Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

________________

Le 8 mai

 

 

 

Les Etats-Unis empêchent-ils l'armée syrienne de libérer Alep?

 

 

Le gouvernement américain aurait pu agir de manière à empêcher l'armée syrienne de reprendre le contrôle de la ville d'Alep actuellement aux griffes du groupe terroriste Front al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, a estimé le sénateur de l'Etat américain de Virginie Richard Black dans un entretien à Sputnik.

Washington n'a jamais été déterminé à contrer les terroristes en Syrie de manière sérieuse, ayant du mal à faire la distinction entre les terroristes et les prétendus modérés.

"Ce qui m'est évident, c'est que les Etats-Unis s'emploient délibérément à freiner la progression des troupes gouvernementales syriennes qui sont sur le point d'écraser le Front al-Nosra et de libérer Alep une fois pour toutes", a affirmé le sénateur qui vient de revenir de Damas où il a rencontré Bachar el-Assad.

Plus tôt dans la semaine, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov avait également exprimé son point de vue à ce sujet. Les forces dites de l'opposition "modérée" en Syrie pourraient rester volontairement sur des positions proches de celles du Front al-Nosra afin de les couvrir contre les attaques ou d'essayer de saper le cessez-le-feu en Syrie.
"J'ai l'impression, et certaines informations encore non vérifiées le confirment, que ces groupes (de l'opposition "modérée", ndlr) restent volontairement sur les positions du Front al-Nosra, pour qu'on ne touche pas le Front lui-même", avait signalé M. Lavrov.
Lire la suite

 

 

 

Syrie, Ukraine: l'ex-chef du renseignement français vide son sac


"Absurdité totale", soumission aveugle aux intérêts américains… L’ancien directeur du renseignement à la DGSE ne mâche pas ses mots pour décrier les erreurs commises par la France en Syrie et en Ukraine.

Les Français se sont trompés sur la Syrie et l'Ukraine, a déclaré l'ancien directeur du renseignement à la DGSE Alain Juillet dans un entretien à Paris Match.

"Dans l’affaire ukrainienne, c’est flagrant. Pour aller dans le sens des Américains, nous n’avons pas anticipé les conséquences de l’embargo contre la Russie. Cela crée des problèmes chez eux, mais regardez ce qu’il se passe chez nous avec l’agriculture! Nous lui avons coupé son débouché vers la Russie. Ce n’est pas glorieux", a-t-il avoué.  

Le président actuel de l'Académie de l'intelligence économique a noté que même aux Etats-Unis, on commence à dire que la crise dans les relations entre l'Occident et la Russie a été montée de toutes pièces par les néoconservateurs américains.

"La montée en puissance de Donald Trump nous montre que les Américains commencent à laver leur linge sale. Quand Trump dit que la guerre en Irak était une erreur, il brise un tabou chez les Républicains, qui avaient enterré l’affaire. Et pour l’Ukraine, c’est pareil… La crise en Ukraine a encouragé tous les trafics, tout ça pour une histoire de radars aux frontières voulus par les néoconservateurs", a-t-il confié.

Selon Alain Juillet, l'approche française de la crise en Syrie était tout à fait irréaliste.

"Il est certain que sur la Syrie ou l’Ukraine, les Français se sont trompés. Soit les services ont donné de mauvaises informations, soit ce sont les politiques qui, malgré les informations, ont voulu aller dans un sens qui n’était pas celui de la réalité. Sur la question syrienne, on a ignoré la réalité", estime M.Juillet.
Lire la suite

 

 

L’Union européenne se dote d’un défenseur de la liberté religieuse

 

jan_figel

Jean-Claude Junker, président de la Commission européenne, a annoncé, le 6 mai, la création d’un nouveau poste de représentant qui aura pour mission de surveiller les restrictions croissantes à la liberté religieuse dans le monde. La décision de création de ce nouveau poste remonte la résolution de février dernier relative aux massacres commis par l’État Islamique contre les minorités religieuses et notamment contre les chrétiens. Ján Figel, ancien commissaire européen, homme politique et catholique slovaque, occupera ces fonctions d’envoyé spécial pour la promotion de la liberté de religion et de croyance en dehors de l’Union européenne.

