Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_________________

Le 13 janvier

 

 

Lagny (77) : Cazeneuve annonce la dissolution de 3 associations musulmanes rattachées à la mosquée

 

A la sortie du conseil des ministres, Bernard Cazeneuve a annoncé mercredi la dissolution de trois associations cultuelles situées à Lagny en raison des propos tenus par leurs dirigeants au cours des dernières années « appelant à la haine et provoquant au jihad« .

-------------------------

La première association dissoute s’appelle Retour aux sources. Créée en 2010, elle a longtemps géré la mosquée de Lagny-sur-Marne. Son fondateur, Mohamed Hammoumi, est présenté dans l’arrêté préfectoral comme ayant prêché « une idéologie hostile aux valeurs occidentales et françaises, prônant l’anéantissement des ennemis de l’islam et faisant l’apologie du djihad et de la mort en martyr ». Plusieurs de ses adeptes « ont rejoint les rangs de Daech [acronyme arabe de l’organisation Etat islamique], en Syrie ». Il aurait quitté la France pour l’Egypte en décembre 2014.

Selon le gouvernement, de cette association découlent les deux autres dissoutes mercredi, Le Retour aux sources musulmanes et l’Association des musulmans de Lagny-sur-Marne. C’est cette dernière, créée en mai 2015, qui gérait la mosquée jusqu’à sa fermeture administrative, en décembre. Son président, Mohamed Ramdane, qui connaissait Mohamed Hammoumi, assure toutefois qu’il n’a plus rien à voir avec le prêcheur. L’arrêté préfectoral de fermeture de la mosquée établissait néanmoins que son association avait été créée par d’« anciens lieutenants » de M. Hammoumi. Ces deux personnes n’apparaissent toutefois pas dans les statuts de cette association.

Lire la suite

 

 

 

Bobigny (93) : Des armes de guerre retrouvées lundi dans un véhicule volé

 

Des armes de guerre ont été retrouvées lundi à Bobigny (Seine-Saint-Denis) dans un véhicule volé selon les informations recueillies par France Info. Les policiers ont mis la main sur trois fusils d’assaut, un pistolet automatique, des munitions et des faux brassards de police dans cette voiture volée l’an dernier en région parisienne. A ce stade, les soupçons des enquêteurs ne se portent pas sur le terrorisme mais plutôt vers une affaire de banditisme. La juridiction interrégionale spécialisée de Paris (JIRS) est saisie de l’affaire.

(…) France Info

 

 

 

L'Iran libère dix marins américains arrêtés dans ses eaux territoriales

 

Deux bateaux de guerre et dix marins, neuf hommes et une femme, avaient été interceptés mardi après s'être égarés dans les eaux territoriales iraniennes.

Les dix marins américains arrêtés mardi après s'être égarés dans les eaux territoriales iraniennes "ont été libérés", ont affirmé mercredi les Gardiens de la révolution dans un communiqué lu à la télévision d'État. "Après examen, il s'est avéré que leur entrée dans les eaux territoriales du pays n'était pas intentionnelle. Après avoir présenté des excuses, ils ont été libérés dans les eaux internationales", indique le communiqué.

Selon le texte, "les États-Unis se sont engagés à ne plus répéter de telles erreurs". Les deux bateaux de guerre et les dix marins, neuf hommes et une femme, avaient été interceptés mardi alors qu'ils étaient entrés dans les eaux territoriales iraniennes, selon Téhéran. Ils avaient été emmenés sur l'île Farsi située dans la partie nord du Golfe. Le secrétaire d'État américain John Kerry avait appelé son homologue iranien Mohammad Javad Zarif pour demander leur libération.

Source

 

 

Daech : Obama pense qu'il n'y a pas de "troisième guerre mondiale"

 

VIDÉO. Pour son ultime discours sur l'état de l'Union, le président américain a défendu son bilan et a appelé à la raison face aux déclarations des républicains.

(..)

À l'attention de ses adversaires, Barack Obama a mis en garde, à la tribune du Congrès, contre les déclarations excessives sur l'EI selon lesquelles le monde serait engagé dans « la troisième guerre mondiale ». « Elles font le jeu » des djihadistes, a-t-il averti. « Des masses de combattants à l'arrière de pick-up et des esprits torturés complotant dans des appartements ou des garages posent un énorme danger pour les civils et doivent être arrêtés. Mais ils ne représentent pas une menace existentielle pour notre nation », a-t-il martelé lors de son ultime discours sur l'état de l'Union.

