Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

 

_________________

Le 17 juillet

 

États-Unis : 4 militaires abattus par un tireur

 

VIDÉO. Les motivations de l'auteur de la tuerie, Mohammod Youssuf Abdulazeez, restent floues, aucun signe de radicalisation n'a été, pour l'heure, détecté.

Un tireur solitaire a abattu jeudi quatre militaires avant d'être tué lors d'une double fusillade visant des bâtiments militaires près de Chattanooga dans le Tennessee (sud des États-Unis), un acte dont les motivations restent pour l'heure assez floues. Le tireur a été identifié par le FBI, chargé de l'enquête, comme étant Mohammod Youssuf Abdulazeez, 24 ans, mais les autorités ont estimé qu'il serait "prématuré" de spéculer sur ses motivations lors de cette fusillade, qui a également fait trois blessés.

Lire la suite

 

Attentat déjoué: un djihadiste de l'EI avait donné l'ordre de "frapper la France"
 

Le parquet de Paris a ouvert ce vendredi une information judiciaire du chef d'association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes de terrorisme. Les trois hommes ont reconnu qu'ils avaient pour projet d'attaquer une base militaire mais seuls deux d'entre eux confirment qu'ils ont évoqué la décapitation d'un gradé.

En dépit de leur jeune âge et leur absence de casier judiciaire, Ismaël K.,17 ans, Antoine F., 19 ans et Djebril A., 23 ans, semblaient déterminer à attaquer le sémaphore du Bear, dans les Pyrénées-Orientales. Le parquet de Paris a ouvert ce vendredi une information judiciaire pour "association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes de terrorisme" et a requis le placement en détention des trois suspects, qui devraient être présentés à un juge antiterroriste dans l'après-midi.
Lire la suite

 

 

 

Hollande accusé de récupérer politiquement le risque terroriste

 

L'opposition de droite a accusé jeudi François Hollande de vouloir récupérer politiquement le risque terroriste après que le président français eut révélé la veille qu'un projet d'attentat avait été déjoué par le renseignement.

Le chef de l'Etat avait déclaré mercredi à la presse, en marge d'un déplacement à Marseille avec son homologue mexicain et sans être sollicité, que "des actes terroristes qui auraient pu être produits" avaient été prévenus "cette semaine".

Lire la suite

 

 

France : plus de 17 commissariats ou gendarmeries attaqués en moins de 15 jours

 

Voir la liste

 

France ! Laxisme total pour les émeutiers du 14 juillet

Voir lien

 

 

Sous le feu des critiques, Ankara durcit le ton face aux djihadistes

 

Adaptation tactique ou revirement stratégique ? Longtemps accusée de complaisance envers les djihadistes, la Turquie a musclé son discours et porté des coups inédits au groupe État islamique (EI), désormais officiellement élevé au rang de "menace". Gaziantep (sud), Sanliurfa (sud-est), Konya (centre) et, bien sûr, Istanbul : depuis le début du mois, les opérations de la police, très médiatisées, se succèdent à un rythme jamais vu contre les membres présumés de l'EI qui opèrent sur le sol turc et leurs "clients", apprentis djihadistes en route vers le "front" syrien. Rien que la semaine dernière, plusieurs dizaines de personnes ont été interpellées, des armes saisies. Lundi, des prédicateurs islamistes qui ont pignon sur rue ont à leur tour été placés en garde à vue et plusieurs sites internet proches de l'EI bloqués.

"Il est clair que l'EI est devenu aux yeux des Turcs une menace", se réjouit un diplomate occidental, "nous attendions cette évolution depuis longtemps". La Turquie est considérée de longue date comme le principal point de passage des recrues, notamment européennes, de l'organisation djihadiste vers la Syrie

Lire la suite

 

 

L’Iran « s’est joué de l’Occident », soupire un exilé méfiant

 

(..) Ellian a également noté les espoirs les moins bienveillants de certains Iraniens. Se référant aux manifestations de masse la semaine dernière qui ont eu lieu à travers l’Iran, Ellian a écrit: « Pendant que les ayatollahs prétendent qu’ils recherchent des moyens pacifiques, ils crient : ‘mort à Israël, mort à l’Amérique‘ à Téhéran ...

Lire la suite

 

 

Nucléaire iranien : 47 % des Israéliens seraient favorables à une action militaire si nécessaire

 

Ce chiffre est le résultat d'un sondage réalisé par l'institut Panels Politics et publié par le quotidien "Maariv" dans son édition de vendredi.

Lire la suite

 

 

Crash du Boeing MH17: cinq questions sans réponse


Il y a un an, le Boeing malaisien MH17 s'écrasait en Ukraine. L'enquête internationale est menée dans le plus grand secret et aucun responsable de la catastrophe n'a encore été désigné.

- Pourquoi le Boeing s'est-il écarté de son itinéraire?

