Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_______________

Le 17 octobre

 

Syrie : l'Union européenne n'envisage pas de sanctions contre la Russie

 

Pas de sanctions contre la Russie dans le dossier syrien. L'Union européenne n'envisage pas pour l'instant ce moyen de pression pour faire cesser les bombardements sur Alep. C'est ce qu'indique ce lundi Federica Mogherini, la chef de la diplomatie européenne. Le siège d'Alep et le rôle de Moscou en Syrie sont au menu des ministres des Affaires étrangères des 28 réunis à Luxembourg.

 

 

 

Irak: «Moment décisif», la bataille de Mossoul, fief de Daesh, a commencé

 

« Le temps de la victoire est venu et les opérations pour libérer Mossoul ont commencé », a déclaré ce lundi le Premier ministre irakien Haider al-Abadi à la télévision officielle. S’adressant aux habitants de la région de Mossoul, le chef du gouvernement a lancé : « Je déclare aujourd’hui le début de ces opérations victorieuses pour vous libérer de la violence et du terrorisme de Daesh ».

(..)

Avant le début de l’opération, le président russe Vladimir Poutine a invité la coalition internationale menée par les Etats-Unis à faire le maximum pour éviter des victimes civiles.

« Nous espérons que nos partenaires américains, et en l’occurrence nos partenaires français aussi, agiront avec précision et feront tout pour minimiser, ou encore mieux, exclure toute victime parmi la population civile », a dit le chef de l’Etat russe lors d’une conférence de presse en marge du sommet des Brics à Goa, en Inde.

Lire la suite

 

Notes : Dans cette bataille les USA reconnaissent que les djihadistes peuvent se servir des civils comme bouclier humain. Mais à Alep les USA font semblant de ne pas comprendre ce qui se passe !

 

Qui est présent à la bataille de Mossoul ?

 

Face aux djihadistes de l’Etat islamique (EI), une grande diversité de combattants irakiens et internationaux est engagée dans l’offensive lancée le dimanche soir 16 octobre pour la reprise de Mossoul. Cependant, tous ne joueront pas un rôle direct dans les combats pour la reconquête de la deuxième ville d’Irak.

 

La video plus bas date de dimanche soir

 

La Turquie insiste pour la création d’une zone de sécurité au nord de la Syrie

 

Soutenue par Ankara, l’Armée syrienne libre intensifie sa lutte contre Daech après la libération de Dabiq.

Ankara planifie de créer une zone de sécurité de 45 kilomètres de profondeur dans le nord de la Syrie dans le cadre de l'opération Bouclier de l'Euphrate, a déclaré le ministre turc de la Défense Fikri Isik. « Un secteur de 90 kilomètres de long et de 20 kilomètres de profondeur à la frontière entre la Turquie et la Syrie a été libéré des troupes de Daech. L'armée turque compte s'enfoncer encore plus loin, de 45 kilomètres, dans les lieux de dislocation des forces terroristes. Nous établirons une zone de sécurité dans le nord de la Syrie et écarteront la menace de notre territoire », a expliqué le ministre, cité par l'agence Anadolu.

En savoir plus

 

«Les pays du Golfe sont prêts pour un deuxième Afghanistan en Syrie»

 

La ville d’Alep constitue la tête de pont de la guerre syrienne. Celui qui la domine contrôle le plus important point stratégique du pays. Le principal problème: au cas où la ville serait prise, la guerre ne prendrait toutefois pas fin, affirment des experts en la matière.

En proie à une guerre sans merci depuis déjà presque six ans, la ville d'Alep joue toujours un rôle clé dans le conflit syrien opposant l'armée gouvernementale, les rebelles et le groupe terroriste Daech. À en croire certains experts, celui qui contrôle la ville dispose du plus important point stratégique du pays, entre la Méditerranée et l'Euphrate, au sud-ouest de la Syrie.


