Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

________________

Le 4 septembre

 

 

Alep: l'armée place sous son contrôle plusieurs sites stratégiques

 

Les troupes gouvernementales syriennes et les milices populaires progouvernementales ont repris sous leur contrôle l'enceinte des écoles de l'Armée de l'air et de logistique militaire, situées dans le sud de la ville syrienne d'Alep et occupées par des extrémistes armés.

Lire la suite

 

 

Allemagne : Angela Merkel contestée sur ses terres par l’AfD aux élections régionales (Màj)

 

Un an après la décision d’Angela Merkel d’ouvrir l’Allemagne aux réfugiés, le Mecklembourg-Poméranie occidentale (nord-est) renouvelle dimanche son Parlement régional, un scrutin qui pourrait voir les populistes de l’AfD doubler le parti de la chancelière.

 

 

 

Allemagne : 30.000 kurdes manifestent à Cologne contre Erdogan

 

Près de 30.000 kurdes d’Allemagne ont manifesté samedi à Cologne contre le président turc Erdogan. Une démonstration de force en forme de revanche après le grand rassemblement il y a un mois dans cette même ville en faveur du président turc. Cologne: Des dizaines de milliers de Kurdes manifestent contre Erdogan.

 

Dupont-Aignan veut soumettre les imams de France à un questionnaire de « compatibilité républicaine »

 

Prenant modèle sur Napoléon et les juifs, le candidat souverainiste Nicolas Dupont-Aignan entend soumettre les imams à un questionnaire de « compatibilité républicaine ».

« Assimilation et réconciliation » seront les maîtres mots de la rentrée politique de Nicolas Dupont-Aignan, dimanche à Aubervilliers. Devant ses partisans, le président de Debout la France ménagera un temps fort de sa prise de parole en proposant aux musulmans de France un pacte d’assimilation. Originalité : il s’inspire du questionnaire de Napoléon aux Juifs de France en 1807 (*).

« Si je suis élu, les imams de France devront répondre par l’affirmative à un questionnaire en 10 points montrant qu’ils se plient aux lois de la République. Faute de quoi, ils n’auraient pas le droit de prêcher», explique-t-il au Point.fr.

Deux cent dix ans plus tard, Dupont-Aignan adapte ce questionnaire aux imams musulmans en leur demandant d’approuver « l’égalité entre les hommes et les femmes », « l’acceptation d’un examen gynécologique par un médecin de sexe masculin », « l’approbation de la liberté de changer de religion ou de ne pas en avoir », « la reconnaissance de la liberté d’expression », « l’acceptation de la liberté pour une femme musulmane de ne pas porter le voile », etc. L’interdiction du burkini et du voile à l’université n’échappe pas à ce questionnaire.

« Les catholiques et les juifs se sont soumis à la République. Il n’y a aucune discrimination à demander aux musulmans d’en faire autant. C’est même les respecter que de vouloir les assimiler. Il faut rendre un service aux musulmans français en les soustrayant à la pression salafiste. Mais je ne suis pas un identitaire pour autant , se défend Nicolas Dupont-Aignan, car on ne réconciliera pas certains musulmans avec la France si on ne leur offre comme perspective qu’un petit boulot chez McDo. Il faut susciter un désir de France, donc un projet. » C’est l’autre volet de son programme : une relance économique qui, jure-t-il, doit permettre la « relocalisation d’un million d’emplois en France ». [...]

Le Point via F de souche

 

 

Europe : selon le président du Conseil, « Les capacités d’accueil des migrants/réfugiés sont proches de leurs limites »

 

[...] « Les capacités de l’Europe pour accueillir de nouvelles vagues de réfugiés, sans oublier les migrants clandestins, sont proches de leurs limites« , a assuré M. Tusk lors d’une conférence de presse conjointe avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, en marge du sommet du G20 de Hangzhou (Chine).

« Nous devons être réalistes et pragmatiques« , a-t-il expliqué. « Le problème, ce ne sont pas seulement les réfugiés provenant de pays en guerre comme la Syrie (…). Nous parlons de 60 à 70 millions de personnes déplacées dans le monde, un phénomène qui se produit aussi ici en Asie« .

