lui proposait de jouer au football, il osa utiliser le mot «éventuellement». «Premier adverbe prononcé dans la cité.» C’en était trop. [...]

Dans ces versets sataniquement républicains, on découvre, entre autres, que les immigrés sont les meilleurs historiens de l’histoire de France: voyez, à la victoire de Mitterrand, l’effroi du père de Cherfi qui n’ignore pas que cet ancien ministre «de 54 à 57 a refusé la grâce à tous les militants du FLN condamnés à mort». [...]

Lire la suite sur F de souche

 

 

 

 

Manuel Valls : « ceux qui se mettront en travers de l’accueil des réfugiés trouveront l’Etat devant eux »

 

Voir lien

 

 

Italie/Libye : 3300 personnes sauvées de la noyade en Méditerranée

 

Le flot des migrants ne se tarit pas en Méditerranée. Samedi, un navire affrété par Médecins sans frontières est parvenu à sauver de la noyade 802 personnes dont 81 femmes et 17 enfants. Mais au moins 7 migrants ont péri.

 

 

 

Démantèlement de la jungle de Calais : les No border encouragent les migrants à se rebeller

 

Les autorités craignent que des violences ne viennent perturber les opérations d’évacuation, alors que ces militants encouragent les migrants à se rebeller.

Talkie-walkie à la main, foulard sur le nez pour se cacher le visage, ils sont arrivés sur les dunes près de la jungle de Calais dès ce week-end. Les No border, ces militants qui prônent l’abolition des frontières, sont mobilisés pour perturber le démantèlement de la jungle, qui doit commencer lundi matin. Une dizaine de zadistes venus de Notre-Dame-des-Landes ont également décidé de leur prêter main forte.

Les forces de l’ordre craignent donc des débordements pendant les opérations. Zadistes et No border lancent d’ores et déjà aux quelque 6.500 migrants qui doivent être évacués des appels à la rébellion. Et s’en prennent aussi aux associations. [...]

Europe 1

 

 

La plupart des Américains veulent qu'Hillary Clinton soit traduite en justice

 

La majorité des personnes interrogées par l'organisation sociologique Rasmussen reports ne sont pas d'accord avec la décision du FBI de ne pas traduire en justice la candidate démocrate à la présidentielle Hillary Clinton.

Il leur a été demandé par téléphone et en ligne si elles étaient ou n'étaient pas d'accord avec la décision du FBI de ne pas poursuivre la procédure pénale contre Hillary Clinton. 53 % ont déclaré ne pas être d'accord avec la décision du FBI, notant que Mme Clinton devait être traduite en justice, alors que 39 % ont dit qu'ils étaient satisfaits de cette décision. Auparavant, les médias américains avaient dévoilé le complot organisé par le Département d'État et le FBI en faveur d'Hillary Clinton lors d'une enquête sur sa correspondance électronique. Il s'agirait d'un « échange de services » impliquant le vice-secrétaire d'État Patrick Kennedy et des représentants du FBI.

En savoir plus

 

Lire aussi : WikiLeaks dévoile la 15e partie des emails du directeur de campagne d'Hillary ClintonEn savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201610221028325037-usa-emails-clinton-wikileaks/

 

 

 

_______________

Le 22 octobre

 

 

La coalition US frappe une procession funéraire en Irak, des dizaines de morts

 

L'aviation de la coalition dirigée par les États-Unis a frappé une procession funéraire dans la ville irakienne de Daquq située près de Kirkouk, l'ayant prise pour un rassemblement de terroristes, des dizaines de civils ont perdu la vie dans l'attaque, selon le ministère russe de la Défense.

Le groupe terroriste Daech n'est pas présent dans la région, où des dizaines d'Irakiens, dont des femmes et des enfants, ont été tués à la suite des frappes aériennes de la coalition internationale dirigée par les États-Unis, a fait remarquer le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov. « Le 21 octobre, la reconnaissance russe a détecté des frappes aériennes de deux avions de combat sur la ville de Daquq située près de Kirkouk, où aucun militant de Daech n'est présent, selon nos données. D'après les rapports des témoins, une procession funéraire a été prise par l'aviation de la coalition pour un groupe de militants. Des dizaines de civils irakiens, dont des femmes et des enfants, sont morts », a déclaré M. Konachenkov.

