Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_______________

Le 13 fevrier

 

 

Tensions coréennes : les Etats-Unis déploient une batterie anti-missiles Patriot

 

Les Etats-Unis ont déployé en Corée du Sud une batterie supplémentaire de missiles anti-missiles Patriot, après un tir nucléaire et un lancement de fusée de la Corée du Nord, annonce samedi l'armée américaine.

«Ce déploiement fait partie d'un exercice de déploiement d'urgence mené en réaction aux récentes provocations nord-coréennes», indique dans un communiqué le commandement des forces américaines en Corée.

Lire la suite

 

 

La Chine appelle l'Onu à "faire payer" la Corée du Nord

 

La Chine soutiendra une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies qui imposera à la Corée du Nord de "payer le prix nécessaire" pour ses récents tirs de fusées, a déclaré vendredi à Reuters le ministre chinois des Affaires étrangères.L'objectif de Pékin est de convaincre Pyongyang de revenir à la table des négociations, a précisé Wang Yi

(..)

Les Etats-Unis et la Chine sont divisés sur la réponse à donner à la Corée du Nord, Washington voulant un durcissement des sanctions, tandis que Pékin a jusqu'à présent mis l'accent sur la nécessité d'un dialogue.

Mais la Chine veut aussi éviter le déploiement en Corée du Sud du système de défense antimissile américain THAAD, dont elle craint qu'il ne soit un jour utilisé contre elle, et Wang Yi a fait passer ce message à son homologue américain John Kerry, vendredi, lors d'un entretien à Munich en marge d'une conférence internationale sur la sécurité.

(..)

La tension monte dans la région. La Corée du Nord a qualifié jeudi de "déclaration de guerre" la décision de Séoul de suspendre l'activité du parc industriel intercoréen de Kaesong et a fait partir tous les Sud-Coréens du secteur.

Séoul va de son côté entamer des discussions avec les Etats-Unis dès la semaine prochaine au sujet du déploiement du système de missiles de défense THAAD (Terminal High Altitude Area Defence) sur les bases militaires américaines en Corée du Sud.

Lire la suite

 

 

 

Manuel Valls s'attend à d'autres attentats "d'ampleur" en Europe

 

Le Premier ministre a estimé depuis Munich que le monde était entré dans une époque d'"hyperterrorisme" et que de nouvelles attaques étaient à prévoir.

Manuel Valls en est certain : il y aura d'autres attentats « d'ampleur » en Europe. Le Premier ministre français l'a affirmé lors de la Conférence sur la sécurité de Munich (Allemagne) en estimant que le monde était entré dans une époque d'« hyperterrorisme ».

« Nous devons cette vérité à nos peuples : il y a aura d'autres attaques, des attaques d'ampleur, c'est une certitude. Cet hyperterrorisme est là pour durer, même si nous devons le combattre avec la plus grande détermination », a dit Manuel Valls. La semaine dernière, à Paris, le Premier ministre français avait déjà affirmé que le niveau de la menace d'attentats était actuellement « sans doute » supérieur à celui d'avant les attentats djihadistes du 13 novembre.

« Nous sommes entrés, nous tous le sentons bien, dans une nouvelle époque caractérisée par la présence durable de l'hyperterrorisme. Un hyperterrorisme qui se trouve à la confluence d'un pseudo-messianisme religieux et de l'usage de la terreur de masse », a affirmé le Premier ministre lors de cette conférence, surnommée le « Davos de la sécurité ». « Nous devons en être pleinement conscients, et agir avec une très grande force et une très grande lucidité. Je le redis devant vous, comme je le dis à mes concitoyens : nous avons changé d'époque », a-t-il ajouté lors d'une table ronde à laquelle participait notamment son homologue russe Dmitri Medvedev.

Les bombardements russes doivent cesser

Comme le président François Hollande jeudi soir, Manuel Valls a appelé la Russie à arrêter de mener des frappes en Syrie qui touchent la population civile....

Lire la suite

 

 

 

Kerry hausse le ton, et menace Assad d’une opération terrestre

 

Si le président syrien ne remplit pas ses obligations, la communauté internationale ne restera pas les bras croisés, a indiqué le chef de la diplomatie américaine.
Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a prévenu les autorités syriennes d'un éventuel renforcement du contingent terrestre dans le pays dans le cas où les forces gouvernementales ne respecteraient pas la trêve, rapporte l'agence Reuters.

