Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_______________

Le 19 fevrier

 

 

Le spectre de nouveaux attentats plane sur l’Europe

 

D'après le directeur d'Europol, Rob Wainwright, les terroristes du groupe extrémiste Daech pourraient perpétrer de nouveaux attentats en Europe.

"On s'attend à ce que l'EI et d'autre groupes terroristes religieux perpètrent de nouveaux attentats terroristes quelque part en Europe, il est probable qu'ils causeront des pertes parmi la population", a déclaré Rob Wainwright dans une interview au journal suisse Neue Zuercher Zeitung.

Le directeur d'Europol a une nouvelle fois souligné que l'Europe faisait actuellement face à la menace terroriste la plus élevée en dix ans. Il a également ajouté que les attentats pouvaient être perpétrés par des groupes mais aussi par des "loups solitaires".

"Il existe un risque que les attentats à venir soient perpétrés par des terroristes indépendants, le danger n'a pas diminué", a déclaré M.Wainwright.

Lire la suite

 

 

 

Inquiétude après la disparition d'un matériau radioactif en Irak

 

L'étui contenant un isotope, a été volé l'année dernière dans un site pétrolier à Bassora. Les autorités irakiennes craignent son utilisation par l'Etat islamique.

Le matériau radioactif était stocké dans un étui de la taille d’un ordinateur portable. Il a été volé l’an dernier dans le sud de l’Irak, a révélé mercredi l’agence de presse Reuters. Inquiètes qu’il ne finisse dans les mains de l’Etat islamique (EI), les autorités irakiennes n’ont toutefois pas demandé l’assistance de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), prévenue en novembre.

Lire la suite

 

 

 

Libye: plus de 40 morts dans un raid aérien contre des djihadistes

 

Attribuée aux Américains, l'opération visait une maison près de Tripoli où se réunissaient des djihadistes tunisiens affiliés à l'Etat islamique, dont certains commanditaires des attentats de Sousse et du musée du Bardo.

Un raid aérien attribué aux américains a frappé vendredi une maison où s'étaient réunis des membres présumés du groupe Etat islamique, rapporte le New York Times. Plus de 40 personnes ont été tuées dans le bombardement intervenu dans la localité de Sabrata, à 70 km à l'ouest de Tripoli. La maison a été entièrement détruite, a précisé un responsable de la ville, Hussein al-Dawadi, en précisant que «la grande majorité des morts étaient des Tunisiens qui étaient probablement des membres de l'EI».

Lire la suite

 

 

 

 

Soudan du Sud : une base de l'ONU attaquée, 18 morts

 

Plusieurs hommes armés ont ouvert le feu sur des civils réfugiés dans une base de l'ONU. Une quarantaine de personnes ont été blessées selon MSF.

Des hommes armés ont ouvert le feu sur des civils réfugiés dans une base de l'ONU au Soudan du Sud, tuant au moins 18 personnes, selon un bilan de Médecins Sans Frontières jeudi soir, les Nations unies dénonçant ces nouvelles violences dans un pays déchiré depuis plus de deux ans par une guerre civile. Les échanges de tirs entre jeunes d'ethnies rivales ont commencé mercredi soir dans la base de Malakal, capitale de l'Etat pétrolier du Haut-Nil (nord-est), l'un des principaux champs de bataille du conflit, et se sont poursuivis jeudi matin. Parmi les morts figurent deux Sud-Soudanais travaillant pour MSF, et une quarantaine de personnes ont aussi été blessées, selon un bilan provisoire de l'organisation humanitaire dans un communiqué daté de Juba.

Lire la suite

 

 

 

Le double jeu turc en Syrie

 

Alors que la Turquie se dit en guerre contre Daech, ses cibles sont en fait les Unités de Protection du Peuple (YPG), une émanation du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), l'ennemi juré d'Erdogan.

Il y a encore quatre ou cinq ans, la Turquie se pensait en puissance régionale et force de stabilisation dans un environnement troublé. Aujourd'hui, le pays dirigé par le "sultan" Recep Tayyip Erdogan est devenu une sorte de Dr Folamour placé au cœur d'un Moyen-Orient aux convulsions sanglantes. C’est surtout un voisin de la Syrie et un acteur trouble de la guerre civile, au double ou triple jeu ; mais c’est aussi un Etat membre de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan), allié des Etats-Unis.

En quelques mois, la Turquie a replongé dans sa "sale guerre" interne contre la minorité kurde du sud-est du pays, risqué une escalade majeure avec la Russie en abattant un bombardier russe qui avait traversé son espace aérien, et, dernièrement, commencé à bombarder des combattants kurdes syriens pourtant engagés contre celui qui est théoriquement leur ennemi commun, le groupe Etat islamique. Ira-t-elle plus loin ? Jusqu'à une offensive terrestre en Syrie, avec l'aide de l'Arabie saoudite et de pays du Golfe, comme elle en fait peser la menace ? Ce serait une nouvelle aggravation de ce conflit qui transforme le sol syrien en théâtre d'affrontements régional et international.

