Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_________________

Le 8 janvier

 

 

Le tireur de Tel Aviv abattu dans le nord d’Israël

 

Nashat Milhem a été retrouvé à Wadi Ara, a ouvert le feu sur les forces de l’ordre et a été tué, une semaine après avoir tué 3 personnes à Tel Aviv ; cinq personnes arrêtées

Le tueur présumé, Nashaat Melhem, 29 ans, a été repéré alors qu’il se trouvait dans un bâtiment de son village d’Arara, dans le nord d’Israël, selon la police. Il a été tué lors d’un échange de tirs avec les forces de l’ordre, a-t-on ajouté de même source.

Il a été localisé à Wadi Ara, dans la région d’Arara. Les rapports initiaux annonçaient qu’il avait été « neutralisé ». Il a ensuite été confirmé qu’il avait été tué.

Il a été suivi jusque dans un bâtiment où il se cachait, a ouvert le feu sur les forces de l’ordre, et a été abattu, ont déclaré les officiels de la sécurité israélienne dans un communiqué. Un premier rapport, qui s’est avéré faux, annonçait qu’il avait été tué dans une mosquée de Umm al-Fahm.

Lire la suite

 

Les médias israéliens ont indiqué que Nashat Melhem a été abattu dans une mosquée dans une ville arabe du nord d'Israël, où il se cachait depuis une semaine. Des proches de Nashat Melhem ont pu l'identifier à partir des images de vidéosurveillance de l'incident de Tel Aviv, où il est accusé d'avoir tué trois personnes après avoir pris pour cible deux terrasses de café du centre de Tel-Aviv. 

Lire la suite

 

 

 

450 des 452 attentats suicides de 2015 ont été perpétrés par des extrémistes musulmans

 

Un rapport du think tank de l’INSS montre que le chiffre global est en baisse par rapport en 2014, mais en hausse sur 2013 ; plus de femmes impliquées ; l’Europe et l’Afrique sont entraînées

Il y a eu moins d’attentats suicides dans le monde en 2015 qu’en 2014, « seulement » 452 comparés à 592, selon un nouveau rapport d’une équipe de recherche israélienne.

Mais tirer des conclusions d’une simple comparaison des chiffres globaux « n’est pas intelligent », prévient Yoram Schweitzer, directeur du programme sur le terrorisme et les conflits de basse intensité à l’institut d’étude de la sécurité nationale (INSS) de l’université de Tel Aviv.
D’une part, le chiffre de 2014 est particulièrement haut (2013 a connu un chiffre plus bas de 382 attentats suicides), donc personne ne devrait être encouragé.
D’autre part, Schweitzer et son équipe – la coordinatrice du projet Daria Schitrit et les membres de l’équipe Smadar Shaul et Einav Yogev – ont utilisé une méthodologie sophistiquée pour suivre les statistiques des attentats suicides qui va bien plus loin que le simple total

(..)

« Puis vient un autre problème, a précisé Schweitzer. Quelles attentats terroristes définissons-nous comme un attentat suicide, et lesquelles n’en sont pas. Ma définition personnelle inclut tous les attentats terroristes qui ont été perpétrées par un terroriste qui portait sur sa propre personne ou dans une plateforme mobile du matériel explosif. Ils sont implantés à l’intérieur ou envoyé sur les cibles, et leur mort certaine les définit comme des suicides. En d’autres termes, la définition n’inclut pas des attaques ‘sacrificielles’ de différents types, ou des personnes brandissant des couteaux ou des ciseaux ».

(..) « Contrairement à ce que les gens pensent généralement, l’année dernière n’a pas été exceptionnellement ‘sauvage’ en ce qui concerne les attentats suicides. Il y a eu bien moins d’attaques qu’en 2014, bien que le nombre de victimes reste presque le même – 4 370 personnes tuées en 2015 contre 4 400 personnes en 2014. »

(..)

Evidemment, nous ne pouvons pas éviter de mentionner l’élément religieux comme le facteur le plus significatif qui motive les terroristes kamikazes à travers le monde. Voici la statistique la plus spectaculaire : 450 des 452 attentats suicides de 2015 ont été perpétrés par des extrémistes musulmans. L’un des deux autres attentats a été perpétré par un mouvement kurde clandestin. L’autre a été mené par une femme soutenant un groupe d’extrême-gauche en Turquie.