Source : Zenit, via christianophobie.fr 6 mai

 

 

 

Le nouveau maire de Londres Sadiq Khan appelle à l'unité

 

 

En Syrie, 55 terroristes de Daech tués dans des frappes turques

 

Ces derniers mois, les environs de la ville turque de Kilis ont été à plusieurs reprises pilonnés depuis la zone frontalière syrienne sous contrôle de Daech.
En Syrie, 55 combattants du groupe terroriste Etat islamique (Daech) ont été tués suite au bombardement des positions des djihadistes par l'artillerie turque, annonce l'agence IHA.

Le bombardement turc a eu lieu au nord de la ville syrienne d'Alep. Les cibles ont été repérées par le biais des drones et grâce à d'autres renseignements. Les militaires ont également annoncé avoir éliminé trois véhicules appartenant aux terroristes, ainsi que trois lance-roquettes, rapportent des médias européens.

Ces derniers mois, la région de la ville turque de Kilis a été à plusieurs reprises pilonnée depuis la zone frontalière syrienne contrôlée par l'Etat islamique. Ces frappes ont fait 20 morts, l'artillerie turque ayant à chaque fois riposté.
Source

 

 

Égypte : huit policiers tués par l'EI

 

Le meurtre de huit policiers tués dimanche a été revendiqué par la branche égyptienne du groupe djihadiste État islamique (EI). Ce mouvement qui a fait allégeance à l'EI en novembre 2014 a déjà revendiqué la plupart des attaques et attentats qui ont fait des centaines de morts parmi les policiers et les soldats en Égypte ces trois dernières années.

« Une unité de soldats du califat a attaqué un minibus transportant huit apostats de la police criminelle à Helwan (...) et les a tous tués », affirme l'État islamique Égypte sur l'un de ses comptes Twitter. Il assure avoir ainsi « vengé les femmes pures détenues dans les prisons des apostats ».

Lire la suite

 

 

 

Comment identifier des terroristes parmi les réfugiés? L'UE le sait!

 

L'Union européenne enverra des agents spéciaux dans les pays qui accueillent les réfugiés afin d'identifier des terroristes potentiels parmi les migrants.

"Europol, suite à l'appel de la Commission européenne et des Etats membres, déploie des experts de lutte contre le terrorisme dans divers points chauds en Grèce et en Italie pour aider les autorités grecques et italiennes à identifier des terroristes potentiels, des personnes qui ont eu l'occasion d'utiliser l'afflux de plusieurs milliers de réfugiés arrivant en Europe", a indiqué le colonel espagnol Manuel Navarrete dans une interview au journal El Pais.

Lire la suite

 

 

Les USA déploient discrètement des troupes terrestres au Yémen

 

Les USA déploient discrètement des troupes terrestres au Yémen

Après avoir retiré leurs militaires il y a plus d'un an, les Etats-Unis se sont discrètement engagés dans la guerre terrestre au Yémen, en déployant un petit groupe pour aider la coalition dirigée par l'Arabie saoudite.

Selon le Pentagone, une équipe des forces terrestres américaines a récemment débarqué au Yémen pour fournir aux forces spéciales d'Arabie saoudite et des Emirats arabes unis du renseignement, de l'information provenant des avions espions, des conseils et d'autres types d'assistance, rapporte U.S. News & World Report.

Lire la suite

 

 

 

Daech aurait mis la main sur de l’aide humanitaire britannique pour 6 M EUR

 

L'aide humanitaire britannique envoyée en Syrie, valant des millions d’euros, aurait pu tomber entre les mains des djihadistes.

La révélation étonnante vient d’un rapport du Département britannique du développement international (DFID) au sujet d'un programme visant à fournir une aide humanitaire aux réfugiés pris dans le conflit en Syrie.

Dans ce document, le DFID reconnaît que le "risque le plus grave" de ses programmes, dans ce pays déchiré par la guerre, est "le détournement de l'aide humanitaire à grande échelle, notamment à des fins de terrorisme".
Lire la suite

 

 

 

Corée du nord : usage de l'arme nucléaire qu'en cas d'agression

 

Alain Juppé : « Non au retour de la haine de l’autre, qui menace de remettre en cause le miracle européen »

 

 

Tribune d’Alain Juppé, maire (LR) de Bordeaux et candidat à la primaire à droite en vue de la présidentielle, intitulé  » Oui à l’Europe debout ! ».

En cet anniversaire du discours fondateur de Robert Schuman, constatons-le : l’Europe ne fait plus rêver. [...]

