Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

_________________

Le 13 octobre

 

 

 

Le vol MH17 a été abattu par un missile tiré depuis l'est de l'Ukraine

 

On en sait plus sur la destruction du vol MH17, survenue le 17 juillet 2014. Quinze mois après le drame, les enquêteurs internationaux ont conclu que ce vol commercial transportant 298 personnes à son bord avait été abattu dans l'est de l'Ukraine, zone en guerre, par un missile sol-air de type BUK ayant percuté le cockpit sur la gauche. Le rapport a officiellement été publié en début d'après-midi par le Bureau néerlandais pour la sécurité (OVV), coordonnateur de l'enquête internationale.
(..)Depuis le crash qui a coûté la vie à tous les passagers et membres de l'équipage, l'armée ukrainienne et les séparatistes pro-russes s'accusent mutuellement d'avoir abattu l'appareil. D'un côté, l'Ukraine et les Etats-Unis affirment qu'il a été abattu par les séparatistes grâce à un missile sol-air de type BUK fourni par la Russie. De l'autre, Moscou rejette catégoriquement ces accusations et pointe du doigt les forces ukrainiennes. Les armées de Kiev et de Moscou disposent toutes deux du système de missiles sol-air BUK, selon Peter Felstead, l'éditeur du magazine spécialisé Jane's Defence Weekly, à Londres.
(..)Lundi, Moscou a mis en doute la qualité de l'enquête. Lundi, le ministre des affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, avait déjà affirmé qu'il existait de «nombreuses choses étranges» dans cette enquête. «La Russie n'a pas reçu de réponses aux nombreuses questions qu'elle a adressé à ce groupe d'enquêteurs», affirmait-il. De son côté, Kiev a accusé la Russie d'être à l'origine du crash.
Lire la suite
 


Vol MH17: le Bouk avait été retiré du service depuis les années 90


Le missile surface-air Bouk 9М38, qui aurait abattu le vol MH17 de Malaysia Airlines, avait été retiré du service depuis la fin des années 1990, le dernier en date ayant été fabriqué en 1986, déclarent plusieurs experts russes.

"Nous avons prouvé que le missile surface-air ayant abattu le Boeing dans le ciel ukrainien était sans aucun doute un missile 9M38 du complexe "Bouk", lancé depuis la zone de la cité Zarochtchenskoyé, située à une cinquantaine de kilomètres de Donetsk
Le dernier missile de ce type a été fabriqué en URSS en 1986", a déclaré Yan Novikov, directeur général du groupe russe Almaz-Anteï

Lire la suite

 

 

 

Lavrov: les USA évitent les contacts avec la Russie


Moscou regrette que les USA tardent à établir une coordination réelle des efforts de tous ceux qui font face à la menace terroriste en Syrie, a déclaré Sergueï Lavrov.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déploré que les Etats-Unis continuent d'éviter des contacts avec la Russie sur la question de la coordination des efforts visant la lutte contre le groupe terroriste Etat islamique.
"Comme vous l'avez entendu, nous avons demandé à ceux qui croient mieux connaître la situation (sur le terrain, ndlr) de nous dévoiler les régions où les terroristes sont basés. Néanmoins, nos collègues de la coalition n'y sont pas encore prêts", a précisé M.Lavrov.

Le chef de la diplomatie russe estime toutefois que le nouveau programme américain de soutien à "l'opposition modérée" syrienne par le largage de munitions à partir d'avions suscite un certain nombre de questions.

Lire la suite

 


Le chef d'Al-Qaïda en Syrie offre 3 millions d'euros pour tuer Assad


Le chef de la branche syrienne du réseau extrémiste sunnite Al-Qaïda a offert trois millions d'euros pour la mort du président syrien Bachar el-Assad et deux millions pour celle du chef du Hezbollah chiite libanais. Abou Mohamed al-Joulani a affirmé, dans un enregistrement audio rendu public tard lundi, qu'il paierait "trois millions d'euros à quiconque tuerait Bachar el-Assad et mettrait fin à son histoire". "Combien de temps encore le sang des musulmans va-t-il couler pour un homme qui aime son pouvoir ? Combien de temps les musulmans doivent-ils attendre pour recouvrer leurs droits ?" a demandé le chef du Front Al-Nosra.