Lire la suite

 

Démantèlement d’un chemin de croix pour ne pas offenser les musulmans

 

En Espagne, le maire d’une ville de la province de Madrid a pris l’initiative de faire démanteler un chemin de croix érigé dans les rues, expliquant que sa décision avait été dictée par plusieurs motifs, parmi lesquels le « manque de respect » que représenterait la présence du chemin de croix à l’égard de certains concitoyens : les non-croyants ou ceux qui professent « la religion et la culture musulmanes ».

Le Salon Beige

 

 

Italie : 2 700 clandestins secourus en une seule journée en Méditerranée, 150 000 depuis janvier (Màj vidéo)

 

 

Etats-Unis : Obama veut faire de la fin du ramadan un jour férié dans les écoles

 

Barack Obama a dans un communiqué loué l’initiative de la ville de New York d’ajouter deux fêtes musulmanes aux jours de congés dans ses écoles. Il a souhaité ce jeudi aux musulmans un « Joyeux Aïd », en référence à la fête de l’Aïd el-Fitr marquant la fin du mois du jeûne du ramadan et que le président américain veut voir devenir un jour férié pour les écoliers de son pays.

Lire la suite

 

 

 

_________________

Le 16 juillet

 

Attentat déjoué. Ce qu'on sait du projet et des suspects 

Direct

 

 

Le groupe EI attaque au missile une frégate de l'armée égyptienne

 

Le moment où le missile a touché la frégate egyptienne.

La branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI) a revendiqué jeudi une attaque "au missile" contre un bateau de la marine au large de la péninsule du Sinaï, a rapporté le site spécialisé SITE.

Lire la suite

 

 

Egypte: 22 terroristes tués par l'armée dans le Sinaï Nord

 

L'armée égyptienne a tué 22 militants dans le Sinaï Nord jeudi, a déclaré un porte-parole de l'armée.

Le raid aérien de l'armée a également détruit le bastion où se rassemblaient les terroristes dans le village al-Laftat à Cheikh Zuwaid, dans le Sinaï Nord.

Lire la suite

 

 

Trois hommes en garde à vue pour avoir projeté un attentat contre une base militaire
 

Un mineur de 17 ans, un jeune majeur de 19 ans et un ancien matelot réformé de la marine française de 23 ans… Le profil et l’âge des trois individus placés en garde à vue, lundi 13 juillet, pour avoir projeté une attaque terroriste contre une base militaire française a de quoi interpeller. C’est le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, qui a annoncé mercredi soir à la presse ce coup de filet de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Selon les informations du Monde, ces trois individus – interpellés dans les Bouches-du-Rhône, le Rhône et les Yvelines – auraient reconnu leurs intentions durant leur garde à vue, qui peut se poursuivre jusqu’à vendredi matin. Certains en ont même précisé la nature : filmer, à l’aide d’une caméra GoPro, la décapitation d’un gradé d’une base militaire du sud de la France.

Ils ont en revanche affirmé qu’un mineur de 16 ans, également interpellé lundi, avait été écarté du projet en raison de son jeune âge. Sa garde à vue a été levée mercredi soir.

Lire la suite

 

 

France : Soirées des 13/14 juillet: 721 voitures brûlées, 603 gardés à vue

 

Un total de 721 voitures ont été brûlées et 603 personnes placées en garde à vue lors des deux soirées du 13 et du 14 juillet, a annoncé mercredi soir le ministère de l’Intérieur.

Le nombre de voitures brûlées est en hausse de 23% par rapport à l’an dernier et celui des gardés à vue bondit de 68%. Au total, 723 personnes ont été interpellées lors des ces deux nuits. «Particulièrement mobilisées, et notamment dans le cadre de Vigipirate, les forces de l’ordre ont appliqué la tolérance zéro contre ces débordements», a déclaré à l’AFP une porte-parole du ministère.

AFP

 

 

Thibault de Montbrial : les violences urbaines pourraient rapidement basculer en guérilla

 

Après l’incendie criminel d’un site petrochimique et les différentes scènes de violence en France la nuit du 13 au 14 juillet, l’avocat Thibault de Montbrial s’inquiète de ce climat de très haute tension. [...]

(..) S’il faut rester extrêmement prudent sur les auteurs de ce qu’il convient d’appeler un attentat, force est de constater que ces attaques multiples sur notre territoire correspondent en tous points aux incitations contenues dans les vidéos diffusées par l’État Islamique depuis des mois. Que le mot d’ordre ait été directement entendu par des islamistes ou bien qu’il s’agisse d’un passage à l’acte d’opportunité dont les motivations seront établies par l’enquête, on ne peut une fois de plus que constater la similitude entre les modes opératoires utilisés, et les suggestions que les vidéos islamistes multiplient sur internet à l’effet de créer le maximum de confusion sur notre territoire.