Lire l'article

 

 

Notes :C'est donc pour cette année un carton plein pour l’Islam ! pour une fois que l'Islam est premier en quelque chose ! 

4 370 personnes tuées en 2015 mais les musulmans vont vous affirmez que c'est la faute des juifs!

Et n'oubliez pas que l'islam est une religion de paix

 

 

 

Attentats de Paris : empreinte d'Abdeslam et traces d'explosifs trouvées à Bruxelles

 

 

 

Du matériel destiné à la préparation d'explosif, des traces d'explosif, trois ceintures «qui pourraient avoir été destinées à transporter des explosifs» et une empreinte digitale du suspect en fuite Salah Abdeslam ont été découverts dans un appartement de Bruxelles le 10 décembre, a annoncé ce vendredi la justice belge.

Cet appartement, situé dans la commune bruxelloise de Schaerbeek, «avait été loué sous une fausse identité qui pourrait avoir été utilisée» par l'un des neuf hommes placé en détention provisoire dans le cadre du volet belge de l'enquête sur les attentats de Paris, précise le parquet fédéral dans un communiqué.

Lire la suite

 

 

Attaque d'un commissariat à Barbès: le mystère demeure sur l'identité de l'assaillant

 

Le procureur de Paris François Molins s'est dit vendredi "pas du tout certain" que l'identité que l'assaillant d'un commissariat du XVIIIe arrondissement de Paris "soit réelle".

Le procureur de Paris François Molins s'est dit vendredi 8 janvier "pas du tout certain" que l'identité que l'assaillant d'un commissariat du XVIIIe arrondissement de Paris avait déclarée en 2013 lors d'une affaire de vol "soit réelle".

Dans cette affaire qui s'était déroulée à Saint-Maxime (Var), l'homme avait affirmé à la police s'appeler Sallah Ali et être né en 1995 à Casablanca. Mais "cette identité est contredite par un papier manuscrit" retrouvé sur lui "sur lequel il y a la profession de foi musulmane, un drapeau de Daech dessiné, et son nom mais dans son nom il se dit Tunisien et pas Marocain", a affirmé François Molins sur France Inter.

"Je ne suis pas du tout certain que l'identité qu'il a donnée soit réelle (...) Il n'est pas connu sous ce nom-là par les services de renseignement (...) Il va falloir travailler, déterminer l'identité, puis travailler sur un téléphone qu'on a trouvé, qui est doté d'une puce allemande", a-t-il détaillé.

Lire la suite

 

 

Barbès : « dans le quartier, les riverains ont du mal à croire à la version officielle »

 

Un homme a tenté ce jeudi matin d’entrer avec une arme blanche dans un commissariat parisien et aurait crié « Allah akbar », avant d’être tué par les policiers. Dans le quartier, les riverains ont du mal à croire à la version officielle.

« Qui vous dit qu’il a vraiment crié ‘Allahou akbar’? Arrêtez de raconter n’importe quoi. » Moins d’une heure après que la police a abattu, ce jeudi vers 11h30, un homme devant le commissariat de la Goutte d’Or, dans le 18e arrondissement de Paris, des groupes se sont formés autour des cordons de sécurité, mêlant badauds, riverains et curieux. Et certains esprits s’échauffent. [...]

« Les policiers lui demandaient de reculer. Mais lui, il faisait des mouvements brusques vers l’avant », détaille la jeune fille, cheveux plaqués vers l’arrière en queue de cheval. Elle assure ne pas avoir entendu le suspect crier quoi que ce soit, ni avant, ni après les tirs. Ni même avoir vu d’arme. Un hachoir de boucher, visible sur les photos de la scène du drame, a pourtant été retrouvé sur place.

« Et alors quoi? Moi aussi j’ai une pochette. Et si je passe devant la police, on va me tirer dessus? Et pourquoi ils ont pas visé ses pieds d’abord? », lance aux journalistes un homme, bonnet enfoncé sur le crâne. « Il a raison. C’est toujours la faute des arabes. Les policiers, ils en ont contre nous », renchérit Mourad, électricien algérien qui s’apprêtait à aller déjeuner dans un restaurant à côté quand il a entendu les coups de feu. [...]

Des théories du complot parcourent les groupes improvisés à quelques dizaines de mètres du commissariat. Informations médiatiques et confirmations policières sont balayées d’un revers de la main. [...]