Pire : ses nations elles-mêmes sont saisies d’une angoisse identitaire aussi contagieuse qu’inédite. Pour la première fois depuis la guerre, l’expression de la haine de l’autre se banalise dans les discours politiques.

Et pourtant, l’enseignement commun à la série de tempêtes qui se sont succédé depuis dix ans est qu’il n’est pas de réponse efficace en dehors du cadre commun européen. La finance internationale en folie, les exodes migratoires, le terrorisme islamiste, les excès belliqueux des nationalismes, l’évasion fiscale massive des multinationales, les négociations commerciales opaques avec les Etats-Unis ou la Chine : chacun de ces défis suscite partout la tentation du repli sur soi et profite partout aux démagogues nationalistes. Pourtant, les sondages le montrent : le bon sens populaire sait bien que l’unité d’action des Européens est la condition préalable à tout espoir d’efficacité. […

Non à Washington, à Pékin, à Ankara ou à Moscou, à chaque fois que les relations sont déséquilibrées : l’Europe sera jugée sur sa capacité à faire prévaloir ses intérêts et ses valeurs dans la négociation du projet de traité transatlantique, comme dans celle de l’accession de la Chine au statut d’économie de marché. Et, chez nous, non aux tentations délétères du populisme et du protectionnisme, non au retour de la haine de l’autre, qui menacent de remettre en cause le miracle européen lui-même : une famille unie de nations guéries du nationalisme, fières de partager les mêmes valeurs de civilisation.

Le Monde

 

Notes : Le miracle européen ! Ou plutôt le rêve qui finira en cauchemar . La France connaitra  bien pire que le nazisme

 

C10. Q55

Les malheureuses nopces celebreront
En grande joye mais la fin malheureuse,
Mary & mere nore desdaigneront,
Le Phybe mort, & nore plus piteuse

 

Les gouvernements célèbreront des alliances malheureuses
Cela les mettra en grande joie mais à la fin ses alliances amèneront le malheur
La Vierge Marie et l’Église seront dédaignées
La monarchie morte & en plus piteuse état

 

 

 

Hollande : «Nous avons bien redressé le pays depuis 4 ans»

 

 

En marge des commémorations du 8 mai 1945 dimanche matin, le chef de l’État a défendu son bilan.

Le chef de l’Etat a déposé une gerbe au pied de la statue du Général de Gaulle en bas des Champs-Elysées, avant de remonter en voiture l’avenue, entouré par la Garde Républicaine. Il a ensuite rejoint les membres du gouvernement, comme Jean-Yves Le Drian (Défense), Emmanuel Macron (Economie), Ségolène Royal (Ecologie) et des personnalités politiques, telles que Nicolas Sarkozy, président de LR, près de l’Arc de triomphe. Il a ravivé la flamme du Soldat inconnu.

«La guerre, on pourrait penser que c’est de l’histoire, hélas elle est aussi à nos portes, en Syrie, en Irak, au Sahel», a commenté le chef de l’Etat sur France 2, regrettant aussi que l’Europe soit aujourd’hui «menacée par la dislocation, par l’oubli».

«Nous avons bien redressé le pays depuis quatre ans, je fais en sorte qu’il y ait un certain nombre de redistributions, dans la maîtrise de nos finances publiques», a expliqué Hollande, favorable à «un soutien à des catégories qui ont participé à l’effort».

«Je veux que les Français soient fiers de leur pays, se disent que nous avons une belle et grande histoire, que nous avons fait des efforts pour être encore plus respectés, que nous avons une parole qui porte», a détaillé le président de la République.

Cette cérémonie du 8 mai, «ce n’est pas le souvenir, c’est l’avenir que nous avons à faire ensemble», selon lui.

Le Figaro

 

 

 

 

 

Trump vs Clinton : Les États-Unis resteront-ils un pays majoritairement blanc et anglo-saxon ?

 

Donald Trump sera donc le candidat des Républicains. L’establishment du parti voulait promouvoir l’un des siens, Bush par exemple, frère de l’ancien président. Ces dernières semaines il s’était rabattu sur le candidat ultra conservateur, Cruz, qu’il détestait pourtant. Mais c’est Trump le milliardaire populiste qui l’a emporté. Les adversaires du match de novembre sont désormais connus.

