Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
troisiemeguerremondiale.net

troisiemeguerremondiale.net

Affirmer que l'Islam est une religion de paix, c'est admettre que la charia et le djihad sont des préceptes humanistes. Ce blog a pour but de démontrer que nous nous dirigeons droits vers une guerre de religion

Publié le par 3guerremondiale
Publié dans : #Les infos les plus cruciales

________________

Le 7 juin

 

 

Attentat déjoué à Villejuif: deux hommes interpellés dans les Yvelines

 

 

Deux hommes soupçonnés d'avoir aidé Sid Ahmed Ghlam à tenter de mettre à exécution son projet d'attentat contre une église de Villejuif en avril ont été interpellés ce dimanche.

Qui aurait pu aider Sid Ahmed Ghlam dans sa sinistre entreprise? Deux hommes ont été arrêtés dimanche matin dans les Yvelines dans l'enquête sur les complicités dont aurait pu bénéficier Sid Ahmed Ghlam. Ce jeune algérien de 24 ans est soupçonné d'un assassinat et d'un projet d'attentat en avril contre au moins une église de Villejuif, a-t-on appris de sources concordantes.

Lire la suite

 

 

L’Etat islamique dit lorgner sur le Golan syrien

 

L’EI met en garde les groupes rebelles à la frontière avec Israël de ne pas collaborer avec l’Occident

L’État islamique a publié un clip cette semaine avertissant les groupes rebelles du côté syrien du plateau du Golan – à la frontière avec Israël – que l’organisation avait jeté son dévolu sur la zone et avait l’intention de la contrôler.

C’est la première fois que le groupe annonce publiquement son intention de conquérir le Golan syrien, actuellement dans les mains de divers groupes rebelles syriens.

« Je vous conseille de vous méfier, » dit un combattant de l’EI dans la vidéo, selon une traduction de la Deuxième chaîne israélienne. « Pourquoi vous battez-vous sous un drapeau inconnu ? Pourquoi ne respectez-vous pas les lois d’Allah et ne déployez-vous pas son étendard ? »

Lire la suite

 

 

Israël riposte au tir de roquette en provenance de Gaza

 

Des avions israéliens ont frappé des cibles dans la bande de Gaza tôt dimanche matin dans une apparente attaque de représailles, quelques heures après qu’une roquette tirée depuis l’enclave côtière palestinienne ait explosé dans le sud d’Israël, selon des sources palestiniennes.

Lire la suite

 

 

Syrie : les chrétiens d’Hassaké en grand danger…

 

Depuis le 30 mai, l’État Islamique (EI) s’efforce d’investir la ville d’Hassaké, capitale de la province éponyme, située au nord-est de la Syrie. Un prêtre assyrien réfugié à Beyrouth, mais toujours en liaison avec la communauté chrétienne d’Hassaké, a confié au journaliste Matthieu Karam de L’Orient-Le Jour la situation préoccupante de centaines de familles chrétiennes de cette ville stratégique.

    « La situation est extrêmement difficile dans la ville, explique ce prêtre qui a requis l’anonymat. Je crois que les djihadistes de l’EI tentent de pénétrer dans la ville du côté sud. Ils sont à quelques centaines de mètres. »
Lire la suite

 

 

Méditerranée: plus de 3000  clandestins secourus

 

Plus de 2000 ( ou 3000)  migrants qui tentaient de gagner l’Italie à bord d’embarcations délabrées ont été secourus au large des côtes libyennes samedi et de nombreux autres personnes à bord de bateaux en détresse étaient signalées dans la zone, selon l’organisation privée MOAS basée à Malte.

Lire la suite

 

 

Lunel (34). Nouveaux soupçons de départs en Syrie

 

Lunel, petite ville de l’Hérault qui a déjà vu une vingtaine de ses jeunes céder à la tentation jihadiste, vit à nouveau dans l’inquiétude après la disparition de deux jeunes femmes et un enfant. La piste d’un départ en Syrie est redoutée.

Lire la suite

 

 

________________

Le 6 juin

 

L'Etat islamique cherche à fabriquer des armes chimiques

 


L'EI pourrait avoir des ingénieurs qualifiés dans ses rangs.

Les djihadistes de l'Etat islamique se préparent à utiliser d'armes chimiques et recrutent des experts pour les développer, affirme la ministre australienne des Affaires étrangères Julie Bishop.

"L'utilisation du chlore par l'EI et le recrutement de professionnels hautement formés techniquement, dont certains viennent d'Occident, témoignent de sérieux efforts déployés par l'organisation terroriste en vue de développer des armes chimiques ", a déclaré la chef de la diplomatie australienne.

L'utilisation de chlore dans des bombes artisanales a été signalée à plusieurs endroits en Irak ainsi qu'en Syrie. Mme Bishop a estimé qu'un effort mondial est nécessaire "en vue d'empêcher la prolifération et l'utilisation de produits chimiques toxiques".

Lire la suite

 

 

 

 

Égypte : le Hamas n'est plus classé comme un groupe "terroriste"

 

En Égypte, le Hamas n'est plus considéré comme une organisation terroriste. En effet, une cour d'appel égyptienne a annulé samedi une décision de justice classant le Hamas comme "organisation terroriste", un jugement accueilli favorablement par le mouvement islamiste palestinien. Un responsable judiciaire a expliqué à l'AFP que la mesure avait été annulée car le tribunal qui l'avait prise n'était pas "compétent pour statuer sur ce genre d'affaires". Le 28 février, un tribunal des référés avait jugé que le Hamas était une "organisation terroriste" et les activités du mouvement islamiste qui contrôle la bande de Gaza avaient ensuite été proscrites en Égypte et ses avoirs, gelés.