(..)

La Turquie est tentée d'intervenir en Syrie pour créer une zone tampon le long de sa longue commune avec ce pays, et stopper ainsi les liens entre le PKK et ses alliés syriens. Au risque d'entrer en collision avec la Russie qui défend l’"intégrité territoriale" syrienne pour le compte de Bachar al-Assad. Que feraient les Etats-Unis ? Et l'Europe qui compte sur la Turquie pour stopper le flot de réfugiés syriens qui ne cesse de croître ? A l'heure où l'on parle, d'un côté, d'un hypothétique cessez-le-feu, on risque, de l'autre, une escalade majeure qui ne rendra pas la paix plus proche. Qui peut l'empêcher ?

Lire la suite

 

 


Washington à Ankara: laissez les Kurdes et occupez-vous de Daech

 

Les États-Unis ont de nouveau exhorté la Turquie à cesser les frappes contre les Kurdes et à concentrer davantage ses efforts sur la lutte contre le groupe terroriste Daech, a déclaré jeudi le porte-parole du Pentagone, John Kirby.

"Nous appelons (la Turquie, ndlr) à se concentrer sur les frappes contre l'État islamique, car c'est un ennemi commun", a-t-il relevé.

"Washington reconnaît le droit de la Turquie à l'autodéfense légitime", a-t-il ajouté. M. Kirby a toutefois refusé de considérer les Kurdes syriens comme des terroristes, tout en les exhortant à mettre immédiatement fin à l'offensive menée dans le nord de la province d'Alep.

Lire la suite

 

 

 

Ex-chef de l'armée britannique: c'est la Russie qui agit efficacement en Syrie

 

Le Royaume-Uni est dans une spectaculaire impasse en Syrie en soutenant le "camp perdant" et doit suivre l'exemple de la Russie en effectuant des frappes aériennes pour soutenir Assad, a affirmé le général Richard Dannatt, cité par le quotidien britannique Daily Express.
M.Dannatt, ancien chef d'Etat-major, a déclaré que le moyen pour vaincre l'Etat islamique n'était que la force militaire.

Il a toutefois ajouté que seules les frappes aériennes ne suffiraient pas à mettre un terme à la guerre civile de cinq ans ainsi qu'à éliminer le groupe terroriste.

Selon le général, qui a été à la tête de l'armée britannique entre 2006 et 2009, la solution définitive à la crise nécessite une opération terrestre même si l'opération aérienne peut y contribuer.

"Les conflits ne sont résolus que sur le terrain. On a besoin de militaires agissant sur le terrain pour trouver une solution, mais dans un cadre diplomatique et politique. Voilà ce qui manque en Syrie", a-t-il expliqué.

Lire la suite

 

 

Syrie: de nouveaux détails sur l’opération saoudienne en gestation


Le Financial Times a dévoilé les détails de l'éventuelle opération terrestre de l'Arabie saoudite en Syrie.

Alors que les Etats-Unis soutiennent une position modérée vis-à-vis de la situation en Syrie, proclamant la nécessité d'un règlement politique, les médias foisonnent de publications sur une intervention terrestre imminente d'Etats proche-orientaux. La Turquie a commencé à bombarder les positions des Kurdes en Syrie. Des centaines de soldats aux ordres d'Ankara viennent de traverser la frontière turco-syrienne et d'être déployés dans la province d'Alep. L'Arabie saoudite pourrait elle aussi introduire ses troupes en Syrie avec le soutien de la Turquie. Désormais, on apprend que Riyad examine la possibilité d'une opération terrestre dans le sud-est de la Syrie, près de la frontière jordanienne. Dans ce cas, un soutien militaire du royaume de la part de la Jordanie n'est pas exclu.

Des fonctionnaires jordaniens haut placés ont fait savoir au Financial Times que l'année dernière, la Jordanie avait proposé à l'Arabie saoudite de déployer des unités spéciales sur son territoire. Selon les leaders des groupes contrôlant la partie orientale de la Syrie, Riyad a déjà procédé à une reconnaissance dans cette région.

Lire la suite

 

 

 

Washington dévoile à Moscou les positions de ses militaires en Syrie

 

Militaires américains

Les Etats-Unis ont informé Moscou sur "les régions géographiques, et non sur les positions concrètes" des groupes de militaires américains en Syrie, selon un porte-parole du Pentagone.

Washington a dévoilé à Moscou les positions de ses détachements de troupes spéciales en Syrie, a annoncé le responsable des opérations aériennes du Commandement central des forces armées américaines (Centcom), le général Charles Brown.