« Franchement, un mec va attaquer un commissariat avec une fausse ceinture d’explosifs? Vous rigolez! C’est un truc monté pour faire peur aux gens », assène un jeune homme, sûr de lui. [...]

« Il ne faut pas croire tout ce qu’on raconte. Ça se passe bien dans ce quartier, on vit bien tous ensemble », assure Ammar. Ce père de famille habite depuis trente ans ce quartier animé et populaire du nord de la capitale réputé difficile. « Moi mon fils, il est en cinquième année de médecine. On n’est pas tous des délinquants. »

L’Express

 

 

 

 

Attaque d'un commissariat à Paris : un "individu isolé" selon le procureur de Paris

 

Même si son identité n'est toujours pas confirmée, on en sait un peu plus sur le profil de l'assaillant qui a attaqué jeudi un commissariat du 18e arrondissement de Paris. Interrogé sur France Inter, le procureur de Paris a notamment évoqué un "individu isolé".

Lire la suite

 

 

 

 

Attaque contre les militaires à Valence : Raouf revendique un acte terroriste (Màj)

 

Seul compte pour lui la justice d’Allah. Voilà ce qu’a affirmé hier Raouf El Ayeb à ses deux avocats, Me Chateau et Tatiguian. Ce Français d’origine tunisienne, âgé de 29 ans, a le 1er janvier foncé sur des militaires du dispositif Sentinelle devant la mosquée de Valence.

Le suspect avait projeté, à trois reprises, sa voiture en direction des quatre artilleurs qui avaient fait feu afin de stopper son attaque. Depuis, placé en détention provisoire, mais hospitalisé, il a déclaré à ses conseils : « Avoir voulu attaquer les militaires car ils symbolisent à (ses) yeux l’action de la France contre l’Etat islamique».

L’homme revendique «clairement un acte terroriste», ont reconnu ses avocats. «Il affirme avoir exercé seul, sans aucune appartenance à une quelconque mouvance». Les avocats valentinois ont ensuite rencontré le juge des libertés et de la détention, en débat contradictoire, qui a décidé de maintenir Raouf El Ayeb en détention provisoire.

Le Dauphiné

 

 

 

Mali: une Suisse enlevée par des hommes armés à Tombouctou

 

Béatrice Stockly a été enlevée à Tombouctou dans la nuit de jeudi à vendredi, alors qu'elle était chez elle. D'après les premiers éléments de l'enquête, les assaillants étaient armés.

Elle vivait au Mali depuis plusieurs années. Une ressortissante suisse a été enlevée dans la nuit de jeudi à vendredi à Tombouctou dans le nord-ouest du pays, a indiqué ce vendredi des sources concordantes. "Béatrice, une ressortissante suisse a été enlevée chez elle à Tombouctou par des hommes armés", a indiqué un responsable du gouvernorat de Tombouctou. Une information confirmée par une source sécuritaire malienne. 

Lire la suite

 

Libye: l'EI revendique l'attentat de Ras Lanou

 

Le groupe Etat islamique a revendiqué l'attentat suicide qui a tué hier six personnes, dont un bébé, à un point de contrôle à l'entrée de la ville pétrolière de Ras Lanouf, dans l'est de la Libye. Le groupe radical sunnite a précisé, dans un communiqué, que l'attaque avait été perpétrée par un combattant étranger à l'aide d'un véhicule piégé. Cet attentat a eu lieu quelques heures après une autre attaque ayant tué plus de 50 personnes dans un centre de la police à Zliten, à 170 km à l'est de Tripoli. Cette attaque n'a pas été officiellement revendiquée.

Lire la suite

 

 

 

Syrie : un djihadiste tue sa mère qui voulait lui faire quitter Daech

 

Un djihadiste syrien de 20 ans a exécuté en public sa mère qui avait tenté de le convaincre d'abandonner le groupe État islamique (EI), a affirmé vendredi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). La mère, Lina, une postière de 40 ans, a effectué les 50 kilomètres reliant Tabaqa, où elle habite, à Raqqa, capitale de facto de l'EI, pour implorer son fils, Ali Saqr, de la suivre en lui exprimant ses craintes qu'il trouve la mort dans des bombardements de la ville par la coalition conduite par les États-Unis.