Lire la suite

 

 

Poutine : "N'ayez pas peur de la Russie"

 

La Russie ne constitue pas une menace pour l'Occident. C'est ce qu'a déclaré le président Vladimir Poutine dans une interview donnée samedi à un quotidien italien. Il a aussi affirmé qu'il était en faveur de l'application des accords de paix en Ukraine, après le récent regain de violences meurtrières dans l'est de ce pays. « Je voudrais dire qu'il n'y a pas besoin d'avoir peur de la Russie », a déclaré le président russe au Corriere della Sera, excluant un conflit d'ampleur entre la Russie et les pays membres de l'Otan. « Le monde a tellement changé que les gens de bon sens ne peuvent pas imaginer un conflit militaire d'ampleur aujourd'hui », a dit M. Poutine. « Nous avons d'autres choses à faire, je peux vous l'assurer », a ajouté le président russe, selon la transcription de l'entretien publiée par le Kremlin.

Lire la suite

 

 

Ukraine : l'ONU appelle au respect du cessez-le-feu

 

Un responsable de l'ONU a appelé vendredi toutes les parties au conflit en Ukraine, théâtre d'un regain de violences, à respecter « totalement » le cessez-le-feu prévu dans les fragiles accords de paix de février, que les deux camps s'accusent réciproquement de violer. L'Union européenne devrait prolonger de son côté les lourdes sanctions économiques prises contre la Russie jusqu'en janvier, a appris l'AFP vendredi de sources concordantes. Ces sanctions frappent des pans entiers de l'économie russe (banques, défense, pétrole), qui ne peuvent se financer sur les marchés européens. Elles doivent expirer fin juillet.

Lire la suite

 

 

Iran: les S-300 russes changeront la donne au Proche-Orient


L'éventuelle vente de systèmes antiaériens russes S-300 à l'Iran modifierait radicalement le rapport des forces au Proche-Orient, écrit le journaliste du site Business Insider Jeremy Bender.

Selon lui, la livraison de S-300 apportera un double avantage à Téhéran. Ainsi, l'Iran sera en mesure de contrôler l'espace aérien loin au-delà de ses frontières et de protéger ses propres installations nucléaires.
En vertu d'un accord signé en 2007, la Russie pourrait vendre à l'Iran des missiles S-300 version PMU-1 dotés d'une portée de 150 km et capables d'abattre un avion volant à une altitude de 28 kilomètres.

Bien que les Etats-Unis restent toujours capables de frapper la République islamique, la présence de systèmes S-300 en Iran rendrait les opérations militaires contre ce pays extrêmement compliquées et très coûteuses, conclut l'auteur.

Lire la suite

 

 

France Calais : L’association Salam offre une mosquée  pour les « migrants »

 

La « new jungle » de la zone des Dunes compte trois nouveaux « bâtiments ». Trois vastes chapiteaux de 150 m2 chacun ont été installés, ce jeudi, au nord du site, par des employés de la société ATF, sous le regard de Jack Mervil. Celui-ci est un spécialiste reconnu des chapiteaux, tentes et structures.

Il est également président de l’association Abris sans frontière, qui propose l’installation de chapiteaux dans des conditions d’urgence. « Par exemple, nous avions installé 2 000 m2 d’abris en 48 h après le tremblement de terre à Haïti, rappelle-t-il. Ici, nous nous chargeons de superviser l’installation des chapiteaux, leur solidité. Aucun risque qu’ils ne s’envolent avec le vent, ou qu’ils ne prennent feu », souligne Jack Mervil, tandis que les migrants qui passent s’interrogent sur la destination de ces nouveaux chapiteaux.

« Ce seront des lieux de vie, répond une responsable de l’association Salam. Des chapiteaux où les personnes pourront se réunir, s’abriter, discuter, jouer, se divertir… Nous ne souhaitons pas qu’ils servent de lieu de culte. D’ailleurs, une association musulmane doit venir nous livrer une mosquée clés sur porte. »

Source

 

 

Le Hezbollah menace de déplacer des « millions » d’Israéliens en cas d’attaque

 

Le chef du groupe terroriste chiite libanais Hezbollah, Hassan Nasrallah, a menacé vendredi, en cas de confrontation avec l’Etat hébreu, d’une riposte qui provoquerait des « millions » de déplacés israéliens.

« S’ils (les Israéliens) menacent de déplacer 1,5 million de Libanais, alors la résistance islamique au Liban (le Hezbollah, ndlr) menace aussi de déplacer des millions d’Israéliens », a dit le chef de la formation chiite dans une déclaration télévisée.

« Nous n’avons pas peur de votre guerre ni de vos menaces », a dit Hassan Nasrallah, dont des membres de sa formation combattent en Syrie aux côtés de l’armée du régime de Bashar el-Assad.

Lire la suite

 

 

 

Le Hamas fustige Israël qui aurait, selon lui, violé la trêve

 

Un jour après que les avions israéliens ont bombardé des cibles dans la bande de Gaza suite à des tirs de roquettes qui visaient le sud d’Israël, le groupe terroriste du Hamas a accusé Israël d’être responsable de la dernière escalade de violences et exige qu’on l’oblige à respecter des accords de cessez-le-feu.

