Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

________________

Le 3 octobre

 


 

Plutonium: Moscou suspend un accord suite aux actes hostiles des USA

 

Le président russe Vladimir Poutine a signé ce lundi un décret portant suspension de l'accord avec les Etats-Unis sur le recyclage du plutonium.

Le décret prévoit de « suspendre l'accord entre les gouvernements russe et américain sur le recyclage du plutonium, qui n'est plus indispensable à des fins de défense, ainsi que son utilisation et la coopération dans ce domaine ».

Selon le décret, cette décision est liée à l'apparition « d'une menace à la stabilité stratégique suite aux actes inamicaux des États-Unis à l'encontre de la Russie », ainsi qu'à l'incapacité des États-Unis à respecter les engagements assumés dans le domaine du recyclage du plutonium militaire.

En savoir plus

 

 

 

Des documents onusiens révèlent le rôle de l'Occident dans la crise syrienne

 

La grave crise économique et humanitaire qui sévit en Syrie est en grande partie due aux sanctions imposées à l'encontre du pays par les États-Unis et l'Union européenne, lit-on dans les documents de l'Onu publiés par The Intercept.

D'après un rapport onusien et des courriels internes des employés de l'organisation cités par l'édition, les sanctions américaines et européennes portent atteinte aux civils syriens et compliquent l'octroi de l'assistance à ce pays ravagé par une guerre civile dévastatrice.

Avant le début des hostilités en 2011, la Syrie était en mesure de satisfaire tous ses besoins sans aide extérieure, alors qu'actuellement le pays est largement dépendant des importations de médicaments, de produits alimentaires, de carburant et de pièces de rechange, se heurtant à des difficultés en raison des mesures restrictives décrétées par Washington.

Les sanctions américaines entravent également l'acheminement de l'aide humanitaire en Syrie, indique le rapport cité par The Intercept. Dans le même temps, dans leurs courriers personnels, les employés de l'Onu reportent sur les États-Unis et l'UE la responsabilité du déficit de produits alimentaires dans le pays.

En savoir plus

 

Notes : Ça a été la mm choses avec l'Irak, il a de cela quelques années. Les sanctions sont néfastes pour le peuple pas pour les dirigeants, qui peuvent se procuré ceux qui veulent chez les pays amis ! Qui croient par exemple que Kim Jong Un ne peut pas mettre de fromage sur sa pizza à cause des sanctions ! la Chine lui procure tous ceux qu'il veut ! (par contre le peuple lui créve de fain)

 

 

 

La Russie livre 5 tonnes de nourriture aux habitants d'Alep

 

Une opération humanitaire de grande envergure se poursuit dans différentes régions de la Syrie ravagée par le terrorisme. L'armée russe continue d'aider par tous les moyens la population syrienne, en fournissant entre autres des aliments et des médicaments aux familles en détresse.

En savoir plus

 

On notera qu'aucun journaliste français relèguent cette information !

 

 

«La Russie a besoin d'une base aérienne supplémentaire en Syrie»

 

Malgré l'existence de la base aérienne de Hmeimim, les avions russes ont besoin d'une base supplémentaire en Syrie, estime un politologue.

L'opération contre les djihadistes en Syrie n'étant pas terminée, les Troupes aérospatiales russes ont besoin d'une base aérienne supplémentaire dans ce pays, a estimé le politologue militaire russe Alexandre Perendjiev dans une interview accordée à l'agence Sputnik.

« J'estime que les Troupes aérospatiales russes ont besoin d'un deuxième aérodrome sur le territoire de la Syrie, en plus de celui de Hmeimim. Primo, pour permettre aux pilotes militaires de se trouver, après avoir accompli leurs missions, sur un territoire protégé contre les attaques djihadistes. Secundo, il faut que la distance parcourue pour remplir une mission soit la plus courte possible pour assurer le succès de la mission et réduire au minimum les ressources utilisées », a indiqué l'expert.