Le manque d’adhésion à notre contrat social par les individus concernés est manifeste et la question se pose du basculement d’une partie d’entre eux dans la violence organisée s’il survenait un incident significatif générateur d’un brusque accroissement de tension.

(..)incendie à l’amphithéâtre des Trois Gaules à Lyon provoqué par des tirs de pétards, médiathèque incendiée à La Courneuve, tirs de mortier dans le XIXe arrondissement de Paris et dans le Val-de-Marne où plus d’une trentaine de véhicules ont été incendiés, propagation d’un incendie de scooter à 26 voitures dans le XVIe arrondissement, violences urbaines dans le Val-de-Marne… Les festivités du 14 juillet donnent lieu chaque année à des débordements, souvent causés par des jeunes. Comment expliquer la défiance d’une partie de la jeunesse à l’égard de ce qui incarne une forme d’autorité?

Cela fait des années que les incidents se multiplient à différentes occasions telles que les festivités de la Saint Sylvestre ou celles du 14 juillet. On peut constater que ces phénomènes prennent un peu plus d’ampleur à chaque fois, et que dans le même temps, ils font l’objet d’une sous-médiatisation systématique. La vérité, c’est que la plupart des villes de notre pays sont désormais concernées par de tels débordements. [...]

A Vaulx-en-Velin, Vénissieux, aux Ulis, les forces de l’ordre (policiers et parfois pompiers) ont été attaquées – tirs de projectiles – et caillassées ; une voiture de police a été incendiée à Neuilly-Plaisance. La réaction à ces actes est-elle appropriée? Estimez-vous que des consignes ont été données afin de minimiser ces attaques?

On pourrait ajouter une bonne dizaine d’incidents à ceux que vous évoquez.  [...]

La priorité des autorités consiste manifestement à éviter que des «jeunes» ne soient blessés ou tués afin de ne pas générer d’escalade, quitte à laisser commettre des exactions parfois conséquentes. [...] Or, il ne faut pas perdre de vue qu’il s’agit d’actes très graves et que la frontière est ténue entre de petits groupes mobiles qui tirent des mortiers ou qui caillassent les véhicules de secours, et le passage à l’acte avec des armes létales qui ne sont jamais loin dans les banlieues dont on parle.

Il s’en faudrait de peu pour que ces violences urbaines, hélas ainsi banalisées, deviennent dans de véritables scènes de guérilla qui coûteraient la vie à des fonctionnaires et feraient basculer le pays dans une autre dimension.

Source

 

 

Notes : Le conflit nous guette et il est inévitable, le choc des civilisations n'est plus très loin

 

 

Suisse : les clandestins à Tessin…

 

Lampedusa ? Non, Vallemaggia. Le district de Vallemaggia est un district du canton du Tessin en Suisse. Le canton du Tessin, situé à la frontière italo-suisse, connaît un fort afflux de clandestins depuis plusieurs semaines.

Source

 

Notes : Nostradamus mentionne de nombreuses fois le canton du Tessin

 

C 02- Q 72
Armee Celtique en Italie vexee,
De toutes pars conflict & grande perte:
Romains fuis, ô Gaule repoussée,
Pres du Thesin Rubicon pugne incerte.

 

L'armée européenne* en Italie tourmenté
Débordé de tous pars par le conflit il y aura de grandes pertes:
les Italiens en fuite , oh France repoussée;
Prés du ( 
canton ou rivière ? ) Tessin ( en Suisse ) Rubicon combat incertain..

Voir autres quatrains

 

 

Voici la nouvelle bande urbaine (violente) qui fait trembler Bruxelles

 

Des rappeurs qui ne feraient pas que l’apologie de la délinquance en chansons…
 

La police de Bruxelles Capitale/Ixelles enquête sur « une nouvelle bande urbaine » qui a pris racine sur son territoire et dont « la particularité est d’intégrer des filles et de s’inspirer plus que précédemment de la culture des gangs à l’américaine ».

À la clé, un mode de fonctionnement structuré des plus violents. « Du jamais vu jusqu’ici en Belgique », selon nos sources.

Lire la suite

 

 

Rome : une femme contrainte de se mettre à genou, un couteau sous la gorge, par un homme criant « Allah Akbar »

 

C’était la panique à Rome ce mardi, comme l’avance « Il Messagero ». Aux abords du Colisée, Chiara Frisco a été menacée par un homme. En pointant son couteau sous sa gorge, ce dernier a forcé la touriste italienne de 26 ans à se mettre à genoux. L’homme d’origine nord-africaine sera poursuivi pour tentative d’homicide et résistance à un agent de la force publique.

Lire la suite

 

 

Après sa Légion d'honneur remise par Valls, l'imâm d'Evry visé par une enquête préliminaire, se réfugie au Maroc.