Lire la suite

 

 

Geert Wilders veut montrer les caricatures de Mahomet à la télévision

 

Le député néerlandais anti-islam Geert Wilders a exprimé son intention montrer à la télévision publique des caricatures de Mahomet après s’être vu refuser le droit de les exposer au parlement, ce qui pourrait le priver d’antenne pour plusieurs années.

Geert Wilders assure vouloir montrer ces dessins, lors d’un temps d’antenne dédié aux partis politiques, pour défendre la liberté d’expression après qu’un concours de caricatures du prophète au Texas a été la cible d’une attaque revendiquée par le groupe État islamiste. (…)

Le député est actuellement poursuivi pour incitation à la haine pour avoir, lors d’un meeting électoral en 2014, promis à ses partisans qu’il y aurait « moins de Marocains » aux Pays-Bas.

Source

 

Danemark : Les caricaturistes inquiets de la montée de l’islamisme

 

France, dossier Marianne "Les Complices de l'islamisme" : décryptage

 

 

Dans son numéro de mai 2015, Marianne réalisait enfin un dossier sur la bienveillance voire l'engagement pro actif des politiques envers les islamistes. Décryptage par l'auteur de Ces Maires qui courtisent l'islamisme, paru en 2010 dans sa première édition, que Marianne ne cite pas au contraire de Valeurs Actuelles qui évoqua la seule étude sur le sujet.

 

Aymeric Chauprade : « La France est en guerre avec des musulmans ». Le député européen convoqué par la police

 

Convoqué par la Police Judiciaire française pour avoir critiqué l’islamisme qui menace l’Europe dans une vidéo enregistrée au Parlement européen durant une session du Parlement, Aymeric Chauprade annonce qu’il ne se rendra pas à cette convocation

Lire la suite

 

 

________________

Le 4  juin

 

 

Irak : le groupe État islamique commence une "guerre de l'eau"

 

Les djihadistes ont fermé les vannes d'un barrage à Ramadi, rendant plus difficile l'opération de reconquête de la ville lancée par l'armée irakienne.

Le groupe État islamique (EI) a engagé une "guerre de l'eau" en Irak en fermant les vannes d'un barrage à Ramadi, ce qui va rendre encore plus complexe l'opération de reconquête de cette ville lancée par les forces irakiennes. Cette initiative de l'EI témoigne de la difficulté à reprendre les territoires conquis par les djihadistes en Irak et en Syrie malgré le soutien réaffirmé mardi par les pays de la coalition internationale réunis à Paris. Il faudra "probablement une génération ou plus" pour vaincre la "menace mondiale" que représente l'EI, a d'ailleurs affirmé mercredi le général John Allen, l'émissaire américain pour la coalition dirigée par les États-Unis. "Ce sera une longue campagne", a-t-il assuré lors d'un forum à Doha.

Lire la suite

 

 

 

 

Belgique : ils boivent autour des corps des djihadistes de Verviers

 

Les autorités ont ouvert une enquête en début de semaine après avoir trouvé des photos montrant la consommation d'alcool dans la salle où ont été autopsiés les terroristes tués en janvier dernier.

Les clichés ont été pris en salle d'autopsie. D'après la Dernière Heure, plusieurs personnes apparaissent sur ces images en train de «sabrer du champagne» autour des corps des deux terroristes tués en janvier à Verviers. Ces images auraient longtemps circulé sur l'intranet du service antiterroriste de la police belge. Et, en début de semaine, l'inspection générale des services belges a mis la main sur au moins deux de ces images.

Lire la suite

 

L’Iran développerait encore des technologies nucléaires

 

Pas plus tard que la semaine dernière, le département américain de la Défense a estimé que l’Iran continuait de développer des technologies qui peuvent être utilisées pour produire des armes nucléaires, en dépit du fait que la République islamique soit engagée dans des négociations avec les puissances mondiales visant à réduire son programme atomique, a rapporté jeudi l’agence Bloomberg.

Citant un résumé non classifié d’un document du Pentagone sur les capacités militaires de l’Iran, l’article dit que Téhéran menait des recherches qui « pourraient être applicables à des armes nucléaires », mais avait néanmoins « rempli ses obligations » vis-à-vis des 5 + 1 puissances mondiales et « avait fait une pause dans les progrès » de certaines parties de son programme nucléaire.

Lire la suite

 

Dans une nouvelle vidéo, Boko Haram refuse de s'avouer vaincu

 

Des hommes se revendiquant de «l'État islamique en Afrique de l'Ouest» - nouveau nom du groupe armé nigérian Boko Haram - réfutent avoir subi des défaites contre la coalition internationale qui les combat dans une nouvelle vidéo diffusée mardi, au moment où un attentat-suicide a fait 13 morts à Maiduguri, leur ancien fief dans le nord-est du Nigeria.

Lire suite

 

 

 

La Réunion : Démantèlement d’une filière jihadiste

 

5 personnes (4 hommes âgés de 24 ans, 21 ans et 18 ans et une femme de 62 ans) ont été arrêtées mardi matin à l’aube à Saint-Denis. Elles ont été placées en garde à vue, qui peut durer 96 heures. 24 policiers sont arrivés en provenance de l’Hexagone dès dimanche. Les interpellations ont eu lieu mardi à l’aube dans un quartier du centre-ville de Saint-Denis par les policiers de la direction départementale de la sécurité intérieure (DDSI) et du groupement d’intervention de la police nationale (GIPN). 