« Seul un effort à l’échelle mondiale sera en mesure de générer des résultats« , a ajouté M. Tusk, appelant les membres du G20 – y compris la Chine, deuxième économie mondiale – à prendre leur part de responsabilité.

L’UE est divisée sur la question de l’accueil des réfugiés, un an après la décision allemande d’ouvrir ses portes aux migrants. De nombreux États européens, notamment en Europe de l’Est, estiment que la chancelière Angela Merkel a créé un appel d’air migratoire avec cette décision.

Orange

 

 

Les Etats-Unis ont bien piraté l’Elysée en 2012

 

C’est une intrusion inespérée dans le monde du renseignement et des guerres secrètes. A l’occasion d’une conférence devant les élèves de l’école d’ingénieurs Centrale-Supélec disponible en quasi-intégralité sur YouTube, mais passée complètement inaperçue, Bernard Barbier, l’ancien directeur technique de la DGSE, le service de renseignement extérieur français, a confirmé que les Etats-Unis étaient derrière le piratage de l’Elysée ainsi que la responsabilité de la France dans une campagne de cyberespionnage.

Le rôle des Américains dans le piratage, découvert entre les deux tours de l’élection présidentielle, en mai 2012, des ordinateurs des collaborateurs du chef de l’Etat français n’avait jamais été prouvé. Une note interne de la NSA, dévoilée par Le Monde à l’automne 2013, relatant la préparation de la visite de deux hauts responsables français, dont M. Barbier, venus demander des comptes, laissait plutôt entendre que les services secrets israéliens pouvaient être derrière l’opération.
« Le responsable de la sécurité informatique de l’Elysée nous a demandé de l’aide. On a vu qu’il y avait un “malware” [logiciel malveillant] », relate M. Barbier. Après analyse, poursuit-il, « j’en suis venu à la conclusion que cela ne pouvait être que les Etats-Unis » :

« J’ai reçu l’ordre du successeur de M. Sarkozy d’aller aux Etats-Unis les engueuler. On était sûrs que c’était eux. A la fin de la réunion, Keith Alexander [directeur de la NSA] n’était pas content. Alors que nous étions dans le bus, il me dit qu’il était déçu car il pensait que jamais on ne les détecterait et il ajoute : “vous êtes quand même bons.” Les grands alliés, on ne les espionnait pas. Le fait que les Américains cassent cette règle, ça a été un choc. »

Babar ou la fin d’un secret d’Etat
En 2013, Le Monde publie une note dévoilée par Edward Snowden révélant que les services secrets canadiens suspectent « avec un degré modéré de certitude » leurs homologues français d’être derrière une vaste opération d’espionnage informatique débuté en 2009. Côté français, silence absolu. Paris admet s’être doté de capacités défensives mais dément toute activité offensive, un tabou. Jusqu’au récit de M. Barbier.
« Les Canadiens ont fait du “reverse” [remonter la trace informatique] sur un “malware” qu’ils avaient détecté. Ils ont retrouvé le programmeur qui avait surnommé son “malware” “Babar” et avait signé “Titi”. Ils en ont conclu qu’il était français. Et, effectivement, c’était un Français. »

Le Monde

 

 

 

 

________________

Le 3 septembre

 

14 morts aux Philippines. L'ombre d'Abu Sayyaf plane sur l'explosion

 

Un état d'exception a été décrété ce samedi aux Philippines par le président Rodrigo Duterte. La veille, une explosion a fait 14 morts et 67 blessés sur un marché de Davao, fief de Duerte dans le sud de l'archipel.

Le chef de l'Etat présidait vendredi soir une réunion à une dizaine de km du centre-ville où s'est produite l'explosion, sans doute due à une bombe selon sa fille Sarah Duterte, qui est la nouvelle maire de Davao. Le ministre de la Défense, Delfin Lorenzana, a dit soupçonner le groupe islamiste Abu Sayyaf, que Rodrigo Duterte a promis d'éradiquer.

Elu en mai dernier sur un programme axé sur la lutte contre l'insécurité, l'ancien maire de Davao, la plus grande ville des Philippines qu'il a dirigée pendant plus de vingt ans, a promis que les forces de sécurité redoubleraient d'efforts pour lutter contre le crime, le trafic de drogue et les groupes rebelles.