Sûr de son effet, il a ajouté : « Si vous doutez de l'engagement de l'Amérique, ou du mien, pour que justice soit faite, demandez à Oussama Ben Laden ! » Ce rendez-vous traditionnel était pour le 44e président des États-Unis la dernière occasion de s'adresser aux Américains en prime time avant que Washington et le reste du pays ne basculent complètement dans une véritable frénésie électorale.

Lire la suite

 

 

 

"Obama vit-il dans un autre monde?"

Le discours du président américain sur l'état de l'Union tenu mardi dernier à la Maison Blanche a provoqué un tollé parmi ses compatriotes, notamment dans les rangs des Républicains qui n'ont pas pu se garder de commentaires acerbes.

Ainsi, Nikki Haley, gouverneur de Caroline du Sud, a déclaré que Barack Obama avait abusé des phrases ronflantes au lieu d'opposer une réponse adaptée à la menace terroriste à laquelle est confronté le pays.

(..)Et d'ajouter: "Bien pire, nous sommes confrontés à la plus grave menace terroriste depuis les attentats du 11 septembre, et ce président, apparemment, ne veut pas ou ne peut pas la vaincre ".

Lire la suite

 

 

 

 

 

Attentat à Istanbul : Le groupe État islamique suspecté, l'enquête se poursuit

 

 

Istanbul : la presse pense qu'Erdogan paie "le prix de l'ambiguïté"

 

Au lendemain de l'attentat qui a frappé la Turquie, la presse française appelle le président turc à clarifier ses positions face aux djihadistes.

Après l'attentat-suicide, attribué par le gouvernement turc au groupe État islamique (EI), qui a fait dix morts mardi à Istanbul, la presse française estime mercredi que le président islamo-conservateur turc Recep Tayyip Erdogan paie « le prix de l'ambiguïté » et que son pays est la « poudrière de l'Europe ».

Pour Libération, la Turquie est devenue « la poudrière de l'Europe ». « Longtemps, les islamo-conservateurs turcs au pouvoir ont considéré que les djihadistes étaient de très efficaces combattants contre le régime de Bachar el-Assad, dont le renversement était leur priorité, mais aussi contre les Kurdes », rappelle Marc Semo, qui souligne qu'Ankara « a vraiment commencé à combattre l'État islamique l'été dernier ».

Lire la suite

 

 

 

La Turquie face à la menace de l’Etat islamique

 

Finie l’époque où Ankara négociait en sous main avec l’organisation Etat islamique (EI), en vue de la libération des 46 employés et diplomates du consulat de Turquie à Mossoul en Irak, retenus en otages en Syrie entre juin et septembre 2014. Le gouvernement turc semblait alors disposer d’un accès à l’organisation terroriste sans équivalent. Il s’avéra bientôt, malgré les dénégations d’Ankara, que les otages avaient été échangés par l’Etat turc contre 180 djihadistes, parmi lesquels de nombreux étrangers, incarcérés dans des geôles du pays.

L’attentat suicide perpétré selon la Turquie par « un militant de Daech [acronyme arabe de l’EI] », mardi 12 janvier à Sultanahmet, un quartier qui symbolise la puissance passée de l’Empire ottoman ainsi que l’ouverture du pays au tourisme étranger, marque un tournant, une nouvelle stratégie de l’organisation djihadiste, entrée en guerre ouverte contre l’Etat turc.

Lire la suite

 

Attentat d'Istanbul : la police turque multiplie les arrestations de djihadistes présumés

 

 

En Turquie, la police a procédé ce matin à de nouvelles arrestations, dont celles de "trois ressortissants russes", présentés comme des membres du groupe Etat islamique, responsable, selon Ankara, de l'attentat-suicide perpétré à Istanbul. La veille déjà, 65 djihadistes présumés avaient été arrêtés en différents endroits du pays.

 

 

Esclave de Daech: "on nous loue, nous achète et nous offre en cadeau"

 

Nadia Murad Basee Taha, capture d'écran de Twitter

L'ex-concubine d’un membre de Daech, actuellement témoin sous protection en Europe, s'est décidée de confier son histoire aux médias russes. Cette femme kurde de religion yazidie âgée de 21 ans s’est exprimée sur le génocide des Yazidis devant le Conseil de sécurité de l'Onu le 16 décembre et a été nominée au Nobel de la paix.

Nadia Murad Basee Taha confie à Novaya Gazeta que malgré les nouvelles sur les Yazidis tués ou chassés de leurs villages par Daech, les autorités kurdes ont promis que les terroristes n'allaient pas tuer les habitants de son village. Pourtant, le 3 aout 2014, Daech a pris la ville de Sinjar dans le nord-ouest de l'Irak, le village de Korju où vivait la jeune Yazidie Nadia Murad Basee Taha. "Les rebelles ont ouvert le feu. Ce jour-ci, 3.000 personnes, hommes, femmes et enfants, sont morts… Après la libération de Sinjar, 16 fosses communes ont été trouvées à Sinjar et dans ses environs", raconte Nadia Murad Basee Taha.