 

 

De nouvelles sanctions envisagées par les Occidentaux contre Russie et Syrie

 

Le ton est monté dimanche à Londres de la part des représentants des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de la France, de l'Allemagne et de l'Italie envers le régime syrien de Bachar al-Assad et son allié russe. De nouvelles sanctions sont envisagées contre eux si le siège d'Alep se poursuit, a ainsi averti le secrétaire d'Etat américain, John Ker

 

Notes : La bataille de Mossoul a commencé . Curieux de voir combien de morts il va avoir parmi les civils! Et surtout si les journalistes vont compter les morts et parlé de crime de guerre 

 

 

«Qu’ils ne comptent pas là-dessus!»: Poutine n’entend pas annuler les contre-sanctions

 

Lors de la conférence de presse qui s’est tenue à l’issue du sommet des BRICS à Goa, à la question de savoir si les contre-mesures économiques russes seraient assouplies au moins partiellement, le président russe Vladimir Poutine a répondu que l’Occident pouvait toujours courir.

Poutine a fait remarquer que même si la Russie avait introduit les restrictions économiques « consciemment » et qu'il s'agissait d'une « réponse asymétrique », elles n'avaient pas été introduites uniquement en réponse aux sanctions occidentales et seulement dans les domaines où c'était bénéfique pour la Russie.

En savoir plus

 

 

Syrie : l'UE n'envisage aucune sanction contre la Russie

 

Alors que Washington brandit la possibilité de sanctions économiques, Federica Mogherini a déclaré que la question n'était soulevée par aucun État membre.

Lire la suite

 

 

L’Égypte s’active pour lutter contre Daech dans le Sinaï

 

Le Caire renforce sa lutte antiterroriste en réponse à l’un des plus grands attentats jamais perpétrés contre les militaires égyptiens le 14 octobre.

Les forces armées et les forces spéciales de la police égyptienne ont entamé une opération militaire de balayage dans les régions nord et centrale de la péninsule du Sinaï en quête d'extrémistes armés, a annoncé le représentant du ministère égyptien de la Défense dans un communiqué officiel. Selon lui, les forces égyptiennes engagées sont également renforcés par des éléments de la première et de la deuxième armée égyptienne.

En savoir plus

 

 

 

Visite de Vladimir Poutine annulée : François Hollande accusé d’"ingratitude"

 

La première chaîne de télévision russe Rossiya-1 a accusé le président François Hollande d’"ingrat" et "impoli" après l’annulation de la visite du président russe Vladimir Poutine à Paris. Le journaliste Dmitri Kiselev a laissé entendre que le président français "se préoccupait peu de la Syrie", sujet de discorde entre les deux dirigeants.

Lire la suite

 

 

 

Poutine nomme la raison principale du refus de se rendre à Paris

 

Les relations entre la France et la Russie sont désormais extrêmement tendues, et l'Élysée a renoncé à une rencontre culturelle prévue à Paris avec le président russe au profit d'une discussion sur la Syrie.

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré avoir décidé de reporter sa visite à Paris pour l'inauguration d'une grande cathédrale orthodoxe non pas parce qu'il refusait d'évoquer la question syrienne, mais parce que l'Élysée a laissé comprendre que le moment n'était pas opportun pour cette manifestation culturelle russo-française.

En savoir plus

 

 

Le patriarche orthodoxe russe au Royaume-Uni, pour "renforcer la confiance" entre les deux pays

 

 

 

Assassinat d’un chef des insurgés ukrainiens: Kiev a-t-il déclaré la guerre?

 

Le chef ukrainien des insurgés Arsen Pavlov a été tué à Donetsk. Le dirigeant de la République autoproclamé de Donetsk (DNR) Alexandre Zakhartchenko estime que pareille attaque contre l'un des commandants de la milice doit être reçue comme une déclaration de guerre venant de Kiev.

Arsen Pavlov, surnommé Motorola, a été tué dimanche soir dans l'ascenseur de sa maison, suite à l'explosion d'une bombe. L'incident a également fait plusieurs blessés. Le dirigeant de la République autoproclamé de Donetsk (DNR) Alexandre Zakhartchenko a qualifié l'assassinat de Pavlov de déclaration de guerre. « Je comprends que Piotr Porochenko a rompu la trêve et nous a déclaré la guerre », a déclaré M. Zakhartchenko aux journalistes.