Source

Lire aussi : Philippines : l'attentat revendiqué par le groupe islamiste Abou Sayyaf

 

 

 

L'État islamique revendique une attaque contre des policiers danois

 

Le groupe État islamique a revendiqué vendredi une attaque contre des policiers danois menée par un trafiquant de drogue d'origine bosniaque, mortellement blessé lors de son interpellation.

L'agence Amaq, organe de propagande de l'organisation jihadiste, a qualifié de "soldat de l'EI" ce Danois de 25 ans, identifié dans les médias du pays comme Mesa Hodzic. "L'auteur de l'attaque qui a visé la police de Copenhague (...) a mené cette opération en réponse aux appels à frapper les pays de la coalition", a ajouté Amaq, faisant allusion à la coalition menée par les États-Unis qui frappe les jihadistes en Syrie et en Irak. Cette "attaque" avait eu lieu mercredi soir vers 23h00 à Chistiania, quartier libertaire du centre de la capitale danoise qui depuis les années 1970 abrite une communauté autogérée et un important marché du cannabis.

Lire la suite

 

 

 

Selon le Spiegel, Merkel va prendre ses distances avec la résolution sur l’Arménie du Bundestag (Màj : information confirmée)

 

Angela Merkel a souligné vendredi le caractère non contraignant d’une résolution du Bundestag reconnaissant le génocide arménien, une des nombreuses sources de tensions avec Ankara, partenaire essentiel de l’UE sur la crise migratoire. La chancelière a cependant réfuté l’idée qu’elle cédait ainsi aux pressions du président Erdogan.

[...]

« Les résolutions ne sont pas juridiquement contraignantes, il s’agit de déclarations politiques », a-t-elle insisté, des propos similaires à ceux de son porte-parole et du ministre des Affaires étrangères, alors que la Turquie réfute le terme de génocide pour les massacres d’Arméniens commis au début du XXe siècle.

[...]

Selon l’édition en ligne de l’hebdomadaire Der Spiegel, le gouvernement allemand voulait envoyer vendredi un message conciliant sur le sujet brûlant du génocide arménien à la Turquie.

A en croire Der Spiegel, les autorités turques ont fait savoir aux diplomates allemands négociant à Ankara qu’elles se satisferaient d’une mise au point sur le caractère non contraignant de la résolution.

Source

 

 

Un film de propagande anti-américain montre de jeunes Iraniens détruisant des porte-avions américains avec des cris de guerre

 

Un film de propagande intitulé « Ténacité 2″ a été produit par l’Organisation d’information islamique, un bureau sous la supervision du Guide suprême Ali Khamenei. Selon le site Javan, pro-Khamenei, la production de ce film de sept minutes a duré deux ans. Il présente des représailles iraniennes à une attaque américaine dans le golfe Persique : des jeunes hommes brandissent le drapeau iranien et abattent des porte-avions américains avec leurs cris de guerre. Le film a suscité la colère sur le site web pro-gouvernement asriran.com : le scénario a été qualifié de « faible » et le film comparé à « un film ridicule de Bollywood », lequel occulterait « les capacités militaires iraniennes ». Ce film de propagande a été mis en ligne sur le site web de Javan le 21 août 2016 et sur le site d’Asriran, avec sa critique, le 24 août.

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

 

 

Un journaliste de Libération admet que le centre ville de Bruxelles ressemble à l’ Arabie Saoudite

 

Pour lui, le problème vient «  du déni  » des francophones qui «  refusent de voir ce qui ne va pas  » : «  Quand tu vas à Molenbeek, tu as un choc culturel et physique. On me rétorque qu’en France, nous avons les banlieues. C’est vrai, mais ici, c’est au centre de la capitale. À deux cents mètres de la Grand-Place, tu es en Arabie Saoudite. Il y a un truc qui ne va pas.  »

Du coup, il a cette saillie qui ne va pas plaire dans tous les états-majors de parti : «  S’il y avait une conscience nationale belge, elle devrait se manifester par un vote MR.  »

Le final de son interview donné à nos confrères du Vif ne va pas rehausser la barre de l’optimisme : «  Heureusement, la Belgique n’est pas un pays violent. Et qui n’est pas dans une situation où les extrémistes peuvent prendre le pouvoir. Mais je ne parierais pas sur le fait que ça dure éternellement. Les peuples changent vite. Et il existe chez vous de vrais dangers avec la ghettoïsation, la fragmentation en communautés.  »