Lire la suite

 

 

 

France : En quête d'actualité a tourné un reportage choc dans l'établissement pénitentiaire de Lyon-Corbas, juste après les attentats de janvier contre Charlie Hebdo.

Voir la vidéo

 

 

 

France: le port du voile intégral reste parfois impuni

 

 

 

Gaza : Israël riposte à des tirs de roquettes

 

Les frappes israéliennes, qui n'ont pas fait de victime, font suite à des tirs palestiniens sur le sud d'Israël qui n'avaient pas été revendiqués.

L'armée israélienne a lancé plusieurs frappes aériennes sur la bande de Gaza tôt jeudi matin, en représailles à des tirs de roquettes palestiniennes, selon des sources palestiniennes et israéliennes. Les frappes, qui n'ont pas fait de victimes, ont visé trois camps d'entraînement des brigades Ezzedine al Qassam, la branche militaire du Hamas, dans la ville de Gaza et une quatrième à Khan Younès, selon ces sources sécuritaires palestiniennes.

Lire la suite

 

 

Ukraine : violents combats dans le Donbass

 

Selon Kiev, un millier de combattants séparatistes, appuyés par l'artillerie et des blindés, ont lancé une offensive dans la nuit de mardi à mercredi contre les positions de l'armée ukrainienne à l'ouest de Donetsk.

De notre correspondant à Moscou

C'est l'un des accrocs les plus sérieux aux accords de paix de Minsk, signés le 12 février. Des combats dans la région de Donetsk, le fief des séparatistes, ont fait au moins une victime et dix-huit blessés dans les rangs des forces ukrainiennes, ont annoncé les autorités de Kiev. Selon ces mêmes sources, un civil a été tué et cinq blessés. Pour sa part, un médecin de Donetsk, cité par des sources rebelles, parle de 90 civils blessés tandis que dans les environs de Lougansk, deuxième grande ville contrôlée par les forces prorusses, deux civils ont été tués par un obus de mortier. Des pertes militaires rebelles sont également recensées.

Lire la suite

 

 

Donbass: l'OSCE constate d'importants mouvements d'armes lourdes

 

La mission d'observation de l'OSCE dans le sud-est de l'Ukraine a constaté d'importants mouvements d'armes lourdes dans la zone de Marinka.

La localité de Marinka, située au sud-ouest de Donetsk, est actuellement contrôlée par les forces gouvernementales. Depuis mardi soir, les employés de la mission ont observé des mouvements d'armes lourdes de la "république populaire" de Donetsk en direction de la ligne de contact avec les troupes ukrainiennes.

Selon l'OSCE, il s'agit notamment de chars T-64, de canons de 122 mm, de véhicules blindés et de camions militaires. Le 3 juin, tôt dans la matinée, les indépendantistes du Donbass ont procédé à des tirs d'artillerie et de lance-roquettes multiples, indiquent les observateurs.

Lire la suite

 

 

Crash du MH17: un missile fabriqué en Russie a abattu le Boeing

 

Le fabricant d'armes russe Almaz-Anteï se dit toutefois dans l'incapacité de dire quel camp a abattu le Boeing malaisien qui s'est écrasé en juillet 2014 dans l'est de l'Ukraine avec 298 personnes à son bord.

Les Américains le soupçonnent depuis le début; une télévision hollandaise l'assurait encore en mars dernier; le fabricant d'armes russe Almaz-Anteï le confirme ce mardi: le Boeing malaisien MH17 qui s'est écrasé en juillet dernier dans l'est de l'Ukraine avec 298 personnes à son bord a bien été abattu par un missile sol-air BUK, issu de ses propres usines.

Lire la suite

 

 

Poutine reçu par le pape le 10 juin


Le chef de l'Etat russe, qui se rendra en Italie pour visiter l'Exposition universelle de Milan, devrait rencontrer le souverain pontife au Vatican.

Le pape François recevra le président russe Vladimir Poutine le 10 juin prochain au Vatican, a annoncé à RIA Novosti le porte-parole adjoint du Saint-Siège, le père Ciro Benedettini.

Lire la suite

 

 

 

 

En Europe, les migrants passent de plus en plus par la Turquie

 

Fabrice Leggeri, directeur de Frontex, explique dans Les Échos que le nombre de réfugiés passant par la mer Egée a augmenté de 500% en un an contre +5% pour la route de l'Italie.

Le Directeur exécutif de l'agence européenne de surveillance des frontières, Frontex, Fabrice Leggeri, observe un déplacement des flux migratoires en Europe. Et ce de la Méditerranée centrale, entre la Libye et le sud de l'Italie, vers la Méditerranée orientale, entre la Turquie et la Grèce. «La pression est plus forte sur la Méditerranée orientale. Depuis début 2015, il y a légèrement plus d'arrivées en provenance de Turquie: 40.000 franchissements irréguliers dans les îles grecques contre 37.000 en Italie» explique-t-il dans le journal Les Echos. Il relève une évolution spectaculaire sur un an: +5% de migrants pour la Méditerranée centrale contre +500% pour la route passant par la mer Egée.

