Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_______________

Le 14 fevrier

 

 


L'armée syrienne prend le contrôle de hauteurs stratégiques à Raqqa


Daech a occupé la ville de Raqqa en 2013, la proclamant capitale de son "califat".

L'armée gouvernementale syrienne a pris dimanche le contrôle de hauteurs stratégiques dans la province de Raqqa (nord-est de la Syrie), a appris Sputnik de sources militaires.

"L'armée syrienne mène une offensive dans l'ouest de la province de Raqqa. Nous avons réussi à rétablir le contrôle des hauteurs stratégiques à l'issue de combats acharnés contre les terroristes du groupe Etat islamique (EI ou Daech)", a indiqué le responsable à Sputnik.

Lire la suite

 

 


L'armée syrienne a éliminé au moins 100 terroristes en 24 heures

 

Située dans l'est de la Syrie, à la frontière avec l'Irak, la province de Deir ez-Zor relie les territoires contrôlés par l'EI dans les deux pays.

Les militaires syriens appuyés par l'aviation ont éliminé au moins 100 terroristes du groupe Etat islamique (EI ou Daech) dans la province de Deir ez-Zor ces dernières 24 heures, a annoncé dimanche l'agence syrienne SANA.

​"Au moins 100 terroristes de Daech ont été tués lors des opérations militaires dans la province de Deir ez-Zor, dans l'est du pays, ces dernières 24 heures", a indiqué l'agence.

Lire la suite

 

 

Syrie : Obama demande à Poutine d'arrêter ses frappes

 

Le président américain Barack Obama a demandé à son homologue russe Vladimir Poutine de mettre fin aux frappes de l'armée russe en Syrie contre des groupes de l'opposition modérée, conformément à l'accord international conclu à Munich jeudi dernier, a indiqué ce dimanche la Maison-Blanche. Dans un appel téléphonique qui a eu lieu samedi entre les deux chefs d'État, Barack Obama « a souligné qu'il était dorénavant important que la Russie joue un rôle constructif en cessant sa campagne aérienne contre les forces de l'opposition modérée en Syrie », selon un communiqué de la présidence américaine, Barack Obama étant actuellement en voyage en Californie. Les deux dirigeants, dont la conversation téléphonique avait déjà été rapportée dimanche par le Kremlin, « ont discuté des décisions et des accords conclus le 11 février lors de la réunion à Munich du Groupe international de soutien à la Syrie (ISSG) », a expliqué la Maison-Blanche.

Source

 

 

 

Syrie: Les Etats-Unis appellent la Turquie à cesser ses frappes sur les Kurdes et le régime syrien

 

Situation inconfortable pour Washington, à la fois allié d'Ankara au sein de l'Otan et de la coalition internationale contre Daesh, mais qui soutient les Kurdes syriens dans leur lutte contre les djihadistes. Les Etats-Unis ont exhorté samedi la Turquie à cesser ses tirs d'artillerie visant des forces armées des Kurdes de Syrie et celles du régime syrien, dans le nord de ce pays en guerre.

«Nous avons pressé les Kurdes syriens et d'autres forces affiliées aux YPG (les Unités de protection du peuple kurde liées au PYD, le Parti kurde de l'union démocratique) à ne pas profiter de la confusion en s'emparant de nouveaux territoires. Nous avons aussi vu des informations concernant des tirs d'artillerie depuis le côté turc de la frontière et avons exhorté la Turquie à cesser ces tirs», a protesté le porte-parole du département d'Etat, John Kirby.

(..)«Nous sommes inquiets de la situation au nord d'Alep et nous nous efforçons de faire baisser les tensions de tous les côtés», a assuré John Kirby, actuellement à Munich

(..)La semaine dernière, le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé les Etats-Unis d'avoir créé une «mare de sang» en s'alliant avec les Kurdes de Syrie.

Lire la suite

 

 

 

 

 

Damas accuse Ankara de soutenir les terroristes

 

Le gouvernement syrien a accusé dimanche la Turquie d'accorder une aide directe aux terroristes, dans une lettre adressée à l'Organisation des Nations unies.

Le gouvernement syrien a accusé dimanche la Turquie qui bombarde son territoire d'accorder une aide directe aux terroristes, dans une lettre adressée à l'Organisation des Nations unies, rapporte la télévision du pays.

L'artillerie turque tire depuis samedi sur les positions des forces d'autodéfense kurdes (YPG) dans le nord de la Syrie. Les forces turques ont notamment bombardé un village et une base aérienne que les Kurdes avaient libérée des terroristes du Front al-Nosra le 11 février dernier.