 

 

D’un côté Hillary Clinton sera soutenue, comme avant elle Obama, à la fois par les patrons les plus emblématiques de Wall Street (Apple, Microsoft…) et par les minorités (les Noirs, les Hispaniques). De l’autre, Trump sera le candidat de la classe moyenne blanche, encore majoritaire mais en perte de vitesse accélérée, menacée à la fois par la mondialisation et par l’immigration hispanique. [...]

Retrouvez la suite de cette chronique (ainsi que l’ensemble de ses tribune libres) sur le blog de Paysan Savoyard

 

________________

Le 7 mai

 

 

Obama demande le soutien militaire de l’UE dans une guerre éventuelle contre la Russie

 

(infos du 2 mai - mise a jour)

Selon un article du 23 avril publié par Deutsche Wirtschafts Nachrichten (Nouvelles économiques allemandes), le président américain Barack Obama «exige le déploiement actif de la Bundeswehr [forces armées de l’Allemagne, y compris leur Armée, la Marine et la Force aérienne] sur les frontières orientales de l’OTAN» en Pologne et dans les républiques baltes, rejoignant ainsi là-bas le quadruplement des forces américaines à proximité des frontières de la Russie.

Ceci est une violation absolue de ce que le dirigeant russe Mikhaïl Gorbatchev avait accepté en mettant fin à l’Union soviétique et au Pacte de Varsovie – organisation miroir de l’OTAN – et c’est aussi l’aboutissement d’un processus qui a commencé peu de temps après que Gorbatchev a accepté les conditions de l’Amérique, qui incluaient que l’OTAN «ne bouge pas d’un pouce vers l’est».

Lire la suite

 

 

 

Al-Qaïda sur le point de créer un Emirat dans le nord de la Syrie

 

Un magazine américain analyse la stratégie et la tactique du Front al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, qui renforce "en douce" son influence dans la région.

L'organisation terroriste Al-Qaïda a de grandes ambitions en Syrie, lit-on sous la plume de l'expert américain Charles Lister dans son article pour le magazine Foregn Policy.

"Au cours des trois dernières années, un nombre record de membres chevronnés de ce groupe sont arrivés en Syrie. Ce phénomène est à considérer dans le cadre de la renaissance voilée de l'autorité centrale d'Al-Qaïda, au seuil même de l'Europe", déclare l'expert.
Lire la suite

 

 

 

Un musulman à la tête de Londres? Les journaux s'emballent...

 

 

Ainsi titre l’Express, ainsi titrent la majorité des médias européens, comme si les yeux du monde étaient tout à coup tournés vers la seule ville de Londres et que le destin de l’humanité en dépendait.

Il faut dire qu’en ces temps de Padalgam généralisé, la nouvelle fait le buzz !

Un Musulman !!!

On sait qu’il est travailliste, on sait que son père était chauffeur de bus, on sait qu’il est d’origine pakistanaise, mais on titre qu’il est musulman.

 

Est-ce sa religion qui compte gouverner la capitale britannique ? En quoi cette information doit-elle prédominer les autres ?

A-t-on appris comment il compte lutter contre la pauvreté, le terrorisme ? A-t-on appris quel programme économique il allait appliquer ? NON !

Outre Manche, les électeurs auront eu cette information pour faire le bon choix, mais en France, on s’en fout ! On ne retient qu’un seul mot : Musulman.

 

Pourquoi insister autant ?

La réponse est des plus simples : pour nous montrer combien les musulmans sont parfaitement intégrés à l’UE (rappel que le Brexit est toujours d’actualité). Pour nous montrer combien la réussite d’un musulman en ces moments de tensions religieuses, peut être un bienfait.

 

Ce qu’ils omettent de préciser, c’est que Londres est très cosmopolite avec plus de 30% de population d’origine étrangère et que certains grands quartiers de Londres sont entièrement sous les lois de la charia !
Pas étonnant donc que ce candidat à la mairie soit favori des sondages avec 10 points d’avance sur son adversaire.

Riez bien, journaleux. Applaudissez ! Et quand la religion sera pour toute l’Europe, le seul programme retenu pour une élection et que l’on verra la charia piétiner le code civil, vous pleurerez ?

Les résultats du vote se feront bientôt connaître… le début d’une nouvelle ère ?

Après l’Ère chrétienne, nous voici plongés dans l’Ère musulmane !

Sponsorisée par l'AFP.