Lire la suite

 

 

 

Syrie : jeunes arrêtés par l’État Islamique pour avoir souhaité joyeux Noël à des chrétiens

 

Selon un média arabe [Al Bawabh News, 3 janvier], l’État Islamique « a arrêté, sinon exécuté, des jeunes [cinq] dans la ville de Racca [Syrie] pour s’être liés d’amitié et avoir envoyé des souhaits de Noël à des chrétiens ». L’EIIL aurait dit au cinq jeunes qu’ils étaient « mis en état d’arrestation après une enquête [y compris dans leurs ordinateurs personnels] qui a découvert qu’ils avaient envoyé des souhaits à des chrétiens et des vœux de d’heureuse nouvelle année ». Lorsqu’un des jeunes a tenté de se disculper, un membre de l’EIIL lui a répliqué : « La ferme ! Tu accompagnes les chrétiens, n’est-ce pas ? ». Les cinq jeunes ont été alors menés vers une destination inconnue. On ne dispose depuis d’aucune information sur leur sort.

Source : Coptic Solidarity, 6 janvier

 

 

 

La branche égyptienne de l’EI revendique l’attaque d’un gazoduc dans le Sinaï

 

La branche égyptienne du groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué jeudi une attaque à l’explosif contre un gazoduc alimentant la Jordanie et une importante zone industrielle dans le nord du Sinaï.

« Au nom de Dieu, pas une seule goutte de gaz ne parviendra en Jordanie avant que le califat ne l’autorise », affirment les jihadistes dans un communiqué diffusé sur Twitter et signé la « Province du Sinaï ».

Lire la suite

 

 

 

Maroc : expulsion d’une Française d’origine algérienne ayant fait allégeance à Daech

 

Une ressortissante française d’origine algérienne a été expulsée lundi dernier par les autorités marocaines pour avoir fait allégeance au groupe terroriste Daech.

Cette jeune femme âgée d’une vingtaine d’années est arrivée au Maroc le mois dernier après avoir quitté la France où elle était hôtesse de l’air, rapporte le journal Al Ahdath Al Maghribia qui indique que la jeune femme a ensuite décidé de porter le niqab et de s’installer définitivement au Maroc.

Mais son attitude a éveillé les soupçons des autorités marocaines qui ont décidé de l’expulser vers la France. La jeune femme, dont le comportement est similaire à Hasna Ait Boulahcen, note le journal, publiait des photos et des vidéos de Daech sur les réseaux sociaux.

bladi

 

 

 

Une cellule du Hamas de Jérusalem est projetait d’assassiner Netanyahu

 

Le bureau des procureurs du district de Jérusalem a inculpé avec la cour du district de la ville vendredi deux Arabes israéliens, résidents de Jérusalem est, qui prévoyait d’assassiner le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Lire la suite

 

 

 

 

Istanbul : l'explosion à l'aéroport était due à un tir de mortier

 

L'attaque le 23 décembre de l'aéroport Sabiha Gökçen avait fait un mort. Une organisation armée kurde, les FAK, avait revendiqué l'opération.

Lire la suite

 

 

Les liaisons dangereuses Erdogan-Daech

 

Les liaisons dangereuses Erdogan-Daech

Il faut mettre un terme au "soutien masqué" que le président turc Recep Erdogan apporte aux terroristes de Daech, appelle la vice-présidente du parti de gauche allemand.

La menace de l'escalade du conflit en Syrie a atteint un niveau extrême. Quinze Etats y font actuellement la guerre: tantôt de concert, tantôt parallèlement les uns aux autres, et parfois même les uns contre les autres.

Lire la suite

 

 

 

Agressions sexuelles à Cologne: des vidéos sur les téléphones de deux suspects?

 

31 suspects, dont 18 migrants, auraient été identifié après la vague d'agression qu'à connu la ville au soir du nouvel an. Le porte-parole du ministère de l'Intérieur allemand ne précise pas si des interpellations ont eu lieu à ce stade de l'enquête.

Lire la suite

 

 

 

Salzbourg (Autriche) : agressions sexuelles durant la nuit du Nouvel An, un Syrien et 2 Afghans arrêtés

 

Plusieurs femmes dans la ville autrichienne de Salzbourg ont affirmé avoir été été agressées sexuellement pendant la nuit  Nouvel An – cela alors que la police allemande est accusée de dissimulation, après des dizaines de femmes ont été agressées à Cologne sur le même soir.

La police autrichienne ont confirmé qu’elle enquête sur un certain nombre de plaintes et que, jusqu’ici, trois hommes en relation avec les agressions signalées ont été arrêtés .

