Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_________________

Le 7 janvier

 

 

Yémen : l'Iran accuse l'Arabie d'avoir bombardé son ambassade

 

Ce nouvel épisode aggrave dangereusement la tension entre Riyad et Téhéran, quelques jours après la rupture de leurs relations diplomatiques.

Nouvelle escalade entre l'Arabie et l'Iran. Téhéran a accusé Riyad d'avoir bombardé son ambassade à Sanaa au Yémen, où les deux pays se livrent une guerre par procuration. «L'ambassade iranienne a été endommagée et certains membres ont été blessés», a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères à Téhéran.

La coalition militaire qui bombarde les positions des rebelles yéménites Houthistes alliés de Téhéran a déclaré qu'une enquête avait été ouverte. Selon elle, les Houthistes utilisent certaines enceintes diplomatiques à des fins militaires. La nuit dernière, des avions de la coalition ont massivement bombardé des sites de lancements de missiles opérés par les insurgés Houthistes dans la capitale Sanaa. Des témoins cités par l'agence de presse Reuters ont affirmé que le bâtiment de l'ambassade n'avait pas été endommagé.

Lire la suite

 

 

 

Cologne : 121 plaintes déposées après les agressions de femmes lors du Nouvel An, 16 suspects dans le viseur de la police

 

La police allemande a indiqué jeudi avoir identifié "16 suspects" et a enregistré 121 plaintes après les dizaines d'agressions de femmes survenues la nuit du Nouvel An à Cologne qui ont profondément choqué l'Allemagne.

"La cellule d'enquête 'Nouvel An'", dans laquelle travaillent 80 policiers, "a identifié 16 jeunes hommes (...) en grande partie originaires d'Afrique du Nord" qui "pourraient" être impliqués dans les faits, indique dans un communiqué la police locale, qui ne parle pas en revanche d'interpellations.

La police va procéder à l'examen d'images de vidéosurveillance et de récits de témoins afin de déterminer le degré d'implication de ces hommes, selon la même source.

Lire la suite

 

 

Arrestations à Cologne : 14 Syriens, 1 Afghan en Allemagne depuis quelques semaines

 

(…) L’officier confirme qu’il y a eu dans la nuit 15 arrestations provisoires par son groupe.

Ces personnes étaient en Allemagne depuis « seulement quelques jours ou quelques semaines » : « Parmi ces personnes, 14 étaient de Syrie et une autre d’Afghanistan. Voilà la vérité. Même si ça fait mal.  »

(…) Express.de

 

 

Nouvel an à Zurich (Suisse) : des femmes attaquées sexuellement par « des hommes à la peau foncée »

 

« Environ deux douzaines de plaintes ont été déposées à Zürich à la suite de la nuit de la Saint-Sylvestre. Lors des investigations il est apparu que dans certains de ces cas les femmes avaient été aussi victimes d’agressions sexuelles. Les femmes concernées ont expliqué avoir été d’une part volées et d’autre part victimes d’attouchements sexuels. Pour l’instant, environ une demi-douzaines de ces cas ont été recensés. Les femmes concernées ont mentionné que les auteurs de ces attaques étaient des hommes à la peau foncée. »
Stadt-Zuerich

 

 

 

Nouvel an à Weil am Rhein (Allemagne) : Deux filles de 14 ans violées par un groupe de migrants

 

Un groupe de jeunes hommes aurait violé deux filles de 14 ans durant le réveillon du Nouvel An à Weil am Rhein.

(…) Trois des quatre suspects, des jeunes Syriens de 14 à 21 ans, sont en détention provisoire. Un autre de 15 ans encore cherché par police.

La nationalité des criminels n’a joué aucun rôle au moment des faits selon la police et le procureur général.

(…) SWR.de

 

 

Barbès : Ali Sallah, marocain de 20 ans attaque le commissariat au couteau en criant «Allah akbar»

 

D’après les informations d’Europe 1, ses empreintes digitales correspondent à celles d’un homme connu des services de police pour avoir été mis en cause, en 2012, pour vol en réunion, à Sainte-Maxime dans le Var. Il s’était alors présenté aux policiers sous le nom d’Ali S., né en mai 1995 à Casablanca, au Maroc. L’homme n’a pas de domicile connu et, selon nos informations, il n’apparaît pas dans les fichiers des services de renseignement français. Source

 

 

 

En direct - Attaque à Paris : une revendication et le drapeau de Daech retrouvés sur le corps de l'assaillant

 

Un papier où figure le drapeau du groupe terroriste Etat islamique a été retrouvé sur l'homme et une revendication non équivoque en langue arabe, indique un communiqué de Paris. Un téléphone portable a également été retrouvé sur l'individu. 