Source

 

 

Cazeneuve refuse d’expulser un islamiste belgo-tunisien, placé dans un hôtel aux frais de la république

 

642475860997benabbes

« La justice a refusé la demande de levée d’assignation à résidence de l’islamiste Farouk Ben Abbes ce jeudi soir. L’islamiste belgo-tunisien Farouk Ben Abbes a en effet comparu ce jeudi après-midi devant le Tribunal administratif de Toulouse. Il ademandait la levée de son assignation à résidence. L’audience s’est déroulée à huis-clos et le verdict a été rendu en début de soirée.

Cette figure de la mouvance radicale qui avait été exfiltré de Toulouse le 15 juin sur ordre du ministère de l’Intérieur au prétexte qu’il constituait «une menace particulièrement grave pour l’ordre public» et assigné à résidence pendant près de deux mois à Brienne-le-Château (Aube) [dans un hôtel tous frais payés] , est revenu à Toulouse depuis où il était assigné à résidence, a rejoint son appartement de La Reynerie début août, où il est, là encore, assigné à résidence.

L’homme a refait parler de lui il y a quinze jours, après qu’ont ait appris qu’il a reçu par erreur 15000 de l’Etat français pour une indemnisation qu’il n’aurait pas dû toucher. »

En août dernier le député LR aubois, Nicolas Dhuicq ne voulait pas de cet encombrant « administré » sur sa circonscription. En juillet, il dépose une demande d’expulsion du Belgo-Tunisien et le 22 juillet, Ben Abbes est escorté jusqu’à Roissy où il est installé à bord d’un vol à destination de la Tunisie. L’avion s’apprête à quitter le tarmac quand ordre est donné par le ministère de l’Intérieur de stopper la procédure de décollage et de débarquer Farouk Ben Abbes. Officiellement, la mesure d’expulsion est suspendue au motif de l’interdiction qui est faite au suspect de quitter le territoire.

Lu dans La Dépêche  via le site islamisation.fr

 

 

 

DAESH met en pratique le Coran

________________

Le 2 septembre

 

 

Aveu: les USA incapables de distinguer les modérés des terroristes en Syrie

 

La déclaration est tout bonnement hallucinante: les Etats-Unis ont bel et bien avoué ne pas savoir qui sont les terroristes et qui sont les modérés en Syrie. Les Etats-Unis ont enfin reconnu qu'ils n'arrivaient toujours pas à différencier les milices de l'opposition modérée des groupes terroristes en Syrie. Le problème de la confusion entre les groupes d'opposition modérée et des terroristes en Syrie n’est donc toujours pas résolu, selon le porte-parole du Pentagone John Kirby. "La question de la différenciation des groupes d'opposition qui, pour une raison quelconque, se trouvent au même endroit que les groupes tels que le Front al-Nosra et Daech reste un problème", a-t-il dit lors d'une conférence de presse

Lire la suite

 

Lire aussi : Des combattants entraînés par les USA forment le noyau de Daech

 

 

Attentats du 11 septembre: le FBI a "oublié" d’interroger un suspect clé

 

 

Le FBI n'aurait pas interrogé Omar al-Bayoumi, l'un des suspects clés des attentats terroristes du 11 septembre 2001.

L'un des suspects clés des attentats terroristes du 11 septembre 2001, Omar al-Bayoumi, dont le nom figure dans 28 pages déclassifiées du dossier du Congrès consacré à l'attaque, n'a jamais été poursuivi par le Bureau fédéral d'investigation américain (FBI), selon l'ancien président de la commission du renseignement du Sénat américain Bob Graham interrogé par Sputnik.

Les pages déclassifiées du dossier indiquent notamment qu'al-Bayoumi aurait pu être un agent du renseignement de Riyad ayant assuré la formation d'au moins deux pirates de l'air sur 19

Lire la suite

 
 

Pakistan : attaque contre un tribunal

 

Au moins dix personnes ont été tuées et quarante blessées vendredi dans une nouvelle attaque visant la justice pakistanaise, menée par un kamikaze contre un tribunal de la ville de Mardan, dans le nord-ouest du Pakistan, a indiqué la police.