En savoir plus

 

 

 

Syrie: la trêve "humanitaire" à Alep doit prendre fin

 

La trêve "humanitaire" décrétée par Moscou dans la ville syrienne d'Alep doit expirer samedi soir mais seule une poignée de civils et de rebelles ont pour l'instant quitté les quartiers assiégés, l'ONU jugeant les conditions de sécurité insuffisantes pour évacuer des blessés.

Lire la suite

 

 

Bataille de Mossoul : l'offensive piétine, contre-attaque meurtrière de l'État islamique

 

Depuis le lancement de la bataille pour reprendre le dernier grand fief aux mains de l'organisation État islamique en Irak le 17 octobre dernier, les forces engagées avançaient «plus vite que prévu». Mais ce vendredi, l'armée irakienne et la coalition internationale ont dû faire face à des attaques-suicides meurtrières.

● Des attaques en série dans le nord du pays

Au cinquième jour de l'offensive des forces irakiennes et des combattants kurdes pour reprendre Mossoul, dernier grand bastion irakien de l'État islamique, le groupe extrémiste a frappé en force le nord de l'Irak, toujours sous contrôle kurde.

Une attaque surprise qui a visé plusieurs bâtiments et une centrale électrique aux abords de Kirkouk, a fait 22 morts au sein des forces de l'ordre et parmi les employés de la centrale. Huit djihadistes ont également été tués et un couvre-feu a été instauré. Des témoins ont entendu des explosions et des tirs toute la matinée alors que des télévisions locales ont montré des images d'affrontements dans plusieurs quartiers.

Lire la suite

 

Le côté obscur des Casques blancs 1/3 : reçus à l’Élysée !

 

Extraits:

« Les Français doivent se demander pourquoi ces terroristes sont reçus à l'Assemblée et considérés comme des VIP, alors que leurs organisations sont liées à celles qui ont mené les attaques terroristes à Nice et à Paris. »

En savoir plus

« Il y a des dizaines de vidéos où on voit, empilés à l'arrière d'un camion, des corps de soldats de l'armée syrienne, avec des Casques blancs se tenant tout autour, les appelant par toute sorte de titres injurieux et faisant le signe de la victoire alors qu'ils démarrent. »

« Il rentrait à sa base à Tartous, il a été abattu par les terroristes d'Al-Nosra à Idlib. Au moins 15 comptes Facebook de Casques blancs avaient des photos du corps d'un pilote russe, torturé, agrémentées de commentaires glorifiant. »

« Ils ne peuvent pas opérer sans Al-Nosra, c'est ce que les gens ne comprennent pas. A l'Est d'Alep par exemple, il y a probablement 22 brigades différentes de groupes terroristes, mais aucun de ces groupes ne peut opérer sans le support logistique et armé d'Al-Nosra. Dans toutes les régions où Al-Nosra est présent, Al-Nosra est aux commandes! »

En savoir plus

« Les Casques blancs ne sont pas reconnus par l'OIPC [Organisation International de Protection Civile], c'est un point très important. Cela renforce la suspicion que c'est une construction de l'OTAN qui a été implantée en Syrie pour agir comme un groupe de soutien aux terroristes, mais aussi pour produire des contenus de propagande utilisables par les médias mainstream. »

En savoir plus

 
 

 

 

 

La Turquie réaffirme ses prétentions en Syrie et en Irak

 

*Le secrétaire américain à la défense, Ashton Carter, s’est rendu samedi 22 octobre à Bagdad pour une visite non annoncée. Au menu de ce déplacement d’une journée : un point sur l’offensive des forces irakiennes contre l’organisation Etat islamique (EI) à Mossoul, dans le nord du pays. A cette occasion, le chef du Pentagone devait chercher à faciliter un accord entre les gouvernements turc et irakien sur la participation de troupes turques à la bataille de Mossoul.