Suivre le direct

 

 

 

Un assaillant abattu devant un commissariat du 18e à Paris : ce que l'on sait

 

Un homme a tenté de pénétrer dans le commissariat de la Goutte d'Or en criant "Allah Akbar", muni d'une ceinture d'explosifs factice.

Lire la suite

 

En direct - Attaque à Paris : l'assaillant abattu portait une ceinture d'explosifs factice

 

 

à 14:08

"Il est trop tôt pour parler d'un acte terroriste"

Interrogé sur France Info, le porte-parole du ministère de l'Intérieur a déclaré qu'il était "beaucoup trop tôt pour parler d'un acte terroriste". "Il faut être prudent. Il s'agit d'une agression", a-t-il complété, confirmant que la ceinture d'explosifs que portait l'assaillant était factice. 

Lire la suite

 

Un homme a été tué par des policiers jeudi 7 janvier vers 12 heures devant un commissariat du 18e arrondissement, dans le nord de Paris, alors qu'il tentait de pénétrer dans le bâtiment. L'homme était "armé d'un couteau et d'un dispositif pouvant être un gilet explosif" et aurait crié "Allah Akbar" (Dieu est grand), a déclaré le porte-parole du ministère de l'Intérieur.

"Un homme a tenté jeudi matin d'agresser un policier à l'accueil du commissariat avant d'être atteint par des tirs de riposte des policiers", a expliqué à l'AFP Pierre-Henry Brandet. "Les démineurs sont sur place et travaillent à la sécurisation des lieux", a-t-il ajouté. Le ministre de l'Intérieur s'est rendu sur place.

Source

 

 

 

L'ambassade d'Iran au Yémen frappée par l'Arabie Saoudite

 

Les forces aériennes saoudiennes ont effectué une frappe sur l'ambassade d'Iran à Sanaa, capitale du Yémen, blessant plusieurs gardiens de l'ambassade, annonce une source officielle à Téhéran.
Cette information survient sur fond de crise dans les relations entre l'Arabie saoudite et l'Iran qui ont rompu leurs liens diplomatiques dimanche dernier suite à une série d'attaques contre les missions diplomatiques saoudiennes en Iran. Ces attaques ont été perpétrées en représailles suite à l'exécution samedi du chef religieux chiite Nimr Al-Nimr ainsi que de 46 autres personnes condamnées pour "terrorisme" par Riyad.

Lire la suite

 

Notes : Cette histoire va de plus en plus loin , si cela continue c'est un conflit

 

 

 

Plongée dans le laboratoire d’armement de l’Etat islamique

 

Un volant qui tourne tout seul, des pédales contrôlées à distance… Il ne s’agit pas du test d’une voiture-robot dans une firme californienne mais bien de la mise au point d’une voiture-bombe par le groupe État islamique.

 

 

 

 

Libye : au moins 45 morts dans un attentat suicide

 

Au moins 45 personnes ont été tuées dans un attentat au camion piégé jeudi contre un centre de formation de la police à Zliten dans l'ouest de la Libye. Il s'agit de l'une des attaques les plus sanglantes dans ce pays en proie au chaos. Un kamikaze a fait détoner les explosifs à bord d'un camion-citerne utilisé pour le transport d'eau à 8H30 locales contre un centre de la police où des gardes-côtes suivaient une formation, a indiqué à l'AFP une source de la sécurité de Zliten.

Lire la suite

 

 

 

Près de 2.500 combattants de l'EI tués en Irak et Syrie en décembre

 

La coalition internationale menée par les Etats-Unis a tué environ 2.500 combattants du groupe Etat islamique (EI) en décembre dans ses frappes aériennes en Syrie et en Irak, a annoncé mercredi un porte-parole de l'armée américaine, Steve Warren.

Le Pentagone avait jusque-là évité de donner le bilan de ces opérations. Les déclarations à la presse du colonel Steve Warren, basé à Bagdad, surviennent alors que les dirigeants de la coalition mettent l'accent sur les récentes défaites de l'EI.

"En décembre, nous estimons qu'environ 2.500 combattants ennemis ont été tués par les frappes de la coalition en Irak et en Syrie", a déclaré le colonel Warren.

Lire la suite

 

 

Corée du Nord : de futures sanctions inefficaces ?