 

 

Philippines : Duterte prêt à des excercies militaires avec la Chine et la Russie

 

Le président philippin Rodrigo Duterte a déclaré être disposé à des exercices militaires conjoints avec la Chine et la Russie, et répété qu'il n'y aurait plus de jeux de guerre avec les États-Unis. Le controversé président philippin s'exprimait lors d'un entretien avec la chaîne hongkongaise Phoenix Television avant une visite de quatre jours à Pékin visant à améliorer des relations bilatérales dégradées par les prétentions contradictoires de Manille et Pékin en mer de Chine méridionale.

Lire la suite

 

Rennes (35) : arrestation d’un demandeur d’asile kurde soupçonné de financer le PKK

 

La sous-division antiterroriste de Paris soupçonne un Kurde de Turquie, d’une trentaine d’années, de financer le PKK, considéré comme une organisation terroriste. Il a été interpellé à Rennes en début de semaine, puis transféré à Paris. [...]

Les fonctionnaires le soupçonnent d’être en lien avec le PKK, le parti des travailleurs kurdes, considéré par Ankara et plusieurs pays occidentaux comme une organisation terroriste. Le suspect est arrivé en Bretagne, de Marseille, il y a quelques mois. Il milite certes pour la cause kurde, est actif dans l’association des Kurdes de Rennes et éditait un hebdomadaire. [...]

Il est soupçonné d’avoir organisé système de financement du PKK à travers des activités menées à Rennes. Les enquêteurs le surveillaient depuis plusieurs semaines. Des sommes d’argent considérables auraient été versées sur des comptes à l’étranger. [...]

Ouest-France

 

 

Suède : un tribunal autorise les drapeaux de l’État islamique à flotter sur les bâtiments

 

Un tribunal suédois a rejeté une plainte contre un musulman syrien accusé d’incitation à la haine raciale pour avoir hissé un drapeau de l’État islamique.

A maintenant 23 ans, un homme venant de Laholm, dans le comté de Halland, avait publié une photo de lui posant avec le drapeau comme sa photo de profil Facebook en décembre 2015, mais il l’a retiré lorsqu’il a été signalé à la police en mars.

Le Syrien a indiqué qu’il n’était pas un partisan de État islamique. Il a également déclaré que ce drapeau a été utilisé comme symbole de l’Islam durant des centaines d’années, avant d’être repris abusivement par l’EI.

Independant

 

 

 

 

_______________

Le 16 octobre

 

 

Corée du Nord : le Pentagone détecte un tir de missile raté

 

Malgré les "sanctions" internationales, la Corée du Nord maintient la pression. Après son dernier tir balistique du 24 août dernier, Pyongyang a récidivé. L'armée américaine affirme avoir détecté un nouvel essai. Mais ce tir n'aurait pas été concluant, selon les experts militaires.

 

 

Yémen : les Américains sous tension en mer Rouge

 

Trois navires de guerre américains pourraient avoir été visés de journée par plusieurs missiles sol-sol. L'incident n'a pas été confirmé, mais aurait eu lieu en mer Rouge, là où ces navires américains ont déjà essuyé plusieurs tirs jeudi dernier. Le destroyer Nitze avait alors lancé cinq missiles de croisière sur des sites contrôlés par les rebelles Houthis au Yémen.

 

 

Les terroristes bloquent les civils dans l'est d'Alep, privés d'aide humanitaire

 

Les quartiers est de la ville syrienne d’Alep sont complètement bloqués par les terroristes: ils ne laissent passer personne en direction des couloirs humanitaires, se servant des femmes et des enfants comme d’un véritable «bouclier humain».

Aucun civil n'a le droit d'utiliser le point de contrôle à Alep: ni ceux qui ont besoin d'une aide médicale, ni les femmes, ni les enfants. Douze personnes ont réussi à utiliser un de ces points de contrôle, mais suite à cela, les groupes d'opposition ont renforcé la sécurité afin d'empêcher les gens de s'approcher des couloirs humanitaires. « Mon oncle et ses trois enfants habitent dans l'est de la ville, je ne les ai pas vu depuis un an déjà, les terroristes ne les laissent pas quitter le quartier », raconte un garçon syrien dans un reportage de la chaîne RT.