​"Le jeudi 14 août, leur émir est arrivé dans le village. Il s'appelait Abou Hamza Al-Hatouni… L'émir est venu voir notre chef de village et a dit: +Vous avez trois jours. Soit vous vous convertissez à l'islam, soit nous allons vous tuer+", poursuit la brave femme.


D'après la jeune femme, le jour suivant, l'émir est revenu accompagné par 2.000 rebelles. Le matin, ils ont déclaré que tous les habitants du village qui n'ont pas pu fuir, soit 1.700 personnes, devaient se rassembler devant une école. Les rebelles ont alors ordonné aux femmes et aux enfants de monter au premier étage et aux hommes de rester au rez-de-chaussée.

 

Ayant séparé les villageois, les combattants de Daech ont raflé aux hommes et aux femmes tous leurs biens y compris leurs portables, porte-monnaie, bagues et argent puis ont demandé à ceux qui voulaient se convertir à l'islam de sortir de l'école. "Pourtant, ni les femmes, ni les hommes, personne n'a voulu se convertir à l'islam. Personne n'est sorti", explique la femme.

Selon elle, les rebelles ont ensuite mis tous les hommes dans des pick-up et les ont emmenés à 200 mètres du village pour les fusiller. Les femmes, quant à elles, ont été "triées" par les rebelles:

"Les femmes âgées et les plus de 40 ans ainsi que les femmes enceintes ont été séparées. Nous, les jeunes femmes de 9 à 25 ans étions 150. Nous étions emmenées dans un square. Les 80 femmes âgées ont été fusillées, les rebelles n'ayant pas voulu les prendre en concubines. Elles étaient toutes de mon village. Ma mère était aussi parmi elles", témoigne Nadia Murad Basee Taha.

Lire la suite et voir vidéo ( vidéo en anglais)

 

Notes : 9 ans l'âge d’Aïcha la femme enfants de Mahomet . Ce témoignage démontre bien que l'EI ne fait que recopier les conquêtes de Mahomet,avec ses  exécutions et l'esclavages pour les survivants

 

 

Suad Saleh, Professeur à Al-Azhar : Dans une guerre légitime, les musulmans sont en droit de capturer des esclaves sexuelles

 

Al-Azhar Professor Suad Saleh_ In a Legitimate War, Muslims Can Capture Slavegir

Dans une émission sur les fatwas datant du 12 septembre 2014,  Mme Suad Saleh, Professeur en théologie à Al-Azhar, analyse le concept islamique de « ceux que vous possédez ». Intervenant sur Hayat TV (chaine de télévision Egyptienne), Pr Saleh affirme que les musulmans qui capturent des femmes dans une guerre légitime contre leurs ennemis peuvent les posséder et en faire des esclaves sexuelles « En vue de leur humiliation », déclare Pr Saleh, « elles deviennent la propriété du commandant militaire, ou d’un musulman, et il peut avoir des relations sexuelles avec elles, tout comme il a des relations sexuelles avec ses épouses ». La vidéo circule actuellement sur les médias sociaux. Extraits :

Lire la suite

 

Notes : L'Islam est bien pire que le nazisme parce que lorsque les musulmans s'attaqueront à l'Europe ils remettront en pratique l'esclavage

Extraits du Coran

 

Coran 70.30. et n’ont de rapports qu’avec leurs épouses ou les esclaves qu’ils possèdent car dans ce cas, ils ne sont pas blâmables,

 

Coran 23.5 ,6 et qui préservent leurs sexes [de tout rapport], si ce n´est qu´avec leurs épouses ou les esclaves qu´ils possèdent, car là vraiment, on ne peut les blâmer ;

 

Coran 4.24 et parmi les femmes, les dames (qui ont un mari), sauf si elles sont vos esclaves en toute propriété. Prescription d´Allah sur vous ! A part cela, il vous est permis de les rechercher (.)

 

Voir Esclaves chrétiens et maitres musulmans (+ Vidéos )

 

 

Belgique : Découverte de 3 planques où les terroristes de Paris ont résidé

 

C’est bien en Belgique que les terroristes ont préparé les attentats de Paris. Trois planques utilisées par les auteurs des attaques ont été découvertes à Schaerbeek, Auvelais, et Charleroi.