 

Le contenu exact des mesures supplémentaires qui devraient être mises en place fait déjà débat et les sanctions actuelles sont inefficaces.

Le quatrième essai nucléaire de la Corée du Nord pose un défi considérable à la communauté internationale : si elle a accueilli l'annonce de Pyongyang par un concert de réprobations, elle aura beaucoup de mal, d'après les analystes, à réagir de manière efficace et concertée. Les condamnations de la revendication par Pyongyang mercredi 6 janvier d'un essai réussi de bombe à hydrogène furent rapides, et universelles. Mais transformer l'indignation en autant de mesures concrètes soutenues universellement sera une autre histoire. Le Conseil de sécurité de l'ONU prévoit d'alourdir la panoplie de sanctions imposées à Pyongyang après ses précédents essais (2006, 2009 et 2013) par des « mesures supplémentaires significatives ». Toutefois, leur contenu exact ne semble guère faire consensus.

Lire la suite

 

 

 

Washington envisage la démission d'Assad pour mars 2017

 

Dans le meilleur des cas, pour les Etats-Unis, le président syrien Bachar el-Assad démissionnera en mars 2017, soit deux mois après l'arrivée en fonction d'un nouveau président américain, indique l'AP faisant référence à un document pour usage interne obtenu par l'agence
Le document, préparé pour des responsables américains dans le cadre de la crise syrienne, fixe la date du départ d'el-Assad quelque part en mars 2017 tout comme celle de son "cercle intérieur". Cette période marquerait la cinquième année où Barack Obama exige publiquement la démission de M.Assad.

Ce soi-disant calendrier est basé sur le plan de paix en Syrie approuvé par le Conseil de sécurité de l'Onu en décembre dernier. Le plan de paix prévoit notamment un gouvernement de transition dans les six mois, ainsi que des élections parlementaires et présidentielles dans les 18 mois, sous le contrôle de l'Onu et conformément à la nouvelle Constitution syrienne.

Lire la suite

 

 

De nouvelles forces spéciales pour lutter contre Daech en Afghanistan

 

Ces nouvelles forces spéciales viseront à lutter contre l’Etat Islamique (EI ou Daech) dans l’est de l’Afghanistan, où l'influence du groupe terroriste est grandissante.

Le ministère afghan de la Défense a annoncé la formation de nouvelles forces spéciales afin de lutter contre le groupe terroriste Daech, rappelle jeudi l'agence de presse afghane Khaama Press.

Ces nouvelles forces spéciales auront pour mission de lutter contre les groupes radicaux présents dans l'est du pays, a indiqué Massoom Stanikzai, ministre de la Défense par intérim de l'Afghanistan.

Lire la suite

 

Notes : les Américains ne sont pas près de se retirer de l’Afghanistan !

 

 

 

 

Arabie saoudite: prix pétroliers sous pression politique?

 

Mardi dernier, l’Arabie saoudite a considérablement baissé les prix du pétrole brut pour les acheteurs européens. Dans le même temps, les prix pour l’Asie ont été augmentés, et ceux pour les Etats-Unis n’ont pas été changés. Les décisions du royaume semblent dissimuler une influence politique.

Lire la suite

 

 

 


Les flottes russe et chinoise, un défi pour la marine US

La Russie et la Chine avancent pas à pas sur le devant de l'échiquier mondial naval, leurs flottes présentant ainsi un défi pour celle des Etats-Unis, estime le commandant en chef de la marine américaine, l'amiral John Richardson.

"Pour la première fois depuis 25 ans, les Etats-Unis sont confrontés à une nouvelle compétition de grandes puissances. La Russie et la Chine ont bonifié leurs capacités militaires et peuvent désormais agir en tant que puissances mondiales", a déclaré l'amiral Richardson dans un rapport qui vient d'être publié par l'United States Navy.

Lire la suite

 

 

 

L’un des agresseurs sexuels de Cologne se dit être « réfugié syrien » et déclare : « Merkel m’a invité ici »

 

Des individus impliqués dans les multiples agressions sexuelles contre des dizaines de femmes  dans la ville allemande de Cologne lors de la nuit de la Saint-Sylvestre déclarent être des réfugiés syriens, selon les premiers rapports de police.

Le rapport de police, publié dans le journal Bild et dans le journal Le Spiegel, affirme que l’un des assaillants à déclaré aux policiers: « Je suis Syrien. Vous devez me traiter gentillement. Mme Merkel m’a invité. »

Un autre a déchiré son Visa de résidence sous les yeux de la police et leur a dit: « Vous ne pouvez rien faire contre moi, je peux en avoir un nouveau demain. »

La police dit qu’elle a identifiée 16 suspects à partir d’enregistrements vidéos des agressions.