"Si Assad (le président syrien, ndlr) ne remplit pas les obligations assumées, et que les Iraniens et les Russes ne lui font pas faire ce qu'ils ont promis (…) les membres de la communauté internationale ne resteront pas certainement à l'observer comme des idiots", a déclaré le diplomate.

John Kerry a souligné qu'en cas d'échec du plan de cessez-le-feu, l'apparition en Syrie de "forces terrestres supplémentaires" n'était pas improbable.

Lire la suite

 

 

Syrie, la trêve toujours aussi incertaine

 

Bachar al-Assad vise toujours la reconquête de la totalité de la Syrie, et se dit prêt pour cela à de "longs" combats. Des propos qui risquent de fragiliser la mise en œuvre du cessez-le-feu négocié à Munich par Moscou et Washington.

Bachar al-Assad vise toujours la reconquête totale de la Syrie. C'est ce qu'a affirmé le président syrien dans un entretien accordé à l'AFP le 11 février, quelques heures avant l'annonce de l'accord en vue d'une cessation des hostilités négocié à Munich par les États-Unis, la Russie et leurs alliés.

Dans son interview, l'homme fort de Damas a souligné sa détermination. "Depuis le début de la crise, nous croyons totalement aux négociations et à l'action politique. Cependant, négocier ne signifie pas qu'on arrête de combattre le terrorisme", a-t-il déclaré, ajoutant que le combat contre les rebelles pouvait être "long".

Le pouvoir de Damas qualifie de "terroristes" tous ses opposants armés, qu'ils appartiennent à une tendance modérée ou à la mouvance jihadiste.

Il s'agit de la première interview de M. Assad à un média depuis l'échec le mois dernier des pourparlers de Genève et le lancement par son armée au début du mois d'une vaste offensive dans la région d'Alep (nord) appuyée par les bombardements de l'aviation russe.

Lire la suite

 

 

Etat islamique: l'Iran prêt à "travailler" avec les Saoudiens

 

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Javad Zarif, a estimé vendredi que son pays et l'Arabie saoudite pouvaient "travailler ensemble", notamment contre le groupe Etat islamique (EI) en Syrie, et surmonter des tensions qui pèsent lourdement sur la sécurité régionale.

"Rien n'exclut que l'Iran et l'Arabie saoudite puissent travailler ensemble pour un meilleur futur collectif", a-t-il déclaré à la conférence sur la sécurité de Munich, à laquelle assistait également son homologue saoudien Adel al-Jubeir.

"Nous faisons face à des menaces communes. Le groupe Etat islamique, al-Nosra, les extrémistes en général constituent autant une menace pour nos frères d'Arabie que pour le reste de la région. Nous sommes liés par un destin commun", a insisté le chef de la diplomatie iranienne.

Selon lui, les deux pays ont un "intérêt commun à ce que la Syrie soit stable, non terroriste, multiethnique, multiconfessionnelle".

Les deux puissances se disputent la suprématie régionale. L'Arabie saoudite soutient ainsi les rebelles sunnites en Syrie et l'Iran chiite le régime du président Bachar al-Assad.

Lire la suite

 

 

Mali: un groupe djihadiste revendique une attaque contre l'Onu

 

Le groupe dirigé par l'ex-chef rebelle touareg devenu djihadiste, Iyad Ag Ghaly, affirme avoir fait "exploser son véhicule chargé d'explosifs au sein de la base appelée Kandi, au cœur de Kidal, siège des Français et de la Minusma", la force de l'Onu au Mali, et fait "des dizaines de morts et de blessés" lors de cette opération.
Ce bilan n'est toutefois pas confirmé par les sources au Mali où un responsable du contingent guinéen de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma), touché par cet assaut, a affirmé à l'AFP que six casques bleus guinéens avaient été tués lors d'une attaque vendredi contre un camp de la Minusma à Kidal.

Lire la suite

 

 

Chasseurs F-16 pour le Pakistan: l’Inde convoque l’ambassadeur US

 

L’ambassadeur américain à New Delhi sera convoqué au ministère indien des Affaires étrangères suite à la décision de la Maison Blanche de vendre au Pakistan des chasseurs F-16, a publié sur son compte Twitter le représentant du ministère, Vikas Swarup.