Lire la suite

 

 

________________

Le 2  juin

 

France: l’islam, un sujet brûlant pour Les Républicains

 

Les Républicains, ex-UMP, doivent se réunir à huis clos, jeudi 4 juin à Paris, pour une journée de travail consacrée à l’islam en France. Un sujet clivant au sein de la droite.

 

Les adhérents de l’UMP ont voté et "Les Républicains" l’ont emporté. Appelés à s’exprimer les 28 et 29 mai, les militants ont validé la réforme des statuts et la nouvelle appellation du principal parti de l’opposition. Mais au-delà d’un nom, c’est une bataille sur la ligne politique qui s’est jouée dans les urnes, notamment sur la question de l’islam.

 

L’islam est en effet au cœur des préoccupations des Républicains, au point d’y consacrer leur première journée de travail. Une réunion sur "l'islam en France ou l'islam de France" est prévue le jeudi 4 juin à Paris, en présence d’élus de terrain, de membres du Conseil français du culte musulman (CFCM) et de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), ainsi que de spécialistes de la laïcité.

C’est lors d'une table ronde sur "la crise des valeurs" en France, le 7 février, que le président de l'UMP, Nicolas Sarkozy, avait annoncé cette réunion. "Il s'agira d'établir non pas ce que la République est prête à faire pour s'adapter à l'islam, mais comment faire pour que l'islam en France soit un islam de France", avait-il annoncé à cette occasion. Initialement prévue en avril, la réunion a été repoussée et se déroulera à huis clos, notamment pour éviter de laisser éclater au grand jour les divisions internes. Car au-delà d’une réflexion sur l’islam et la laïcité, la réunion devrait tenter de donner aux Républicains une ligne commune sur un sujet clivant.

Lire la suite

 

 

Notes : Ils veulent a tout pris de l'ISLAM il vont etre servie dans quelque temps

 

 

La coalition anti-Daech est un «échec», selon le Premier ministre irakien

 

Le ton est donné. Juste avant l'ouverture, à Paris, d'une réunion de la coalition internationale anti-jihadiste, le Premier ministre irakien, Haider al-Abadi, a dénoncé « l'échec » de la communauté internationale dans la lutte contre le groupe Etat islamique.
« Il y a beaucoup de mots mais peu d'actions sur le terrain » irakien, « nous ne devons compter que sur nous-mêmes », a-t-il également fustigé, pointant le manque d'armes et de munitions.

Lire la suite

 

 

État islamique : la coalition internationale réunie à Paris

 

Les pays réunis dans la lutte anti-djihadiste doivent débattre de la stratégie à adopter face aux avancées du groupe État islamique en Irak et en Syrie.

« Échanger sur la stratégie de la coalition » face à l'État islamique, tel est l'objet de la réunion qui se tient mardi à Paris, en présence du Premier ministre irakien Haider al-Abadi, de ministres et de représentants d'organisations internationales. En l'occurrence, la stratégie consiste actuellement à mener des raids et à former des soldats irakiens ou des rebelles modérés syriens pour l'action au sol.

Mais jusque-là, les quelque 4 000 raids menés par les États-Unis en dix mois n'ont pas réussi à stopper les djihadistes. Ces opérations ont peu de prise sur les « camions bombes » de l'EI et les efforts de formation n'ont pas empêché une débâcle de l'armée irakienne à Ramadi.

Lire la suite

 

 

La coalition anti-Daech en mal de stratégie

 

Les récentes victoires militaires des djihadistes de l'État islamique ont une nouvelle fois illustré les limites des actions menées par les alliés depuis l'été dernier.

Suite sur Le Figaro

 

 

Irak : Abu Azrael, le « Rambo, tueur de jihadistes de l’État islamique »

 

Dans l’armée irakienne et sur les réseaux sociaux, c’est une icône. Abu Azrael, milicien chiite aux allures de Rambo, fait reculer les jihadistes de l’organisation de l’État islamique en Irak.

 

 

Qui se bat contre qui en Syrie ?

 

INFOGRAPHIE - Par ses actions spectaculaires, l'Etat islamique s'impose médiatiquement comme le principal opposant au régime de Damas. En réalité, l'opposition est bien plus diverse et complexe.

En quatre ans de conflit, Bachar el-Assad a réussi à liguer contre son régime une myriade de groupes armés aux intérêts parfois opposés, mais qui se retrouvent tous dans leur volonté de le faire tomber. Depuis sa prise spectaculaire de Raqqa en juin 2013 jusqu'à la prise de Palmyre en mai 2015, l'Etat islamique accapare l'attention médiatique par ses coups d'éclats et ses exactions. Il est pourtant loin d'être le seul groupe armé à combattre le régime de Bachar el-Assad, lui-même appuyé par des forces étrangères. Tour d'horizon des principales factions armées opérant sur le terrain syrien à l'occasion de la réunion à Paris de la coalition anti-Daech.

Lire la suite

 

 

 

L’Etat Islamique compte 2,8 millions de francophones sur Twitter

 

Le gouvernement français veut gagner la bataille du discours contre le djihadisme, et les armées sont mobilisées pour traquer l’organisation Etat islamique sur les réseaux, comme sur le terrain des opérations. Mais cette tâche s’annonce considérable, car selon nos informations, plusieurs milliers de sites, francophones uniquement, sont déjà attribués au groupe terroriste sunnite.