A 23 ans, l’homme est accusé d’avoir molesté une jeune femme allemande dans le centre de Salzbourg, puis a continué à lancer des fusées pyrotechniques vers une personne de 17 ans, qui a été légèrement blessée à l’abdomen. La police a déclaré dans un communiqué que l’homme était de nationalité syrienne.

Plus tôt cette semaine plusieurs autres femmes se sont présentés pour déclarer à la police de Salzbourg qu’elles avaient été agressées sexuellement à la Saint-Sylvestre. Une femme de 22 ans déclare avoir été harcelée par un groupe d’hommes sur la Residenzplatz, dans le centrede la ville, qui l’ont agressé sexuellement, puis lui ont volé son téléphone portable. Elle a dit à la police que le groupe était composé d’environ huit à dix hommes qui semblaient tous être des étrangers.

Une femme âgée de 58 ans a dit à la police qu’elle a également été agressée sexuellement sur la Residenzplatz, par un homme de 28 ans. Elle s’est rendu immédiatement à la police et l’homme a depuis été arrêté. Selon le rapport de police, il est originaire de l’Afghanistan.

La police enquête également sur une autre plainte d’une femme de 28 ans qui a déclaré avoir été agressée sexuellement par un homme de 24 ans, en dehors d’une boîte de nuit populaire à Salzbourg, le 30 décembre. Les videurs du club ont pu arrêter l’homme et le maintenir jusqu’à l’arrivée des policiers qui l’ont arrêté. Encore une fois, le rapport de police dit l’homme est de nationalité afghane.

«La police étudie actuellement si ces attaques ont été organisées et si il y a des liens entre les auteurs ou groupes d’auteur », a déclaré la porte-parole de la police Valerie Hillebrand jeudi. [...]

Traduction Fdesouche

The Local

 

 

Agressions sexuelles à Cologne : « la plus grosse partie était des Syriens » selon la police

 

 

Les événements de la Saint-Sylvestre à la gare de Cologne conduisent les dirigeants allemands à durcir leurs discours sur les réfugiés. Selon les informations publiées par le journal Welt am Sonntag, jeudi 7 janvier, la police de Cologne, contrairement à ce qu’avait au départ déclaré sa direction, disposerait d’informations précises sur les auteurs présumés des agressions sexuelles commises ce soir-là. Les forces de l’ordre auraient en effet contrôlé dans la soirée une centaine de personnes à la suite de ces actes de violence. Certaines d’entre elles auraient été interpellées et placées en garde à vue peu après les faits.

« Seule une petite minorité de ces personnes était des Nord-Africains, la plus grosse partie était des Syriens », affirme le journal. [...]

Welt am Sonntag, classé à droite dans la presse allemande, cite le témoignage anonyme de policiers présents place de la Gare au moment des faits. Blessés par les critiques du ministre de l’intérieur, Thomas de Maizière, à leur endroit, les fonctionnaires ont expliqué que les informations données par le chef de la police locale, Wolfgang Albers, n’étaient pas justes. Ce dernier avait déclaré que la police ne disposait d’aucune information sur l’identité des agresseurs. La maire de Cologne, Henriette Reker, avait même ajouté que « rien ne permettait de dire qu’il s’agissait de réfugiés ».

Or, d’après Welt am Sonntag, cent personnes ont été contrôlées le soir du 31 décembre 2015, et certaines d’entre elles ont été conduites au poste.

Les résultats de ces contrôles contrediraient la version officielle : les personnes en question « ont présenté des documents reçus lors de l’enregistrement des demandes d’asile, a déclaré un policier au journal.

Ils voulaient surtout commettre des agressions sexuelles, ou, pour le dire dans leur logique, s’amuser sexuellement ».

D’après le policier cité par le journal, il n’y avait pas ce soir-là un millier d’individus, comme avancé au départ, mais « plus de 2 000 personnes, presque toutes d’origine arabe, réparties dans un rayon de deux kilomètres autour de la gare centrale.