 "L’information a été confirmée ce lundi par le parquet d’Evry. Une enquête préliminaire pour des faits d’abus de confiance présumés a été ouverte dans le cadre de la gestion de l’association culturelle des musulmans d’Ile-de-France (Acmif). Khalil Merroun, le recteur de la grande mosquée d’Evry - Courcouronnes, a été entendu ces dernières semaines par les enquêteurs du SRPJ (service régional de police judiciaire) de Versailles. Ce responsable fait partie de ceux qui sont à l’origine, il y a vingt ans, de la construction de la mosquée d’Evry. En février 2014, le Premier ministre, Manuel Valls, ancien député et maire d’Evry, lui avait remis la Légion d’honneur.
Les soupçons porteraient sur les facturations de travaux de rénovation de la mosquée sur ces cinq dernières années. Une partie de l’argent destiné à ce chantier pourrait avoir été détournée.

Lire la suite

 

 

 

Nucléaire iranien : la reculade d'Obama ?

 

Le 2 avril, à la suite d'un accord « cadre » sur la question du nucléaire Iranien, sur la portée des inspections des installations, Obama avait été catégorique : « L'Iran devra faire face à des limitations strictes sur son programme, et a également accepté les inspections les plus implacables (robust) et intrusives (…) jamais négociées. » Après 17 jours de négociations à Vienne, les représentants de l'Iran et les grandes puissances sont parvenus à un accord mardi 14 juillet. L'un des principaux objectifs est de s'assurer que le programme nucléaire iranien ne puisse pas avoir de débouchés militaires en échange d'une fin des sanctions internationales qui asphyxiaient le pays depuis plus d'une décennie.

Lire la suite

 

 

L'accord avec l'Iran ne résout pas les différends, prévient Obama

 

« Même avec cet accord, nous continuerons à avoir de profondes divergences avec l'Iran », a déclaré Barack Obama lors d'une conférence de presse à la Maison-Blanche consacrée à l'accord. « L'Iran continue de représenter un défi pour nos intérêts et nos valeurs », a ajouté le président américain.

Barack Obama a expliqué que l'objectif principal de l'accord nucléaire, conclu mardi entre les grandes puissances et l'Iran à Vienne, n'était pas de résoudre les multiples différends existants avec la République islamique, dont son « soutien au terrorisme » et ses efforts de déstabilisation au Moyen-Orient. L'accord, en soi, « résout un problème particulier, qui est de les empêcher de fabriquer une bombe », a noté Barack Obama, en martelant que cela servait les intérêts des États-Unis et de leurs alliés.

Lire la suite

 

 

 

Un silence arabe assourdissant après l’accord nucléaire iranien

 

 

Sous le choc de ce qu’ils perçoivent comme une capitulation américaine, les Etats du Golfe vont probablement intensifier leur guerre par procuration avec Téhéran, et examiner des options nucléaires

Le jour de l’annonce de l’accord entre l’Iran avec les grandes puissances, les journaux saoudiens faisaient mardi matin leurs gros titres sur les caméras de surveillance dans les mosquées et un léger remaniement ministériel.
 
Pour un royaume actuellement engagé au Yémen dans une guerre par procuration avec l’Iran, le silence saoudien absolu sur l’accord imminent était assourdissant. Le mot « Iran » était également introuvable sur les Unes des quotidiens au Qatar, au Koweït et dans les Émirats arabes unis.

« Il y a un sentiment [arabe] mélangeant la déception et le choc », selon Uzi Rabi, directeur du Centre Moshe Dayan pour la recherche sur le Moyen-Orient à l’Université de Tel Aviv. « Ces pays, et en particulier l’Arabie saoudite, tentent de reprendre leus esprits face à la concrétisation de leurs pires craintes. »

(..)« L’Arabie saoudite a déjà des participations dans la bombe pakistanaise », a noté Rabi.

(..)« Le Royaume d’Arabie saoudite prendra toutes les mesures nécessaires pour protéger sa sécurité, » a déclaré al-Jubeir dans des termes qui rappellent ceux du Premier ministre Benjamin Netanyahu. « Il y a deux choses sur lesquelles nous ne négocions pas : notre foi et notre sécurité ».

Lire la suite

 

 

Netanyahu sur l’accord iranien : plus vous le lisez, plus ça empire

 

La clause sur l’inspection est grotesque, la clause sur les sanctions est incompréhensible, dénonce le Premier ministre

(..)« Lorsque nous examinons cet accord – qui est mauvais dans tous les aspects – quand nous lisons cet accord, l’image devient de plus en plus sombre et nous découvrons qu’il est rempli d’absurdités », a déclaré Netanyahu.

« Par exemple, l’accord donne à l’Iran [un avertissement de] 24 jours avant l’inspection ; c’est comme donner à une organisation criminelle qui fabrique de la drogue un avertissement de 24 heures avant d’effectuer une fouille », a-t-il affirmé.