Selon lui, ces informations ont été fournies "afin d'assurer la sécurité des militaires américains", les Forces aérospatiales russes ainsi que l'Armée de l'air américaine réalisant des frappes contre les positions des djihadistes de l'Etat islamique.

Lire la suite

 

 

 

Avions russes pour l’Iran: Washington met en garde

 

La vente de Su-30SM russe à l’Iran a déclenché les protestations de Washington.

Le département d'État américain a rappelé que la vente d'avions de combat russes Su-30SM à l'Iran violerait l'embargo sur les livraisons d'armes à Téhéran imposé auparavant par l'Onu, annonce Reuters.

Lire la suite

 

 

Tur Abdin : les forces de sécurité turques investissent un village chrétien

 

Hier, jeudi 18 févier, les forces de sécurité turques ont investi le village chrétien d’Azech (İdil en syrique) dans le Tur Abdin (Montagne des serviteurs de Dieu…), au sud-est de la Turquie. Cette région, aujourd’hui habitée majoritairement par des Kurdes, est un des foyers historiques des chrétiens syriaques orthodoxes, elle compte encore sept monastères en activité. Plusieurs maisons de chrétiens ont été prises d’assaut et plusieurs chrétiens arrêtés, signalait hier au soir dans une information de dernière minute d’Assyria TV, télévision de langue syriaque (dialecte de l’araméen oriental) opérant depuis Stockholm (Suède).

Source : Assyria TV, via christianophobie.fr

 

 

Chrétiens protestants en Turquie : entre « angoisse et détresse »

 

Un rapport de la Protestant Churches Association a signalé les nombreuses violations des droits de l’homme dont la très petite communauté protestante de Turquie (entre 6 000 et 7 000 fidèles) a été la victime en 2015. Selon les propres paroles de Ihsan Ozbek, responsable de cette communauté, les protestants de Turquie vivent aujourd’hui « dans l’angoisse et dans la détresse ». Ils ont connu, en 2015, toute une série d’agressions physiques et verbales, d’obstructions à la tenue de leur culte. Aucune de leurs plaintes n’a eu de suite devant les tribunaux. Le rapport signale de nombreux incidents : affiche musulmane apposée sur une église protestante à Balikesir, obscénités et menaces proférées dans l’Agape Church de Samsun, insultes et coups portés au pasteur de la Batikent Church d’Ankara, coups de feu contre le pasteur de la Torbali Baptist Church dans la province de Smyrne… Rien qu’en août dernier, pas moins de 15 églises et 20 pasteurs ont reçu par courriels des messages menaçants. On signale encore des refus des autorités d’utiliser des anciennes églises désaffectées ou d’en construire…

Source : Al Monitor, 9 février via christianophobie.fr

 

 

 

 

Le chef adjoint du CGRI Hossein Salami : L’Iran s’est doté de capacités considérables en Palestine, au Liban, en Syrie, en Irak et au Yémen

 

hossein salami

Dans un discours prononcé le 16 décembre 2015 devant la deuxième Assemblée suprême des Basij à Mashhada, le chef adjoint des Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI), Hossein Salami, a examiné les développements géopolitiques au Moyen-Orient au lendemain de l’intervention russe en Syrie.

Soulignant le fait que l’Iran avait triomphé au Moyen-Orient et que ses « descendants », à savoir ses émissaires, se trouvaient implantés en Méditerranée orientale, il a affirmé que l’Iran avait élaboré des capacités considérables en Palestine, au Liban, en Syrie, en Irak et au Yémen. De leur côté, afffirme-t-il, les ennemis de l’Iran sont sur le déclin : la Turquie voulait devenir une puissance régionale, mais elle ne peut en réalité jouer de rôle important, « pas même à 10 mètres de ses frontières » ; la politique de l’Arabie saoudite au Yémen, en Irak et en Syrie est un échec ; et l’Amérique a perdu une grande partie de son influence au Moyen-Orient et n’est devenue qu’un simple « acteur ordinaire ». ll observe que la puissance de l’Iran et de ses alliés a « bénéficié de l’équipe de négociateurs iraniens sur le nucléaire ». 

Lire la suite

 

 

Une enquête ouverte pour blanchiment d’argent contre le fils du président turc Erdogan en Italie

 

Le parquet de Bologne a ouvert une enquête contre Bilal Erdogan, le fils du président turc Recep Tayyip Erdogan, qui habite actuellement en Italie. Il est soupçonné de transferts illicites de fonds et de blanchiment d’argent.

 

En 2013, le parquet a soupçonné Bilal Erdogan d’avoir blanchi l’argent de son père. L’accusation était fondée sur un dossier comprenant des photos ainsi que des enregistrements de conversations téléphoniques entre le père et le fils. Premier ministre à cette époque, Recep Erdogan aurait chargé son fils de « se débarrasser de tout l’argent de la maison ».