En savoir plus

 

 

 

Allô, la radio?! Le coup de gueule d'une Britannique contre la propagande antirusse

 

 

Lors d'une discussion sur le vol MH17 abattu en juillet 2014 en Ukraine, une auditrice de la radio britannique LBC a téléphoné au studio pour dire qu'elle « entend trop de propagande de tous les côtés, et il est temps de l'arrêter ».

Lorsque l'animateur, époustouflé, a tenté de rétorquer que la Grande-Bretagne n'abattait pas les avions civils, la dame a répliqué que Vladimir Poutine, selon elle, n'était pas un « bon garçon » mais que le gouvernement britannique faisait encore pire en se mêlant de conflits à travers le monde.

« Nous nous sommes étalés sur la surface du globe comme de l'huile, nous procédons à des interventions à travers le monde. Poutine ne le fait pas », a déclaré l'auditrice, qui s'est présentée comme Yvonne.

« Il y a trop de propagande, nous marchons droit vers la guerre, comme des somnambules », a-t-elle résumé.

En savoir plus

 

 

Notes "Il y a trop de propagande, nous marchons droit vers la guerre, comme des somnambules" C'est  bien dit et  telement vrai !

 

 

 

Le Pentagone a payé 540 M USD pour de fausses vidéos sur Al-Qaïda

 

Lors de la guerre en Irak, le Pentagone collaborait étroitement avec l’agence de relations publiques (PR) Bell Pottinger de Londres, se spécialisant entre autres dans la fabrication de fausses vidéos sur la nébuleuse terroriste Al-Qaïda.

Entre 2007 et 2011, le Pentagone a versé environ 540 millions de dollars à la société de communication Bell Pottinger pour la couverture de la guerre en Irak, notamment l'affirmation de l'image négative d'Al-Qaïda, annoncent les médias américains, se référant au Bureau du journalisme d'investigation (Bureau of Investigative Journalism).

En savoir plus

 

 

Le chef de Daech empoisonné avec trois de ses lieutenants

 

Le chef du groupe terroriste Daech Abou Bakr Baghdadi et trois de ses lieutenants ont été victimes d'un empoisonnement, rapporte l'agence Iraqi Media News Agency, citant une source anonyme.

« Le renseignement a fait savoir que le chef de Daech Abou Bakr Baghdadi et trois autres commandants avaient été empoisonnés lors du déjeuner », a annoncé l'interlocuteur de l'agence.

Selon lui, l'incident s'est produit au sud-ouest de la ville de Mossoul, à proximité de la frontière syro-irakienne. Daech aurait ensuite procédé à des interpellations dans la zone concernée.

En savoir plus

 

 

 

 

Afghanistan : nouvelle percée des talibans à Kunduz

 

Des combattants talibans ont lancé dans la nuit du dimanche 2 au lundi 3 octobre une offensive coordonnée sur Kunduz, l’attaquant en quatre points avant d’y pénétrer, a annoncé un responsable de la police de la ville du nord de l’Afghanistan.

Selon Sheer Ali Kamal, en charge de la zone de police 808 Tandar à Kunduz, l’offensive a débuté vers minuit et les combats se poursuivent à l’intérieur et autour de la ville. « Nous déployons tous nos efforts pour les repousser », a-t-il déclaré.

Les combats ont repris en septembre

Il y a près d’un an, Kunduz avait été brièvement prise par les talibans puis reconquise par l’armée au terme de près de deux semaines d’affrontements. C’était la première fois que les insurgés s’emparaient d’un chef-lieu de province depuis qu’ils ont été chassés du pouvoir en 2001.

Des combats ont repris en septembre entre les insurgés talibans et les forces afghanes à l’intérieur de la ville de Tarin Kot, chef-lieu de la province d’Uruzgan dans le centre de l’Afghanistan.

Source

 

 

La Turquie installe sa première base militaire en Afrique

 

Située près de la capitale somalienne, Mogadiscio, la base accueillera les officiers turcs chargés de former les troupes locales contre les organisations terroristes.