Lire la suite

 

 

La Turquie et l'Arabie Saoudite prêtes pour une intervention au sol en Syrie

 

S'achemine-t-on vers une intervention au sol en Syrie ? À en croire les dernières déclarations du ministre turc des affaires étrangères, l'idée fait son chemin. 

La Turquie et l'Arabie saoudite "pourraient participer à une opération terrestre" contre Daesh en Syrie, a déclaré samedi Mevlut Cavusoglu. Le ministre, cité par les quotidiens turcs Yeni Safak et Haberturk, a annoncé le déploiement d'avions de chasse saoudiens sur la base turque d'Incirlik, près de la frontière syrienne. Un déploiement confirmé dimanche matin par un haut responsable du ministère saoudien de la Défense.

S'exprimant sur la chaine de télévision Al-Arabiya, le général de brigade Ahmed Assiri a annoncé que les premiers avions de combat étaient arrivés en territoire turc. "Des avions des forces aériennes saoudiennes sont présents à Incirlik avec leurs équipages pour intensifier les opérations aériennes contre Daesh" a-t-il déclaré, repris par l'AFP.

Le haut-gradé a néanmoins assuré que ce déploiement s'inscrivait dans le cadre de la coalition internationale contre Daesh et ne relevait pas d'une initiative entre Ryad et Ankara. Le général a d'ailleurs réaffirmé que l'armée saoudienne était prête à intervenir au sol, dans le cadre de la coalition, sans donner plus de détails sur un possible calendrier.

Lire la suite

 

 

 

 

L'armée turque confirme des frappes en Syrie

 

L'armée turque a frappé ce samedi des cibles du Parti kurde de l'union démocratique (PYD) et du régime syrien dans deux incidents séparés, en réponse à des tirs, a rapporté l'agence officielle Anatolie. Conformément aux règles d'engagement, les forces armées turques ont frappé des cibles du PYD près de la ville d'Azaz, dans la province d'Alep, selon une source militaire citée par Anatolie. L'armée turque a également riposté à des tirs de forces du régime syrien sur un poste militaire dans la région de Hatay au sud de la Turquie, selon la même source.

Lire la suite

 

 

Vers une intervention terrestre de la Turquie et de l'Arabie Saoudite en Syrie?

 

(infos de 13 fevrier)

Le chef de la diplomatie turque annonce dans un quotidien qu'Ankara et Ryad pourrait se lancer dans une opération terrestre en Syrie. La guerre pourrait tourner au conflit entre ceux qui protègent Bachar Al Assad et ceux qui cherchent sa chute.

 

 

Notes :Les armées Turques et Saoudiennes sunnites (soutenus par l'OTAN) en Syrie face à l'armée d'Assad et des Iraniens chiites (soutenus par les Russes), ça va être explosif

 

 

Les milices irakiennes mettent en garde Riyad contre toute opération militaire

 

Des militaires saoudiens
La frontière irakienne sera un "cimetière" pour ceux qui oseront s'en approcher, ont fait savoir les milices chiites irakiennes.
L'Arabie saoudite doit se montrer très prudente en procédant à des exercices militaires dans la région, a déclaré samedi Ahmed al Assadi, porte-parole des milices chiites irakiennes Hachid Chaabi.

Les médias avaient antérieurement annoncé que l'Arabie saoudite entamait dans le nord du pays un exercice militaire d'envergure baptisé North Thunder. L'exercice réunit les forces terrestres et aériennes de l'Egypte, du Soudan, de la Jordanie et d'autres pays arabes et musulmans qui font partie de la coalition antiterroriste formée par Riyad.

"Des médias ont fait état de manœuvres militaires suspectes menées par l'Arabie saoudite et par plusieurs autres pays évoluant dans son orbite près des frontières occidentales de l'Irak. Nous voulons leur dire clairement, au nom de tous les combattants de la résistance irakienne, que les frontières de notre pays se transformeront en cimetière pour quiconque s'en approchera ou mettra le pied sur le sol irakien", a déclaré Ahmed al Assadi, cité par la chaîne de télévision Al Sumaria.

Lire la suite

 

 

Bachar el-Assad ne peut que sortir victorieux du conflit syrien

 

(infos du 13 fevrier)
Les services de sécurité allemands reconnaissent que l'opération militaire russe a retourné la situation en Syrie et qu’elle garantit la victoire au président syrien Bachar el-Assad, rapporte le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung.

"L'intervention de la Russie signifie un retournement irréversible en faveur de Damas", lit-on dans l'article.