Le chef djihadiste a précisé qu'il verserait cette récompense même si Assad était tué par un membre de sa famille et a affirmé qu'Al-Nosra protégerait le meurtrier et sa famille.
Lire la suite

 

 

Un policier lyonnais suspendu pour des propos anti-Islam sur Facebook (MàJ)

 

Condamné par la justice en avril dernier, Sébastien Jallamion est désormais suspendu de ses fonctions de policier.

 

 

 

Notes : Avez-vous encore des doutes sur les prophéties de Nostradamus ? les évènements de ces deux dernières années démontrent encore que ma traduction sur le quatrain C 05 - Q96  était juste !

 

 

C 05 - Q96

Sur le milieu du grand monde, la rose (Hollande un socialiste)
Pour nouveaux faicts sang public espandu
A dire vray on aura bouche close,
Lors au besoing viendra tard l'attendu.

 

Voir C 05 - Q96 pour la traduction

 

Faite aussi le lien entre l'amour de Holande pour les Saoudiens et cette article

L'Arabie saoudite réitère son appel à une loi mondiale contre le blasphème

et vous allez comprendre  pourquoi Hollande nous fait taire !

 

 

Au moins 2 morts dans 2 nouvelles attaques ; 5 attaques depuis ce matin

 

2 nouvelles attaques à Jérusalem ; Israël a répliqué aux roquettes tirées depuis la Syrie ; la ville réputée calme de Raanana a été la cible de deux attaques ; « Journée de colère » lancée par les Arabes israéliens

Lire la suite

 

 

Syrie : la Russie prise pour cible

 

Deux obus ont touché l'ambassade russe à Damas au lendemain de l'appel du Front Al-Nosra demandant aux djihadistes du Caucase de lui venir en aide.

Deux obus ont frappé mardi matin l'ambassade de Russie à Damas au moment où débutait une manifestation de soutien à ce pays, dont l'aviation apporte un soutien aérien aux forces du régime pour repousser les rebelles. Selon un photographe, la chute des deux obus sur l'ambassade a créé la panique parmi les quelque 300 personnes rassemblées pour remercier la Russie de son intervention en Syrie.

Lire la suite

 

 

Syrie : Al-Nosra appelle les jihadistes du Caucase à frapper la Russie

 

 

Washington appuie les rebelles contre l'EI et... la Russie

 

L'armée syrienne, forte de l'appui crucial de l'aviation russe, a avancé sur plusieurs fronts lundi au prix de violents combats avec les rebelles islamistes. Après les États-Unis, l'Union européenne a dénoncé à son tour l'aide de Moscou au régime de Bachar el-Assad. Dans ce conflit rendu très complexe par la multitude des acteurs, les Russes appuient Assad en jugeant tous ceux qui lui sont opposés sur le terrain comme des « terroristes », alors qu'Américains et Européens insistent sur un départ d'Assad, appuient des groupes rebelles qu'ils qualifient de « modérés » et veulent surtout se débarrasser de l'EI. Les États-Unis ont parachuté dimanche des munitions dans le nord du pays à des groupes rebelles combattant l'organisation État islamique.

(..) Alors que les frappes russes s'intensifient, les 28 pays de l'Union européenne ont sommé Moscou de « cesser immédiatement » ses frappes contre les insurgés « modérés » et estimé qu'il « ne peut y avoir de paix durable avec les dirigeants actuels ». Illustrant leur réorientation après le fiasco de leur plan d'entraînement de forces locales, les États-Unis ont parachuté des munitions « à des groupes arabes syriens dont les responsables ont fait l'objet de vérifications appropriées par les États-Unis », selon le commandement des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom).

Lire la suite

 

Notes : l'Union européenne et Washington ne veulent pas comprendre que Poutine ne laissera jamais tombé Assad ! (quoiqu'il est répété plusieurs fois son soutien à Assad) les Occidentaux croient que Poutine va laisser les rebelles soutenus par les Américains devenir les maitres de la Syrie et après cela foutre les Russes dehors ! Privant la Russie des contrats d'armements avec Assad ainsi que de leur seul base militaire dans la région ! Les Russes préféreront une guerre mondiale à la victoire des rebelles pro américain (je rappelle encore qu'il y a pour les occidentaux en Syrie de gros enjeux gazée - voir lien Syrie : le gaz dans la bataille)

 

 


NYT: les rebelles syriens veulent recevoir des systèmes antiaériens

 

Les rebelles syriens ont appelé les pays les soutenant à leur fournir des systèmes antiaériens afin de combattre les forces fidèles au gouvernement de Damas ainsi que l'Etat islamique.