"Nous sommes déçus par la décision prise par l'administration de Barack Obama de vendre au Pakistan des chasseurs F-16. Nous contestons l'affirmation selon laquelle une telle livraison d'armes contribue à la lutte contre le terrorisme. Le bilan des dernières années est assez évocateur en ce sens. L'ambassadeur des États-Unis sera convoqué au ministère des Affaires étrangères pour se voir remettre une note de protestation", a-t-il souligné.

Lire la suite

 

 

 

Belgique : deux fois plus de mosquées salafistes qu’il y a 15 ans

 

La Belgique compte aujourd’hui deux fois plus de mosquées salafistes qu’il y a 15 ans. On en compte désormais une trentaine ce qui confirme la percée de cet islam rigoriste.

« Une trentaine de mosquées installées en Belgique font l’objet d’une influence salafiste », soit le double de l’estimation faite en 2001 dans un rapport du Comité R, indique vendredi La Libre Belgique, qui précise avoir obtenu cette estimation à bonne source. Le renseignement belge estime désormais que le salafisme a définitivement fait son nid dans le pays, et ce sous diverses formes (piétiste, apolitique, djihadiste). Cette situation est notamment observable à la présence d’imams ou de directeurs de mosquées, de groupes de croyants ou de prédicateurs de passage inspirés par ce courant rigoriste et conservateur de l’islam. [...]

RTL Info

 

 

 

 

Allemagne : Bibles déchirées, chrétiens maltraités dans les centres d’asile pour migrants

 

« Selon de quotidien allemand Die Welt, les violences contre les minorités ethniques ou religieuses et les femmes continuent à monter en flèche dans les centres d’asile en Allemagne. Des hommes musulmans déchirent des Bibles, agressent les chrétiens, abusent sexuellement de femmes et d’enfants et tabassent des homosexuels […] À Stuttgart, l’affaire de violence contre un chrétiens assyrien par un compagnon de chambre musulman, a suscité le lancement d’une pétition, signée par 17 000 personnes, demandant un hébergement séparé. La pétition, lancée par le [Zentralrates Orientalischer Christen in Deutschland, conseil central des chrétiens d’Orient en Allemagne], a demandé à la ville de Stuttgart “de bien vouloir héberger dans un endroit décentralisé les chrétiens réfugiés à Stuttgart-Neugereut en les protégeant des souffrances et des persécutions accrues auxquelles ils sont exposés ». L’affaire a été abordée par le conseil municipal qui a approuvé la création d’un centre d’hébergement séparé pour 30 chrétiens [à Neugereut] avant le fin du mois d’avril ».

Source : Breitbart, 11 février

 

 

 

« Face aux 12 millions de migrants qui arrivent, il est possible qu’on déploie l’armée »

 

Plusieurs élus ont appelé l’armée au secours pour faire face aux migrants à Calais. Les militaires n’ont pourtant pas les outils juridiques pour répondre à cette crise. A moins que l’on n’anticipe déjà une nouvelle vague migratoire beaucoup plus importante.

[...] En l’absence d’une solution politique et administrativ

e, les forces de l’ordre restent impuissantes. Beaucoup de policiers se plaignent de ne pouvoir faire grand chose, les migrants interpellés en infraction étant le plus souvent relâchés quelques centaines de mètres plus loin. Les militaires seraient en réalité encore plus ennuyés : ils n’ont aucune compétence de police judiciaire et ne peuvent ni contrôler, ni interpeller des passants. [...]

Pourtant, dans les couloirs du ministère de la Défense, on se prépare tout de même à tous les cas de figure. Les militaires, tout comme ils planifient des opérations potentielles dans les zones de crises à travers le globe, étudient la possibilité d’une action autour de Calais. Un ancien membre du cabinet du ministre y voit la préparation d’une crise bien plus grave :

Au départ, c’est le politique qui est demandeur. Tout est planifié. On a des organismes spécialisés pour cela. Les spin doctors font germer l’idée que face aux 12 millions de migrants qui arrivent, il est possible qu’on déploie l’armée et qu’on dépasse l’état d’urgence.

Pour lui, les autorités françaises s’inquièteraient aujourd’hui plus de ce risque migratoire que de la menace terroriste islamiste. [...]

Source via F de souche

 

 

 

Le président de gauche tchèque : «Les migrants musulmans sont impossibles à assimiler»

 

Le président tchèque pour la «déportation» des migrants économiques et des suspects.