Dans la banlieue de Bruxelles, Salah Abdeslam l’un des terroristes en fuite et Bilal Hadfi, l’un des kamikazes du Stade de France ont séjourné dans un immeuble de la rue. A l’intérieur, la police découvre du matériel destiné à la préparation de ceinture d’explosifs et un schéma montrant un homme porteur du dispositif.

 

 

 

 

Port de la kippa déconseillé : «Une victoire symbolique du terrorisme islamiste»

 

 

 

 

FIGAROVOX/ENTRETIEN - Le Consistoire israélite de Marseille a incité les Juifs à retirer leur kippa dans la rue. Jonathan Aleksandrowicz, journaliste à Actualité juive Hebdo, comprend ce souci de protection, mais redoute qu'il soit interprété comme le signe d'une soumission aux djihadistes.

Lire la suite

 

 

 

Agression antisémite à Marseille : le parquet demande la détention du mineur

 

L'auteur présumé de l'agression antisémite d'un enseignant juif à Marseille a été déféré mercredi au Palais de justice de Paris en vue d'une mise en examen par des juges antiterroristes. Une information judiciaire a été ouverte alors qu'un placement en détention provisoire du suspect a été requis.
(..)
L'enseignant attaqué, Benjamin Amsellem, qui selon son avocat a eu «le sentiment» que son agresseur voulait le «décapiter», a pu se défendre et s'en est finalement sorti avec des blessures légères. L'adolescent a, lui, été interpellé quelques minutes après l'agression. Durant sa garde à vue à l'hôtel de police de Marseille, le jeune homme a déclaré avoir «honte de ne pas l'avoir tué», selon une source proche de l'enquête qui a confirmé l'information de La Provence. «Je ne regrette rien, j'en suis fier», a ajouté l'adolescent. 

Lire la suite

 

 

Le déploiement de missiles S-400 à Kaliningrad préoccupe le Pentagone

 

Le Pentagone est préoccupé par le possible déploiement de systèmes de missiles sol-air S-400 à Kaliningrad, mais est conscient que la Russie a pleinement le droit de réaliser une telle démarche.

L'armée de l'air américaine et les experts sont préoccupés par le possible déploiement de systèmes de missiles sol-air S-400 et de missiles balistiques Iskander dans la région de Kaliningrad, écrit l'observateur du magazine National Interest  Dave Majumdar.

"C'est très sérieux. Il est évident que nous continuons de surveiller cela, mais Moscou a pleinement le droit d'y déployer (ses systèmes d'armement, ndlr)", a déclaré le commandant de l'armée de l'air américaine en Europe Frank Gorenc à propos du possible déploiement des S-400 à Kaliningrad.

Lire la suite

 

 

Dupont-Aignan pose une question sur les incendies des églises, les bancs socialistes ricanent

 

Quand un député pose une question sur les incendies des églises on entend des ricanements sur les bancs socialistes!

Source

 

 

Un policier brise le silence: « Nous ne pouvons même pas arrêter un migrant »

 

Les migrants coupables d’un crime sont-ils traités différemment que les Allemands? Ce climat de suspicion a été renforcé par les confessions d’un agent de police allemand.

Quand un migrant fuit lors d’un contrôle de police, nous ne pouvons pas l’arrêter. Ces ordres viennent d’en haut. Nous avons besoin de meilleurs contrôles, de plus d’agents de police et de plus de soutien au niveau politique. Sinon, ça risque d’exploser
Un policier allemand

Un agent de police allemand a préféré garder l’anonymat dans Bild. Depuis six mois, il travaille à Passau (à la frontière avec l’Autriche) et il est parfois utilisé à la gare de Munich. Son témoignage vaut le détour alors que des agressions sexuelles en masse ont eu lieu à Cologne dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier.

« 95% de célibataires »
« Au début, il y avait surtout des familles avec des enfants. Ils étaient très polis et parlaient un bon anglais. Entre-temps, 95% des migrants sont des hommes célibataires. Que s’est-il passé? Aucune idée. Au cours de ces derniers mois, j’ai simplement enregistré une seule plainte d’un citoyen allemand. Pour le reste des plaintes, elles concernaient uniquement des migrants. Dans les rapports de police, on préfère parler de lésions corporelles graves plutôt que de tentatives d’assassinat. C’est mieux pour les statistiques. »

Toujours selon le témoignage de ce policier allemand de 22 ans, les femmes sont régulièrement harcelées à la gare de Munich.

« You are racist »
« Lorsqu’on intervient, les migrants nous crient: You are not my police, you are racist (« Vous n’êtes pas ma police, vous êtes raciste »). Quand un migrant fuit lors d’un contrôle de police, nous ne pouvons pas l’arrêter. Ces ordres viennent d’en haut. Nous avons besoin de meilleurs contrôles, de plus d’agents de police et de plus de soutien au niveau politique. Sinon, ça risque d’exploser », prévient l’agent de police.