Pourquoi les terroristes se comportent-ils de la sorte ? La réponse est évidente. Du point de vue stratégique, c'est bénéfique pour eux : tant qu'il y a des civils, le gouvernement syrien ne peut pas agir pleinement et utiliser toute sa puissance militaire. L'armée ne peut pas attaquer la partie est de la ville, car si elle le faisait, le nombre de victimes augmenterait irrémédiablement, et l'opposition en a tout à fait conscience.

Lire la suite et voir la vidéo

 

 

Syrie : des rebelles reprennent Dabiq à Daech

 

Une mauvaise nouvelle de plus pour l'État islamique, qui subit de plus en plus de défaites sur le plan militaire. Des rebelles syriens soutenus par la Turquie se sont emparés dimanche de Dabiq, une ville proche de la frontière turque, qui était jusqu'à présent aux mains du groupe djihadiste EI, selon une ONG.

"Les rebelles ont pris Dabiq après le retrait de la localité des djihadistes du groupe État islamique (EI)", a affirmé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), qui dispose d'un vaste réseau de sources dans la Syrie en guerre.

Lire la suite

 

 

Syrie : pas d'avancée dans les pourparlers de paix à Lausanne

 

A Lausanne, les pourparlers sur la Syrie se sont achevés samedi sans avancée notable, après quatre heures de réunion. Syrie. Pas de miracle aux discussions de Lausanne

 

La Russie propose une nouvelle initiative de règlement de la crise syrienne

 

La dernière tentative russo-américaine de régler la crise syrienne ayant échoué, et suite au refus des États-Unis de coopérer avec Moscou en Syrie, la Russie entreprend une nouvelle démarche, cette fois en solo.

 
 
 

Londres et l'Otan se hâtent de «dissuader» les navires russes partis pour la Méditerranée

 

Un groupe de navires russes dirigé par le porte-avions Amiral Kouznetsov et le croiseur à propulsion nucléaire Pierre le Grand a appareillé pour la Méditerranée à 15h00 (heure de Moscou), selon le service de presse de la flotte du Nord. Le Royaume-Uni et ses alliés de l'Otan se sont mobilisés hâtivement pour pouvoir riposter — apparemment en cas d' « imprévu » lors du passage des navires par La Manche —, ceci, alors que la Russie avait annoncé à l'avance ses projets de déployer un groupe de navires en Méditerranée, tout en précisant ses objectifs.

En alerte maximale, la Royal Navy a mobilisé ses bâtiments pour escorter les navires russes de peur que la Russie ne profite de l'occasion pour afficher sa force en passant devant la Grande-Bretagne et que le porte-avions ne « déclenche des manœuvres aériennes le long des côtes britanniques et françaises », signale le Telegraph. La paranoïa antirusse semble bien contagieuse, ayant désormais envahi les Îles britanniques…

En savoir plus

 

Entrepierres (04) : une ferme transformée en mosquée et école coranique dans ce village de 400 habitant

 

A Entrepierres, un petit village à côté de Sisteron, un médecin urgentiste a acheté un terrain avec des bâtiments qu’il transforme avec l’aide de bénévoles en lieu de culte pour les musulmans des environs. Le projet est de réaliser aussi une école coranique.

Une nécessité selon lui car depuis 15 ans il tentait de trouver des locaux sur Sisteron sans succès, le lieu de culte actuel étant trop petit et ne pouvant accueillir les femmes. Dans le contexte actuel ce projet ne fait pas l’unanimité.