Lire la suite

 

 

_________________

Le 15 juillet

 

France, Berre-l’Etang : un dispositif de mise à feu a été retrouvé

 

De type électrique, ce dispositif confirme la piste d'une action criminelle ayant déclenché, mardi, l'incendie de deux cuves sur le site pétrochimique des Bouches-du-Rhône.

La piste d’un incendie déclenché par une action intentionnelle prend de plus en plus d’épaisseur, concernant le site pétrochimique de Berre-l’Etang (Bouches-du-Rhône). Selon des informations recueillies par Libération, les gendarmes ont retrouvé à proximité d’une des deux cuves d’essence ayant brûlé «un dispositif de mise à feu de type électrique». L'engin devait servir à générer une étincelle. Cet outillage est actuellement à l’analyse au sein de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN). En outre, les enquêteurs se sont aperçus que le grillage entourant le site classé Seveso avait été cisaillé à plusieurs endroits, sans qu’il ne soit possible pour le moment de déterminer si ces ouvertures sont récentes ou plus anciennes.

Dès mardi, le parquet d’Aix-en-Provence a ouvert une enquête pour «destruction par incendie». La piste d’une action humaine était déjà envisagée, les deux cuves incendiées étant distantes d’environ 500 mètres. Si aucun blessé n’est à déplorer, les flammes spectaculaires ont consumé des milliers de mètres cubes d’hydrocarbures, obligeant les pompiers à mobiliser cinquante véhicules. 

Actuellement, les gendarmes «criblent» les profils de tous les employés de l’entreprise LyondellBasell, ainsi que ceux des sociétés alentour. Plusieurs experts en recherche ADN ont également été dépêchés sur les lieux. «Tout est possible, confie une source proche de l’enquête. Cela peut être une vengeance liée à un conflit social, un licenciement. Des individus d’une boîte concurrente voulant déstabiliser LyondellBasell. Un voisin lassé par l’odeur et les nuisances du site. Un ou plusieurs activistes voulant prouver que les sites Seveso sont mal protégés. C’est très très ouvert et, pour l’instant, nous avons peu d’éléments exploitables puisque tout est carbonisé.» L’hypothèse d’une action jihadiste n’est, pour l’heure, pas privilégié.

Source

 

Notes :Parmi les vols de la base militaires de Miramas (voir lien) on compte 180 détonateurs ! un détonateur est bien un dispositif de mise à feu, non ? et Miramas n'est qu'à une vingtaine de kilomètres de se site pétrochimique !

 

Netanyahu refuse de s’avouer vaincu après l’accord avec l'Iran

 

Certains commentateurs estiment qu’Israël compte demander des garanties à Washington en tentant de ne pas froisser l’allié américain précieux

Lire la suite

 

 

L’option militaire remise au goût du jour par l’accord de Vienne ?

 

Si l’accord sur le nucléaire iranien attise les flammes de la région, Jérusalem pourrait n’avoir d’autre recours que l’offensive

L’accord conclu à Vienne mardi permettra à l’Iran, quoique sous surveillance, de devenir une puissance nucléaire militaire. Ce qui a plusieurs implications profondes pour l’establishment israélien de la défense.

À long terme, la communauté du renseignement israélien sera face sans doute au plus grand défi de son histoire – suivre les mouvements d’un régime hautement sophistiqué, religieusement dévoué à jouer, et pour longtemps, dans un pays de plus de quatre fois la taille de l’Allemagne.

À court terme, selon l’armée, la menace d’une course à la bombe est moindre, mais celle d’un Iran capable de porter à ébullition le conflit ethnique et religieux dans la région – y compris la possibilité d’une bombe sunnite – est plus grande.

Lire la suite

 

Accord nucléaire : pour le Canada, l’Iran reste une menace

 

Le gouvernement conservateur canadien, soutien inconditionnel d’Israël, a critiqué mardi l’accord sur le dossier nucléaire iranien et juge toujours l’Iran comme une menace pour la paix.

Lire la suite

 

 

L'Europe attend avec impatience le pétrole iranien

 

Les raffineries européennes sont déterminées à reprendre les achats de pétrole iranien dans l'espoir de réduire le prix et de rehausser la rentabilité.

Mardi 14 juillet, l'Iran et les Six ont conclu un accord historique sur le programme nucléaire iranien qui prévoit la levée des sanctions occidentales visant Téhéran. L'annonce de l'accord a entraîné une baisse des prix mondiaux du pétrole.

Avant l'imposition en 2012 des sanctions contre l'industrie pétrolière iranienne, Téhéran figurait parmi les principaux fournisseurs des compagnies européennes. Les sanctions ont provoqué une diminution de moitié des exportations d'or noir iranien, à un million de barils par jour.

"L'Iran est notre précieux partenaire de longue date (…). Nous nous attendons avec impatience à son retour sur le marché", a déclaré un porte-parole de la compagnie pétrolière grecque Hellenic Petroleum cité par les médias occidentaux.