Un ancien policier de Cologne s’est exprimé sur Facebook . Son message a récolté plus de 230.000 likes et 100.000 partages.

(…) 7sur7.be

 

 

 

Allemagne : 40 % des réfugiés Nord-Africains se sont livrés à des délits, 0,5% des Syriens…

 

(…) «Depuis 2011, les coupables de délits venus de pays d’Afrique du Nord, en particulier l’Algérie, le Maroc et la Tunisie, représentent une part considérable des vols à la tire à Cologne. Ce groupe est enclin à la violence et utilise fréquemment des armes, comme des couteaux ou des gaz lacrymogènes», écrit la police dans son rapport d’enquête. Le nombre de personnes issues de cette région qui se sont rendues coupables de délits «a augmenté fortement en 2014», est-il mentionné. En 2015, «1 947 Nord-Africains» ont fait l’objet d’enquête. Les auteurs vont même plus loin, en se livrant à une comparaison avec un autre groupe d’immigrants sous le feu des projecteurs. «Une évaluation montre que seulement 0,5 % des migrants syriens se sont livrés à des délits» pendant l’année qui suit leur arrivée, «tandis que cette proportion atteint 40 % pour les (réfugiés) Nord-Africains», lit-on. Le phénomène des «Nafris», comme la police de Cologne les nomme, est surveillé depuis plusieurs mois. Dans une note interne citée par le journal Kölner Stadt-Anzeiger, ces jeunes hommes sont signalés comme «agressifs». Ils peuvent être enregistrés comme demandeurs d’asile ou résider de manière irrégulière sur le territoire. La police ne donne pas d’explication à cette surreprésentation de ces groupes dans les statistiques de la délinquance. Il pourrait s’agir de mafias.

(…) Le Figaro

 

 

 

 

Turquie : Le pays reste une passoire à migrants

 

Le ton monte entre l’Union européenne et la Turquie. Selon l’Europe, les promesses de l’accord avec la Turquie sur la question des migrants ne sont pas respectées. L’Europe a pourtant débloqué 3 milliards d’euros pour que les Turcs tentent de retenir les 2 millions de Syriens qui attendent sur leurs terres.

« Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Entre 2.000 et 3.000 personnes continuent de débarquer chaque jour sur les côtes grecques en provenance de Turquie. Certes, c’est moins qu’à l’automne, mais c’est encore beaucoup trop selon le vice-président de la Commission qui est allé le dire hier à Ankara« .

 

Notes : Erdogan reste un islamiste et il nous envoie les migrants parce qu'il sait bien le rôle qu'ils vont jouer dans l’islamisation de l’Europe

 

 

La Suisse pourrait expulser jusqu'à 18.000 étrangers par an

 

Une initiative proposée par le parti suisse Union démocratique du centre (UDC) peut provoquer l'expulsion de 18.000 étrangers par an, selon les opposants de l'initiative.

L'UDC propose d'expulser automatiquement les étrangers reconnus coupables de crimes. Le texte sera soumis au vote populaire le 28 février prochain.

Cette proposition est plus sévère par rapport à l'initiative adoptée en 2010, qui prévoit l'expulsion automatique des étrangers condamnés pour des crimes graves comme le meurtre, le vol à main armée, les agressions sexuelles, le trafic de drogue et l'abus de biens sociaux.

Lire la suite

 

 


Expulsion de migrants: Alger appelle à s'assurer qu'il s'agit bien d'Algériens

 

Après les évènements survenus à Cologne en début d'année, où la police a identifié 32 suspects, dont neufs algériens, le gouvernement allemand "entre en jeu" et brandit un accord déjà existant entre Berlin et Alger sur le retour des migrants sans papiers. Il ne reste que prouver qu'il s'agit bien d'Algériens…
La chancelière Angela Merkel a plaidé mardi dernier auprès de son homologue algérien pour que les ressortissants algériens déboutés du droit d'asile en Allemagne puissent être renvoyés le plus rapidement possible dans leur patrie, arguant du nombre croissant de migrants algériens qui arrivent en Allemagne pour y séjourner de manière illégale.

Lire la suite

 

 

Éric Zemmour : « La nationalité française est d’abord une allégeance »

 

On n’est pas forcément d’accord – RTL- 12/01/16

La volonté du président de la République d’insérer dans la Constitution la déchéance de nationalité pour les terroristes binationaux provoque des débats enflammés. Pourquoi une telle passion ?

 

Commenter cet article