Selon des sources proches du ministère français de la défense, au moins 2 600 sites internet liés à l’Etat islamique ont été recensés dans la seule langue de Molière, sachant que le groupe inonde également la Toile de sites porteurs de messages en anglais et en arabe.

De plus, selon les chiffres obtenus par Le Monde, les cellules de propagande de Daech [acronyme arabe de l’EI] produisent de l’ordre de 40 000 tweets en français par jour. Le groupe aurait déjà ainsi accumulé 2,8 millions de followers francophones. [...]

Source

 

GIGN : une mystérieuse fusillade au Tchad, deux blessés

 

Deux gendarmes du GIGN ont été blessés en mars à N'Djamena lors d'un échange de coups de feu avec des membres des services tchadiens enquêtant sur un trafic d'armes, une fusillade dont les circonstances restent mystérieuses, a-t-on appris mardi de sources proches du dossier. Nés en 1972 et 1975, selon une de ces sources, ces deux adjudants-chefs, des militaires aguerris, effectuaient une mission de trois semaines de formation de militaires locaux, comme en effectue régulièrement l'unité d'élite de la gendarmerie française.

Lire la suite

 

 

Les chars Leclerc ont passé le rideau de fer

 

Paris a expédié ses blindés pour rassurer la Pologne et ses autres alliés de l'Otan face aux ambitions russes.

Ils ont piaffé plus de vingt ans, mais c'est chose faite: des chars Leclerc, éperon des forces blindées françaises, labourent en Pologne le champ de bataille européen pour lequel ils ont été taillés vers la fin de la guerre froide. Entre les pins et les bouleaux, les tirs des canons de 120 mm sont bien réels. Mais il ne s'agit que de manœuvres, avec deux vieilles connaissances: le char T-72 de conception soviétique, resté en service dans l'armée polonaise, et l'Abrams américain, sur lequel la France de Giscard lorgna un temps avant de lancer la coûteuse entreprise du Leclerc.

Lire la suite (pour abonnés)

 

 

Obama défend un accord sur le nucléaire avec l’Iran à la TV israélienne

 

Le président américain continue d’écarter une attaque militaire pour empêcher l’Iran de se doter de l’arme nucléaire

« Je pense que je peux démontrer, non pas sur la base d’un espoir, mais à partir de faits, de preuves, d’analyses que le meilleur moyen d’empêcher l’Iran d’avoir l’arme nucléaire passe par un accord solide et vérifiable », a-t-il dit dans une interview, dont des extraits ont été diffusés lundi soir par la « 2 », une chaîne de télévision privée israélienne.

« Une solution militaire ne réglera pas le problème, même si les Etats-Unis y participent, cela ne permettrait que de ralentir temporairement le programme nucléaire iranien, cela ne l’éliminerait pas », a ajouté M. Obama.

 

Notes ; et comment il veut vérifier que son accord est bien respecté vu que les Iraniens refusent les inspections de leurs sites nucléaires !

 

 

Président ukrainien et milliardaire américain: les liaisons dangereuses


Les hackers du groupe CyberBerkut affirment avoir mis la main sur la correspondance personnelle entre le président ukrainien Piotr Porochenko et le milliardaire américain George Soros, écrit mardi 2 juin le quotidien RBC.
Les hackers disent avoir réussi à pirater les serveurs de l'administration présidentielle ukrainienne. "Les informations obtenues confirment que Soros se sert de l'Ukraine pour sa propre guerre avec la Russie. C'est pourquoi il insiste pour que les USA fournissent à Kiev des armes létales de dernier cri et organisent la formation de soldats ukrainiens à l'étranger", affirme CyberBerkut.

Lire la suite

 

 

Le bouclier antimissile US présente des défauts graves


Selon le journal LA Times, ces problèmes techniques risquent d'empêcher les missiles intercepteurs de réaliser les manœuvres nécessaires pour abattre les missiles ennemis dans l'espace.

Les missiles intercepteurs GBI du système terrestre américain de défense antimissile à mi-course (GMD) présentent deux défauts graves, a annoncé le journal Los Angeles Times se référant à un récent rapport de la Cour des comptes des Etats-Unis.

Selon le journal, certains fournisseurs du Pentagone ont utilisé des matériaux de mauvaise qualité pour fabriquer les harnais électriques qui servent notamment à transmettre les données au système de guidage des ogives.

Lire la suite

 

 

 

France  - Risque d’épidémie : Le campement de migrants de La Chapelle évacué par la police

 

Une vaste opération de police a été organisée, mardi 2 juin, pour évacuer le campement de la Chapelle à Paris, dans le 18e arrondissement. Entre les stations Barbès et La Chapelle, plus de 380 migrants étaient installés sous le métro aérien depuis huit mois, dans des conditions d’hygiène catastrophiques et l’indifférence générale.

Lire la suite et voir la vidéo

 

 

France Calais, deux fois plus de migrants interceptés par la police en 2015

 

Entre janvier et la mi-mai 2015, les policiers ont déjoué plus de 18 000 tentatives de passages clandestins en Angleterre aux abords du tunnel sous la Manche. Soit deux fois plus que durant la même période en 2014.