 

The Telegraph

 

 

 

 

Le récit terrifiant d’une victime de Cologne (Màj : d’autres témoignages à Cologne et Hambourg)

 

Une autre victime, Michelle, 18 ans, a livré son témoignage à la chaîne allemande N-TV. Elle, et ses 11 amies, ont été entourées par des hommes qui les ont agressées sexuellement puis les ont volées.

« A 23h nous étions à l’arrêt de la gare principale pour voir les feux d’artifices, c’est là que nous les avons vus pour la première fois en train de roder. Nous sommes entrées dans la cathédrale mais soudain nous avons été entourées par un groupe de 30 hommes. »

« Les agresseurs étaient plein de rage », ils ont essayé d’attirer les jeunes femmes dans différentes direction mais ils ont échoué, alors ils se sont mis à les agresser sexuellement.

Independent.co.uk

 

Dans Der Spiegel, Anne, qui a débarqué à Cologne à 22h en provenance de sa ville d’Erftstadt, explique que, dès son arrivée à la gare, elle s’est sentie « mal à l’aise » face aux nombreux hommes qui la regardaient comme dans une foire aux bestiaux.

Egalement dans l’enceinte de la gare, Eveline, 24 ans, a elle été victime d’attouchements. « Je portais une jupe jusqu’au genou. Tout à coup, j’ai senti une main sur mes fesses, sous la jupe », décrit-elle dans Bild.

Linda, toujours dans Der Spiegel, assure qu’elle a vu des femmes tomber au sol et être tirées par les jambes. « J’ai même vu qu’une femme se faisait retirer la culotte. »

Dans le métro également, les choses ont mal tourné. Une victime raconte avoir senti des doigts se poser sur tout son corps, s’arrêtant particulièrement sur certains orifices. Elle dit avoir crié au secours mais n’avoir rencontré que les sarcasmes de ses agresseurs qui ont tenté de lui retirer sa veste et de lui voler son téléphone.

Johanna, 17 ans, et Isabel, 16 ans, ont été harcelées de façon similaire à Hambourg, au marché de Noël. Les lycéennes expliquent : « Ils sont arrivés par derrière, nous ont poussées. Nous étions en panique. Ils nous ont touchées partout. Dès que nous repoussions une main, une autre se posait sur nous, sur les seins, les fesses. » [...]

Source

 

 

 

En bref - L'actualité de France

 


06/01: Paris XIIIe: tensions au centre d’hébergement des migrants (source)
06/01: Ben Ali.A, Syrien, condamné pour fraude à la carte d’identité (source)
05/01: 300 migrants agressent les forces de l’ordre: 6 policiers blessés (source)
05/01: (68) L’islamiste pro-djihad ne respectait pas son assigniation (source)
05/01: Tunnel du Mt-Blanc: Un salarié sous influence djihadiste viré (source)
05/01: Importante opération GIPN/antiterroriste à Vaulx-en-Velin (source)

 

 

 

France ! SOS Racisme et le PS ne sont plus potes

 

La manifestation de lundi contre l’extension de la déchéance de nationalité pour les terroristes acte la rupture historique entre SOS Racisme et le PS.

Dominique Sopo, le président de l’association, donne de la voix. Où est Harlem ? Il est secrétaire d’État en charge des Affaires européennes et fait des phrases techniques et maîtrisées comme un robot.

Dominique Sopo, président de SOS Racisme, a commis lundi un acte historique, que l’on pourrait considérer comme un acte de rupture ou d’émancipation (alors fatale), en appelant à manifester sous les fenêtres du PS pour dénoncer l’extension de la déchéance de nationalité.

C’était lundi soir devant la station de métro Solférino, à cinquante mètres du siège du Parti socialiste. Il faisait froid, humide, venteux comme souvent sur le boulevard Saint-Germain côté Seine. Un petit groupe de manifestants agitent des calicots sur lesquels on peut lire : « Pas de discrimination dans la Constitution » ou encore « Binationaux = Français » (sic). Pas d’odeur de merguez, pas de chanteur populaire ni de camion de location avec la sono. Ils étaient 250 selon les organisateurs ; la police, elle, ne s’est même pas donné la peine de compter ces braves âmes. Sur les pancartes, il y avait quelque chose de graphique, jaune, qui ressemblait à une petite main et qui ne pouvait être celle que l’on connaît tous. Non. Impossible. Non. Inimaginable. Et pourtant… [...]