Le camp, dont l'installation a été prévue par « l'accord de coopération dans l'industrie de défense » signé en janvier 2015 entre les deux pays, permettra de former 10 500 soldats somaliens. La base, qui a été approuvée par les Nations unies, sera opérationnelle sous peu.

En savoir plus

 

 

 

Deux tiers des Israéliens pensent qu'il n'y aura pas d'accord de paix

 

Près des deux tiers des Israéliens estiment qu'il n'y aura jamais d'accord de paix avec les Palestiniens, selon un sondage publié à l'occasion du début de la célébration de Rosh Hashana, le nouvel an juif dimanche. Selon ce sondage, 64 % des personnes interrogées pensent que les deux peuples ne parviendront jamais à un accord de paix contre 24 % qui prévoient qu'un tel accord pourrait intervenir, mais pas avant au moins cinq ans, tandis que 4 % prévoient qu'il est possible qu'un accord soit conclu avant cinq ans. Les 8 % restant étant sans opinion.

Lire la suite

 

Notes : Et moi je peux vous affirmer que jamais les Juifs accepteront de perdre la moitié de Jérusalem. Et que le fanatisme islamiste ne changera pas de sitôt

 

 

 

Bosnie-Herzégovine : Les Serbes « ne veulent plus vivre avec les musulmans »

 

Les partis nationalistes devraient sortir gagnants des élections locales en Bosnie-Herzégovine qui se sont tenus dimanche. Les velléités séparatistes des Serbes font craindre une implosion du pays. Reportage à Pale, fief des nationalistes serbes le jour de cette consultation controversée.

« Nous les Serbes, nous avons renoncé à ce concept qu’est la Bosnie-Herzégovine. » Dans la petite ville de Pale, des élections locales succèdent ce week-end à un référendum sauvage la semaine dernière. Elles devraient donner la victoire aux partis nationalistes issus des trois communautés du pays. L’heure n’est pas au vivre-ensemble, comme le laisse comprendre Aleksandar, le tenancier d’un minuscule bar. 

« Les Bosniaques s’accrochent. Comme tous les musulmans, ils font beaucoup d’enfants. Ils savent que dans deux cents ans, ils vont nous dominer démographiquement », assène Aleksandar, planté bras croisés devant un mur tapissé de drapeaux serbes. La théorie du « grand remplacement » et de l’islamisme rampant a de nombreux partisans sur place. « Nous ne pouvons pas vivre ensemble. Nous, les Serbes orthodoxes, nous sommes des gens normaux. Eux, les Bosniaques, à l’instar de tous les musulmans en Europe et dans le monde, recherchent la domination », estime pour sa part Djordje, un grand gaillard au crâne rasé de 37 ans. 

Alors l’idée de diviser la Bosnie-Herzégovine- pour l’instant constituée de deux entités non indépendantes gagne du terrain. « L’indépendance, c’est la volonté de notre peuple. J’espère la voir se réaliser de mon vivant », abonde Milomir, un discret client quadragénaire, en sirotant son café. La semaine dernière, Milomir a été parmi les premiers électeurs à glisser son bulletin dans l’urne pour dire oui au maintien de la « fête nationale » des Serbes de Bosnie le 9 janvier. La cour constitutionnelle bosnienne, les autorités de Sarajevo et la communauté internationale s’opposent à cette fête, jugée discriminatoire. Et pour cause: le 9 janvier 1992 est la date de création de la « République du peuple serbe » par Radovan Karadzic, quelques mois avant le début de la guerre, excluant les non-Serbes de cette entité.

L’Express

 

Notes : "les musulmans en Europe et dans le monde, recherchent la domination " Et il dit vrai , la preuve

Sourate 5.47-48 *Que les gens de l´Evangile jugent d´après ce qu´Allah y a fait descendre.* (c'est-à-dire le Coran) Ceux qui ne jugent pas d´après ce qu´Allah a fait descendre, ceux-là sont les pervers. Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre (la Bible) qui était là avant lui *et POUR PREVALOIR  sur lui. (pour que le Coran prenne le dessus sur la Bible)*  . Juge donc parmi eux d´après ce qu´Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t´est venue. A chacun de vous Nous avons assigné une législation et un plan à suivre.