Lire la suite

 

 

 

Huit soldats tués en 24 heures dans l'est de l'Ukraine

 

Huit soldats ont été tués et 16 autres blessés au cours des 24 dernières heures dans les bombardements les plus intensifs depuis février dans l'Est séparatiste de l'Ukraine, ont annoncé mercredi les autorités ukrainiennes. « Huit militaires ont été tués et seize autres ont été blessés », a indiqué le Conseil ukrainien de sécurité et de défense dans un communiqué, en accusant les séparatistes d'avoir utilisé des pièces d'artillerie de calibre de 152 mm, interdites par les accords de paix de Minsk conclus en février.
Lire la suite

 

 

France : Violences urbaines en Ile-de-France : plus de 250 gardes à vue, plus de 80 voitures incendiées

 

Quelque 100 personnes ont été placées en garde à vue à Paris, 109 en Seine-Saint-Denis, lors d’incidents et de violences urbaines qui ont touché l’Ile-de-France en marge des festivités du 14 juillet, a-t-on appris de sources judiciaires.

Lire la suite

 

 

France Neuilly-Plaisance : Une voiture de la police municipale brûlée

 

Les incidents se sont succédé dans la nuit de lundi à hier en Seine-Saint-Denis. Du côté de Neuilly-Plaisance, un véhicule de la police municipale a ainsi été incendié, vers minuit et demi….

Le Parisien

 

 

Métropole lyonnaise : plus d’une cinquantaine de véhicules incendiés dans la nuit du 13 au 14 juillet

 

Si la soirée de lundi avait été très mouvementée à Vaulx-en-Velin avec des affrontements entre jeunes et policiers/pompiers, d’autres villes de la Métropole de Lyon n’ont pas été en reste.

Ainsi, les secours et les forces de l’ordre ont également été appelés à Vénissieux (où le magasin Dia a été en partie incendié), Meyzieu, Saint-Priest, Villeurbanne et Saint-Fons.

Au total, on dénombre plus d’une cinquantaine de véhicules incendiés, notamment dans l’Est lyonnais, pour ce week-end prolongé du 14 juillet.

Source

 

 

 

 

Thiais (94) : les pompiers attaqués au mortier après le barbecue sauvage

 

La nuit a été courte pour les habitants du quartier Grignon. Passé minuit, plusieurs personnes ont mis le feu à des encombrants avant de s’en prendre aux pompiers. Plusieurs dizaines de policiers seraient ensuite intervenus.

Lire la suite

 

 

_________________

Le 14 juillet

 

 

Accord historique sur le nucléaire iranien après 12 ans de crise

 

 L'Iran et les grandes puissances ont conclu mardi un accord historique qui rend quasi impossible la construction d'une bombe atomique par Téhéran et ouvre la voie à une normalisation de ses relations avec la communauté internationale.

Les 109 pages de l'accord limitent les ambitions nucléaires de Téhéran en échange de la levée progressive et réversible des sanctions qui étouffent son économie.

Ce succès diplomatique, conclu après deux ans de négociations acharnées, referme un dossier qui empoisonnait les relations internationales depuis plus de 12 ans.

L'UE, l'ONU, Téhéran ou encore Londres ont salué un accord "historique", tandis que Moscou poussait "un soupir de soulagement".

Ce dénouement intervient à un moment où le Proche-Orient est déchiré par de nombreux conflits, dans lesquels l'Iran est impliqué.

(..)L'accord met en musique de grands principes actés à Lausanne en avril: Téhéran s'engage à réduire ses capacités nucléaires (centrifugeuses, stock d'uranium enrichi...) pendant plusieurs années et à laisser les inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) procéder à des inspections plus poussées.

(..)A Téhéran, le guide suprême Ali Khamenei a prévenu la semaine dernière qu'un accord n'empêcherait pas de poursuivre la lutte contre les Etats-Unis "exemple parfait de l'arrogance".

L'application du texte "sera un processus très compliqué", prévoit Siavush Randjbar-Daemi de l'Université de Manchester. "C'est là que les choses pourraient aller de travers."

Lire la suite

 

Notes : Depuis 12 ans il y a eu plusieurs accords avec exactement les mêmes closes. Mais les Iraniens ont empêché les inspecteurs d’avoir accès aux sites nucléaires sensible. Ce qui a mené à de nouvelles crises et de nouvelle discutions ! Cet accord ne sert à rien les Iraniens refuseront encore certaines exceptions. Tout ce que cherche l'Iran s'est a gagné du temps a attendant d'avoir leur bombe

Notes : Cet accord est une illusion ! l’Iran n'a jamais respecté ses accords précédents avec les USA sur le nucléaire pourquoi respecterait-il celui-là ! Obama est un crétin ! Il veut se servir de l'Iran pour faire la guerre à l'EI mais l'Iran est bien plus dangereux que l'EI.