L'assaillant a lancé des grenades avant de déclencher sa veste explosive au milieu de la foule présente en début de matinée, a indiqué à l'Agence France-Presse un policier, Faisal Shehzad. « Au moins dix personnes ont été tuées », dont deux policiers a-t-il ajouté.

Lire la suite

 

 

En Syrie, "la Turquie risque de faire face à l'armée syrienne"

 

Les militaires turcs, qui mènent une opération antiterroriste dans le nord de la Syrie depuis le 24 août, risquent de faire face à l'armée syrienne s'ils élargissent leur zone d'action.

Les forces turques, qui mènent l'opération terrestre Bouclier de l'Euphrate dans le nord de la Syrie, risquent de faire face à l'armée syrienne voire aux militaires russes s'ils élargissent leur zone d'action, a déclaré jeudi à Sputnik Hediye Levent, commentatrice politique de Damas.

"C'est très probable. A Alep, les territoires contrôlés par l'armée syrienne et ceux contrôlés par les groupes djihadistes sont très proches. Certaines régions d'Alep se trouvent à moins de 50 km de la frontière turque. Ces groupes risquent donc de se retrouver nez à nez. Si la Turquie a l'intention de rester longtemps en Syrie, elle n'évitera pas un affrontement avec l'armée syrienne", a indiqué Mme Levent.

lire la suite

 

 

 

 

La Turquie n’a pas l’intention de céder aux exigences de l’Europe

 

 

 

 

2 Marocains expulsés voulaient commettre des « attentats d’envergure »

 

Deux Marocains, radicalisés et expulsés de France la semaine dernière vers leurs pays, voulaient commettre des « attentats d’envergure » au nom du groupe État islamique en France et au Maroc, a annoncé jeudi le ministère marocain de l’Intérieur.

Vendredi dernier, Bernard Cazeneuve a déclaré que deux Marocains radicalisés avaient été expulsés. « Six expulsions de ce type sont intervenues depuis le début du mois d’août, et 15 depuis le début de l’année« , a-t-il précisé. Une information qui trouve un écho tout particulier dans l’annonce faite par le ministère de l’Intérieur marocain, jeudi.

« L’enquête menée par le BCIJ (Bureau central d’investigation judiciaire) a révélé leurs orientations terroristes et leur adhésion totale à la stratégie » de Daech, selon un communiqué du ministère. « L’un des deux suspects a été recruté par un dirigeant de Daech actif sur la scène syro-irakienne dans le but de coordonner des opérations terroristes d’envergure en France au nom de l’EI« , poursuit le texte.

« En parallèle, l’intéressé a adhéré à une large campagne d’incitation auprès des partisans de Daech pour exécuter des opérations terroristes d’envergure au Maroc prenant pour cible des secteurs vitaux et les différents services de sécurité« , selon le ministère. [...]

Source

 

 

Le risque d'attentat est renforcé par «l'affaiblissement» de Daesh, estime François Molins

 

Le procureur François Molins, lors d'une conférence de presse, après l'attentat de Saint-Etienne du Rouvray, le mardi 26 juillet.

Le procureur de la République de Paris explique craindre le retour au pays de djihadistes français partis en Syrie, dans un entretien au « Monde » publié ce vendredi…

La menace du retour de Syrie

« Quand les organisations terroristes sont en difficulté sur zone, elles recherchent l’occasion de commettre des attaques à l’extérieur », relève François Molins.

L’organisation djihadiste, qui a revendiqué notamment les attentats de novembre 2015 à Paris et Saint-Denis (130 morts) et l’attaque de Nice en juillet dernier (86 morts), a essuyé récemment plusieurs revers militaires en Irak et en Syrie.

Deuxième inquiétude, « la menace du retour » : « on sera à un moment ou à un autre confronté au retour d’un grand nombre de combattants français et de leurs familles », ajoute le magistrat.

Selon François Molins, 2.000 Français sont partis, en transit ou souhaitent se rendre en Syrie, dont environ 700 sont sur zone.

« Des centaines de femmes vont revenir de Syrie », note aussi le magistrat. « On a peut-être été trop scrupuleux au début en se disant qu’elles suivaient leur mari et se cantonnaient à des tâches ménagères en Syrie. Aujourd’hui, elles sont systématiquement interpellées à leur retour et placées en garde à vue », souligne-t-il. A ce jour 59 ont été mises en examen en France, dont 18 détenues.