Sourate  25.52. N’obéis donc pas aux infidèles; et avec ceci (le Coran), lutte contre eux vigoureusement.

 

 

 

 

 

Australie :la moitié des habitants souhaitent bannir l’immigration musulmane

 

Selon une récente enquête d’opinion (menée auprès de 1.000 personnes représentatives de la population) près de 50% des Australiens veulent bannir l’immigration musulmane. Le président de la maison de sondage se dit «renversé» par ces résultats. Une immigrante musulmane bien connue en Australie a ensuite demandé que la liberté d’expression des Australiens soit restreinte…

Le sondage visait à mesurer le soutien des Australiens à la proposition de Pauline Hanson, chef du parti One Nation, d’interdire l’immigration musulmane. Selon le rapport, 49% des répondants soutiennent une interdiction de l’immigration musulmane (60% pour la coalition LNP, 40% pour les Travaillistes et 34% pour les Verts). 

Les principaux motifs invoqués au soutien de cette interdiction sont les suivants: les musulmans ne s’intègrent pas à la société australienne; la menace terroriste; ils ne partagent pas nos valeurs. [...]

The Guardian et Essential Vision

 

 

 

Référendum antimigrants en Hongrie: 95% pour le non, mais quorum non atteint

 

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a essuyé un semi-échec dimanche dans son référendum antimigrants en forme de défi à l’Union européenne, faute d’avoir mobilisé un nombre suffisant d’électeurs, selon de premiers chiffres communiqués par son parti, Fidesz.

Comme escompté, le non aux relocalisations de réfugiés au sein de l’UE l’emporterait largement (95%), mais la consultation est invalide car le taux requis de 50% de suffrages exprimés n’est pas atteint. La participation s’est élevée à 45%, selon de premières données annoncées par le vice-président du Fidesz, Gergely Gulyas. L’opposition avait appelé au boycott ou au vote nul. (Belga)

DHnet.be

 

 

 

Larossi Abballa, le jihadiste qui a tué les policiers de Magnanville, a été inhumé au Maroc

 

Le jihadiste Larossi Abballa, qui a tué en juin un policier et sa compagne à Magnanville (Yvelines) avant d'être abattu par les policiers du Raid, a été inhumé au cours du week-end au Maroc, a-t-on appris lundi 3 octobre auprès de l'avocat de la famille du jeune homme.

Lire l'article

 

 

 

 

Rome : un Ghanéen détruit statues et autels dans quatre églises

 

Panique à Rome: Un Ghanéen entre dans quatre églises et détruit statues et autels

(…) Il Messagero

 

Expulsion de « migrants » algériens: Berlin passe à la vitesse supérieure

 

Conformément à un accord conclu entre Alger et Berlin en 2006, les autorités allemandes tendent accélérer les procédures d’expulsion des ressortissants algériens qui y sont établis illégalement.

A ce propos, Berlin s’est dit prêt à assister l’Algérie et autres pays maghrébins à faciliter les procédures de la réintégration des migrants expulsés dans leurs pays d’origine. Ainsi, les autorités allemandes tentent de convaincre les gouvernements maghrébins d’accueillir leurs ressortissants devenus « persona non grata » au lendemain de la célébration du nouvel an 2016.

Rappelons que le Premier ministre, Abdelmalek Sellal s’était entretenu janvier dernier à Berlin avec la chancelière allemande, Angela Merkel sur la position des autorités algériennes quant à l’intention des autorités allemandes d’expulser les migrants algériens.

Une visite qui était, faut-il le rappeler, intervenue après les harcèlements sexuels dont étaient victimes des femmes allemandes à l’occasion de la célébration du nouvel an (2016) à Cologne en Allemagne.