Selon le New York Times, qui cite le commandant de la Division 13 de l'Armée syrienne libre (ASL; opposition) Ahmad al-Saoud, les insurgés ont transmis leur requête via des officiers de liaison qui travaillent en Turquie.
Le NYT rappelle que lors de la guerre d'Afghanistan (1979-1989) l'armée soviétique faisait face à des combattants armés de canons antiaériens américains, dont plusieurs ont par la suite rejoint les rangs d'Al-Qaїda.

(..) Les rebelles ont confié au NYT avoir reçu des systèmes antichar après le début de l'opération aérienne russe sur le territoire syrien. Selon Ahmad al-Saoud, les missiles antichar américain TOW leur ont permis de détruire sept véhicules blindés en deux jours.

Lire la suite

 

Notes : Je crois pas que les russes apprécieraient que certains de leurs avions soient descendus par des systèmes antiaériens donné aux rebelles par Washington !

 

 

État islamique : Des enfants entraînés pour tuer à Racca

 

Le groupe État islamique entraîne des jeunes garçons militairement et idéologiquement pour former sa prochaine génération de combattants. Sur cette vidéo de propagande, on découvre le camp d’entraînement de Racca en Syrie.

Il s’agit de « l’Institut Farouq pour les enfants du califat« . Ces jeunes sont formés au maniement des armes. On leur inculque aussi les croyances extrémistes du groupe, un véritable lavage de cerveau.

Source

 

 

Manuel Valls en Arabie Saoudite pour "vanter l'attractivité de la France"

 

 

Notes :Quand c'est pas Hollande c'est Valls qui va léché le culs de Soudaniens ! faut bien dire que les saoudiens aiment beaucoup les socialistes qui ont fini par imposé a la France une censure anti-critique Islam !

 

 

 

Il quitte le pays pour se rendre en Syrie aux cotés de Daesh après avoir reçu 1 million de £ de l’état

 

Le Royaume-Uni a donné à un détenu libéré de Guantanamo 1 million de livres sterling ( 1.4 millions euros) en dédommagement… actuellement en fuite en Syrie, il a rejoint l’État Islamique
— Jamal Al-Harith, un musulman converti, a été capturé en Afghanistan en mars 2002
— Il a été envoyé à Guantanamo, mais fut libéré deux and plus tard
— Il a engagé une demande de dédommagent contre la Grande-Bretagne au motif que les agents secrets anglais étaient au courant des mauvais traitements qu’il aurait subi
— Il vient d’être révélé qu’il s’est enfui du Royaume-Uni il y a 18 mois pour rejoindre l’État Islamique, en Syrie

Lire la suite

 

 

 

Un auteur irakien : Seules les sociétés arabes peuvent mettre fin à l’ère du faux djihad

 

Le 11 juillet 2015, dans le quotidien en ligne Middle East Online, l’écrivain irakien Farouq Youssef critique les combattants du djihad qui, dit-il, sanctifient la mort et considèrent quiconque désire vivre comme un ennemi à abattre. Selon lui, le djihad est une guerre absurde, car partout où la bannière du djihad est brandie, la dignité humaine est violée et les libertés sont confisquées, tandis que les combattants du jihad remettent en cause la valeur même de la vie . Pour cette raison, dit-il, les sociétés arabes seront en danger tant qu’elles, et elles seules, ne mettront pas fin au mensonge du djihad. Extraits

Lire la suite

 

 

Terrorisme djihadiste : Boko Haram frappe à tout va

 

Samedi, dimanche, lundi : le groupe terroriste met les bouchées doubles entre attaques et explosions de kamikazes au Tchad, mais aussi au Cameroun.

Lire l'article

 

 

Le Parlement iranien approuve l'accord sur le nucléaire

 

Les députés ont adopté l'accord prévoyant une levée des sanctions internationales imposées à l'Iran, qui, en échange, ne doit pas se doter de l'arme atomique.