Selon la source du Frankfurter Allgemeine Zeitung, l'armée syrienne remportera tôt ou tard une victoire à Alep. Dans le même temps, les services de sécurité allemands pensent qu'une intervention militaire de l'Arabie saoudite ou de la Turquie aux côtés des forces antigouvernementales est peu probable.

Lire la suite

 

 

Moscou appelle à ne pas "diaboliser" Bachar el-Assad


Il ne faut pas "diaboliser" le président syrien, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, intervenant samedi à la Conférence de Munich sur la sécurité.
Le président syrien Bachar el-Assad

(..)Beaucoup d’experts, dont le géopoliticien français Renaud Girard, regrettent la "diabolisation" du président syrien en Occident.
"A partir du printemps arabe de 2011, nous nous sommes mis à diaboliser le Syrien Assad, après l’avoir reçu en grande pompe à Paris en 2008 (car il nous était alors indispensable pour stabiliser le Liban, notre protégé historique au Moyen-Orient)", a écrit en amont M.Girard dans un article intitulé "A quoi a servi la diabolisation de Bachar?".

Lire la suite

 

 

Medvedev : si nous "sortons Bachar el-Assad, il y aura le chaos" (interview exclusive Euronews)

 

 

Comment favoriser une désescalade réelle sur le terrain en Syrie ? Côté américain et européen, les doutes sur la volonté réelle de la Russie d'y parvenir ont été perceptibles ce samedi à Munich.

 

 

 

Pour Medvedev, si rien n’est fait maintenant, on vivra tous d’ici 20 ans dans un Califat mondial

 

La 52ème Conférence de Munich sur la sécurité a lieu du 12 au 14 février. Chaque année, ce forum important réunit plus de 450 hauts responsables et ministres du monde entier, et parfois même des chefs d’Etat.

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a appelé à mettre de côté les différends entre les Etats qui mènent le monde «vers une nouvelle guerre froide» et coopérer pour lutter contre le terrorisme international.

 

 

 

Pour l’Arabie saoudite, Assad partira de gré ou de force

 

Adel al-Jubeir

Dans une interview accordée à la chaîne américaine CNN, Adel al-Joubeir a exprimé la certitude que "dans tous les cas de figure, Bachar el-Assad quittera son poste: soit il démissionnera, soit il sera renversé par la force".

"Nous insistons sur le règlement politique de la crise syrienne, mais si la situation est dans l'impasse, ce ne sera que la faute du régime +récalcitrant+ d'Assad et de ses alliés. Dans ce cas, il n'y aura pas d'alternative à la force pour résoudre le problème", a expliqué M. al-Joubeir.

D'après le ministre, Riyad se dit prêt à dépêcher en Syrie des forces terrestres, mais uniquement dans le cadre de la coalition dirigée par les Etats-Unis. Washington, par la voix de responsables du Pentagone, a dit voir d'un bon œil cette offre saoudienne. La veille, Riyad a déployé des avions de combat sur la base militaire turque d'Incirlik, dans le sud de la Turquie, où se trouvaient déjà des avions de la coalition conduite par les Américains.

Lire la suite

 

 

 

 

Trois unités soutenues par les USA passent du côté de Bachar el-Assad

 

Plusieurs unités chiites qui avaient auparavant lutté aux côtés des Etats-Unis, participent actuellement à des affrontements militaires en Syrie avec l'armée du président Bachar el-Assad contre les forces de la coalition américaine et des détachements d'insurgés syriens, rapporte le site d'information Daily Beast, se référant à des sources au sein du ministère américain de la Défense.

"Au moins trois brigades qui ont avec succès mené la guerre contre Daech en Irak, l'unité de l'organisation Badra, Kataïb Hezbollah et Asaïb Ahl al-Haq, participent à des affrontements militaires et subissent des pertes dans le sud et le sud-ouest de la province d'Alep", lit-on dans le communiqué.

Lire la suite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alerte attentat Ohio USA : un terroriste somalien attaque un restaurant chrétien israélien

 

Jeudi soir, un terroriste d’origine somalienne, Mohamed Barry, a attaqué à la machette les clients du restaurant d’un chrétien israélien, à Columbus dans l’Etat d’Ohio aux Etats Unis, ne faisant « que » quatre blessés graves, grâce à la rapide réaction des clients.

Le Somalien s’est présenté une première fois au restaurant en fin d’après midi et a demandé à voir le propriétaire, un chrétien israélien de Nazareth, en Israël. Apprenant que le propriétaire n’était pas là, le suspect est parti, rapporte WBNS-10TV, puis, trente minutes plus tard, à 18h30, il est revenu, armé d’une machette.