La veille, en visite à Ankara, M. Carter a voulu rassurer l’allié turc, impatient de jouer un rôle dans cette offensive malgré les réticences des autorités irakiennes. En revanche, il est resté muet sur les combats entre forces kurdes et rebelles syriens parrainés par Ankara dans le nord de la Syrie, qui risquent d’entraver la guerre contre l’organisation Etat islamique (EI).

En Irak, la présence de l’armée turque au nord-est de Mossoul, où près de 3 000 combattants arabes sunnites sont entraînés, irrite Bagdad, qui réclame son départ.

En savoir plus  (article malheureusement payant)

 

 

L'armée syrienne a mené une attaque chimique à Qmenas en mars 2015, selon un rapport ONU

 

Des experts de l'ONU ont établi que l'armée syrienne avait mené une attaque chimique sur la localité de Qmenas, dans la province d'Idleb (nord-ouest de la Syrie), le 16 mars 2015.

En revanche, ils n'ont pas réuni de preuves suffisantes pour déterminer formellement la responsabilité de deux autres attaques chimiques, à Binnish dans la même province le 24 mars 2015, et à Kafr Zita dans la province de Hama le 18 avril 2014, selon leur quatrième rapport confidentiel transmis vendredi au Conseil de sécurité et dont l'AFP a pu obtenir des éléments.

Dans un précédent rapport, le troisième, publié fin août, la commission d'enquête, baptisée Joint Investigative Mechanism (JIM), avait conclu que des hélicoptères militaires syriens avaient répandu du gaz de chlore sur au moins deux localités de la province d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, à Talmenes le 21 avril 2014 et Sarmine le 16 mars 2015.

Lire la suite

 

 

Etats-Unis: de nombreux sites internet perturbés par une cyberattaque

 

San Francisco - Une cyberattaque menée en plusieurs vagues a sérieusement perturbé le fonctionnement d'internet vendredi aux Etats-Unis, privant des millions de personnes d'accès notamment à Twitter, Spotify, Amazon ou eBay et soulevant les inquiétudes des autorités.

La liste des victimes a également inclus Reddit, Airbnb, Netflix et les sites de plusieurs médias (CNN, New York Times, Boston Globe, Financial Times, The Guardian...). 

Aucun de ces sites n'était directement visé par les pirates. Ils s'en sont en réalité pris à la société Dyn, qui redirige les flux internet vers les hébergeurs et traduit en quelque sorte des noms de sites en adresse IP.

 

"Quand je vois une telle attaque, je me dis que c'est un Etat qui est derrière", a estimé Eric o'Neill, chargé de la stratégie pour la société de sécurité informatique Carbon Black et ex-chargé de la lutte contre l'espionnage au FBI (police fédérale). 

Lire la suite

 

 

Notes : Vont-ils encore accuser la Russie ! je pense que oui

 

Clinton divulgue à la TV des infos secrètes sur les armes nucléaires US

 

Lors d’une intervention télévisée, l’ex-secrétaire d’Etat et candidat à la présidence des États-Unis Hillary Clinton aurait pu révéler des informations classées concernant les armes nucléaires américaines.

La candidate démocrate à la présidence américaine Hillary Clinton aurait pu révéler des informations secrètes sur les capacités nucléaires des États-Unis, relate la chaîne américaine Fox News. Intervenant en direct lors du dernier débat avec le républicain Donald Trump, Mme Clinton a déclaré qu'on ne pouvait pas lui confier le contrôle des armes nucléaires. Elle a ajouté que les dix personnes responsables de cet armement ne le lui confieraient pas non plus. En outre, la démocrate a indiqué qu'environ quatre minutes sont nécessaires entre l'émission de l'ordre et le déclenchement des armes nucléaires.