Lire l'article

 

 

Algérie : une chaîne TV fermée pour avoir donné la parole à un ancien chef terroriste

 

Cela a pris une semaine. Lundi 5 octobre, dans son émission El Hiwar (le débat), la chaîne algérienne El Watan TV (arabophone pro-islamiste, sans rapport avec le quotidien El Watan) avait invité Madani Mezrag, ex-chef de l’ex Armée islamique du salut. Ce dernier a saisi l’occasion pour répondre au président Abdelaziz Bouteflika, lequel avait refusé, en septembre, le retour de l’ancien chef terroriste sur la scène politique. Au cours de l’émission, Mezrag a menacé le président et l’a mis au défi de lui barrer la route. « Bouteflika nous oblige à lui répondre avec virulence… s’il ne revoit pas sa position, il va entendre de ma part ce qu’il n’a jamais entendu auparavant », a-t-il déclaré.
Lire la suite

 

 

« Le vert c’est la couleur de l’islam et de l’écologie »

 

Une centaine de personnes, manifestement intéressées par l’Islam et l’écologie, se sont volontairement enfermées dans une salle de réunion sans fenêtre à la Maison des Associations dans le 11e arrondissement de Paris ce samedi 3 octobre 2015 pour les Assises musulmanes de l’écologie.

Un exploit en cette journée ensoleillée du début de l’automne, certainement imputable à l’arrivée prochaine de la COP21 conjuguée à l’envie d’agir.

Quelques barbus — c’est toujours le cas dans les rassemblements écolos — des familles, une majorité de trentenaires, un public assez familial en somme et similaire aux autres événements sur la protection de l’environnement forme le public de ces rencontres, où on parle d’islam, de nature, de pollution, de santé… et un peu d’halal. Question qui pourrait être polémique et couper les participants des écolos-végétariens-non-musulmans.

Lire la suite

 

_________________

Le 12 octobre

 

 

Début de journée sanglant à Jérusalem

 

VIDÉO. Un homme a agressé au couteau un policier israélien lundi matin près de la vieille ville de Jérusalem, avant d'être abattu, a indiqué la police israélienne.

L'agression a eu lieu lors d'un contrôle près de la porte des Lions, à Jérusalem-Est, partie palestinienne de Jérusalem annexée et occupée par Israël. Le policier est indemne, ayant été protégé par son équipement de protection, a indiqué la police.

Série s'attaques au couteau

Elle est la dernière en date d'une série d'attaques à l'arme blanche contre des Israéliens ou des juifs depuis le 3 octobre. Ces attaques sont l'une des principales formes de violence dans l'escalade en cours depuis le 1er octobre. Une attaque à la voiture-bélier et au couteau a fait quatre blessés, deux soldats et deux civils israéliens, dimanche soir dans le nord d'Israël.

Source

 

Une roquette tirée depuis Gaza atteint le sud d’Israël

 

Aucun blessé n’a été signalé

Source

 

 

Témoignages : l’État islamique décapite les chrétiens et vend les chrétiennes sur le marché aux esclaves

 

In Defense of Christians (En défense des chrétiens) a mis en ligne une vidéo de témoignages sur les abominations infâmes de l’État Islamique contre les chrétiens en Syrie. Le but de cette vidéo est de sensibiliser les membres de la Chambre des Représentants du Congrès des États-Unis à la situation des chrétiens victimes de l’État Islamique, et de faire voter une résolution (House Concurrent Resolution 75) déclarant les actes de l’organisation islamistes « crimes contre l’humanité » et « crimes de génocide ».

Dans cette vidéo, des réfugiés chrétiens qui ont réussi à fuir les islamistes apportent des témoignages abominables. Une jeune chrétienne y déclare : « Quand nous étions en Syrie, ils [les islamistes] nous ont mis dans une école qu’on appelait “l’école de la mort” : c’est là qu’ils avaient l’habitude de décapiter tous les hommes. Les filles étaient vendues sur le marché aux esclaves ». Un adulte raconte : « Il y a plein de familles qui ont perdu tous leurs enfants ». Un jeune garçon, en pleurs, déclare : « Ils [l’État Islamique] sont tous des animaux. Ils ne nous ont rien laissé dans ce pays ».

Voir la vidéo sur STFR sur christianophobie.fr

 

 

Mogherini : l'intervention de la Russie en Syrie "change la donne"

 

"C'est certainement quelque chose qui change la donne. (...) Cela a des aspects préoccupants", a dit Mme Mogherini en arrivant à une réunion de ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne à Luxembourg. Elle a précisé que la situation en Syrie serait amplement discutée pendant la réunion, "notamment en ce qui concerne les violations de l'espace aérien turc" par des avions russes. Les interventions dans le conflit "doivent être coordonnées, sinon cela risque d'être extrêmement dangereux non seulement d'un point de vue politique, mais surtout d'un point de vue militaire", a ajouté Mme Mogherini.