 

 

 

 

 
 

Turquie : la prison pour avoir révélé des livraisons d'armes aux djihadistes

 

 

 

 

Turquie : le Premier ministre Ahmet Davutoglu poussé vers la sortie

 

Etat islamique : un frère d'Abdelhamid Abaaoud condamné au Maroc pour apologie du terrorisme

 

Dans la famille Abaaoud, on connaissait Younes, 14 ans, le jeune frère emmenée en Syrie par Abdelhamid Abaaoud et qui chercherait désormais à se venger. Mais il y a aussi Yassine, né en 1995, et qui vient d'être condamné par la justice marocaine pour "apologie du terrorisme" et "non dénonciation de crime terroristes" à deux ans de prison. Son arrestation datait d'octobre 2015, soit un mois avant les attentats. Selon son avocat, cité par l'agence de presse marocaine MAP, Yassine Abaaoud n'était "pas au courant" des projets terroristes de son frère puisqu'il se trouvait en prison à ce moment-là.

Lire la suite

 

 

Romain Caillet, expert du djihad et fiché « S », remercié par BFMTV

 

Suite à ces révélations, BFM-TV annonce stopper sa collaboration.

Depuis fin Mars 2016, Romain Caillet est intervenu à quelques reprises sur BFMTV en tant que consultant extérieur sur les questions de djihadisme. La chaîne l’ayant à l’époque sollicité pour ses compétences reconnues sur le sujet.

A l’occasion de ses discussions avec BFMTV, Romain Caillet n’a pas jugé utile de préciser à la chaîne un certain nombre d’éléments importants de son passé, liés directement aux questions qu’il devait évoquer à l’antenne. BFMTV le regrette. Dans ces conditions, Romain Caillet ne peut pas poursuivre son travail de consultant extérieur sur BFMTV.

bfmtv

 

 

Procès pour terrorisme au Québec : «l’islamophobie» n’est pas une raison pour cacher la preuve au public

 

La Cour du Québec a réitéré le droit fondamental à un procès public jeudi et rejeté la demande de deux accusés de terrorisme, qui souhaitaient qu’une partie de la preuve amassée contre eux soit cachée au public sous prétexte qu’elle risque de compromettre leur droit à un procès équitable en alimentant « l’islamophobie » et « le climat de panique » au Québec.

(…)LaPresse.Ca

 

 

Sicile : 1 800 migrants secourus par la marine italienne

 

Depuis le début de l'année, plus de 30 000 réfugiés sont passés par le canal de Sicile pour tenter de rallier l'Union européenne par la Méditerranée.

Lire la suite

 

 

En bref - L'actualité de France

 

07/05: Blois: Kamel terrorise une assistante sociale dans son bureau (source)
06/05: Kamel agresse le personnel de Pôle Emploi à Nice: tribunal (source)
06/05: Coups de couteau entre Africains au foyer Adoma de Roanne (source)
05/05: La mère de la terroriste Hasna Aït Boulahcen réclame justice (source)
05/05: Prison/Fleury-Mérogis: Le nom de Salah Abdeslam est scandé (source)

 

 

 

Corée du Nord : Kim Jong-Un et «le son grisant de la bombe H»

 

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un ouvre le congrès du parti unique, le premier depuis 1980.

Les appétits nucléaires de Kim Jong-Un ne sont plus à démontrer. Dans son discours d'ouverture du premier congrès depuis 1980 du parti unique en Corée du Nord, le dirigeant a félicité, vendredi, les scientifiques pour « avoir créé un événement miraculeux en faisant retentir le son magnifique et grisant de la première bombe H de notre république ».

Le discours prononcé devant 3 000 cadres, et retransmis à la télévision d’État, a été fréquemment interrompu par des tonnerres d'applaudissements, avec une ovation debout quand il s'est achevé.

L'essai, réalisé le 6 janvier, « a clairement démontré au monde entier notre esprit invincible et notre puissance illimitée (...) en réponse à la pression malveillante et aux sanctions des forces ennemies », s'est réjoui le dictateur devant des milliers de délégués venus de toute la Corée du Nord pour assister à Pyongyang à ce rassemblement exceptionnel du Parti des travailleurs de Corée (PTC), dans l'imposant Palais du 25 avril. La plupart des experts doutent que l'essai de janvier ait pu être celui d'une bombe H, arguant que l'énergie libérée était bien trop faible.

Lire la suite

 

 

 

Commenter cet article