Source

 

 

L’auteur de la fresque « les Françaises aux Africains » honoré par Pellerin et exposé par Lang

 

Est inaugurée aujourd’hui à l’institut du Monde Arabe par Jack Lang et Fleur Pellerin une exposition de l’artiste Combo.

Permalien de l'image intégrée
Permalien de l'image intégrée
Permalien de l'image intégrée

source

 

 

Notes : Les collabos ont attendu que l'Allemagne occupe la France pour trahir les leurs tandis que de nos jours des collabos sont déjà en action et le sourire aux lèvres !

 

_________________

Le 6 janvier

 

 

Attentats à Paris : les kamikazes n’étaient pas drogués

 

Les analyses toxicologiques réalisées sur les neuf terroristes qui ont perpétré les attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis se sont révélés négatives.

Des traces « infimes » de cannabis dans le sang du kamikaze Brahim Abdeslam,voilà tout ce qu’ont révélé les résultats des analyses toxicologiques réalisées sur les neuf auteurs des attentats du 13 novembre. Autrement dit, aucun d’entre eux n’était drogué : selon une source proche du dossier citée ce mardi par Le Parisien, ces tests, qui ont été remis aux juges d’instruction fin décembre, démontrent qu’ils n’avaient consommé ni stupéfiants ni alcool avant de commettre leurs crimes.

Les experts ont également exclu toute consommation de Captagon, substance surnommée la « drogue du djihad ». De nombreux jihadistes actifs en Syrie ou en Irak consomment ce stupéfiant, vendu sous forme de cachets, un psychostimulant composé d’amphétamines et de caféine.


Ouest-France

 

 

 

Essai nucléaire en Corée du Nord : ces questions qui se posent

 

S’agissait-il vraiment d’une bombe H ?
Les spécialistes du nucléaire ont accueilli avec le plus grand scepticisme l'annonce nord-coréenne. L'activité sismique détectée au moment de l’explosion correspond, selon eux, à un engin bien moins puissant qu’une bombe H. Les experts s'étaient déjà montrés dubitatifs le mois dernier quand le leader nord-coréen Kim Jong-Un avait laissé entendre que son pays avait mis au point la bombe à hydrogène.

"Les données sismologiques suggèrent que l'explosion a été considérablement moins forte que celle qu'on attendrait d'un essai de bombe H", a déclaré le spécialiste de la politique nucléaire Crispin Rovere, basé en Australie. "A première vue, il semblerait qu'ils aient mené un essai nucléaire réussi mais n'ont pas réussi à mener à bien la deuxième étape, celle de l'explosion d'hydrogène".

(..)

Est-ce un signe de la montée de la menace nord-coréenne ?
"Oui et non", répondJean-Louis Margolin. "Cette explosion, c’est une chose, mais ce qui est potentiellement plus inquiétant, c’est l’essai qui s’est déroulé fin décembre, d’un lancement de missile balistique par sous-marin", prévient le spécialiste. Cette réalisation accroît sensiblement la menace nord-coréenne puisqu’elle signifie que Pyongyang est en capacité de tirer un missile sur son ennemi de toujours – les Etats-Unis – en se rapprochant de ses côtes.

Et sur le long terme, ces essais nucléaires sont un vrai danger potentiel, car on sait que la Corée du Nord a essayé à plusieurs reprises de vendre sa technologie à des pays comme la Syrie ou encore la Libye. Il y a donc un risque de prolifération d’armes nucléaires si Pyongyang fait commerce de ses bombes.

Lire la suite

 

 

 

La Corée du Nord annonce le « succès » de son premier test de bombe à hydrogène

 

La Corée du Nord a annoncé, mercredi 6 janvier, avoir fait exploser avec « succès » une bombe à hydrogène. S’il était confirmé, il s’agirait du quatrième test nucléaire mené par le régime de Pyongyang depuis 2006, et la première utilisation de ce type de bombe.

Pyongyang a précisé que cette bombe H était « miniaturisée ». Le pays cherche depuis longtemps à se doter de cette compétence technique qui lui permettrait d’accroître considérablement la portée potentielle de ses armes nucléaires.

L’essai a eu lieu à Punggye-ri, le site historique des tests nucléaires nord-coréens, aux environs de 9 h 30 (1 h 30 à Paris). L’Institut américain de géologie (USGS) et l’agence de météorologie sud-coréenne ont détecté à cet endroit un séisme d’une magnitude située entre 4,2 et 5,1, soit environ équivalent au précédent test nucléaire mené par Pyongyang. « Nous rejoignons les rangs des Etats nucléaires avancés », s’est félicité un présentateur de la télévision officielle nord-coréenne.