Lire la suite

 

 

 

Syrie: les avions russes ont frappé 53 positions de l'EI en 24 heures

 

Ces dernières 24 heures, les avions russes ont fait 55 sorties militaires et ont frappé 53 positions du groupe terroriste Etat islamique, a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

"Les moyens de renseignement russes en l'air et dans l'espace continuent 24 heures sur 24 à détecter de nouveaux objets de l'infrastructure terroriste sur le territoire syrien pour leur destruction postérieur par les avions russes", a-t-il précisé.

Lire la suite et voir vidéos

 

 

 

Les missiles russes en Syrie, un risque pour les avions de ligne

 

 

 

Poutine réaffirme que la Russie n'enverra pas de troupes au sol en Syrie

 

Le président russe a répété, sur une chaîne de télévision russe, que son pays n'envisageait pas de déployer des forces aux côtés de l'armée de Bachar al-Assad sur le sol syrien.

Le mot d'ordre reste le même. Le président russe Vladimir Poutine a répété, dimanche, que Moscou n'enverra pas de troupes au sol combattre aux côtés des forces de Bachar al-Assad en Syrie, où la Russie mène depuis fin septembre une intense campagne de raids aériens.

«Nous n'envisageons pas de le faire, et nos amis syriens le savent», a répondu le chef d'État russe, interrogé par la chaîne de télévision Rossia 1 sur un éventuel déploiement de soldats russes en Syrie. Selon le président russe, l'objectif de son intervention militaire en Syrie est de «stabiliser les autorités légitimes et de créer les conditions pour la mise en œuvre d'un compromis politique».

Lire la suite

 

 

Vladimir Poutine tente de rassurer l’Arabie Saoudite sur l’opération russe en Syrie

 

Le président russe s’est entretenu hier avec le ministre saoudien de la Défense, le prince Mohammed ben Salmane, à Sotchi. Ryad s’inquiète de l’appui que le Kremlin fournit au régime de Damas. Le royaume wahhabite estime que la résolution du conflit syrien passe par le départ de Bachar al-Assad.

 


Archevêque d’Hassaké : les frappes russes sont efficaces, pas celles des États-Unis

 

Il y a un consensus parmi tous les évêques syriens, catholiques ou orthodoxes : les frappes russes sur l’État Islamique et les autres groupes islamistes sont efficaces… Mgr Jacques Behnan Hindo, archevêque syriaque catholique d’Hassaké-Nisibis, l’a déclaré à Asia News :

« L’intervention de Moscou a été positive, car [les Russes] ciblent vraiment Daesh [acronyme arabe pour État Islamique en Irak et au Levant] et [ses] miliciens commencent à fuir. Ils ont fui en toute précipitation la zone dans une vingtaine de véhicules, pour se diriger vers l’Irak, laissant sur place une vingtaine d’autres véhicules. C’est le signe d’une vraie retraite ».

L’archevêque est plus critique sur les frappes des États-Unis et de la “coalition”.

Lire la suite

 

 

L’Irak préfère Moscou à Washington


Déçu par l’opération américaine contre l’Etat islamique, l’Irak commence à considérer la Russie comme son partenaire principal dans la lutte antiterroriste.

Les militaires irakiens ont annoncé en septembre la création d'un centre de renseignement de la Russie, de la Syrie, de l'Irak et de l'Iran à Bagdad. Ce centre serait destiné à la coordination des efforts dans la lutte contre le groupe terroriste Etat islamique.

Lire la suite

 

 

Six djihadistes français sans doute tués par les frappes de la France en Syrie

 

Le camp d'entraînement du groupe EI visé par des chasseurs français dans la nuit de jeudi à vendredi abritait des combattants "français et francophones".

« Les frappes françaises ont tué des djihadistes (en Syrie, NDLR). Il pourrait y avoir des djihadistes français », a déclaré une source gouvernementale. « Le chiffre de six a été annoncé probablement par une ONG syrienne. À cette heure, nous ne pouvons rien confirmer », a-t-on précisé. L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une ONG syrienne qui dispose d'un vaste réseau de sources dans ce pays en guerre, n'a pas pu confirmer qu'il y avait des Français parmi les djihadistes du groupe État islamique (EI) tués lors des dernières frappes françaises.

Lire la suite

 

 

Daesh: la France peut-elle tuer ses ressortissants en Syrie?