Le président tchèque Milos Zeman, connu pour ses propos anti-migrants, a préconisé ce vendredi la «déportation» des migrants économiques et des personnes suspectées de terrorisme, tout en dénonçant «l’échec complet» de l’UE face à la crise.

Le dirigeant de gauche n’en est pas à sa première déclaration contre la vague de migrants et de réfugiés arrivant en Europe et il a même participé l’année dernière à un rassemblement contre les migrants, organisé par le mouvement xénophobe Bloc contre l’islam.

«L’Union européenne a complètement échoué à résoudre la crise migratoire», a dit Milos Zeman lors d’un rassemblement social-démocrate dans la capitale slovaque Bratislava. «La seule solution à la crise migratoire est la déportation des migrants économiques et de ceux qui prônent la violence religieuse, la haine religieuse, bref qui fomentent le terrorisme», a-t-il poursuivi.

«Les migrants musulmans sont impossibles à assimiler»

La République tchèque, a ajouté Milos Zeman, accueillera tous les migrants qui veulent s’intégrer, mais «les migrants musulmans sont impossibles à intégrer et à assimiler dans la culture européenne». «Le politiquement correct est synonyme de mensonge», a encore dit le chef de l’Etat.

(…) Le Parisien

 

 

 

L’inquiétante propagande russe sur la crise des réfugiés en Europe (Le Monde)

 

Le Monde, analysant la vison russe de la crise des réfugiés en Europe, y voit une « inquiétante propagande ».

Une Europe plongée dans l’insécurité et des dirigeants incapables d’y remédier, quand ils ne mentent pas de façon délibérée à des fins électoralistes. Telle est la vision présentée par les médias publics russes, qui consacrent une bonne partie de leurs informations à la crise migratoire en Europe, mettant en avant, quasi exclusivement, les mouvements d’extrême droite.

L’ensemble des réseaux russes sont mobilisés, chaînes de télévision, agences, sites Internet, ainsi que leurs antennes et bureaux à Londres, Berlin, Paris ou Vienne, pour diffuser, en plusieurs langues, une « version » déformée des événements.

D’Autriche, de Suède ou de Bruxelles, la tonalité des « nouvelles » est toujours la même, et les titres ravageurs. « Vienne : un migrant viole un enfant de dix ans dans une piscine », « Journaliste belge agressée lors d’un reportage à Cologne », «L’Autriche ne va pas renvoyer un demandeur d’asile qui a violé une femme de 72 ans», «Les procureurs suédois ne seront pas obligés de signaler les agressions sexuelles par des réfugiés»…

Les agences proches du Kremlin, dédiées notamment à un auditoire étranger, ne sont pas en reste, et ces dernières ciblent en premier lieu la chancelière Angela Merkel, qui aurait perdu tout contrôle de la situation et mènerait le pays au bord du chaos par sa politique irréfléchie. «La crise des réfugiés atteint un tournant», affirmait Spoutnik mardi, en se faisant l’écho d’une « large opinion publique » selon laquelle la dirigeante allemande ferait preuve d’«impérialisme moral» et tenterait «de faire repentance pour les péchés historiques de l’Allemagne». [...]

Le Monde

 

 

En bref - L'actualité de France

 

12/02: Lille: un Algérien de 17 ans agresse une femme enceinte (source)
12/02: Mohammed renverse Philippine et délit de fuite: prison (source)
12/02: Auvergne: Sofiane se tue en fuyant un contrôle de police (so1/so2)
12/02: (13) Altercations entre Kurdes et Turcs devant la mosquée (source)
12/02: Mareuil (77) Samyr.G menace un vigile avec une grenade (source)
12/02: (84) Farès.C, Medhi El Batmi, djihadistes partis en Syrie (source)
12/02: Saïd Rouhi, en prison pour un vol de sac à la gare d’Arras (source)
12/02: Djibril.S, 33 fois condamné: sans permis, stups, ivre etc (source)
12/02: Lionel, converti à l’Islam, radicalisme+cambriolage violent (source)
12/02: Haroun, Nadjib, Yassin Z. Soufiane B: bagarre en famille (source)
12/02: Trois mois de prison pour avoir dit faire allégeance à Daech (source)
11/02: Naouiroudine.A+son frère Nakichami, guet-apens violent (source)
11/02: Nasser.Z, dégradations à la mosquée+insulte des policiers (source)
11/02: Jetmir.T, Albanais vole celui qui l’hébergeait à Lille (59) (source)
11/02: Amar+Kouami, prison pour les récidivistes du cambriolage (source)
11/02: (84) Samia apporte du shit au parloir pour son ami Samir (source)
11/02: France: un faux mineur Lybien poursuivi pour escroquerie (source)
11/02:  À la sortie de l’école, Hassan gifle deux élèves de 10 ans (source)
11/02: Perpétuité requise contre Jamel.L, assassin de sa femme (source)
11/02: Roissy (77) Makan condamné pour apologie du terrorisme (source)
11/02: (62) Un homme blessé par balles dans le camp de migrants (source)
11/02: Samir et Tanguy jugés pour braquage, Brahim pour recel (source)
 