Pour Séoul, Pyongyang doit « payer »

Il n’a pas fallu longtemps avant que les pays de la région ne réagissent. Le premier ministre japonais, Shinzo Abe, a estimé que cet essai constituait un « grave défi » porté aux efforts mondiaux de non prolifération nucléaire et une « sérieuse menace » contre le Japon. Il a promis que son pays répondrait de manière ferme à l’initiative nord-coréenne.

Le gouvernement sud-coréen l’a rapidement imité en condamnant « fortement » l’essai de la Corée du Nord dans un communiqué lu à la télévision :

« Nous prendrons toutes les mesures nécessaires [...] pour que le Nord paie le prix de cet essai nucléaire. »

La Maison Blanche a quant à elle indiqué ne pas pouvoir confirmer à ce stade la véracité des affirmations de Pyongyang mais a promis « une réponse appropriée à toute provocation nord-coréenne ».

Le Conseil de sécurité de l’ONU devrait se réunir mercredi à New York pour évoquer cette annonce du régime nord-coréen.

Lire la suite

 

 

Notes : Comme d’habitude tout le monde condamnera ses tests nucléaires mais personne ne fera la guerre à la Corée du nord, parce qu'elle n’est pas riche de pétrole

 

 

Essai nucléaire nord-coréen: la sécurité nationale russe est concernée

 

Toute démarche réalisée par Pyongyang dans le cadre de son programme nucléaire concerne la sécurité nationale de la Russie, a déclaré le sénateur russe Konstantin Kossatchev.

"Le programme nucléaire nord-coréen est mis en œuvre par un Etat qui possède une frontière commune avec la Russie. La distance entre Vladivostok de Pyongyang et de moins de 700 kilomètres. Donc, toute démarche entreprise par la Corée du Nord en cette matière concerne directement la sécurité nationale de notre pays", a indiqué M.Kossatchev sur sa page Facebook.

Selon lui, si les rapports faisant état d'un nouvel essai nucléaire nord-coréen se confirment, il s'agira d'une "nouvelle violation par Pyongyang de l'esprit du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICEN)".

Lire la suite

 

 

 

L’Iran dévoile un autre dépôt de missiles souterrains

 

L’Iran a dévoilé un dépôt souterrain où il stockait des missiles balistiques surface-surface.

L’agence de presse Tasnim et une vidéo de la télévision d’Etat affirment que l’installation a été inaugurée par le président du parlement, Ali Larijani, a précisé Reuters.

En octobre, l’Iran a déclaré qu’il avait testé avec succès un nouveau missile de longue portée de fabrication nationale, affirmant que cette arme est la première de son genre qui pourrait être guidée jusqu’au bout des cibles.

Basé sur les informations recueillies par la Maison Blanche à ce jour, le régime iranien semble avoir violé la Résolution de l’organisme international de 1929, qui interdit à la République islamique de mener toute activité militaire liée à l’utilisation de missiles balistiques, quand il a mené l’essai, a déclaré un responsable américain.

Source

 

 

Allemagne: une centaine d'agressions sexuelles commises la nuit du Nouvel An à Cologne

 

 

Durant la nuit de la Saint-Sylvestre, des bandes de jeunes se sont livrées à des violences sur des femmes au cœur de Cologne.

 La gare centrale de Cologne se trouve à quelques centaines de mètres de la cathédrale, au cœur de la ville. C'est là, durant la nuit de la Saint-Sylvestre, qu'un millier d'individus se sont rassemblés. Par groupe de vingt à quarante, des hommes souvent alcoolisés de moins de 30 ans et «d'origines arabes ou nord-africaines», selon les témoins, ont cerné et agressé des femmes mêlant vol à la tire et attouchements. Au moins un viol a été signalé.

Mardi, le nombre de plaintes déposées s'accumulait au fur et à mesure que l'affaire prenait de l'ampleur: 60 en début de journée, 90 à midi. Ces «agressions sexuelles de masse», selon les termes employés par la police de Cologne, ont suscité l'indignation dans toute l'Allemagne. La chancelière Angela Merkel a notamment exprimé sa «révolte» face à ces «agressions scandaleuses» et réclamé une «réponse forte». «Il s'agit d'une nouvelle forme de criminalité organisée», a commenté à Berlin le ministre de la Justice allemand, Heiko Maas. «Il va falloir qu'on réfléchisse, qu'on pense aux moyens à mettre en œuvre pour y faire face», a-t-il ajouté, alors que d'autres faits similaires mais sans avoir la même ampleur ont été signalés à Hambourg et Stuttgart.