France 3

Voir la vidéo sur F de souche

 

 

La Chapelle-sur-Vire (50) : 60 migrants arrivent dans mon village de 300 habitants (Episode 1 & 2)

 

- La préfecture promet: Troisgots n'accueillera pas 60 migrants de la jungle de Calais mais 10 à 15 maximum. Une partie des 330 habitants du village n'y croit pas et campe devant le futur centre d'accueil et d'orientation (installé dans un I.M.E. désaffecté)

 

 

 

Police : «aucun collègue n’ose plus sortir son arme de service de peur d’être emmerdé par l’administration»

 

La colère ne cesse d’enfler dans les rangs des policiers, après l’agression de quatre d’entre eux dans l’Essonne. Ils dénoncent un manque de moyens et de personnel. Ils pointent aussi du doigt l’abandon du renseignement sur le terrain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(..) «Guet-apens» et «caillassage» sont des mots qui sont entrés le langage quotidien des commissariats situés à proximité de ces ghettos où la loi de la drogue est souvent plus forte que celle de la République. Mais, cette fois, un nouveau seuil a été franchi. Et le moins que l’on puisse dire est que les policiers sont furieux. «Près de la rupture, dit l’un d’eux, celle après laquelle on ne voudra plus mourir pour le pays, faute de se sentir soutenus par l’Etat. Aucun collègue n’ose plus sortir son arme de service de peur d’être emmerdé par l’administration…»

[...] D’autres font le procès des choix de la hiérarchie, comme Nicolas Comte, secrétaire général d’Unité SGP Police FO. «Ce n’est pas un problème d’effectifs, mais d’approche, dit-il. On est employés à des tâches sans rapport avec notre métier. Les collègues veulent faire leur boulot !» «Il faut refaire du renseignement», dit un officier, navré que l’Etat ait lâché sur ce terrain après les émeutes de 2005. «Oui, clame un brigadier, fâché contre les discours de la classe politique, il y a des zones de non-droit. Ce sont des quartiers où on ne peut pas rentrer à moins de 30, où les pompiers et les médecins ne viennent pas sans être accompagnés par des policiers.» Dans les rangs, certains ne cachent pas leur envie d’en découdre avec ces agresseurs, mais ils en resteront (pour le moment) aux intentions.

Les mots forts de Manuel Valls et l’indignation affichée par Bernard Cazeneuve ne sont pas très audibles. Surtout quand le ministre de l’Intérieur parle de «sauvageons» alors qu’ils ont vu, eux, des assassins. [...]

Sans compter cette justice sur laquelle ils tombent à bras raccourcis, fustigeant ce qu’ils considèrent comme «l’impunité» dont jouiraient ceux qui s’en prennent à eux, et qui renforce encore le sentiment d’abandon qui couve dans les rangs. «Face aux violences que nous subissons, notre parole est systématiquement remise en question par les juges», glisse l’un d’eux. [...]

Marianne

 

 

Notes : Voilà ce que ça donne lorsque les lions sont gouvernés par des chèvres

 

 

 

« Bagarre » entre migrants en Allemagne : il lui coupe oreilles, paupières et narines

 

e qui lundi encore [10 octobre] était présenté dans le rapport de police comme une « bagarre de deux jeunes gens à Schlüchtern [Hesse]« , est en fait un cas de torture et d’incroyable brutalité. Comme l’a confirmé ce matin à la demande de notre journal Jürgen Heinze, porte-parole du ministère public de Hanau, on a coupé à la victime, âgée de 18 ans, avec un objet tranchant ou avec les dents, paupières, oreilles et narines et on lui a enfoncé un couteau dans le cou et dans les yeux. Le suspect a 19 ans et est originaire d’Érythrée, la victime est somalienne. Tous deux sont des demandeurs d’asile qui habitent de façon privée dans la Obertorstraße, mais ils ne sont pas logés dans le même immeuble.

(Traduction Fdesouche)

Osthessen News

 

 

 

Au Royaume-Uni, l'excision reste une réalité

 

D'après un rapport publié en février dernier par les Nations Unies, au moins 200 millions de filles et de femmes en vie aujourd'hui ont subi des mutilations génitales  dans trente pays, en particulier en Egypte, Ethiopie et Indonésie. Mais il n'y a pas qu'en Afrique ou en Asie qu'elles sont pratiquées, en Europe aussi.

 

Commenter cet article