« Là, il a commencé à frapper un homme, rapporte un témoin à ABC News, j’ai pensé que c’était un règlement de compte personnel. Mais il s’est déplacé, et a frappé d’autres clients – les gens saignaient c’était horrible”.
Lire la suite
 


USA. Mohamed Barry, Somalien, attaque un restaurant à la machette: possible acte terroriste

 

Les autorités chargées de l’enquête sur l’attaque à la machette de jeudi à Columbus, Ohio, dans restaurant n’ont pas d’indication concernant un lien avec l’EI ou d’autres organisations terroristes, a déclaré un responsable à CNN ce vendredi. Toutefois, les autorités considèrent l’affaire comme une potentiel attentat de type « loup solitaire ».
(..)La police de Columbus a identifié le suspect tué comme Mohamed Barry, 30 ans. Il était originaire de Somalie, et était connu de la police pour une affaire de consommation de drogues. Aucun des clients du restaurant présents lors de l’attaque de le connaissait. [...]

Traduction Fdesouche
 

 

 

2 adolescents palestiniens tués pendant que des soldats israéliens étaient attaqués

 

Un adolescent palestinien a ouvert le feu sur des soldats israéliens dans le nord de la Cisjordanie dimanche matin et a été abattu avec un second adolescent pendant les échanges de coups de feu qui ont suivis, selon l’armée.

Les troupes ont abattu les deux hommes après s’être fait tirer dessus pendant qu’elles patrouillaient devant l’implantation de Hinanit, près de Jénine. Les soldats étaient arrivés dans la zone en réponse à des incidents rapportés de jets de pierres, a déclaré l’armée dans un communiqué. Il n’y a pas eu de blessé côté israélien.

Lire la suite

 

 

 

 

Corées : la dangereuse escalade

 

Les mots sont lâchés : « Tout le monde sera heureux si Kim Jong-un tombe. C'est un criminel. S'en débarrasser ne contredit pas le droit international », a lancé vendredi Ha Tae-kyung, parlementaire du Parti Saenuri, au pouvoir à Séoul. Cet ancien activiste défenseur des droits de l'homme a appelé ouvertement à la chute du jeune dirigeant nord-coréen, en pleine escalade des tensions sur le 38e parallèle. La sortie belliqueuse de ce faucon du parti conservateur de la présidente Park Guen-hye illustre le raidissement spectaculaire des relations entre Séoul et Pyongyang depuis le quatrième essai nucléaire conduit par l'État paria, le 6 janvier.

Lire la suite

 

 

 

Les migrants arrêtés en Autriche en décembre étaient bien liés aux attentats de Paris (MàJ)

 

(..)

Les deux nouveaux suspect, Fozy B. et Faysal A., d’origine algérienne et pakistanaise, ont été arrêtés en décembre dans un foyer de réfugiés en Autriche. Les deux hommes attendaient à Salzbourg des ordres pour procéder à d’autres attentats, estimait à l’époque le site internet du journal autrichien Kronen Zeitungqui avait révélé l’affaire. « Les services de renseignement français sont persuadés qu’ils étaient chargés de frapper un autre pays européen », précise également le Parisien ce samedi.

Le lien entre ces deux hommes et les attentats de Paris a été formellement établi, révèle le quotidien francilien : « Lors de la fouille des deux suspects, un numéro de téléphone étranger a en effet été découvert. Une ligne bien connue des enquêteurs français, car elle a été jointe par l’un des terroristes morts au Stade de France. (…)  Cette découverte en amène d’autres. L’analyse des échanges téléphoniques de Fozi B. et de Faysal A. renvoie en effet à l’entourage direct d’Abdelhamid Abaaoud, le coordonnateur des attentats. »

Une information qui montre, une nouvelle fois, que des cellules dormantes de l’Etat islamique pourraient avoir atteint l’Europe en passant par la route des réfugiés. Sonia, la témoin qui a permis de localiser Abdelhamid Abaaoud et qui avait discuté avec lui, avait d’ailleurs révélé que le terroriste lui avait indiqué que 90 terroristes étaient cachés en Ile-de-France : « Il m’a dit : ‘on est rentré sans documents officiels’, et qu’ils sont rentrés à plusieurs, qu’avec lui il y a des Syriens, des Irakiens, des Français, des Allemands, des Anglais. (…) Il me dit qu’ils sont rentrés à 90, et qu’ils sont un peu partout en Ile-de-France. Un renseignement « malheureusement crédible », selon un policier en poste dans un service antiterroriste cité par Metronews.