Echouroukonline

 

 

 

Documentaire belge sur l'échec de l'intégration

 

RTL – 01/15 – « L’intégration est-elle un échec? »

En Belgique, l’émission provoqua une polémique

 

 

 

 

 

L’activiste américano-égyptienne Ayat Oraby appelle au boycott économique des Coptes : Le croissant doit toujours être au-dessus de la croix

 

copte

Dans une vidéo postée sur sa page Facebook le 21 septembre 2016, l’activiste américano-égyptienne basée à New York Ayat Oraby a qualifié l’église copte de « gang, cherchant à créer un mini-Etat copte » et de « mafia à part entière », et traité le pape Tawadros de « criminel ». Oraby a appelé les musulmans à participer à un boycott économique des Coptes.

Lire la suite et voir la vidéo

 

 

________________

Le 1 octobre

 

Daech projette de contaminer l’eau des grandes villes de l’UE et de la CEI

 

Les djihadistes de l’État islamique (Daech) projettent une attaque chimique d’envergure dans les grandes villes du Proche-Orient, de l'Union européenne et de la Communauté des États indépendants (CEI).

Le ministère russe de l'Intérieur a appris que les djihadistes de Daech envisagent de lancer une attaque chimique d'envergure contre les grandes villes du Proche-Orient, de l'Union européenne et de la Communauté des États indépendants (CEI), lit-on dans un document dont la presse a obtenu copie.

Les terroristes ont choisi pour cible le système central d'approvisionnement en eau et se proposent notamment de diluer de puissants médicaments dans l'eau qui alimente les immeubles afin d'empoisonner le plus de gens possible, apprennent les médias russes.

« Les djihadistes entendent utiliser de puissants médicaments et des substances chimiques se trouvant en vente libre », dit le document évoqué.

Pour exécuter ces actes de terrorisme, ils se proposent de faire appel à des « loups solitaires », personnes ayant déserté les zones d'hostilités et ayant regagné leurs pays d'origine.

Source

 

 

Les bombardements se poursuivent à Alep, un grand hôpital de la partie rebelle bombardé

 

Des tirs d'artillerie lourde ont frappé durant toute la nuit de vendredi à samedi la partie rebelle de la ville syrienne d'Alep (nord), où les forces prorégime grignotent du terrain. L'ancienne capitale économique de Syrie est un front très important dans le conflit syrien, qui a fait plus de 300.000 morts depuis 2011 et engendré la plus grande crise humanitaire depuis la Seconde Guerre mondiale.
Le plus grand hôpital des quartiers rebelles d'Alep, déjà bombardé mercredi, a été samedi la cible d'au moins deux barils d'explosifs, a rapporté la Syrian American Medical Society (SAMS), l'ONG basée aux Etats-Unis qui gère cet hôpital.
Toute la nuit, un correspondant de l'AFP a entendu le bruit des combats et des bombardements dans le quartier de Souleimane al-Halabi, dans le centre-ville, et dans celui de Boustane al-Bacha, juste au nord. Souleimane al-Halabi est situé sur la ligne de démarcation qui divise depuis 2012 la partie gouvernementale d'Alep et le secteur rebelle, où vivent environ 250.000 personnes. Les rebelles ont également récemment perdu des positions dans le nord-est de la ville, ce qui permet désormais aux forces prorégime de menacer les quartiers rebelles de Hellok et Haydariyé.

Lire la suite

 

 

 

Irak: la coalition internationale se prépare à monter à l'assaut de Mossoul, bastion de Daech

 

Le début des opérations vendredi du porte-avions français "Charles de Gaulle" en Méditerranée orientale ajoute une pierre à l'édifice international qui se construit en préparation de la bataille de Mossoul, dernière place forte du groupe Etat islamique (EI) en Irak

(..)

Avec 24 chasseurs Rafale Marine à bord, le porte-avions français triple la capacité de frappes aériennes françaises dans la région, où 12 Rafale sont déjà stationnés en Jordanie et aux Emirats arabes unis.

Avec environ 5% du total des frappes de la coalition (15.310) menées depuis l'été 2014, la France est un des principaux contributeurs aux opérations aériennes anti-EI, loin toutefois derrière les Etats-Unis (près de 80% des frappes). Le déploiement du Charles de Gaulle, programmé jusqu'à fin octobre, va également "renforcer nos capacités de renseignement" et "améliorer l'information des forces qui seront amenées à reprendre le territoire de Mossoul", expliquait cet été Jean-Yves Le Drian.