(..) Dans un contexte de tension, lié au défi de l'intégration d'un flux sans précédent de réfugiés dans le pays, le profil décrit des agresseurs provoque le malaise. Heiko Maas a mis en garde contre «toute généralisation». L'apparence des agresseurs «ne doit pas conduire à faire peser une suspicion générale sur les réfugiés qui, indépendamment de leur origine, viennent chercher une protection chez nous», a renchéri le ministre de l'Intérieur, Thomas de Maizière.

(..)Cologne compte environ 10.000 réfugiés. Jusqu'à présent, l'arrivée massive de demandeurs d'asile n'a pas provoqué de hausse de l'insécurité en l'Allemagne. Si les centres pour réfugiés ont été la cible d'agressions et si des violences y ont été commises entre demandeurs d'asile, le taux de criminalité des réfugiés n'est pas plus élevé que pour le reste de la population, a conclu un rapport des services de renseignements en novembre dernier.

Source

 

 

Au moins 90 plaintes ont été déposées par des personnes pour des cas de harcèlement, d'attouchements sexuels et au moins un viol. Durant la nuit de la Saint-Sylvestre, les victimes auraient été piégées et encerclées par des groupes de jeunes ivres entre la cathédrale et la gare de Cologne. Le gouvernement allemand met en garde contre tout amalgame, tandis que l'enquête sur ces multiples agressions se poursuit.

Source

 

 

 

Agressions sexuelles à Cologne : la maire appelle les femmes à s’adapter aux immigrés (MàJ)

 

Après les terribles événements survenus la nuit de la Saint Sylvestre à proximité de la gare de Cologne, la maire de la ville, Henriette Reker, a demandé aux femmes d’adopter des règles de comportement pour éviter les agressions.

L’histoire est à peine croyable et pourtant elle est vraie. Dans la nuit du 31 décembre, des dizaines de femmes ont été sexuellement agressées par des individus qui sembleraient être des migrants. Pour empêcher de telles horreurs de se reproduire, l’édile de la ville n’a rien trouvé de mieux que d’ériger des règles de conduite pour ses citoyennes féminines.

Conférence de presse surréaliste
Alors qu’elle s’exprimait devant les journalistes, Henriette Reker a lourdement insisté sur les mesures de prévention. Elle a également fait allusion au comportement des jeunes femmes qui doit être «mieux adapté». Elle souhaite même l’élaboration d’un «code conduite».

Sa technique infaillible ? Que les femmes se tiennent à distance de bras d’un potentiel agresseur…

Pire, l’édile s’est indignée du comportement des jeunes victimes qui n’auraient pas appelé la police «par peur de se faire voler leurs smartphones». Indigent.

Henriette Reker n’a fait aucune allusion à l’origine des auteurs que de nombreux témoignages, vidéos et déclarations de police identifient comme étant des migrants. En 2015, l’Allemagne a accueilli plus d’un million de réfugiés, pour la plupart originaires de Syrie.

A la suite des événements, le chef de la police de Cologne déclarait : «La seule chose que savent les policiers, c’est qu’il s’agit de jeunes hommes âgés de 18 à 35 ans, venant de l’Afrique du Maghreb.» Ce qui concorde avec les descriptions faites par les victimes.

Mais la maire se refuse à tout amalgame. Pour elle, rien n’indique que les auteurs soient des migrants séjournant à Cologne.

RT.com

 

 

Le récit terrifiant d’une victime de Cologne

 

« J’en ai pleuré toute la nuit ». Maria, victime d’une agression sexuelle lors du Réveillon à Cologne, est toujours sous le choc. Son récit est terrifiant. « J’ai crié au secours et ils se moquaient de moi », a-t-elle raconté dans Bild.

Pour le magazine allemand Der Spiegel, « Cologne est choquée ». Dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, des agressions sexuelles en masse ont eu lieu à Cologne parmi la foule rassemblée devant la gare centrale et sur le parvis de la cathédrale pour admirer les feux d’artifices. Selon les premiers témoignages, environ un millier d’hommes, qui « d’après leur apparence physique seraient originaires des pays arabes ou d’Afrique du Nord », ont attaqué en groupe des dizaines de femmes. Ils en ont profité pour toucher leurs poitrines et leurs parties génitales ou leur voler leurs smartphones, portefeuilles et autres objets de valeur, comme le rapporte le quotidien Süddeustche Zeitung. Focus a diffusé une vidéo amateur tournée à Cologne en plein chaos .