Le JDD

 

 

 

 

Belgique : des djihadistes présumés continuent à toucher des allocations sociales

 

Plus d’une centaine de djihadistes présumés, partis grossir les rangs de l’État islamique, continuent de percevoir des allocations sociales (chômage, CPAS, allocations familiales etc.), comme nous l’écrivions déjà voici quelques mois. Et depuis, rien n’a changé…

Pas moins de 120 dossiers sont toujours en attente, selon le ministre de l’Intérieur. Officiellement, pour ne pas nuire à des enquêtes judiciaires en cours. Reste que depuis octobre 2015, à peine 3 djihadistes se sont vus retirer leurs allocations sociales. Contre 85 entre septembre 2014 et octobre 2015 (88 au total).

Le responsable de cet immobilisme ? Pour Jan Jambon (N-VA), pas de doute, « le problème reste la collaboration de certains grands CPAS qui refusent de répondre aux questions de l’auditorat du travail et n’échangent aucune information. Il est impossible de savoir si les personnes visées par l’enquête bénéficient d’allocations du CPAS, quels sont les montants versés ou si des mesures ont été prises pour les récupérer. » [...]

SudInfo via F de souche

 

 

Suède : 1 mort et 3 blessés lors d’une émeute dans un centre de migrants

 

Un homme a été tué dans un centre pour demandeurs d’asile à Söderhamn-Ljusne aujourd’hui. Trois autres ont été poignardés. La police antiémeute équipée a arrêté une personne sur place et en a appréhendé quatre autres.

(…) Expressen.se

 

 

John Kerry : la crise migratoire, une « menace quasi-existentielle » pour l’Europe

 

Les Etats-Unis vont aider l’Europe à faire face à la crise migratoire a déclaré vendredi le secrétaire d’Etat américain, John Kerry.

« Les Etats-Unis comprennent la nature quasi-existentielle de cette menace pour la vie politique et le tissu de la vie (sociale) en Europe », a-t-il dit, lors de la Conférence sur la sécurité de Munich, un forum annuel de décideurs.

Le secrétaire d’Etat américain a ajouté qu’il fallait « arrêter cette marée à cause de son potentiel à porter atteinte à l’unité européenne. » M. Kerry faisait référence à la mission de l’Alliance atlantique qui doit aider à la lutte contre les passeurs organisant les traversées de migrants de Turquie en Grèce à travers la mer Egée. « Nous ne disons pas ‘c’est votre problème, pas le nôtre’. C’est notre problème« , a martelé le diplomate américain, au sujet de la « plus grave crise humanitaire en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale« .

rtbf

 

Manuel Valls: "Nous ne pouvons pas accueillir plus de réfugiés"

 

En visite à Munich ce samedi, Manuel Valls a exprimé un message de fermeté à Angela Merkel sur l'accueil des migrants, se disant défavorable à un mécanisme permanent défendu par la chancelière allemande. "Nous ne pouvons pas accueillir plus de réfugiés", a-t-il notamment déclaré.

Lire la suite

 


Valls: la France n'accueillera pas plus de 30.000 réfugiés

 

Le premier ministre français Manuel Valls s'est dit opposé à un mécanisme permanent de répartition des migrants en Europe, projet pourtant défendu par la chancelière allemande Angela Merkel. Il entend également s’en tenir au quota de 30.000 réfugiés prévu par l’UE.

La France refuse d'accueillir plus de 30.000 réfugiés, quota établi par l'Union européenne, a déclaré samedi le chef du gouvernement français Manuel Valls devant les journalistes allemands, en marge de son déplacement à la Conférence sur la sécurité de Munich.

"La France s'est engagée pour 30.000 réfugiés. Dans le cadre de ces 30.000, nous sommes toujours prêts à accueillir des réfugiés. Mais pas plus", a martelé le premier ministre.

Lire la suite

 

Notes :Je rappelle que tous les réfugier qui on était accepté par l'Allemagne on maintenant le droit de se rendre où ils veulent en Europe

 

 

Jacques Julliard : « le peuple français est l’un des moins racistes sur la terre »

 

 

 

En bref - L'actualité de France

 

13/02: Un Marocain agresse et viole plusieurs fois a Montpellier (source)
13/02: Sylvain+Mostapha, prison pour les transporteurs de hash (source)
12/02: (34) Badreddine et Moktar: trafic de coke et armes lourdes (source)
12/02: (62) Kalid Darkaoui menacait d’incendier son immeuble (source)
12/02: Au Havre, un Camerounais récidiviste escroquait La Poste (source)
12/02: Azatullah Safi, le passeur Afghan condamné à Lille (59) (source)

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article