 

 

Notes : Tous les "Français" qui ont rejoint l'EI auraient dû avoir perdus leurs nationalités françaises depuis bien longtemps mais vus que nous somme gouverné par des faibles , rien n'a était fait . Il faudra malheureusement attendre une catastrophe pour qu'ils commencent a comprendre seulement leurs erreurs

 

 

Le gouvernement turc juge l’Etat islamique « suspect n° 1 » dans l’attentat qui a frappé Ankara

 

Les autorités turques ont trouvé leur coupable, après l’attentat le plus meurtrier de l’histoire moderne du pays. Selon le premier ministre, l’organisation djihadiste de l’Etat islamique (EI) est le le principal suspect du double attentat-suicide dont le dernier bilan, encore provisoire, fait état de 97 morts et 507 blessés, dont 65 se trouvaient encore en soins intensifs dimanche.

« Si l’on regarde la manière dont a été commise cette attaque, nous considérons les investigations sur Daech [l’acronyme arabe de l’EI] comme notre priorité », a déclaré Ahmet Davutoglu lors d’un entretien accordé à la chaîne d’information NTV. Le chef du gouvernement a confirmé que deux kamikazes avaient été identifiés, sans toutefois donner d’autres détails sur l’enquête en cours sur ces deux fortes explosions aux alentours de la gare centrale de la capitale turque.

Lire la suite

 

 

Bousculade à La Mecque : un nouveau bilan fait état de 1 587 morts

 

Ce nouveau bilan s'appuie sur les chiffres donnés par 30 pays, ce qui en ferait la catastrophe la plus meurtrière de l'histoire du hajj.

Lire la suite

 

 

Un policier lyonnais suspendu pour des propos anti-Islam sur Facebook

 

 

Condamné par la justice en avril dernier, Sébastien Jallamion est désormais suspendu de ses fonctions de policier.

Suite à l’assassinat d’Hervé Gourdel, décapité par des terroristes islamistes en septembre 2014, Sébastien Jalamion poste plusieurs images et commentaires sur sa page Facebook. Des textes et photos provocateurs (des légendes comme « toutes personnes qui s’affublent comme au temps du prophète sont des cibles à abattre »…), surtout de la part d’un homme qui est policier dans un commissariat. Poursuivi devant la justice pour « provocation à la haine raciale et religieuse », le parquet réclame huit mois de prison dont cinq ferme.
Le tribunal correctionnel le condamne finalement à 5000 € d’amende. Le parquet et le policier font appel du jugement. « Nous étions stupéfaits de ces réquisitions, c’est la mort civile ou professionnelle d’un homme que l’on souhaite, » nous confiait son avocat, Me Gabriel Versini.
« Empêcher la liberté d’expression »

En attendant son procès en appel, c’est l’administration qui vient de sanctionner le fonctionnaire de 43 ans. Le conseil de discipline de la police nationale a prononcé, mardi 6 octobre, deux ans de suspension professionnelle avec effet immédiat, informe ce jour Le Progrès. Le quotidien cite Me Versini : « Les poursuites du parquet et la lourdeur de la sanction administrative relèvent d’une volonté d’empêcher la libre expression sur des sujets sensibles, c’est excessif et inspiré par des motifs politiques. »

(…) Lyon Capitale

 

 

 

Belgique. Bart De Wever : « Soit vous fermez les frontières, soit la sécurité sociale »

 

Le président de la N-VA, Bart De Wever, estime que la Belgique doit choisir entre des « frontières ouvertes » ou une « sécurité sociale ouverte » si le flux de demandeurs d’asile se maintient.

« Pour le moment, nous avons une sécurité sociale ouverte et des frontières ouvertes, cela ne peut pas continuer comme ça », a-t-il estimé dimanche midi lors du journal de la chaîne VTM.

Lire la suite

 

 

Chasse aux couples en Algérie par un « Lillois »

 

Rabah Guestal, l’homme qui est au coeur d’une vive polémique sur les réseaux sociaux en Algérie suite à la diffusion sur Internet d’une chasse aux couples filmée à Bordj El-Kiffan fait ses excuses aux Algériens “blessés” par son comportement violent à l’encontre des jeunes couples qui se promenaient sur la plage “La Sirène”.

Lire la suite et voir les vidéos

 

 

 

Paris : à l’église Sainte-Rita promise à la démolition, une « mobilisation citoyenne » inattendue

 

Les fidèles de l’église Sainte Rita [de rite catholique gallican] occupée nuit et jour depuis le 5 octobre, ont assisté dimanche à la première messe célébrée depuis avril. L’église du XVème arrondissement est défendue par un véritable mouvement de citoyens, Anonymous à l’appui, luttant contre sa démolition.

Lire la suite

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article