(…) France TV

 

 

Notes

 Petit accrochage avec un integriste

 

 

Un musulman ma proposée (en assistant beaucoup) un dialogue en direct sur Paltalk . Dans un premier temps j'ai refusé mais devant l'insistance et surtout la provocation j'ai accepté . Mais vais fini par encore refusé parce que ce monsieur qui veut soi-disant discuter avec les chrétiens, postes des vidéos sur Youtube mais verrouille les dialogues ! Comme j'ai pensé qu'il n'était pas correct, et que ses motivations étaient plutôt louches, je me suis désisté (je n'ai aussi aucune expérience du direct, ni de Paltlak).

Pour se venger de mon refus ce musulman à copier mes messages et en a fait une vidéo ! Surtout aussi pour provoquer les autres chrétiens. Mais comme à son habitude, il a interdit les dialogues !

C'est assez gonflé de sa part de me traité de lâche alors que lui  refuse tout dialogue sur sa chaine Youtube !

Je vous invite a coché la case 'je n'aime pas "

 

________________

Le 1er  juin

 

Irak : barbe obligatoire à Mossoul sous contrôle des djihadistes

 

Mossoul est la capitale irakienne du "califat" proclamé par l'EI sur les territoires conquis il y a près d'un an en Irak et en Syrie.

Dès qu'il jette un oeil dans le miroir, l'angoisse saisit Laith Ahmed. Si les poils ne poussent pas sur ses joues, il risque d'être arrêté par les djihadistes qui viennent de rendre obligatoire la barbe à Mossoul, la deuxième ville d'Irak. Le groupe État islamique (EI) distribue depuis quelques semaines des prospectus annonçant la mise en place à compter de ce 1er juin d'une nouvelle loi : porter la barbe est obligatoire et se raser est interdit.

Lire la suite

 

 

Une vidéo de la Française otage au Yémen a été diffusée

 

Une vidéo de la Française Isabelle Prime, enlevée il y a plus de trois mois à Sanaa, la capitale du Yémen, a été mise en ligne sur YouTube. Dans ce document de 21 secondes, la jeune femme, vêtue de noir et assise à même le sol, s'adresse aux présidents français François Hollande et yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi pour leur demander d'agir en vue de sa libération.

Lire la suite

 au

 

 

Les Juifs turcs, pas encore sur le départ mais inquiets de la rhétorique d’Erdogan

 

Si la communauté juive turque se garde bien de critiquer le gouvernement, l’inquiétude monte par rapport à l’attitude de ce dernier

Lire la suite

 

 

"Jamais la Russie ne renoncera à la Crimée en raison des sanctions"


Selon le président de la Douma, les tentatives d'exercer une pression sur la Russie à l'aide des sanctions sont vouées à l'échec.

La Russie exclut toute restitution de la Crimée et de Sébastopol à l'Ukraine, a estimé le président de la Douma (chambre basse du parlement russe) Sergueï Narychkine.

"En échange de la levée des sanctions, on propose à la Russie d'abandonner la Crimée et Sébastopol, de trahir ceux qui nous ont fait confiance, mais nous ne changerons pas de cap. Il est inutile de tenter de faire pression sur la Russie", a déclaré M.Narychkine.

"Les partenaires étrangers peuvent persister dans leur obstination, mais ils doivent comprendre qu'ils ne parviendront jamais à leurs fins de cette façon", explique le responsable.

Lire la suite

 

 

Crimée: le déploiement d’armes nucléaires conforme au droit international

 

Selon le ministère russe des Affaires étrangères, le déploiement d’armes nucléaires en Crimée est conforme au droit international.

La Russie a le droit de déployer des armes nucléaires sur l'intégralité de son territoire, y compris en Crimée, si elle le juge nécessaire, a déclaré Mikhaïl Oulianov, directeur du département du ministère russe des Affaires étrangères pour la sécurité et le désarmement.

Lors d'une réunion ministérielle de l'Otan à Antalya tenue en mai dernier, le ministre ukrainien des Affaires étrangères Pavel Klimkine a déclaré que l'éventuel déploiement d'armes nucléaires russes en Crimée violerait plusieurs accords signés par Moscou, notamment le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) qui engage les pays non dotés d'armes nucléaires à ne pas en acquérir.

Lire la suite

 

 

"Liste noire" du Kremlin : Le Roux ira à Moscou malgré l'interdiction

 

VIDÉO. Le député PS fait partie d'une délégation qui doit voyager en Russie en juin, alors qu'il figure sur la liste des personnalités interdites sur le territoire.

Bruno Le Roux, le président du groupe PS à l'Assemblée nationale, placé sur la "liste noire" du Kremlin, fera partie de la délégation de députés pour un déplacement prévu en Russie en juin, a indiqué lundi le président (PS) de l'Assemblée, Claude Bartolone. Interrogé par Europe 1 sur ce déplacement, Claude Bartolone a répondu : "Il aura lieu avec Bruno Le Roux sur la liste des participants. Que la Russie prenne ses responsabilités." Le président de l'Assemblée conduira lui-même la délégation. "Je demanderai à Bruno Le Roux de venir. Et si les Russes n'acceptent pas, il n'y aura pas de délégation", a-t-il prévenu.

Lire la suite

 

 

 

 

Vers une guerre de religion, infos du 26 au 31 mai 2015

Commenter cet article

Jean 07/06/2015 00:11

Tout se passe exactement selon les prophéties malheureusement.. Le pire dans tout cela est que ce n'est que le début..