PS : Le congres rejettera cet accord inutile

 

L'accord sur le nucléaire iranien fait l'unanimité, sauf en Israël

 

Alors que les principaux dirigeants mondiaux saluent un "accord historique", Benjamin Netanyahu évoque de son côté une "erreur historique pour le monde".

Lire la suite

 

 

Hollande se félicite de l’accord avec l’Iran

 

Le président français exhorte Téhéran à contribuer à « en finir » avec le conflit syrien

Lire la suite

 

Notes ; Et voila vous comprenez pourquoi cet accord avec l’Iran ! Iran vs EI

 

 

Des concessions permettent à l’Iran de garder tous ses sites nucléaires

 

Une chaîne d’informations iranienne indique que Téhéran sera capable de garder un réacteur à eau lourde en activité

Lire l'article

 

 

 

France Bouches-du-Rhône : deux explosions sur un site pétrochimique à Berre l’Etang (Màj : un « acte malveillant » ?)

 

 

Incendie sur un site pétrochimique: la thèse d’un « acte malveillant » privilégiée.

Selon plusieurs sources concordantes, il s’agirait d’un « acte malveillant ». Vers 3 heures du matin, deux explosions ont retenti sur ce site situé près de l’étang de Berre et de l’aéroport de Marseille-Marignane. « Deux cuves, distantes de 500 mètres l’une de l’autre et remplies de produits chimiques, sont touchées », a expliqué une source proche de l’enquête. (…)

Source

Un incendie s’est déclenché mardi dans une raffinerie LyonDellBasell située à Berre l’Etang, dans les Bouches-du-Rhône. Un gros panache de fumée s’élève au-dessus de la raffinerie, visible à plus de 30 kilomètres, jusqu’à Marseille. « Aucun blessé n’est à déplorer », selon la préfecture. 110 sapeurs-pompiers et une cinquantaine de véhicules sont mobilisés sur les lieux du sinistre. Le plan Orsec a été déclenché.

Lire la suite

Notes : L’étang de Berre est seulement à quelques km de Miramas, la ville où a était volés les explosifs , il y a seulement deux jours de çà!

 

Paris : une vingtaine de voitures brulées dans le 16e. Tirs de mortiers dans le 14e, 5e, et 19e

Voir photos

 

 

Montbéliard (25) : tirs de mortiers contre un véhicule de la BAC, un jeune interpellé

 

Plus calme que la précédente, la nuit de samedi à dimanche a toutefois été mise à profit par quelques fauteurs de troubles, notamment dans le quartier de la Petite-Hollande, à Montbéliard, où un incendie de voiture est à déplorer ainsi -et surtout- à 0 h 25, que deux tirs de mortiers dirigés contre un véhicule de la brigade anticriminalité (BAC).

L’un des auteurs a pu être interpellé par une autre patrouille de la BAC, très présente dans ce quartier classé ZSP (zone de sécurité prioritaire).

Âgé de 20 ans, il a été entendu durant la nuit sous le régime de la garde à vue et déféré au parquet dimanche. Il a été écroué en attendant de répondre de ses actes, jeudi, devant le tribunal correctionnel de Montbéliard, dans le cadre d’une comparution immédiate aux côtés de trois autres auteurs de violences urbaines écroués vendredi (LER de samedi). [...]

Leur recrudescence, depuis quelques jours dans les quartiers, est inquiétante et révèle des facilités d’approvisionnement, soit à l’étranger, soit sur Internet. [...]

Source

 

 

_________________

Le 13 juillet

 

Irak: la reconquête de la province d’Anbar a commencé


Une opération militaire destinée à reprendre la province d'Anbar a été lancée lundi en Irak.

Il s'agit d'une opération de grande envergure visant les djihadistes de l'Etat islamique qui se sont emparés il y a deux mois de Ramadi, capitale de province, selon un représentant de l'armée cité par l'AP.

Le représentant du commandement, Yahya Rasool, a déclaré que l'opération était menée par l'armée irakienne, ainsi que par des troupes chiites et sunnites. M. Rasool n'a pas précisé si les forces de la coalition internationale menée par les Etats-Unis allaient participer à l'opération. Il n'a communiqué en aucun détail concernant cette dernière

Lire la suite

 

 

 

Srebrenica: le premier ministre serbe touché à la tête par un jet de pierres

 

Aleksandar Vucic a été contraint de quitter les lieux de la cérémonie commémorant le massacre par les forces serbes bosniennes de 8000 hommes et garçons musulmans en juillet 1995. Le ministre de l'intérieur serbe parle d'une «tentative d'assassinat».