Par ailleurs, certains primo-adolescents, partis avec leurs parents en Syrie, « mis en scène dans des vidéos d’exécution ou qui subissent des entraînements militaires, vont constituer de véritables bombes à retardement » une fois rentrés en France, avertit François Molins. Selon lui, « une petite vingtaine » de mineurs combattent actuellement dans la zone irako-syrienne.

Un durcissement de la politique pénale en matière de terrorisme

Dans l’hexagone, le nombre de procédures engagées ne cesse de progresser : 982 personnes font ou ont fait l’objet d’enquêtes judiciaires : 280 sont aujourd’hui mises en examen, dont 167 placées en détention, et 577 font l’objet d’un mandat de recherche ou d’un mandat d’arrêt.

Le procureur de Paris relève aussi une hausse des dossiers concernant des jeunes filles mineures, résidant en France et aux « profils très inquiétants ». « Elles sont parfois à l’origine de projets terroristes qui, sur le plan intellectuel, commencent à être très aboutis », s’inquiète-t-il. Début août, une adolescente de 16 ans, administratrice d’un groupe sur la messagerie cryptée Telegram et qui se disait prête à commettre un attentat en France, a été mise en examen et placée en détention provisoire.

Lire la suite

 

 

Marine Le Pen: "Tout sauf Hillary Clinton"

 

La présidente du Front national n'a pas dit directement qu'elle soutenait Donald Trump mais a déclaré sur CNN, comme elle l'avait déjà fait en juillet dans un média français:

"Tout sauf elle." "Pour l'intérêt de la France, c'est tout sauf Hillary Clinton, car je crois qu'Hillary Clinton c'est la guerre, c'est la dévastation, c'est le déséquilibre du monde, ce sont des choix économiques qui sont ravageurs pour le bien de mon peuple, ce sont des choix géostratégiques qui vont engager à des conflits mondiaux", a-t-elle expliqué.

Lire la suite

 
Notes : Marine Le Pen parle aussi du  burkini

 

 

 

Pour Nadine Morano, la France fait face à une « invasion islamiste »

 

Nadine Morano est en guerre contre l’islamisme, et le fait savoir. Au micro de BFMTV et RMC, la candidate à la primaire de la droite et du centre a mené une violente charge contre l’islam, estimant qu’il y avait un « sérieux problème » avec cette religion en France. Pour la proche de Nicolas Sarkozy, la France est menacée par une « invasion islamiste ».

 

 

 

Cannes : le maire dit s’être fait traiter de « chien de chrétien » après son arrêté interdisant le burkini

 

Il est le premier maire à avoir signé un arrêté  » anti burkini ». Le maire de Cannes raconte dans le Point qu’en un mois onze procès verbaux ont été dressés pour infraction et nombre de situations ont pu être réglées sans aller jusqu’à la contravention ». L’élu dit avoir reçu « énormément de messages de soutiens, y compris de musulmans qui refusent l’amalgame avec les porteuses de cette tenue…mais aussi un flot de messages, de menaces d’intimidations et d’insultes, parfois grotesques, il est vrai – je me suis fait traiter de chien de chrétien ou d’agent du terrorisme sioniste » avec des allusions à mon prénom, David… ». Le maire désigne les auteurs de ces messages de haine :  » le Collectif contre l’islamophobie, qui est à l’origine de cette polémique a construit un discours victimaire. Cet épisode a renforcé ma conviction qu’il est le reflet d’un projet politique conquérant, qu’il faut combattre idéologiquement et par des actes ».

Le Point via F de souche

 

 

En bref - L'actualité de France

 