Selon plusieurs responsables occidentaux, cette offensive-clé de la coalition anti-EI pourrait être lancée en octobre dans l'espoir de reconquérir la ville d'ici la fin de l'année. D'après les dernières estimations fournies par le Pentagone, entre 3.000 et 4.500 combattants de l'EI se trouvent actuellement à Mossoul.

En savoir plus

 

 

 

Malgré les annonces, Mossoul ne tombera pas avant des mois

 

Mossoul est un objectif essentiel : le porte-avion Charles de Gaulle triple la capacité de frappes aériennes françaises avec pour but de reprendre la ville, dernier grand bastion de Daech en Irak. Mais la bataille s’annonce périlleuse.

(..)

L'objectif de Mossoul est évidement extrêmement important. C'est une bataille fondamentale puisque c'est le centre économique et le dernier grand bastion. Faut aussi parler de Raqqa, mais Mossoul est le dernier grand bastion tenu par Daech. Il est donc tout à fait probable que cette bataille pour Mossoul sera une bataille difficile, longue. Qui pourra durer sûrement de nombreuses semaines, et peut-être de nombreux mois. Personne ne doit s'attendre à une chute facile de Mossoul.

(..)  L'aviation français intervient en appuie aux troupes irakiennes au sol. Cette opération n'est pas l'offensive, mais elle la prépare. Probablement dans les jours à venir, selon le Général Brisset, car il y a une augmentation des frappes contre l'EI autour de Mossoul. Il faut attendre que des circonstances favorables soient réunies, c'est à dire une concentration suffisante de troupes au sol, irakienne, américaine. 600 soldats américains sont récemment venus s'ajouter aux 4 600 déjà présents dans le pays. Il y a près d'un demi-millier de soldats français en Irak, mais qui ne devraient pas intervenir pendant l'offensive. Le Pentagone compte entre 3 000 et 4 500 combattants de l'EI actuellement à Mossoul.

 

 

 

 

Washington reconnaît ménager le Front al-Nosra en Syrie

 

Les États-Unis reconnaissent qu’ils s’abstiennent de frapper les positions du groupe Front al-Nosra en Syrie.

Les États-Unis ne portent pas de frappes contre le groupe terroriste Front al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, a annoncé vendredi le porte-parole du département d'État américain Mark Toner.

« Non, mais je dois le vérifier. Je ne peux pas l'affirmer », a indiqué M.Toner à la question de savoir sur les États-Unis avaient frappé le Front al-Nosra ces six derniers mois.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avait antérieurement déclaré à la chaîne de télévision BBC que les États-Unis n'avaient jamais frappé les terroristes du Front al-Nosra en Syrie. Selon le ministre, Moscou a de plus en plus de raisons de croire que Washington épargne ce groupe pour l'utiliser dans un plan B prévoyant le renversement du régime syrien.

Source

 

 

Syrie : le Conseil de sécurité discute d'un projet de résolution

 

Les cinq grandes puissances ont eu vendredi une première discussion sur un projet de résolution française sur la Syrie et vont continuer de négocier entre experts, selon des diplomates. La France espère présenter lundi son projet, centré sur la situation dramatique à Alep, à l'ensemble des 15 pays membres du Conseil de sécurité de l'ONU. Lors de la première réunion entre ambassadeurs des cinq pays membres permanents du Conseil (États-Unis, Russie, Royaume-Uni, France, Chine), la Russie n'a pas rejeté a priori le texte, demandant du temps pour l'examiner en détail. « Il n'y a pas eu d'opposition d'emblée des Russes », a affirmé un diplomate.

Le texte appelle à rétablir un cessez-le-feu, conformément à l'accord américano-russe du 9 septembre, afin de permettre un accès humanitaire sans entraves à la population assiégée des quartiers rebelles d'Alep...