Lire la suite

 

 

Syrie : un député français de droite reçu par Bachar el-Assad

 

Un député français de droite, Jean-Frédéric Poisson, a souligné dimanche lors d'une rencontre à Damas avec Bachar el-Assad la nécessité d'un « dialogue » avec le président syrien en vue de régler le conflit dans le pays, selon des propos cités par l'agence officielle Sana. En février, la visite en Syrie de quatre élus français et l'entretien de trois d'entre eux avec Bachar el-Assad avaient provoqué une polémique en France, le président François Hollande condamnant cette rencontre avec un « dictateur ». Jean-Frédéric Poisson est le président du Parti chrétien démocrate - dont il est le seul parlementaire -, un parti affilié aux Républicains (ex-UMP).

Lire la suite

 

Le chef de l'EI en Afghanistan et au Pakistan tué dans un tir de drone

 

Hafez Saïd, chef de l'organisation État islamique en Afghanistan et au Pakistan, a été tué dans un tir de drone américain dans l'est de l'Afghanistan, un coup dur pour le groupe djihadiste qui veut s'implanter durablement dans cette région à cheval sur les deux pays. La province afghane de Nangarhar, où a eu lieu le tir de drone, est devenue ces derniers mois le théâtre de violents affrontements entre les talibans et les militants de l'organisation EI, eux-mêmes bien souvent d'anciens talibans déçus par leur direction et peu enclins à s'engager dans des pourparlers de paix avec le gouvernement de Kaboul.

Lire la suite

 

 

Nucléaire : l'Iran prend son temps

 

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré lundi que l'Iran négocierait "aussi longtemps que nécessaire" au début d'une rencontre avec son homologue chinois Wang Yi à Vienne. "J'ai toujours cru qu'il ne devait pas y avoir d'extension, mais nous pourrions travailler aussi longtemps que nécessaire pour finir le travail", a déclaré Mohammad Javad Zarif à son homologue chinois.

Source

 

 

Nucléaire iranien : Paris presse les négociateurs

 

L'Iran refuse de se fixer une limite dans le temps et les États-Unis évoquent "des questions difficiles", au lendemain d'une prolongation des pourparlers.

Lire la suite

 

 

Mort d'un Palestinien: une vidéo contredit la version de l'armée israélienne

 

Une ONG israélienne a diffusé lundi une vidéo montrant un officier abattant de plusieurs balles dans le dos un jeune Palestinien, des images contredisant la version de l'armée israélienne selon qui le militaire avait tiré car il était face à un "danger imminent".

Mohammed Kasbeh, 17 ans, a été abattu le 3 juillet par le colonel Israel Shomer après avoir lancé des pierres sur un véhicule militaire israélien en patrouille, au point de contrôle de Qalandia reliant Ramallah à Jérusalem, que des milliers de Palestiniens tentaient de traverser pour accomplir la prière musulmane hebdomadaire dans la Ville sainte.

Selon l'armée, le colonel Shomer et un autre soldat ont tiré en réponse à un "danger imminent" après que leur véhicule blindé a été la cible de jets de pierres.

Lire la suite

 

 

Yémen : des raids aériens tuent des dizaines de civils après la trêve provisoire annoncée par l'ONU

 

C’est un triste bilan. 21 civils, dont plusieurs enfants, ont perdu la vie au terme de plusieurs raids aériens lancés sur Sanaa, la capitale du Yémen, ce week end. Ces frappes interviennent deux jours après que les Nations Unies aient décrété une trêve jusqu’à la fin du Ramadan, afin de venir en aide aux populations.
Lire la suite

 

 

Bagdad : des chrétiens enlevés ont été tués malgré le paiement d’une rançon

 

En l’espace de deux semaines, à Bagdad, quatre chrétiens irakiens ont été enlevés et l’enlèvement de deux d’entre eux s’est achevé tragiquement.

Après le paiement de la rançon, ils ont été retrouvés sans vie par la police. Le corps de Quais Abdul Shaya a été remis à sa famille bien que cette dernière ait payé aux ravisseurs une rançon équivalent à 25.000 USD. Le même sort a été réservé à Saher Hanna, qui travaillait au Ministère de l’Intérieur. Un autre chrétien a été libéré par ses ravisseurs après que les membres de sa famille leur aient versé l’équivalent de 50.000 USD alors que seul le Dr. Bashar al-Ghanem Akrawi a retrouvé sa liberté grâce à une opération de police effectuée dans son lieu de détention.

Source salon beige

 

 

Égypte : Le consulat d’Italie au Caire détruit par une explosion revendiquée par l’État islamique

(Mises a jours)

 

 

 

Royaume-Uni : Au cœur de la police antiterroriste le jour, prédicateur extrémiste la nuit

 

Un prédicateur musulman qui «méprise le Royaume-Uni» et qui estime que l’Etat islamique n’a rien à envier aux armées occidentales, a été employé par un organe de surveillance du gouvernement qui inspecte la police antiterroriste.

Lire la suite

 

 

 

Vers une guerre de religion, infos du 8 au 11 juillet 2015

Commenter cet article