31/08: 1 500 euros volés par des Roms à un arrêt de tramway de Montpellier (34) (source)
31/08: (34) Arrêtée pour vols, elle menace d’égorger les policiers+apologie de Daech (source)
31/08: Ouissem.N tue Arthur.M: 5 ans de prison ferme pour le chauffard en fuite (source)
31/08: 2 escrocs achetaient des bijoux avec des faux papiers, un Ivoirien condamné (source)
31/08: Deux migrants Mongols condamnés à trois ans ferme pour un vol à l’étalage (source)
31/08: (34) Khader condamné à 4 ans de prison ferme pour apologie du terrorisme (source)
31/08: Villiers (94) Une mosquée perquisitionnée, une école coranique mise au jour (source)
31/08: (78) Les migrants clandestins protestent contre leur conditions de logement (source)
30/08: La France ne lui donne pas assez à manger, le clandestin menace de mort (source)
30/08: (59) Youssef+Rabah, multirécidivistes, vol+violences chez une septuagénaire (source)
30/08: 37 mentions au casier, Azzouz Lakdar fait l’apologie du terrorisme+agression (source)
30/08: Yuksel frappe ses parents, Abdelhamid+Walid condamnés pr trafic de drogue (source)

 

 

 

 

 

Paris : les camps de migrants se multiplient dans les rues

 

Depuis plusieurs mois, des camps de migrants improvisés se multiplient dans les rues de Paris, bien souvent dans des conditions sanitaires déplorables. Cette situation préoccupe les autorités et les associations. La ville de Paris promet l’ouverture prochaine de camps de transit pour accueillir et orienter ces demandeurs d’asile.

 

 

 

Calais : 10.000 migrants, «la délinquance et les confrontations explosent, les policiers sont dépassés»

 

Que se passe-t-il à Calais? La crise semblait en voie de règlement. L’été a tout changé. Le nombre de migrants est reparti à la hausse. Il a même doublé en deux mois. L’exaspération des riverains est à son comble. Une manifestation est prévue lundi.

 

 

 

 

13 000 migrants sauvés au large de l'Italie depuis dimanche

 

L'Italie a vu débarquer sur ses côtes quelque 13 000 migrants depuis dimanche.
Une vague intarissable, favorisée par la météo clémente. Les Nations Unies comptabilisent "plus de 105 000 migrants arrivés en Italie" par la mer en 2016, et plus de 3000 noyades.

 

 

 

Notes :J'ai fait quelque recherche récemment et savez-vous qu'il a déjà plus de musulmans en FRANCE qu'il a des chrétiens dans les pays arabo Turque musulmane (Algérie, Maroc, Libye, Mauritanie , Égypte, Turquie, Liban, Iran, Irak, Arabie saoudite, Bahreïn,Jordanie , Koweït, Qatar = 9 840 000 de chrétiens / France + de 10 millions ! ! ! )

 

 

Les reconduites à la frontière ont diminué de près de 20% sur six mois

 

Les reconduites à la frontière ont diminué de 19,8% sur les six premiers mois de l'année, révèle Le Figaro vendredi.

2.000 clandestins de moins. "Depuis janvier, les expulsions de clandestins ont concerné 2.000 individus de moins que sur la même période l'an dernier", annonce le quotidien qui a pu se procurer les données de la Direction générale des étrangers en France, pour le premier semestre 2016. Un document réalisé par le Département des statistiques, des études et de la documentation (DSED) de cette administration directement rattachée au ministère de l'Intérieur, précise le journal.

8.660 personnes reconduites à la frontière. "Le cumul 2016 des 'retours', 'réadmissions' dans l'espace Schengen et autres 'renvois' a concerné 8.660 illégaux du 1er janvier au 30 juin 2016, contre 10.800 étrangers en situation irrégulière

Lire la suite

 

 

 

Santé d'Hillary Clinton: un thème tabou des médias US lourd de licenciement

 

Selon l'édition britannique Breitbart, la direction du journal américain a licencié le blogueur David Seaman, qui avait publié deux colonnes portant sur le scandale autour de la soi-disant mauvaise santé de Mme Clinton. Plus tard, les deux articles ont été retirés du site du journal "sans explication", selon M.Seaman. En outre, son compte dans le Huffington Post a été bloqué.

"Est-ce que les gens ne sont pas protégés par le premier amendement (de la Constitution, qui protège la liberté de l'expression et de la presse, ndlr.)?", a écrit David Seaman sur son Twitter.

Cet incident entourant le licenciement d'un journaliste qui évoque la santé de la candidate démocrate n'est pas unique. Lorsque, par exemple, l'animateur radio et médecin Drew Pinsky s'est dit sur les ondes "gravement préoccupé" au sujet de la santé d'Hillary, son programme a été fermé.

 
Note : Justement une vidéo circule sur le net
 
 

Commenter cet article