Le journal Bild est parvenu à recueillir quelques témoignages. Pour des raisons d’ordre privé, les victimes sont restées anonymes. Avec une amie âgée de 22 ans, Maria était présente à Cologne la nuit du Réveillon.

« C’était le chaos dans le métro »

« Nous avons commencé par regarder le feu d’artifice depuis le Hohenzollernbrug. Ensuite, nous avons pris le métro pour faire la fête ailleurs. Mais c’était déjà le chaos dans le métro. Il était envahi par des étrangers. Ils ont commencé par nous peloter directement. Leurs mains allaient vraiment partout. J’ai senti un doigt dans chaque orifice de mon corps. J’ai crié au secours et ils se moquaient de moi. Soudain, ils ont enlevé ma veste et essayé de me voler mon smartphone. Mais je n’ai rien lâché. Ils ont fini par me dérober mon rouge à lèvres. »

Même son de cloche pour Linda. Son témoignage est également terrifiant.

« Ils ont retiré la culotte d’entre elles »
« 

À la gare, plusieurs hommes rassemblés en groupes agressaient sexuellement des femmes. Beaucoup d’entre elles tombaient au sol et elles étaient traînées par les jambes. J’ai même vu comment ils sont parvenus à retirer la culotte de l’une d’entre elles. Je n’ai pas vite peur mais j’ai quand même quitté la gare en panique », raconte Linda.

Le ministre de la Justice allemand, Heik Maas (SPD) parle d’une « dimension totalement nouvelle de la criminalité organisée », comme le rapporte l’hebdomadaire Der Spiegel. Seules cinq personnes (entre 18 et 24 ans) ont été arrêtées sur les lieux du drame. Elles ne sont pas connues des forces de police.

7sur7.be

 

 

 

La crise s'étend entre l'Arabie saoudite et l'Iran

 

La communauté internationale s'inquiète de plus en plus de l'aggravation de la crise entre l'Iran et l'Arabie saoudite. Elle s'est étendue hier avec la décision du Koweit de rappeler son ambassadeur à Téhéran.

Voisin et allié traditionnel de Ryad, le Koweït est devenu le cinquième pays arabe à rompre ou à réduire ses relations avec la République islamique d'Iran, après l'Arabie, Bahreïn, les Émirats arabes unis et le Soudan.

Le Koweït a rappelé son ambassadeur pour protester contre les attaques contre les missions diplomatiques saoudiennes en Iran à la suite de l'exécution du chef religieux chiite saoudien Nimr al-Nimr samedi en Arabie. Depuis hier, tous les membres de la mission diplomatique saoudienne qui étaient en poste en Iran ont regagné Ryad.

Le Conseil de coopération du Golfe (CCG), qui réunit les six monarchies de la région, a convoqué une réunion extraordinaire de ses chefs de la diplomatie samedi à Ryad pour discuter «des conséquences de l'attaque» contre les représentations saoudiennes en Iran. Dimanche, ce sera au tour des ministres arabes des Affaires étrangères de se réunir au Caire.

Cette escalade entre les deux rivaux chiite et sunnite est suivie avec une profonde inquiétude par la communauté internationale qui craint qu'elle n'accentue encore la déstabilisation et les conflits du Moyen-Orient.

Source

 

 

 

Eurotunnel juge "regrettable" l'asile accordé au Soudanais qui avait traversé à pied le tunnel

 

Eurotunnel a qualifié mardi de "regrettable" l'attribution de l'asile par l'Angleterre à un Soudanais qui avait parcouru presque entièrement les 50 km du tunnel sous la Manche pour rejoindre la Grande-Bretagne au cours de l'été.

"C'est regrettable car ça peut donner de mauvaises idées à certains migrants et les encourager à risquer leur vie", a indiqué un porte-parole d'Eurotunnel. Abdul Rahman Haroun, 40 ans, avait été arrêté début août, près de la sortie du tunnel, côté anglais.

Il devait comparaître lundi devant le tribunal de Canterbury (sud-est de l'Angleterre) pour obstruction à la circulation dans le tunnel, une infraction passible de deux ans de prison. Mais l'audience a été ajournée au 18 janvier, pour réétudier son dossier au vu de son nouveau statut de réfugié.

 

 

 

 

Commenter cet article