Lire la suite

 

 

Cachemire : de nouveaux tirs entre l'Inde et le Pakistan

 

L'Inde et le Pakistan ont à nouveau échangé des tirs samedi dans la région disputée du Cachemire, peu après une offre de médiation du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon. Les échanges ont été dépeints côté indien comme des « tirs d'armes légères et de mortiers ». Ils se sont produits deux jours après l'annonce par New Delhi d'une série de frappes du côté pakistanais de la Ligne de démarcation qui divise le territoire en deux. Ils ont duré environ deux heures au-dessus de la frontière dans le secteur d'Akhnoor, a indiqué à l'Agence France Presse Pawal Kotwal, un responsable civil de la province de Jammu et Cachemire, côté indien. « Nous sommes prêts à toute éventualité, mais la situation est calme dans la région », a-t-il ajouté. Côté pakistanais, l'armée a indiqué avoir « légitimement répondu à des tirs non provoqués » qui ont débuté à 4 heures (vendredi 23 heures GMT) et duré quatre heures dans le secteur de Bhimber, côté pakistanais. Les deux puissances nucléaires, en conflit depuis près de 70 ans au sujet de ce territoire himalayen, n'ont pas fait état de victimes ni de dégâts.

Lire la suite

 

 

 

L’animateur de télévision égyptien Hani Nahhas : Je soutiens l’assassinat de l’écrivain jordanien Nahed Hattar

 

jordanien

L’animateur de télévision égyptien Hani Al-Nahhas s’est déclaré favorable à l’assassinat de l’écrivain jordanien Nahed Hattars pour blasphème, après la publication d’une caricature en ligne. Al-Nahhas a affirmé que le blasphème n’est pas liberté d’expression et que Hattar devrait se tenir devant « le tribunal de Dieu ». Il s’est exprimé sur la chaîne égyptienne Alhadas Elyoum, le 26 septembre 2016.

 

Extraits :

Nahed Hattar : Un écrivain jordanien, Nahed Hattar, a été assassiné hier, quelques minutes avant de devoir se tenir devant un tribunal jordanien. Il y a quelques jours [sic], il a publié une caricature que certains, dont moi, considèrent comme blasphématoire. Quelques minutes avant son procès devant le tribunal jordanien, il a été assassiné, et à présent, il sera jugé devant le tribunal de Dieu. Je déclare, en direct à la télévision…

Lire la suite et voir la vidéo

 

 

Notes :De telle parole, en plus sur une chaine de TV, démontre bien que les valeurs de l'Islam n'ont rien à voir avec ceux de l'Europe

 

 

Menace terroriste: Des agents en civil pourront être armés dans les trains et métros à partir de ce samedi

 

Renforcer « la prévention et la lutte contre les incivilités, contre les atteintes à la sécurité publique et contre les actes terroristes dans les transports collectifs de voyageurs ». Tel était l’objectif de la loi la loi du 22 mars 2016, dite « Loi Savary ».

« Possibilité du port d’arme en dispense de la tenue

A partir de ce samedi, une de ses principales dispositions entre en vigueur : en vertu d’un décret paru vendredi au Journal officiel, des agents de la SNCF et de la RATP pourront patrouiller armés et en tenue civile à dans les trains et métros.

Le texte prévoit « l’extension de la dispense du port de la tenue » et la « possibilité du port d’arme en dispense de la tenue » pour les agents des services internes de sécurité de la SNCF et de la RATP.

Lire la suite

 

 

«Obsédé», «inhumain», l'insaisissable personnalité du tueur de Nice

 

Près de trois mois après l'attentat du 14 juillet, les nombreux témoins entendus par les enquêteurs dressent le portrait d'un homme narcissique, déterminé à commettre un massacre. Mais sa radicalisation et ses ressorts restent mystérieux.

Lire l'article

 

 

 

Hillary Clinton menace la Russie, rien que ça

 

Notes : Vidéo qui date de quelques jours, mais j'ai décidé de la poster pour vous démontrer la dangerosité de cette femme, si elle devenait présidente des USA

 

Commenter cet article