Jean 01/06/2015 23:33

Les Républicains, ex-UMP, doivent se réunir à huis clos, jeudi 4 juin à Paris, pour une journée de travail consacrée à l’islam en France. Un sujet clivant au sein de la droite.

Les adhérents de l’UMP ont voté et "Les Républicains" l’ont emporté. Appelés à s’exprimer les 28 et 29 mai, les militants ont validé la réforme des statuts et la nouvelle appellation du principal parti de l’opposition. Mais au-delà d’un nom, c’est une bataille sur la ligne politique qui s’est jouée dans les urnes, notamment sur la question de l’islam.

L’islam est en effet au cœur des préoccupations des Républicains, au point d’y consacrer leur première journée de travail. Une réunion sur "l'islam en France ou l'islam de France" est prévue le jeudi 4 juin à Paris, en présence d’élus de terrain, de membres du Conseil français du culte musulman (CFCM) et de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), ainsi que de spécialistes de la laïcité.

C’est lors d'une table ronde sur "la crise des valeurs" en France, le 7 février, que le président de l'UMP, Nicolas Sarkozy, avait annoncé cette réunion. "Il s'agira d'établir non pas ce que la République est prête à faire pour s'adapter à l'islam, mais comment faire pour que l'islam en France soit un islam de France", avait-il annoncé à cette occasion. Initialement prévue en avril, la réunion a été repoussée et se déroulera à huis clos, notamment pour éviter de laisser éclater au grand jour les divisions internes. Car au-delà d’une réflexion sur l’islam et la laïcité, la réunion devrait tenter de donner aux Républicains une ligne commune sur un sujet clivant.

Différentes écoles

"Il y a une telle tension sur ces sujets qu’il nous faut mettre des digues, fixer des règles. Mais le pire serait que nous continuions à en débattre tous les quatre matins", avait déclaré Henri Guaino, député des Yvelines en charge, avec le député du Nord Gérald Darmanin, de plancher sur les questions d’islam et laïcité pour faire émerger des "propositions concrètes".

Ces derniers mois, les occasions de discorde sur la question de l’islam n’ont pas manqué au sein de l’opposition où se confrontent plusieurs écoles. D’un Benoist Apparu, pourfendeur du "totalitarisme laïcard", à Éric Ciotti qui a déposé une proposition de loi visant à interdire le voile à l'université, difficile de trouver un terrain d’entente. Même l’organisation de la journée du 4 juin est loin d’avoir fait l’unanimité. Les critiques estiment que le redressement économique de la France devrait être le premier des débats à droite.

"Avoir l’air de dire que le premier sujet, pour cette formation politique, c’est l’islam et la République, c’est une mauvaise idée", a déclaré début mai sur BFM-TV la vice-présidente de l'UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet. Redoutant que le nouveau parti ne permette à Nicolas Sarkozy d’imposer une ligne trop axée sur les sujets identitaires, celle qui envisage de présenter sa candidature à la primaire de 2016 estime que "la question religieuse prend trop de place dans le débat public. (…) On a trop tendance à ramener notre identité à la question religieuse."

Sarkozy fait de l’islam un sujet de premier plan

Et pour cause. Depuis son discours "fondateur" du 7 novembre, Nicolas Sarkozy a fait de la question religieuse un sujet de premier plan. À maintes reprises, il a décliné sa vision d’une République où "celui qui nous rejoint doit s’assimiler, adopter notre mode de vie, notre culture", comme il l’a lancé le 20 mars, à Dammarie-les-Lys. En fin de campagne des élections départementales, Nicolas Sarkozy a radicalisé son discours, prenant position contre les repas de substitution dans les cantines et le port du voile à l’université. Une stratégie électorale qui a jeté de l’huile sur le feu dans sa famille politique.

L’offensive a recueilli les soutiens de Valérie Boyer, Bruno Retailleau, Eric Ciotti ou encore Brice Hortefeux qui n’a de cesse de marteler que "face au communautarisme, il faut mettre le pied dans la porte et empêcher qu’elle se referme". Une tactique qu’abhorre Henri Guaino qui a toujours estimé qu’une politique maurassienne mènerait la droite à sa perte. Pour l’ancienne plume du président, Nicolas Sarkozy a créé "un problème là où il n’y en avait pas, au risque, pour récupérer d’irrécupérables voix d’extrême droite, de désigner encore davantage les musulmans comme des fauteurs de troubles identitaires".

François Fillon, Jean-Pierre Raffarin, ou encore Claude Goasguen ont également dénoncé ces prises de position. Lorsque Nicolas Sarkozy a soutenu la décision du maire UMP de Chalon-sur-Saône de ne plus servir de plats de substitution aux enfants ne mangeant pas de porc à la cantine, Claude Goasguen s’est montré incisif : "La situation en France est tellement difficile que ce n'est pas la peine de remettre un peu de vinaigre ni d'acide sulfurique", a lâché le député de Paris sur i-télé. Ajoutant même : "C'est une vision laïque intégriste qui n'est pas la mienne (…). À l'UMP, nous ne sommes pas tous sur la même ligne." La réunion du 4 juin sera l’occasion de découvrir si Les Républicains sauront, ou non, faire émerger le consensus qui faisait défaut à l’UMP.

3guerremondiale 02/06/2015 14:44

Je viens de publier ton info, merci a toi