 

 

 

Djihadistes en prison : la radicalisation prend une ampleur sans précédent

 

Pour éviter l’endoctrinement d’autres prisonniers par des djihadistes, le directeur de la maison d’arrêt de Fresnes (Val-de-Marne) a mis au point un programme pionnier : il a créé une « unité de prévention du prosélytisme ». Enquête de Paris Match sous le titre « Fresnes : la menace djihadiste ».

Bienvenue dans le centre pénitentiaire de Fresnes. Ses rats, ses ­effluves. Et ses radicaux. Lorsque, il y a quatre ans, Stéphane Scotto ajoute son nom à la liste gravée en lettres d’or des directeurs de Fresnes, il fait très vite ce constat : entre les murs, la radicalisation prend une ampleur sans précédent. La prison, pour lui, ce n’est pourtant pas nouveau : «J’y vis depuis vingt ans, nous dit-il. Enfin douze heures par jour…» Ce quadragénaire à l’accent chantant a grimpé tous les échelons du service pénitentiaire avant de prendre les rênes de la vieille centrale. Mais il découvre que certains détenus subissent des pressions inhabituelles. [...]

Mohamed Loueslati, aumônier musulman en charge de 20 établissements pénitentiaires et de 6 000 détenus, estime pourtant, dans « L’islam en prison », que «la population issue de l’immigration représente plus de la moitié de la population carcérale globale, voire les deux tiers dans certains établissement, alors qu’à l’échelle nationale, ce chiffre ne dépasse pas 8 %». Des chiffres invérifiables, souligne Stéphane Scotto. [...]

« Mon seul indicateur est le nombre d’inscrits au ramadan : 1 000 l’été dernier.  » Pour 2 300 pensionnaires…

Cinq mois avant les premiers attentats à Paris, le directeur bouscule déjà les codes carcéraux. Il crée une « unité de prévention du prosélytisme ». Les détenus ­incarcérés pour des actes en lien avec des entreprises terroristes sont regroupés. [...]

Seul le traitement des 27 prévenus du premier étage sud diffère. «Eux, ils sont seuls, sans codétenus… un confort sans pareil», commente un des surveillants. Tout est organisé pour qu’ils ne croisent pas les autres. Pas même leur regard. Le plus connu de ces proscrits, Sid Ahmed Ghlam, est l’auteur présumé du meurtre d’Aurélie Châtelain. Il est également mis en examen dans le cadre du projet d’attentat contre une église de Villejuif. [...] « Ghlam n’a pas un profil lambda. Il est dangereux car il a accès à un réseau, il a toujours des contacts dans des ­filières« , lâche le gardien. [...]

Paris Match via F de souche

 

 

Audrey Azoulay : l’Algérie dénonce « la marocanisation de la France »

 

Dénonçant une «marocanisation de la vie politique française», Alger a été le théâtre d’une véritable levée de boucliers après la nomination à l’Elysée de la fille de l’ancien conseiller du roi du Maroc.

Frère et conseiller spécial du président algérien, Saïd Bouteflika aurait déploré une manœuvre de «lobbying» de la part du Maroc, au sein d’une scène médiatique française qu’il estime «infestée» de politiciens, de journalistes et de stars d’origine marocaine, rapporte le site d’information Mondafrique. Celui-ci indique que l’homme politique algérien aurait fait part, à l’abri des micros, de sa désapprobation auprès de l’un des conseillers de François Hollande.

(…) RT.com

 

 

 

Commenter cet article