 

Sputnik / Telegraph

 

 

 

 

Passe d'armes entre Donald Trump et le pape

 

François accuse le candidat républicain de ne pas être un chrétien en raison de ses positions sur l'immigration. Donald Trump dénonce des propos "honteux".

Le pape François s'est immiscé jeudi avec fracas dans la campagne présidentielle américaine en jugeant que le favori du camp républicain, Donald Trump, n'était "pas chrétien", ce qui a aussitôt provoqué la fureur du milliardaire américain. "Une personne qui veut construire des murs et non des ponts n'est pas chrétienne", a lancé le pape François, dans l'avion qui le ramenait du Mexique, en réponse à la question d'un journaliste sur les positions anti-immigrés du candidat à la primaire républicaine.

 

 

 

Notes : Je ne suis pas d'accord avec les propos du Pape, si les anciens Papes (vrais chrétiens) qui ont gouverné l'Europe chrétienne avaient construit des ponts avec les pays musulmans voisins, par exemple, le christianisme aurait disparu. En fessant des ponts, en acceptant l'islam sans rien dire, l'islam s’imposera obligatoirement un jour ou l'autre  puisque cela fait partie de leurs enseignements (divin).

Le Pape François a-t-il lu et compris cela ?

 

Coran 9.29 Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n´interdisent pas ce qu´Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité (l'Islam), parmi ceux qui ont reçu le Livre (les juifs et les chrétiens), jusqu´à ce qu´ils versent la capitation par leurs propres mains, après s´être humiliés.

Coran 5.47-48 Que les gens de l´Evangile (les chrétiens) jugent d´après ce qu´Allah y a fait descendre.(c à dire le Coran) Ceux qui ne jugent pas d´après ce qu´Allah a fait descendre, ceux-là sont les pervers. Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre (le Coran) avec la vérité(si le coran est vérité cela veut dire que la Bible est mensonge), pour confirmer le Livre (la Bible) qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. (c-a-d pour que le Coran prenne le dessus sur la Bible) .

Coran 9.33 C´est Lui qui a envoyé Son messager (Mahomet)  avec la bonne direction et la religion de la vérité, afin qu´elle triomphe sur toute autre religion

 

Et puis François a-t-il bien compris certaines Paroles de Dieu dans les évangiles !? A-t-il compris la parabole du Semeur !

 

 

Les propos de Trump sur cette vidéo sont aussi  intéressants (voir vidéo ci-desous à 0.40 mins) il dit “Si un jour le Vatican était attaqué par l'État islamique – et chacun sait qu’aux yeux de l'État islamique, c’est le trophée ultime – je vous promets que le pape ne pourrait que prier que Donald Trump soit le président.” et il n'a pas tort, car pour le vrai islam, la conquête de Rome (et donc du Vatican) fait partie des priorités du jihad mondial (prophétisait aux musulmans par Mahomet, lui-même - voir lien)
 

 

 

Bruxelles: une planque de Salah Abdeslam aurait été retrouvée

 

Il n’était pas planqué au 47 rue Delanoy à Molenbeek ou n’aurait pas immédiatement cherché à rejoindre la Syrie, comme certains l’avaient annoncé. Après les attentats de Paris, Salah Abdeslam aurait passé près de trois semaines dans un appartement de l’autre côté de la capitale belge, annonce aujourd'hui La Dernière Heure.

Lire la suite

 

 

 

 

En bref - L'actualité de France

 

18/02: (33) Mustafa, arrêté avec 5 kilos d’héroïne: 4 ans de prison (source)
18/02: (91) Zakaria, récidiviste, 6 mois pour avoir caillassé la police (source)
18/02: Un Dominicain+son complice condamnés pour un vol violent (source)
18/02: Un bus caillassé et un policier blessé par des Gitans à Toulouse (source)
18/02: (67) Benyahia Belakhal: ‘Allah Akbar, Je vais tuer les Français’ (source)
17/02: Khalil Koraichi crache sur un policier+tente de frapper un autre (source)
17/02: Un Guinéen interpellé avec + d’1 kilo de cocaïne dans le ventre (source)
17/02: Lille: Yasmina.S brise le nez d’une ado d’un coup de parapluie (source)
17/02: Ameur Ayadi, 6 mois ferme pour un deal d’héroïne en Corse (source)
17/02: Omar en prison après une course-poursuite avec les policiers (source)
17/02: Dieppe: le clandestin Irakien condamné à 4 mois de prison (source)
17/02: Bagarre+expédition punitive: Anthony, Jeddi,Lionel,Kaddour (source)

 

 

Commenter cet article