Lire la suite sur Le Monde

 

 

 

 

Bombe H ou pas, l'essai nord-coréen n'en est pas moins préoccupant

 

Le problème n'est pas de savoir si la Corée du Nord a testé une bombe à hydrogène ou pas, mais qu'elle fait des progrès avec un nouvel essai, estime vendredi un des plus grands spécialistes du nucléaire nord-coréen. "Ma plus grande préoccupation n'est pas de savoir s'ils ont ou pas fait un essai de bombe à hydrogène, mais qu'ils aient fait un essai", déclare Siegfried Hecker dans un entretien publié par le Bulletin des scientifiques atomiques. "Vu que cet essai a réussi, c'est qu'ils ont atteint une plus grande sophistication dans l'élaboration de cette bombe, c'est ce qui est inquiétant", poursuit cet ancien responsable du laboratoire nucléaire américain de Los Alamos (1986-1997). "C'est leur quatrième essai. À chaque essai, ils apprennent beaucoup", rappelle-t-il.

Lire la suite

 

 

220 Françaises parties faire le djihad, un chiffre en hausse constante

 

 

Le nombre de Françaises qui empruntent le chemin du djihad est en constante progression depuis deux ans. France Info a eu accès à des chiffres inédits.

France Info a pu avoir accès à des chiffres inédits qui figurent dans un rapport confidentiel des services de renseignement. Le nombre de Françaises qui empruntent le chemin du djihad est en constante progression depuis deux ans, il a même connu ces derniers mois une accélération.

Actuellement il y a 220 femmes françaises dans les rangs de l’organisation Etat Islamique en Irak et en Syrie.

En décembre 2015 les services de renseignement français dénombraient 600 djihadistes français dans les rangs de Daech, localisés tant en Irak qu’en Syrie. Le nombre de femmes est en hausse notable, et leur proportion par rapport aux hommes en augmentation plus importante encore. [...]

France Info

 

 

 

L’Exécutif des musulmans de Belgique souhaite que le calendrier scolaire soit adapté en fonction du ramadan

 

Alors que le ramadan tombe cette année en juin, la Grande-Bretagne a pris la décision d’adapter son calendrier scolaire. Un changement auquel l’Exécutif des musulmans de Belgique est favorable. Même si la ministre de l’Éducation, Joëlle Milquet, ne l’entend pas de cette oreille.

La période de jeûne des musulmans, le ramadan, tombera cette année autour de la deuxième semaine de juin. En pleine session d’examens. Une date qui peut pénaliser les étudiants musulmans de Belgique. Certains devront passer leurs examens le ventre vide, donc fatigués.

La Grande-Bretagne a décidé ce mercredi d’y remédier en adaptant le calendrier des examens scolaires au ramadan. En Belgique francophone, l’Exécutif des musulmans de Belgique se dit lui aussi favorable à une adaptation des calendriers et des horaires. [...]

Source

 

 

 

En bref - L'actualité de France


07/01: Ali Sallah attaque la police au couteau en criant ‘Allah akbar’ (source)
07/01: (78) 10 migrants Afghans agressent sexuellement une femme (source)
07/01: (91) Les voitures volées partaient vers l’Afrique ou desossés (source)
06/01: (78) Il crie ‘Allahou Akbar’ et menace de mort les passants (source)
06/01: (91) Hamid: ‘Je suis de Daech, je vais tous vous faire péter ! (source)

 

 

 

Ivan Rioufol : « Les dirigeants restent paniqués à l’idée de désigner et combattre l’ennemi intérieur »

 

 

Extraits du Bloc-note d’ Ivan Rioufol intitulé « Cette République qui tremble de peur… ».

Il y a de l’imposture dans cette République qui présente ses « valeurs » en rempart, mais ne voit rien du nouveau monstre qu’elle protège. Pire : une lâcheté s’observe chez ceux qui, au prétexte de « concorde », se gardent de monter au front.

Un an après : les mêmes, en pire, chaussés des mêmes œillères. Confrontés au totalitarisme islamique qui a lancé une fatwa contre la France, les dirigeants restent paniqués à l’idée de désigner et combattre l’ennemi intérieur. Le salafisme est un mot que ne prononce jamais François Hollande. [...]

« Ce qui s’est produit (en 2015) nous a changés, transformés même. » L’aveu sonne faux. Faudra-t-il attendre d’autres tragédies contre la presse, la police, les juifs, les chrétiens, la jeunesse, pour que la République flageolante livre enfin bataille aux assaillants et à leurs collaborateurs ? La relance des filières d’apprentissage ou la généralisation du service civique, ces mesures censées répondre à l’urgence, sont des insultes aux morts et aux blessés, des insultes aux Français. [...]

blog.lefigaro

 

 

 

Et pendant ce temps-là, à Calais

 

Commenter cet article