En savoir plus

 

 

En bref - L'actualité de France

 

21/10: (76) un Tunisien interpellé pour 36 vols avec violences sur personnes âgées (source)
21/10: Un Algérien suspecté d’un meurtre à Roubaix arrêté 2 ans + tard en Jordanie (source)
21/10: Un Marocain poignarde et vole un retraité à Douai puis arrêté en Autriche (source)
21/10: Calais: déjà 210 millions d’euros dépensés en deux ans pour les clandestins (source)
20/10: Youssouf Fofana du gang des barbares est de retour au tribunal de Paris (source)
20/10: Avignon: en colère, Yacine lance un galet de 2,5 kg et défigure un enfant (source)
20/10: Une musulmane tabassée par ses cousines car elle sort avec un catholique (source)
20/10: Roanne (42) Mohamed Kassim,père du djihadiste Rachid Kassim interpellé (source)
20/10: (44) Léonard Asalakala+Mampuya Ntewuzila: 300 escroqueries à leur actif (source)
20/10: Un homme originaire de Mayotte jugé pour tentative de meurtre à Rennes (source)
20/10: Dax: la mule Camerounaise transportait 5 kilos de cannabis: prison ferme (source)
19/10: Roubaix: Ichem, 10 mois de prison pour avoir frappé une femme au visage (source)
19/10: Teddy Inamba, Centraficain psychopathe+récidiviste, condamné pour 2 viols (source)
19/10: Farid.B, recruteur des frères Kouachi devient formateur en déradicalisation (source)
18/10: Affrontement entre centaine de migrants Soudanais et Erythréens, un mort (source)
18/10: Calais (62) des Migrants attaquent un conducteur Roumain près du port (source)

 

 

Pourquoi les enfants de l’immigration sont surreprésentés en prison

 

Ce sujet ultra sensible revient avec force dans le débat dans le contexte de la lutte antiterroriste. Enquête à l’occasion de la sortie du livre de Farhad Khosrokhavar, « Prisons de France ».
 

Un gardien, au centre pénitentiaire d'Alençon-Condé-sur-Sarthe, en 2014.

Un gardien, au centre pénitentiaire d'Alençon-Condé-sur-Sarthe, en 2014. PHILIPPE BRAULT / AGENCE VU POUR "LE MONDE".

C’est un sujet tabou. Les personnes issues de l’immigration sont surreprésentées dans les prisons françaises. Mais en l’absence de statistiques ethniques, le sujet ne peut pas exister autrement qu’instrumentalisé par les uns ou tu par les autres.

Personne ne conteste le phénomène, qui est ancien et n’est pas propre à la France. Mais l’aborder et l’étudier pour en comprendre les causes est mission impossible pour les chercheurs, alors qu’ils peuvent le faire, par exemple, au sujet des Noirs dans les prisons américaines.

Est-ce la simple conséquence de conditions sociales, le produit d’un système judiciaire qui serait discriminatoire ? Est-ce, pour reprendre les théories d’un Eric Zemmour, le résultat d’une plus grande propension à la délinquance chez les personnes d’origine étrangère ?

En savoir plus

 

 

Rome : Grande prière au Colisée pour pour protester contre la fermeture de cinq mosquées

 

Plusieurs centaines de musulmans ont organisé […] une grande prière devant le Colisée à Rome, pour protester contre la fermeture récente de cinq lieux de culte dans la capitale italienne.

[…] A l’écart des hommes qui scandaient « Allah Akbar » (Dieu est le plus grand, en arabe) des femmes et des enfants ont prié dans un espace délimité entre plusieurs arbres par une grande toile bleue. [...]

« Par la force des choses, on se sent montrés du doigt en tant que musulmans. Ensuite, dans les débats politiques, on entend le centre gauche (au gouvernement) qui dit qu’il nous aime bien mais qui ne nous aide pas, le centre droit qui ne nous aime pas mais le résultat est le même », a affirmé Francesco Tieri, un Italien converti et porte-parole d’une coordination d’associations musulmanes. « Il n’y a pas de volonté politique de reconnaître notre présence sur le territoire. Donc nous sommes obligés de louer des locaux et nous nous mettons à prier. Parce que la prière, pour celui qui veut cultiver la dimension spirituelle, c’est comme l’air. Si nous ne prions pas, nous mourons », a-t-il fait valoir. […]

Le Figaro

 

 

 

Notes : Ils demandent des mosquées à Rome alors qu'en Arabie il n'y en a aucune ! Vivement que l'on soit gouverné par des gens qui comprennent ce qui se passe

Commenter cet article